English

Script .2

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Notes aux radiodiffuseur.euse.s

Radios Rurales Internationales a produit une variété de ressources sur le COVID-19 pour vous aider à réaliser des émissions éducatives et répondre aux questions de votre auditoire. Vous trouverez toutes ces ressources ici : http://scripts.farmradio.fm/radio-resource-packs/covid-19-resources/

Pour savoir quels sujets sont importants pour les personnes qui vous écoutent, entretenez-vous avec elles et les responsables communautaires. Lorsque vous vous préparez pour répondre aux questions de l’auditoire concernant les vaccins du COVID-19, discutez d’abord avec des spécialistes locaux de la santé publique, notamment en ce qui a trait à la disponibilité des vaccins.

Vous pouvez lire les questions fréquemment posées (FAQ) à l’antenne au profit de vos auditeur.trice.s, soit durant une tribune téléphonique, soit dans le cadre d’une émission hebdomadaire à part. En préparant ces émissions, n’oubliez pas qu’il y a parfois des différences entre les vaccins que l’Organisation mondiale de la Santé homologue et ceux homologués par vos autorités nationales de la santé.

Pour parcourir cette foire aux questions, cliquez sur les questions énumérées ci-dessous dans la table des matières. En cliquant, appuyez et maintenez également la touche « ctrl » de votre clavier. Cela vous conduira directement au contenu de la question sur laquelle vous avez cliqué.

Pour accéder aux traductions en langues africaines de la présente ressource et d’autres produites par RRI concernant le COVID-19, visitez-le : http://scripts.farmradio.fm/radio-resource-packs/translations-available/

Script

 

Table of contents

 

Informations de base

Quels sont les vaccins disponibles contre le COVID-19 en Afrique?

Quels sont les avantages de la vaccination contre le COVID-19?

Comment fonctionnent les vaccins du COVID-19?

Comment les vaccins du COVID-19 ont-ils été développés si rapidement?

Quand devrais-je me faire vacciner contre le COVID-19?

Les personnes vaccinées sont-elles immunisées contre tous les types de coronavirus, y compris le SARS et le MERS?

Les gens vaccinés sont-ils immunisés contre tous les variants du COVID-19?

Est-il possible de contracter le COVID-19 après avoir été vacciné?

Devrais-je éviter de me faire vacciner pour ne pas subir les effets secondaires de la vaccination? Y a-t-il des effets secondaires qui perdurent?

Les vaccins contre le COVID-19 entraîneront-ils la formation de caillots de sang chez moi?

Qu’en est-il des personnes qui sont décédées après avoir été vaccinées?

Est-ce que je serai infecté par le COVID-19 à cause d’un vaccin du COVID-19?

Quel vaccin du COVID-19 devrais-je me faire administrer?

Si j’ai déjà eu le COVID-19, devrais-je me faire vacciner?

Peut-on vacciner les enfants et les adolescent.e.s contre le COVID-19?

Dois-je continuer à porter un masque, appliquer les mesures préventives et prendre d’autres précautions si j’ai été vacciné contre le COVID-19?

Est-il prudent pour moi de prendre des antibiotiques après avoir reçu un vaccin contre le COVID-19?

Est-il prudent de boire de l’alcool après avoir reçu un vaccin du COVID-19?

Quelle est la différence entre l’immunité que vous développez après avoir été malade du COVID-19 et celle que procure un vaccin du COVID-19?

Pendant combien de temps les personnes vaccinées sont-elles protégées contre le COVID-19?

Le vaccin contre le COVID-19 peut-il générer un résultat positif lors d’un test PCR ou un test antigénique?

J’ai le diabète. En quoi le COVID-19 influera-t-il différemment sur moi?

J’ai un cancer actuellement et j’ai eu un cancer dans le passé. Puis-je me faire vacciner contre le COVID-19 sans danger?

J’ai le VIH. Puis-je me faire vacciner en toute sécurité contre le COVID-19?

J’ai le VIH. Devrais-je prendre des dispositions particulières pour me protéger contre le COVID-19?

Est-ce qu’en me vaccinant avec le vaccin Gamelaya (Sputnik V), je contracterai le VIH?

J’ai des problèmes de mobilité et il difficile pour moi d’effectuer des déplacements. Puis-je me faire vacciner chez moi?

Y a-t-il une différence en ce qui concerne les répercussions du COVID-19 sur la santé des hommes et des femmes?

La pandémie du COVID-19 est une période très pénible. Puis-je obtenir de l’aide?

Le genre et les vaccins contre le COVID-19

Puis-je me faire vacciner contre le COVID-19 si je suis enceinte?

Les vaccins du COVID me rendront-ils infertile ou impuissant?

Puis-je me faire vacciner contre le COVID-19 si j’allaite?

Est-il prudent pour les femmes menstruées de se faire vacciner contre le COVID-19?

Doses

Deux doses du vaccin me protègeront-elles mieux qu’une seule dose?

Est-ce prudent et efficace de mélanger les vaccins, par exemple, prendre une première dose d’un vaccin et une deuxième dose d’un autre vaccin?

Qu’entend-on par «doses de rappel» ou «injections de rappel»?

Les personnes particulièrement vulnérables au COVID-19 ont-elles besoin de doses supplémentaires de vaccins?

Remerciements

 

 

Informations de base

 

Quels sont les vaccins disponibles contre le COVID-19 en Afrique?

Plusieurs vaccins contre le COVID-19 sont disponibles en Afrique, dont les suivants en avril 2022:

  • Bharat Biotech (Covaxin)
  • Gamelaya (Sputnik V)
  • Janssen (Johnson & Johnson)
  • Moderna
  • Oxford/AstraZeneca
  • Pfizer
  • Sinopharm
  • Sinovac

La disponibilité des vaccins spécifiques varie d’un pays à l’autre. Ces vaccins ont été tous minutieusement testés avant d’être homologués pour utilisation et se sont prouvés sans danger et efficaces pour la prévention de maladies graves, d’hospitalisations et de décès causés par le COVID-19.

Quels sont les avantages de la vaccination contre le COVID-19?

La vaccination pourrait vous sauver la vie. Les vaccins contre le COVID-19 offrent une bonne protection contre les maladies graves, les hospitalisations et la mort dues au virus. La vaccination réduira également le risque de transmission du virus aux autres, ce qui signifie qu’en décidant de vous faire vacciner vous protégez également tous vos proches.

Comment fonctionnent les vaccins du COVID-19?

Pour comprendre le fonctionnement des vaccins du COVID-19, il est important de comprendre les trois mots suivants: agent pathogène, anticorps et antigène.

Un agent pathogène est un minuscule organisme qui cause une maladie. Le virus qui cause le COVID-19 est un agent pathogène.

Le système immunitaire humain se défend contre les agents pathogènes en produisant des anticorps. Les anticorps aident l’organisme à reconnaître et à détruire les agents pathogènes.

Le fragment de l’agent pathogène qui pousse le corps humain à produire des anticorps s’appelle l’antigène. Lorsque le corps humain entre en contact pour la première fois avec un antigène, le système immunitaire réagit en produisant des anticorps spécifiques au dit antigène.

Il existe deux types de vaccins contre le COVID-19. Le plus courant (représenté par Bharat Biothech (Covaxin), Gamelaya (Sputnik V), Janssen (Johnson & Johnson), Oxford/AstraZeneca, Sinopharm et Sinovac) contient des fragments affaiblis ou inactifs de l’antigène du COVID-19. Lorsqu’une personne reçoit ce type de vaccin, celui-ci déclenche une réaction immunitaire à l’antigène affaibli ou inactif. Cette réaction immunitaire prépare le corps à combattre le COVID-19.

L’autre type de vaccin (appelé vaccin à ARN messager et représenté par les vaccins Pfizer et Moderna) ne contient pas l’antigène du COVID-19, mais plutôt l’information génétique de l’antigène. Lorsqu’une personne reçoit un vaccin à ARN messager, le corps utilise cette information génétique pour déclencher une réaction immunitaire contre le COVID-19.

Quel que soit le type de vaccin qui vous est inoculé, les vaccins du COVID-19 ne vous rendent pas malade du COVID-19. Au contraire, ils poussent votre système immunitaire à réagir comme s’il avait été en contact avec le véritable agent pathogène du COVID-19. Ils le font en poussant le système immunitaire à produire des anticorps contre le virus.

Comment les vaccins du COVID-19 ont-ils été développés si rapidement?

Dans le passé, le développement d’un vaccin et sa mise à disposition du public nécessitaient plusieurs années. Cependant, les vaccins anti-COVID-19 furent accessibles au public moins d’une année après l’apparition du virus. Beaucoup de raisons expliquent cela.

Après des décennies passées à développer des vaccins, les groupes de recherche et les agences de santé publique constatèrent que le développement des vaccins était trop lent, et ils améliorèrent la qualité et le rythme de leur travail. De plus, cela fait des décennies que les scientifiques étudient les coronavirus et qu’ils ont appris de deux autres coronavirus qui avaient nui aux êtres humains au cours des 20 dernières années: le SARS et le MERS. Après avoir identifié le virus qui cause le COVID-19, les scientifiques cartographièrent ses informations génétiques en deux semaines. Cela leur permit de savoir exactement quel type de vaccin serait efficace contre le COVID-19.

De plus, de nombreux partenariats furent formés à l’échelle mondiale pour contrer la pandémie. Les scientifiques et les organisations de plusieurs pays échangèrent des données et discutèrent de meilleurs moyens pour combattre le virus.

Dans le monde, de nombreuses sources accordèrent des financements pour les vaccins du COVID-19, y compris des organismes à but non lucratif, des gouvernements, des particuliers et des compagnies pharmaceutiques.

Autrefois, les tests des vaccins par le biais d’essais cliniques nécessitaient souvent des années. L’organisation des tests, la mobilisation des volontaires et la réalisation des trois différentes phases des essais cliniques requises pour assurer l’innocuité et l’efficacité des vaccins constituent la plus longue partie du développement des vaccins. Mais, concernant les vaccins du COVID-19, les différentes phases des essais furent réalisées suivant des calendriers qui se chevauchaient, et les agences d’homologation des vaccins étudièrent les résultats des essais de façon permanente et décidèrent que les vaccins étaient sans danger et efficaces.

En outre, beaucoup d’entreprises obtinrent des fonds qui leur permirent de commencer à fabriquer les vaccins avant leur homologation définitive. Concernant les vaccins qui furent homologués plus tard, ce fut payant, car le temps de production des vaccins fut raccourci et le public pu y avoir accès plutôt que prévu.

Il faut noter que les vaccins du COVID-19 ont réussi plusieurs tests scientifiques, et ce, grâce à des dizaines de milliers de personnes qui les ont testés. Les vaccins homologués respectent des normes strictes fixées par les agences de santé gouvernementales des pays du monde.

Les travaux scientifiques et de réglementation relatifs aux vaccins se poursuivent. Toute personne vaccinée peut partager des informations concernant son expérience personnelle et contribuer à une meilleure compréhension du fonctionnement des vaccins.

Quand devrais-je me faire vacciner contre le COVID-19?

Vous devriez vous faire vacciner contre le COVID-19 dès que possible. Les directives se rapportant au calendrier de vaccination varient d’un pays à l’autre. Pour obtenir de plus amples renseignements, contactez votre prestataire de soins de santé local.

Les personnes vaccinées sont-elles immunisées contre tous les types de coronavirus, y compris le SARS et le MERS?

Les vaccins du COVID-19 visent à accroître l’immunité seulement contre le virus du COVID-19, et NON les autres coronavirus comme le SARS et le MERS.

Le COVID-19 est un type de coronavirus. Les coronavirus sont un groupe de virus apparentés qui causent des maladies chez les oiseaux et les mammifères, y compris les êtres humains. Des exemples de maladies provoquées par les coronavirus incluent le simple rhume (causé également par d’autres types de virus), et les virus qui entraînent des répercussions plus graves sur la santé humaine telles que celles que causent le SARS, le MERS et le COVID-19.

Les gens vaccinés sont-ils immunisés contre tous les variants du COVID-19?

Tous les virus changent constamment à travers un processus appelé mutation, et de nouveaux variants émergent régulièrement. Certains variants du COVID-19, tel que delta et omicron, sont plus transmissibles que le variant original. D’autres variants pourraient avoir des impacts plus graves sur la santé que le virus original du COVID-19.

À compter d’avril 2022, tous les vaccins dont l’utilisation est approuvée sont considérés comme étant très efficaces pour prévenir les formes graves de la maladie, les hospitalisations et les décès liés à tous les variants du COVID-19, y compris delta et omicron.

Les vaccins contre le COVID-19 empêchent moins la transmission du variant delta et surtout du variant omicron. Mais lorsqu’une personne est infectée après avoir été vaccinée, ses symptômes pourraient être plus légers que ceux d’une personne non vaccinée, et elle risque moins d’être hospitalisée ou de mourir.

Est-il possible de contracter le COVID-19 après avoir été vacciné?

Le fait d’être vacciné avec un vaccin homologué pour le COVID-19 procure un niveau élevé de protection contre les maladies graves, les hospitalisations et les décès. La vaccination réduit également les risques d’infection personnelle et de transmission du COVID-19 aux autres.

Il est possible que les personnes entièrement vaccinées contractent le COVID-19 et qu’elles le transmettent à d’autres personnes. Cela est particulièrement vrai pour le variant omicron qui est beaucoup plus infectieux.

Cependant, si vous contractez le COVID-19 après avoir été vacciné, vous pourriez avoir des symptômes plus légers que ceux d’une personne non vaccinée, et vous avez moins de risques d’être hospitalisé ou de décéder.

Devrais-je éviter de me faire vacciner pour ne pas subir les effets secondaires de la vaccination? Y a-t-il des effets secondaires qui perdurent?

Non, vous ne devriez pas éviter de vous faire vacciner pour éviter les effets secondaires. Et non, les effets secondaires de la vaccination ne durent pas.

Se faire vacciner avec un vaccin homologué pour le COVID-19 procure un niveau élevé de protection contre les formes graves, l’hospitalisation et la mort. Cette protection couvre tous les variants du virus, y compris les variants delta et omicron plus transmissibles.

Les effets secondaires se produisent généralement les premiers jours après l’administration d’un vaccin anti-COVID-19. Depuis le lancement du premier programme de vaccination de masse en décembre 2020, près de 11 milliards de doses de vaccins anti-COVID-19 ont été administrées dans le monde sans effets secondaires durables.

Les effets secondaires de la vaccination sont presque toujours légers et incluent généralement les symptômes suivants: douleur au bras, faible fièvre, fatigue, maux de tête et douleurs musculaires ou musculaires. Ces symptômes indiquent que votre corps est en train de se protéger du COVID-19. Cependant, certaines personnes n’ont pas d’effets secondaires après la vaccination, mais elles ont le même niveau de protection.

Le risque d’infection par le COVID-19 est beaucoup plus important et plus élevé que le risque d’apparition d’effets secondaires liés à la prise d’un vaccin homologué.

Les vaccins contre le COVID-19 entraîneront-ils la formation de caillots de sang chez moi?

Des cas de formation de caillots de sang trois à trente jours après la vaccination avec les vaccins AstraZeneca et Janssen (Johnson & Johnson) ont été signalés. Ces cas sont graves, mais très rares.

En fait, des études révèlent qu’il y a plus de chance d’avoir un caillot de sang à la suite d’une infection par le COVID-19 que d’en avoir après l’administration un vaccin du COVID-19.

Qu’en est-il des personnes qui sont décédées après avoir été vaccinées?

Les vaccins contre le COVID-19 ont subi des tests d’innocuité minutieux, et peuvent réussir à prévenir les formes graves de la maladie, l’hospitalisation et la mort. Les cas d’effets indésirables graves sont rarement signalés. Ce n’est pas parce qu’une personne a subi un effet indésirable après avoir été vaccinée QUE cela signifie que le vaccin est à la source de ce problème. Au contraire, il est possible que le problème provienne d’un problème de santé antérieur.

Est-ce que je serai infecté par le COVID-19 à cause d’un vaccin du COVID-19?

Aucun des vaccins homologués pour utilisation ne contient de virus vivant qui cause le COVID-19. Par conséquent, il impossible que contractiez le COVID-19 à cause des vaccins destinés à le combattre.

Quel vaccin du COVID-19 devrais-je me faire administrer?

Tous les vaccins contre le COVID-19 sont très efficaces pour vous empêcher de tomber gravement malade, d’être hospitalisé et de mourir à cause du COVID-19. Les autorités de santé publique recommandent aux gens d’accepter le vaccin qui leur est proposé en premier et de se faire vacciner dès que possible.

Ne tardez pas à vous faire vacciner à moins que ce soit votre médecin qui vous le recommande, car vous pourriez être infecté par le COVID-19 durant cette attente.

La vaccination pourrait vous sauver la vie. Le meilleur vaccin contre le COVID-19 est celui qui est à votre portée immédiate.

Si j’ai déjà eu le COVID-19, devrais-je me faire vacciner?

Si, il est recommandé aux personnes infectées par le COVID-19 dans le passé de se faire administrer toute la série de vaccins, à savoir le nombre complet de doses requises. Les personnes ayant été infectées par le COVID-19 développent une certaine immunité, mais il est difficile de prédire la durée de cette immunité et sa force.

Les vaccins sont le moyen le plus sûr et le plus efficace pour éviter les formes graves de la maladie, l’hospitalisation et la mort causées par le COVID-19.

Pour cette raison, l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres responsables de santé conseillent aux individus d’être entièrement vaccinés dès que possible.

Vous pouvez vous faire vacciner dès que vous ne présentez plus de symptômes du COVID-19.

Peut-on vacciner les enfants et les adolescent.e.s contre le COVID-19?

Les essais de vaccins contre le COVID-19 pour les enfants et les adolescent.e.s sont en cours. Jusqu’ici, certains pays offrent des vaccins anti-COVID-19 aux enfants et aux adolescent.e.s, bien que l’âge minimum pour la vaccination varie d’un pays à un autre.

Les enfants qui n’ont pas de problèmes de santé chroniques développent généralement moins les formes graves du COVID-19 que les adultes. Par conséquent, le principal objectif de la vaccination des enfants est de réduire la transmission.

Cependant, les vaccins du COVID-19 semblent moins efficaces contre la transmission du variant omicron. Par conséquent, en plus de la vaccination, la meilleure façon de protéger les enfants c’est que tout le monde continue de porter un masque qui couvre le nez, la bouche et le menton; se tienne à au moins un mètre des autres; couvre et éternue dans le pli du coude; et se lave régulièrement les mains avec du savon et de l’eau.

Les parents et les tuteur.trice.s devraient se conformer aux directives nationales concernant le fait de ne pas envoyer les enfants à l’école lorsqu’ils ne se sentent pas bien. Ils devraient également suivre les directives nationales concernant le dépistage du COVID-19 chez leurs enfants lorsque ces derniers présentent de symptômes et les sites de dépistage.

Dois-je continuer à porter un masque, appliquer les mesures préventives et prendre d’autres précautions si j’ai été vacciné contre le COVID-19?

Si, vous devez le faire. Les vaccins du COVID-19 protègent efficacement contre les formes graves de la maladie, l’hospitalisation et la mort. Ils réduisent également l’infection et la transmission du virus, bien qu’ils soient moins efficaces en ce qui a trait à la prévention de la transmission du variant omicron. Pour cette raison, et comme plusieurs personnes ne sont pas entièrement vaccinées, il est important de continuer à utiliser les autres moyens pour la protection des autres et la vôtre.

Pour assurer leur sécurité et celle des autres, les personnes vaccinées devraient continuer à:

  • Porter un masque qui leur couvre le nez, la bouche et le menton,
  • Se tenir à au moins un mètre des autres,
  • Tousser et éternuer dans le pli du coude, et
  • Se laver régulièrement les mains avec du savon et de l’eau.

Ces mesures sont particulièrement importantes dans les espaces fermés, bondés de monde et mal aérés.

Les masques médicaux jetables de bonne qualité sont meilleurs aux masques en tissu réutilisables en matière de protection contre les infections et de prévention d’une propagation plus importante du COVID-19. Votre masque doit être bien ajusté sur vos joues, votre nez et votre menton afin de vous empêcher d’être infecté et d’infecter les autres.

Si vous ne disposez pas de masques médicaux jetables, continuez à porter des masques en tissu réutilisables qui vous couvrent bien le nez, la bouche et le menton. Il vaut BEAUCOUP mieux porter un masque en tissu que rien du tout.

Respectez toujours les directives de santé publique émises par les autorités locales.

Pour avoir de plus amples renseignements sur les mesures préventives, consultezInformations de base sur le COVID-19 pour la radiodiffusion à http://scripts.farmradio.fm/fr/radio-resource-packs/ressources-sur-covid-19/informations-de-base-sur-le-covid-19-pour-la-radiodiffusion/

Est-il prudent pour moi de prendre des antibiotiques après avoir reçu un vaccin contre le COVID-19?

Si un médecin vous prescrit des antibiotiques avant ou après votre vaccination, vous devriez aller jusqu’au bout du traitement. Si vous avez de la fièvre, vous devriez attendre de vous sentir mieux avant de vous faire vacciner contre le COVID-19.

Est-il prudent de boire de l’alcool après avoir reçu un vaccin du COVID-19?

Il n’existe aucune preuve démontrant que le fait de manger ou de boire quelque chose, y compris de l’alcool, avant ou après avoir été vacciné pourrait réduire l’innocuité ou l’efficacité du vaccin contre le COVID-19. Cependant, la consommation d’alcool peut aggraver les effets secondaires légers normaux qui apparaissent parfois après la vaccination, tels que les maux de tête et la fatigue. Par conséquent, les spécialistes en santé recommandent d’éviter de boire de l’alcool jusqu’à la disparition complète des effets secondaires du vaccin.

Quelle est la différence entre l’immunité que vous développez après avoir été malade du COVID-19 et celle que procure un vaccin du COVID-19?

L’immunité que les gens acquièrent après s’être remis du COVID-19 est parfois forte ou faible. La puissance et la durée de l’immunité acquise après la convalescence varient d’une personne à une autre, ce qui la rend moins prévisible que celle découlant de la vaccination.

Le COVID-19 est une maladie qui peut entraîner la mort et diverses conséquences à long terme. Des milliards de personnes ont reçu en toute sécurité des vaccins homologués contre le COVID-19. Par conséquent, il est beaucoup plus prudent de se faire vacciner que de s’exposer au risque de contracter la maladie.

Faites-vous vacciner dès que des vaccins sont disponibles et continuez à prendre toutes les dispositions nécessaires pour vous protéger vous et les autres.

Pendant combien de temps les personnes vaccinées sont-elles protégées contre le COVID-19?

Les recherches actuelles indiquent que la majorité des personnes vaccinées sont bien protégées pour éviter les maladies graves, les hospitalisations et la mort que le COVID-19 peut entraîner, et ce, entre trois et huit mois après avoir été entièrement vaccinées, en fonction du vaccin administré.

Il est également important de noter que la première dose d’un vaccin à deux doses procure une moindre protection que la prise des deux doses.

Le vaccin contre le COVID-19 peut-il générer un résultat positif lors d’un test PCR ou un test antigénique?

Non, un vaccin du COVID-19 ne génèrera pas de résultat positif pour aucun de ces tests, car les tests visent à rechercher les agents pathogènes du COVID-19 et non à vérifier si une personne a développé une immunité contre le COVID-19.

J’ai le diabète. En quoi le COVID-19 influera-t-il différemment sur moi?

Selon des études récentes, les personnes diabétiques développeraient des symptômes plus graves du COVID-19 et risquent de décéder du COVID-19 plus que les personnes non diabétiques. Cela est en partie dû au fait que le diabète dégrade le système immunitaire, et, en outre, les personnes diabétiques ont souvent d’autres problèmes de santé tels que l’hypertension artérielle et l’obésité. Ces problèmes font que le corps a plus de difficultés à combattre le COVID-19.

Pour cette raison, il est important que les personnes diabétiques minimisent le risque d’infection par le COVID-19 en se faisant vacciner et en continuant de prendre des précautions.

Outre la vaccination contre le COVID-19, les personnes diabétiques devraient continuer à:

  • Porter un masque qui leur recouvre le nez, la bouche et le menton,
  • Rester à au moins un mètre des autres,
  • Tousser et éternuer dans le pli du coude, et
  • Se laver fréquemment les mains avec du savon et de l’eau.

Il est particulièrement important de respecter ces mesures dans des espaces fermés, bondés de monde et mal aérés.

Par ailleurs, les personnes diabétiques devraient continuer à contrôler leur alimentation et leur mode de vie suivant les instructions de leur médecin ou de leurs responsables de santé locaux, y compris l’administration régulière de l’insuline et d’autres médicaments prescrits au besoin.

J’ai un cancer actuellement et j’ai eu un cancer dans le passé. Puis-je me faire vacciner contre le COVID-19 sans danger?

Certaines personnes souffrant d’un cancer ou ayant déjà souffert peuvent se faire vacciner en toute sécurité. La question de savoir si une personne ayant souffert du cancer peut se faire vacciner dépend du type de vaccin, du type de cancer, si la personne suit toujours un traitement contre le cancer et si son système immunitaire fonctionne bien.

Si vous avez un cancer ou en avez déjà eu, consultez votre médecin ou un autre professionnel local de la santé avant de vous faire administrer un quelconque vaccin, y compris les vaccins du COVID-19.

J’ai le VIH. Puis-je me faire vacciner en toute sécurité contre le COVID-19?

Plusieurs études qui ont évalué l’innocuité et l’efficacité des vaccins contre le COVID-19 incluaient un petit nombre de personnes séropositives. Ces études révèlent que les vaccins anti-COVID-19 homologués par l’Organisation mondiale de la Santé ne comportent aucun danger pour les personnes vivant avec le VIH.

Aucun des vaccins homologués ne contient le virus vivant qui provoque le COVID-19. Par conséquent, les vaccins ne comportent aucun danger pour les personnes ayant un système immunitaire affaibli, telles que les personnes vivant avec le VIH, comme c’est le cas pour d’autres personnes.

Les vaccins contre le COVID-19 n’amoindrissent pas l’efficacité des antirétroviraux. Les personnes séropositives devraient continuer à prendre les antirétroviraux après avoir été vaccinées, et ce, suivant les prescriptions des médecins.

J’ai le VIH. Devrais-je prendre des dispositions particulières pour me protéger contre le COVID-19?

Il est vrai que les personnes séropositives ont plus de risques de souffrir gravement du COVID-19. Par conséquent, il est important pour elles, comme pour toute autre personne, de continuer à suivre les précautions suivantes:

  • Porter un masque qui leur recouvre le nez, la bouche et le menton,
  • Rester à au moins un mètre des autres,
  • Tousser et éternuer dans le pli du coude, et
  • Se laver fréquemment les mains avec du savon et de l’eau.

Durant la pandémie du COVID-19, les personnes séropositives devraient continuer à prendre les antirétroviraux suivant les prescriptions des médecins.

Est-ce qu’en me vaccinant avec le vaccin Gamelaya (Sputnik V), je contracterai le VIH?

Non. Il est impossible de contracter le VIH à cause d’un vaccin anti-COVID-19.

Cependant, en avril 2022, l’Afrique du Sud n’autorisa pas le vaccin Gamelaya (Sputnik V), car certaines études insinuent qu’il pourrait augmenter le risque de contraction du VIH. Les scientifiques continuent d’étudier cela.

J’ai des problèmes de mobilité et il difficile pour moi d’effectuer des déplacements. Puis-je me faire vacciner chez moi?

Chaque pays a son propre plan concernant les sites où les personnes peuvent se faire vacciner. Pour avoir de plus amples renseignements sur l’accès aux vaccins dans votre région, contacter votre prestataire de soins de santé local.

Y a-t-il une différence en ce qui concerne les répercussions du COVID-19 sur la santé des hommes et des femmes?

Les scientifiques n’ont pas noté de différences notables dans la façon dont les femmes et les hommes réagissent à une infection par le COVID-19. Mais il est important de souligner que le COVID-19 présente un risque important pour les hommes et les femmes, les garçons et les filles. Tout le monde peut être infecté, avoir des maladies graves, être hospitalisé et même mourir du COVID-19.

La pandémie du COVID-19 est une période très pénible. Puis-je obtenir de l’aide?

La pandémie du COVID-19 a été une période très stressante et traumatisante. Si vous êtes déprimés, anxieux, stressés ou sinon troublés, contactez votre prestataire de soins de santé local pour connaître les services disponibles. Les services de santé mentale ou de soutien psychologique varient d’un pays à l’autre, et même à l’intérieur d’un même pays.

 

Le genre et les vaccins contre le COVID-19

 

Puis-je me faire vacciner contre le COVID-19 si je suis enceinte?

Si. Vous pouvez vous faire vacciner en toute sécurité contre le COVID-19 si vous êtes enceinte. Les scientifiques continuent d’étudier l’innocuité des vaccins du COVID-19 pour les femmes enceintes, et n’ont identifié aucun problème de sécurité.

Il est particulièrement important que les femmes enceintes se fassent vacciner, car, pendant la grossesse, elles risquent de tomber gravement malades à cause du COVID-19. Elles sont également plus susceptibles d’accoucher prématurément ou d’avoir des complications si elles sont infectées par le COVID-19 durant la grossesse. La vaccination contre le COVID-19 est un moyen sûr et éprouvé pour les femmes enceintes d’éviter ces risques.

Les vaccins du COVID me rendront-ils infertile ou impuissant?

Non, les vaccins contre le COVID-19 NE vous rendront ni infertile ni impuissant. Il n’existe AUCUNE preuve que les vaccins rendent les femmes infertiles ou les hommes impuissants.

Puis-je me faire vacciner contre le COVID-19 si j’allaite?

Si. Vous pouvez vous faire vacciner contre le COVID-19 si vous allaitez. Aucun des vaccins homologués ne contient le virus vivant du COVID-19. Cela signifie qu’il n’y a aucun risque pour les femmes vaccinées de transmettre le COVID-19 à leurs enfants en les allaitant. En fait, il est possible que les mères vaccinées transmettent les anticorps contenus dans le lait maternel à leurs nourrissons. Cela pourrait contribuer à protéger les nourrissons allaités contre le COVID-19.

Est-il prudent pour les femmes menstruées de se faire vacciner contre le COVID-19?

Si, il est sécuritaire pour les femmes menstruées de se faire vacciner contre le COVID-19. Si une femme a ses règles le jour de son rendez-vous pour la vaccination, elle devrait y aller et se faire vacciner.

La menstruation N’EST pas une raison pour retarder sa vaccination contre le COVID-19.

 

Doses

 

Deux doses du vaccin me protègeront-elles mieux qu’une seule dose?

La majeure partie des vaccins du COVID-19 nécessite deux doses administrées à quelques semaines d’intervalle, bien que le vaccin Janssen (Johnson & Johnson) requière une seule dose.

Le fait de prendre seulement une des deux doses de vaccins requises procure une protection moins importante contre les infections et les formes graves de la maladie.

Les personnes entièrement vaccinées contre le COVID-19 peuvent quand même avoir le COVID-19 et le transmettre aux autres. Mais la vaccination réduit considérablement ces risques.

Les personnes qui prennent les doses complètes de vaccins n’obtiennent une protection entière que deux à quatre semaines après l’administration de la dose finale. Durant cette période, leur corps développe les anticorps nécessaires pour combattre le COVID-19.

Est-ce prudent et efficace de mélanger les vaccins, par exemple, prendre une première dose d’un vaccin et une deuxième dose d’un autre vaccin?

Les scientifiques effectuent des recherches pour voir s’il est prudent et efficace de faire un mélange de vaccins du COVID-19. Les directives relatives à cette question varient d’un pays à l’autre. Conformez-vous toujours à celles de vos autorités locales de la santé.

Qu’entend-on par «doses de rappel» ou «injections de rappel»?

Une série complète de vaccination contre le COVID-19 signifie se faire administrer le nombre requis de doses d’un vaccin pour avoir une protection complète contre le virus. Concernant la majeure partie des vaccins, comme AstraZeneca et Moderna, la série complète de vaccination est constituée de deux doses. Pour d’autres vaccins comme celui de Janssen (Johnson & Johnson), une série complète est constituée d’une dose seulement.

Une «dose de rappel» ou une «injection de rappel» est une dose de vaccin du COVID-19 qui est donné en plus de la série complète de vaccination. Comme la protection fournie par les vaccins du COVID-19 ne dure pas éternellement, certains pays offrent à leur population des injections de rappel pour l’aider à rester protégée contre le virus.

Les personnes particulièrement vulnérables au COVID-19 ont-elles besoin de doses supplémentaires de vaccins?

Les personnes particulièrement vulnérables au COVID-19, notamment celles dont le système immunitaire est affaibli ne développent pas toujours une immunité complète après une série complète de vaccin. Par conséquent, il leur faudra certainement une dose supplémentaire pour se protéger.

Cette dose supplémentaire est différente d’une injection de rappel. Elle fait partie d’une série complète de vaccination destinée aux personnes susceptibles de ne pas développer une protection suffisante après une dose ou deux. Les doses supplémentaires permettent à ces personnes de développer une meilleure protection contre le COVID-19.

Acknowledgements

Rédaction : Vijay Cuddeford, rédacteur en chef, Radios Rurales Internationales, et Hannah Tellier, coordonnatrice des ressources, Radios Rurales Internationales

La présente ressource a été produite grâce à une subvention du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement par l’entremise de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GmbH (GIZ) et de son projet « Centres d’innovations vertes pour promouvoir le secteur agricole et agroalimentaire » au Nigeria.
Cette ressource a été mise à jour et traduite grâce au financement du gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada dans le cadre du projet « Communication à grande échelle sur la santé publique et les vaccins en Afrique subsaharienne pour sauver des vies » (ou VACS).