English

Script 91.8

Notes to broadcasters

Save and edit this resource as a Word document.

Ce texte implique les personnages de Philippe (l’animateur de l’émission) et du Dr Compost (Pierre Composteur). Philippe est issu du milieu urbain; il a un estomac fragile et il est quelque peu sceptique à l’égard des techniques agricoles. Le Dr Compost vient du milieu rural mais il a suivi des études universitaires en agriculture.
Les agriculteurs de votre auditoire devraient savoir que leurs récoltes ne sont que le reflet de la qualité des sols. Ajouter au sol du fumier composté équivaut à déposer de l’argent à la « banque des sols ». Faire pousser et incorporer des légumineuses riches en azote est également bénéfique Si la banque des sols est riche, les récoltes seront bonnes. En utilisant du fumier animal et en faisant pousser des légumineuses, les petits exploitants agricoles peuvent ajouter des nutriments dans le sol et maintenir sa fertilité. Cependant, dans plusieurs régions du monde, le sol est épuisé, les rendements pauvres et les plantes plus vulnérables aux maladies et aux attaques des insectes.

Voici d’autres suggestions pour de futures émissions portant sur l’amélioration de la fertilité des sols.

  • Comment les cultures-abris peuvent améliorer la structure du sol.
  • Le rôle des vers de terre dans le programme de fertilité des sols de chaque agriculteur.

Le présent texte est une mini-feuilleton qui souligne les avantages de composter le fumier animal pour faire votre propre engrais. Il y a deux façons d’utiliser ce texte : en adaptant simplement la dramatique pour votre auditoire local ou en vous en inspirant pour produire votre propre dramatique.

Script

Personnages

Philippe : Animateur de radio urbaine
Dr Compost, Ph.D. (Pierre Composteur) : Expert agricole, âgé d’environ 70 ans, un personnagque l’on n’oublie pas. Il possède un bagage en agriculture et aussi un diplôme universitaire. Son problème, c’est que parfois il s’éloigne du sujet. Néanmoins, l’information qu’il fournit est toujours intéressante, utile et pratique.

Philippe :
Bonjour et bienvenue, chers auditeurs et auditrices. Si vous êtes un agriculteur ou une agricultrice, vous savez déjà qu’en ajoutant de l’engrais à votre sol vous pouvez augmenter les rendements et améliorer la qualité de vos récoltes. Vous pouvez acheter des engrais faits avec des produits chimiques. Mais vous pouvez aussi utiliser des choses qui sont présentes autour de votre maison ou de votre ferme pour fabriquer votre propre engrais. Par exemple, vous pouvez utiliser des détritus du jardin ou des ordures ménagères transformés en compost. Vous pouvez aussi faire des engrais à partir du fumier d’origine animale, comme le fumier de la volaille ou du bétail.

(Pause) Aujourd’hui, nous avons dans notre studio un invité, un expert en fertilité des sols et en compost. Bienvenue, Dr Compost.

Dr Compost :
(Assez nerveux et enthousiaste, parlant rapidement) Oui, En fait, le fumier animal est couramment utilisé comme engrais. Mais lorsqu’il est frais, il contient des graines de mauvaises herbes et des microbes de maladies, ce qui peut poser un problème. (S’arrêtant subitement et se calmant. Parlant plus lentement) Merci pour votre aimable présentation, Philippe. C’est agréable d’être ici.

Philippe :
(D’un ton dégoûté) Avez-vous dit « microbes de maladies »? Quel genre de maladies?

Dr Compost :
Ne vous inquiétez pas, Pierre. Il s’agit de maladies des plantes. Aujourd’hui, j’aimerais vous dire comment transformer le fumier animal en engrais de qualité en le compostant. Saviez-vous que les agriculteurs chinois utilisent cette méthode depuis des siècles. Ils font un tas de compost avec du fumier frais, ajoutent quelques plantes et de la terre, puis recouvrent le tas avec de la boue. La chaleur qui se développe à l’intérieur du tas de compost tue de nombreuses graines de mauvaises herbes et des microbes de maladies et produit un meilleur engrais.

Philippe :
J’ai vu de nombreux agriculteurs qui épandent simplement du fumier animal sur leurs champs. Pourquoi vous donner la peine de composter le fumier animal?

Dr Compost :
Je suis content que vous posiez cette question, Philippe. (Pause) Désolé, quelle était la question… (après deux secondes de silence, il s’en souvient) Peu importe, je m’en souviens. Eh bien, comme je le disais, les tas de compost tuent la plupart des graines de mauvaises herbes et des organismes pathogènes qui peuvent vivre dans le fumier frais. Un autre avantage de composter votre fumier c’est que vous pouvez ensuite l’ajouter directement dans vos trous de plantation, parce qu’il ne brûlera pas vos cultures comme peut le faire le fumier frais.

Philippe :
Merci, Dr Compost. Donc, comment un agriculteur fait-il un tas de compost? (Dégoûté) Doit-il vraiment toucher le fumier animal?

Dr Compost :
(Ignorant le dégoût de Philippe) Si vous voulez faire un tas de compost avec du fumier animal, il faut suivre plusieurs étapes. Voici comment faire.

Pour commencer, il vous faudra quelques mètres carrés de sol plat près de l’endroit où vous faites pousser vos cultures. Enlevez les branches, les pierres et la saleté qui traînent. Vous ferez votre tas de compost en quatre couches.

Faites la première couche avec des mauvaises herbes, de la paille, des feuilles – toutes les matières végétales qui vont pourrir avec le temps. Cette couche aura environ 20 centimètres d’épaisseur et sa surface supérieure sera plate. Vingt centimètres, c’est environ la distance entre votre poignet et le bout de votre doigt le plus long.

Maintenant faites la seconde couche. Répandez du fumier frais de bétail ou de volaille au-dessus des matières végétales. Cette seconde couche aura à peu près la même épaisseur que la première – environ 20 centimètres. Ensuite, ajoutez la troisième couche qui sera faite de terre humide.

Philippe :
Attendez une minute. Revoyons tout cela. Les trois premières couches sont faites de… (il attend que le Dr Compost complète sa phrase)

Dr Compost :
(Lentement et patiemment) la première couche est composée de mauvaises herbes, de paille et de feuilles. La deuxième couche est faite de fumier frais de bétail ou de volaille. Et la troisième couche est composée de terre humide. Vous devriez utiliser trois fois plus de terre que de fumier ou de matières végétales pour que cette couche ait 60 centimètres d’épaisseur. Soixante centimètres c’est à peu près la distance qui sépare votre épaule de votre main. Si vous n’avez pas de terre humide, ajoutez de la terre sèche, puis arrosez-la. Mais juste assez pour la rendre humide et pas plus.

Il y a une autre chose très importante pour faire un engrais de bonne qualité. Vous pourriez demander, « Quelle est cette chose importante, Dr Compost »? (Pause puis, après quelques secondes, le Dr Compost tousse et répète à voix plus haute.) Vous pourriez demander « Quelle est cette chose importante, Dr Compost? ».

Philippe :
(Comme s’il se réveillait) Oh! Humm… quelle est cette chose importante, Dr Compost?

Dr Compost :
Bonne question, Philippe. (Légèrement sarcastique, mais accommodant) Merci de la poser. L’autre chose importante consiste à recouvrir tout le tas de compost d’une fine couche de boue. (Pause) Oui – recouvrez tout le tas de boue. Plus il y a d’argile dans la boue, mieux c’est. L’argile est composée de très fines particules qui collent ensemble. (Note de la rédaction : Si l’agriculteur ou l’agricultrice a accès à une grande feuille de plastique, elle pourrait être utilisée en remplacement de la boue, surtout dans les régions où le sol est sablonneux et ne fait pas de la bonne boue).

Philippe :
De la boue? Mais pourquoi recouvrez-vous le tas de boue? J’ai vu de nombreux tas de compost qui ne sont pas recouverts de boue et ils semblent bien fonctionner.

Dr Compost :
La couverture de boue est importante pour deux raisons. Tout d’abord, elle conserve la chaleur à l’intérieur du tas. Plus le tas de compost est chaud, plus le compost se fera rapidement. Ensuite, elle empêche les éléments nutritifs contenus dans le tas de compost de se perdre dans l’air.

Maintenant, après avoir ajouté la couverture de boue, laissez le tas se reposer pendant dix jours. Ou un peu plus longtemps par temps plus frais. Vous ne verrez peut-être pas grand chose se passer à l’extérieur. Mais, à l’intérieur du tas, de minuscules créatures appelées microbes sont en train de manger et de réduire les matières en petits morceaux.

Philippe :
(Dégoûté) Euh…

Dr Compost :
(Ignorant une fois de plus le dégoût de Philippe et poursuivant joyeusement) Toute cette activité génère beaucoup de chaleur. Cette chaleur tue la plupart des graines de mauvaises herbes et des germes de maladies à l’intérieur du tas de compost.

Après dix jours, démolissez le tas avec une pelle et mélangez consciencieusement toutes les matières ensemble. Votre engrais, également appelé compost, est maintenant prêt. Vous devriez l’utiliser le plus tôt possible.

Philippe :
Pourquoi faudrait-il l’utiliser le plus tôt possible?

Dr Compost :
Voici pourquoi. Si vous laissez votre compost en tas sur le sol, il commencera à perdre des nutriments. Certains des nutriments se perdront dans l’air. Certains seront lessivés dans le sol quand il pleut. Si vous ne pouvez pas utiliser votre compost immédiatement, couvrez le tas de feuilles de bananes ou de grandes feuilles qui le protégeront.

Philippe :
Laissez-moi comprendre cela correctement, Docteur. (Pause) Ainsi, vous êtes en train de nous dire que certains des nutriments contenus dans un tas de compost se perdront dans l’air ou seront lessivés dans le sol si le tas n’est pas couvert?

Dr Compost :
Exactement.

Philippe :
Mais la même chose n’arriverait-elle pas au fumier animal qui ne se trouverait pas dans un tas de compost? Si vos vaches et vos chèvres et vos autres animaux sont en train (dégoûté) d’excréter, les nutriments contenus dans leur fumier ne seraient-ils pas perdus si le fumier n’était pas couvert immédiatement?

Dr Compost :
(Impressionné) C’est une très bonne question, Philippe. Le fumier animal et l’urine animale sont bons comme ajouts aux tas de compost. Bien sûr, il est difficile de mettre tout le fumier et toute l’urine de vos animaux sur votre tas de compost. Mais il y a des façons simples d’en récupérer autant que vous le pouvez. Une façon consiste à utiliser de la paille de couchage ou de la litière pour vos animaux, et ensuite à ajouter la paille de couchage au tas de compost. Toute l’urine et tout le fumier contenus dans la paille de couchage et la litière seront ensuite ajoutés au compost. Si vous coupez et transportez de la nourriture pour vos animaux pendant la saison des récoltes, essayez de les nourrir dans un endroit où la litière peut récupérer leur urine et leur fumier.

Philippe :
Donc, je devrais essayer de récupérer autant de fumier animal et d’urine que possible avec la paille de couchage. Ensuite, ajouter la paille de couchage au tas de compost. Est-ce exact?

Dr Compost :
Exactement. Une autre bonne idée consiste à utiliser un sol en béton pour vos animaux. Les sols en béton font perdrent moins de nutriments que les sols en terre. Une dernière chose, c’est d’essayer d’ombrager l’endroit où les animaux se nourrissent et se couchent . Moins de nutriments sont perdus dans les endroits ombragés que dans les endroits situés en plein soleil.

Philippe :
Super, c’est beaucoup d’informations pour une seule émission, Dr Compost. Vous êtes étonnant.

Dr Compost :
(Gêné et balbutiant quelque peu) Me-er-ci beaucoup, Philippe.

Philippe :
Pouvons-nous récapituler rapidement les étapes à suivre pour faire un tas de compost, Docteur?

Dr Compost :
Certainement. N’oubliez pas de faire votre tas de compost avec quatre couches : d’abord des végétaux, puis du fumier animal, ensuite de la terre humide et enfin une couche de boue. Laissez le tas reposer pendant dix jours. Puis démolissez-le et mélangez le tout soigneusement. Maintenant, votre fumier composté est prêt à être utilisé.

Philippe :
Y a-t-il un moment idéal pour faire du compost?

Dr Compost :
Bonne question, Philippe. Votre compost devrait être prêt environ dix jours après avoir recouvert le tas de boue. Un peu plus longtemps si le temps est frais. Donc, si vous savez à quel moment vous voulez utiliser le compost, vous devriez commencer à faire le tas environ dix jours avant cette date.

Philippe :
Et comment utilise-t-on le compost?

Dr Compost :
Vous pouvez l’épandre sur le sol entre vos cultures. Ou bien mettez-en dans des trous de plantation individuels. Vous découvrirez, comme les agriculteurs chinois l’ont constaté pendant des années, que le fumier composté vous donnera des cultures plus saines et de meilleurs rendements.

Philippe :
Merci pour votre excellente présentation sur le compostage du fumier animal, Dr Compost. Et merci à nos chers auditeurs et auditrices qui sont restés à l’écoute. Nous serons de retour la semaine prochaine à la même heure. Au revoir.

Acknowledgements

  • Ce texte a été adapté à partir d’un texte de Radios Rurales Internationales publié à l’origine dans la pochette 8 et intitulé : Amélioration des fumiers.
  • Révision : Jibrim M. Jibrim, professeur agrégé et chef du Département de pédologie, Université Bayero, Kano, Nigeria.
  • Traduction : Jean-Luc Malherbe, Société Ardenn, Ottawa, Canada.

Information Sources