English

Script 79.2

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Dans plusieurs pays de la planète, une maladie très contagieuse appelée influenza aviaire, qui est aussi connue sous le nom de grippe aviaire, a entrainé la mort de millions d’oiseaux d’élevage et sauvages, notamment des poulets, des canards, des dindons et des pintades. C’est la maladie qui a tué les oiseaux ou bien ils ont été abattus dans le but d’arrêter la propagation de l’infection. Cette situation a eu un effet dévastateur sur des familles d’agriculteurs dont le revenu et l’alimentation sont tributaires des volailles. Dans certains cas, l’influenza aviaire peut se propager aux humains. Même si cette circonstance est très peu probable, à la date d’octobre 2006 on estime que près de 150 personnes sont décédées de la forme humaine de l’influenza aviaire. Il est donc important de prendre des précautions non seulement pour assurer la sécurité des volailles, mais aussi pour se protéger soi même ainsi que sa propre famille.

Le thème et le message contenus dans les annonces éclair suivantes indiquent que, aussi bien pour les familles que pour les collectivités, la prévention est la meilleure défense contre l’influenza aviaire. Les annonces éclair mettent également en lumière le fait que la prévention est facile à réaliser en pratiquant une bonne hygiène autour des volailles et de leurs produits et en utilisant des méthodes fiables pour arrêter la propagation de la maladie.

Script

Annonce éclair 1 : Qu’est ce que la grippe aviaire?

L’influenza aviaire, que l’on appelle aussi grippe aviaire, s’est répandue dans de nombreux pays. C’est une infection contagieuse qui touche les oiseaux de ferme, notamment les poulets, les canards, les dindons et les pintades, ainsi que les oiseaux de compagnie et les oiseaux sauvages. La maladie commence chez des oiseaux sauvages ou apprivoisés malades et se transmet ensuite à d’autres animaux et à des humains par contact direct avec les excréments, le mucus, le sang ou les plumes d’oiseaux infectés. Chez l’homme, les infections commencent comme la grippe, avec de la fièvre, des maux de tête et des vomissements, mais peuvent rapidement devenir mortelles. En fait, la maladie tue la moitié des gens qui sont infectés. Mais il suffit de quelques précautions simples, comme la pratique d’une bonne hygiène, lors de la manipulation de volailles ou de produits de la volaille, et le signalement des oiseaux malades ou morts, pour arrêter la propagation de cette maladie. Communiquez avec vos autorités sanitaires ou agricoles locales ou nationales pour obtenir de plus amples renseignements sur ce que vous pouvez faire pour arrêter la grippe aviaire.
Annonce éclair 2 : L’influenza aviaire est un problème mondial

Possédez vous des poulets, des canards ou d’autres oiseaux destinés à l’alimentation? Si c’est le cas, vous avez vraisemblablement entendu parler de l’influenza aviaire, que l’on appelle aussi la grippe aviaire. C’est une maladie grave qui frappe les oiseaux apprivoisés et sauvages. Partout dans le monde, les éleveurs prennent des mesures pour arrêter sa propagation en faisant très attention à la santé de leurs troupeaux et en suivant des règles simples qui protègent leurs fermes et leurs familles. Par exemple, essayez toujours de tenir vos volailles loin des oiseaux sauvages ou de ceux qui errent en liberté pour éviter la contamination. En outre, assurez vous de signaler immédiatement aux autorités toutes les volailles malades ou mortes. Il existe de nombreuses autres façons de protéger votre famille, votre collectivité et vos moyens de subsistance contre la grippe aviaire. Communiquez avec les autorités sanitaires ou agricoles locales ou nationales pour obtenir de plus amples renseignements sur ce que vous pouvez faire pour arrêter cette maladie.
Annonce éclair 3 : Prévenir la propagation de la grippe aviaire

Personnages :
Animateur
Deux agriculteurs/agricultrices

Animateur :
Possédez vous des poulets, des canards ou d’autres oiseaux destinés à l’alimentation? Une maladie grave, appelée influenza aviaire ou grippe aviaire, tue les volailles à travers le monde. Elle se propage dans les excréments, le mucus, le sang ou les plumes d’oiseaux infectés. Pour réduire la propagation de cette maladie et pour protéger votre famille et votre collectivité, vous devez faire très attention à toutes les personnes qui viennent dans votre ferme ou en partent.

Personne 1
: [Nom de la personne 2], vous ai je dit que [insérez le nom masculin] vient nous rendre visite?

Personne 2 :
Attendez, je me souviens d’avoir entendu dire que certaines fermes du village sont touchées par la grippe aviaire!

Personne 1 :
Quelle importance cela a t il? Il n’est pas malade!

Personne 2 :
Non, mais ce n’est pas une bonne idée qu’il nous rende visite. Le sol de son village pourrait être contaminé. S’il vient dans notre ferme, il pourrait infecter tout notre troupeau. Une toute petite quantité d’excréments d’oiseaux sur ses chaussures pourrait propager la grippe aviaire à notre ferme et tuer tous nos poulets. (Courte pause) Pendant qu’il sera ici, pourrait il demeurer chez notre oncle? Il n’a pas de volailles.

Personne 1 : O
ui, je suis persuadé que ça irait. Pourrions nous aller lui rendre visite là bas?

Personne 2 :
Oui, évidemment! Ce serait formidable de le revoir.
Annonce éclair 4 : Votre protection contre la grippe aviaire

Si la possibilité de voir votre famille ou vous même attraper la grippe aviaire vous inquiète, vous devriez savoir qu’il existe de nombreuses façons de prévenir la maladie et que la meilleure solution consiste à utiliser le plus grand nombre possible de méthodes préventives. écoutez bien les conseils qui suivent.

Pratiquez toujours une bonne hygiène en vous lavant les mains immédiatement avant et après la manipulation d’?ufs ou de viande crue de volaille.
Assurez vous de bien faire cuire la viande et les ?ufs pour tuer toute maladie éventuellement présente. Ne mangez pas de produits crus de la volaille.
Lavez à fond les ustensiles qui sont entrés en contact avec de la viande crue de volaille, notamment les couteaux, les planches à découper et les comptoirs.
N’abattez pas d’oiseaux malades pour votre alimentation ou n’apprêtez pas d’oiseaux qui sont morts de maladie.

N’oubliez pas que c’est le contact direct avec les excréments, le sang, le mucus ou les plumes d’oiseaux infectés qui peut provoquer des infections chez les humains. Suivez ces précautions simples et vous contribuerez à protéger votre famille et votre collectivité contre la grippe aviaire.
Annonce éclair 5 : Reconnaitre les symptômes de la grippe aviaire

Possédez vous des poulets, des canards ou d’autres oiseaux? Récemment, des foyers de grippe aviaire ont détruit les troupeaux de nombreux éleveurs en Asie, en Europe et en Afrique. Il est très important de reconnaitre les nombreux symptômes de cette maladie et d’empêcher sa propagation. Surveillez bien vos oiseaux pour découvrir les symptômes suivants :

des toussotements ou des éternuements
un écoulement de liquide des yeux et du bec
la crête enflée et bleue ou les pattes striées de taches rouges
une perte d’appétit ou une dépression, ou encore
de la diarrhée

Surveillez étroitement les animaux malades. Si vous pensez qu’un oiseau est infecté de la grippe aviaire, isolez le et signalez immédiatement l’incident à vos autorités sanitaires ou agricoles locales.

Acknowledgements

Rédaction : Peter Sykanda, candidat à la maitrise, études en vulgarisation rurale, Université de Guelph, Canada.
Révision : Margie Taylor, directrice des communications, Chicken Farmers of Ontario.

Information Sources

USAID Avian Influenza Program