English

Script 50.6

Script

Personnages

Anna – agricultrice
Maria – agricultrice
Simon – fils d’Anna

Première partie

Scène: Arrêt du bus

Maria attend à l’arrêt du bus. Elle voit sa vieille amie Anna.

Maria:
Anna, quel plaisir de te revoir après tout ce temps.

Anna:
Oui c’est vrai. Cela me fait plaisir aussi. Comment va ta famille?

Maria:
Très bien. Et la tienne Anna?

Anna:
Pas si bien que ça. J’ai peur. Mon plus grand fils Simon est malade aujourd’hui. Nous pensons qu’il est malade à cause des insecticides qu’il a utilisés pour vaporiser le café. Il n’aime pas porter de vêtements de protection quand il fait chaud.

Maria:
Je suis vraiment désolée d’apprendre ça. Vous utilisez beaucoup d’insecticides sur vos plants de café?

Anna:
Oui. Nous devons le faire. Nous avons fait des changements sur notre ferme depuis la dernière que je t’ai vue. Un agent de vulgarisation nous a conseillé de nettoyer le terrain et de planter des variétés de café à hauts rendements en plein soleil. Nous ne cultivons que du café maintenant. Nous utilisons des engrais chimiques et appliquons régulièrement des insecticides pour résoudre le problème des insectes. C’est beaucoup de travail, mais nous obtenons de meilleurs rendements que la plupart de nos voisins qui cultivent à l’ombre des arbres. Mais maintenant nous avons des problèmes différents. Tu te souviens de mon frère John?

Maria:
Oui

Anna:
Il est tombé malade l’an dernier à cause des insecticides. Et il y a trois ans, nous n’avons pas gagné d’argent à cause de la sécheresse. Mais nous avons survécu. Je voudrais te parler de ces problèmes. Vous plantez du café aussi n’est ce pas?

Maria:
Oui, mais nous cultivons le café comme nos parents nous ont appris à le faire, à l’ombre des arbres.

Anna:
Mais tu aurais pu gagner tellement plus d’argent sans les arbres!

Maria:
Nous avons envisagé de changer notre méthode il y a quelques années. Mais nous avons décidé de ne pas le faire, et je crois que nous avons fait le bon choix. Cultiver le café à la manière traditionnelle a de nombreux avantages. Par exemple la sécheresse dont tu parlais ne nous a pas trop affecté. Nos arbres et leur ombre ont contribué à maintenir l’humidité du sol.

Anna:
Mais est ce que vous cultivez uniquement du café maintenant?

Maria:
Non, nous cultivons une variété de produits par couches. Le café est la couche du fond. La suivante est faite d’arbres fruitiers. Nous plantons des bananiers, des agrumes et des avocatiers. La couche du haut est constituée d’arbres à troncs durs. Une grande partie des deux couches supérieures était là depuis de nombreuses années. Ces couches protègent les plants de café contre un excès de soleil. C’est particulièrement important dans les périodes sèches. Et les arbres réduisent l’érosion du sol durant les grosses pluies. Quand les feuilles tombent par terre, elles forment un paillis naturel. Cela ajoute davantage de matières organiques et d’éléments nutritifs au sol. Nous plantons des ignames et d’autres légumes sur le sol autour du caféier. Ainsi, même durant la sécheresse quand il y avait moins de café, nous avons récolté du bois de chauffe, des fruits et des légumes.

Anna:
Et les insectes? Nous avons eu de gros problèmes à cause des insectes. Il n’y a plus d’insectes sur nos plants de café après les avoir vaporisés d’insecticides.

Maria:
Oui, mais regarde les nouveaux problèmes que vous avez avec les insecticides! Des membres de ta famille tombent malades. J’ai entendu parler de gens qui sont morts d’intoxication par les insecticides.

Anna:
Alors tu fais quoi avec les insectes? Tu les ignores?

Maria:
Non. Nos arbres attirent un grand nombre d’insectes utiles comme les scarabées, les guêpes et les araignées. Ces insectes utiles mangent les insectes indésirables. Les oiseaux qui sont dans les arbres mangent aussi des insectes. Il faut peut être sarcler plus souvent, mais ce n’est pas trop dur. Au moins nous ne tombons pas malades à cause des insecticides.

Anna:
Tu sais je regrette la variété de produits que nous avions sur notre ferme. Et les oiseaux qui gazouillaient au dessus de ma tête me manquent. On n’a plus vu beaucoup d’oiseaux sur notre terre depuis que nous l’avons nettoyé pour y planter du café.

Maria:
C’est peut être parce que vous n’avez pas assez d’arbres. Les oiseaux vivent dans la forêt. Mais je crois que tu as un problème plus urgent en ce moment. J’espère que tu pourras amener Simon à l’hôpital pour être sûr qu’il n’est pas intoxiqué par les insecticides.

Anna:
C’est une bonne idée. J’y vais tout de suite.

Maria:
Veux tu que j’y aille avec toi?

Anna:
J’aimerais bien si tu as le temps.

Deuxième partie

Scène: Salle d’attente de l’hôpital

Maria et Anna sont assises côte à côte en attendant Simon. Il sort de chez le médecin.

Anna:
Comment ça va Simon?

Simon:
(dans un gémissement) Oh, un peu mieux. Le médecin m’a dit que ma maladie a effectivement été causée par les insecticides. Il m’a donné des médicaments qui me soulageront. Je m’assurerai de bien mettre mes vêtements de protection la prochaine fois que je vaporise des insecticides sur le café. Plus question d’être à nouveau aussi mal foutu!

Anna:
Je suis contente. Nous devrions remercier mon amie Maria. Elle m’a suggéré de t’amener à l’hôpital.

Maria:
Ne me remercie pas. Je suis contente de voir que Simon va bien.

Simon:
Merci.

Anna:
Maria m’a parlé de leur ferme où ils cultivent du café comme on le faisait nous aussi, à l’ombre des arbres. Nous n’aurons pas à utiliser d’insecticides si nous revenons à ces méthodes de culture du café. Cela donne un meilleur environnement pour tout le monde, je crois.

Simon:
Nous devrions rentrer pour en discuter.

Anna:
Oui. Maria, merci infiniment pour ta compagnie et ta conversation. Salue ton mari et tes enfants pour moi. Tu m’as vraiment fait réfléchir à l’idée de cultiver du café à la manière traditionnelle.

Maria:
Je suis heureuse d’avoir été utile. Salue bien toute ta famille. Simon, j’espère que tu te rétabliras vite.

Simon:
Merci. Je l’espère aussi.

Anna:
Au revoir.

Maria:
Prends soin de toi.

Acknowledgements

Ce texte a été écrit par Belinda Bruce, Assistante éditrice, Réseau de radios rurales des pays en développement, Toronto, Canada. Il a été recherché par Anna Palarmachuk, Toronto, Canada. Il a été revu par Joseph Lindsay, Spécialiste du sol, Caribbean Agriculture Research and Development Institute, University of West Indies, Mona, Kingston, Jamaica.

Information Sources

“The use of Gliricidia sepium as cover/shade in coffee plantations (Based on experiences of coffee growers of Copan, Honduras)” dans Cover crop news, No. 8, Juillet 1995. International Cover Crops Clearinghouse (CIDICCO), Tecucigalpa, Honduras.

“Coffee: Biodiversity’s pick me up” dans Seedling, Volume 14, No. 3, Octobre 1997. Genetic Resources Action International, Barcelona, Spain.

“The coffee market – a risky business” dans Gate, No. 2, Avril Juin 1995. Gate, Deutsche, Eschborn, Germany.

Coffee growing, H. R. Cameron, 1992, 118 pages. The Macmillan Press Limited, London and Basingstoke, England.

Slash/Mulch Systems, H. David Thurston, 1997. Westview Press, Boulder, Colorado, USA.

Sustainable Harvest web page, Septembre, 1998. http://organiccoffee.com.

Pour plus d’information

Sustainable Harvest Coffee Company
1480 66th Street, Emeryville, CA 94608, USA