Français

Script 51.1

Script

Le bétail est-il bon ou mauvais pour la terre et l’environnement naturel? Se pourrait-il que la présence du bétail profite aux arbres et aux sols? Voilà les questions que nous aborderons aujourd’hui.

Commençons par observer le comportement des chèvres. Quand je dis “chèvre,” qu’est-ce que cela représente pour vous? C’est sur que l’image que vous avez de la chèvre dépendra de votre expérience personnelle.

Je vais vous présenter deux images très différentes d’une chèvre.

D’abord, imaginez un troupeau de chèvres se promenant librement dans le village ou à la campagne. Ces chèvres causent des problèmes. Elles vont dans les jardins et mangent les produits. Elles vont patre dans les champs environnants, dévorant tout ce qu’elles voient. La terre s’érode et les arbres, surtout les jeunes arbres, sont détruits.

C’est pourquoi beaucoup de gens disent que les chèvres et les autres types de bétail sont mauvais pour la terre.

Mais pensons maintenant à une chèvre laitière dans un enclos. Son propriétaire coupe de l’herbe dans un champ voisin et l’apporte dans l’enclos. La chèvre est bien entretenue et reçoit beaucoup de nourriture et d’eau. La chèvre donne du lait frais pour la famille, du fumier pour le jardin, et des chevreaux pour la vente. N’est-ce pas une image plus positive de la chèvre?

C’est bien la preuve qu’un animal peut se comporter différemment selon la manière dont son propriétaire le dirige.

Autrefois les animaux étaient laissés en liberté. C’est un système qui marchait bien quand il y avait moins de gens et davantage de terres et d’arbres. Mais aujourd’hui si votre animal – votre vache ou votre chèvre – est laissé en liberté, il ira probablement faire des dégats aux arbres et au sol dont vous dépendez. Mais si vous gardez l’animal dans un enclos et lui apportez la nourriture et l’eau, il ne mangera pas les arbres et n’ira pas dans les jardins. En fait, vous pourriez même planter plus d’arbres pour donner les feuilles à manger aux bêtes. Cela fait du bien à la terre. Il y a davantage de moyens de faire en sorte que le bétail apporte vraiment des bienfaits à l’environnement naturel. Ecoutez la suite pour en savoir plus.

Musique ou effets sonores

Parfois, l’élevage de b‚tail est le meilleur moyen de protéger le sol et de prévenir l’érosion. Bien sur, cela dépendra du climat, du pourcentage de pentes et des types de sols que vous avez.

Par exemple, à votre avis quel meilleur usage peut-on faire d’un terrain rocailleux et en pente? Si vous décidez de labourer le terrain et de planter des rangées de cultures, la terre risque de s’éroder.

Autrement dit, vous perdrez du sol. Mais les chèvres ont l’habitude de patre sur des terrains en pente et rocailleux. Elles aiment brouter l’herbe et les arbustes qui y poussent et elles savent comment s’y déplacer. Certains agriculteurs plantent des herbes et des arbres pour maintenir les sols en penteé et les chèvres peuvent survivre en mangeant certaines de ces herbes. Les chèvres transforment l’herbe en fumier qui enrichit le sol.

Donc dans ce paysage de flanc de colline rocailleux, où il est important de garder une couverture d’herbe et d’arbres, les chèvres ont un rôle positif à jouer. Quelqu’un qui veut protéger le sol choisira plutôt les chèvres que les cultures en rangées.

Mais il y a autre chose qui mérite qu’on y réflechisse. Pensez à toutes les feuilles et les tiges qui sont abandonnées dans le champ après la récolte d’un produit. Il y en a trop pour qu’on puisse tout mettre dans un tas de compost. Si vous vivez dans une région sèche, il peut s’écouler beaucoup de temps avant que ces résidus se décomposent. Mais les bêtes peuvent manger ces résidus de récoltes et les transformer en précieux fumier. Le fumier améliore votre sol et fertilise vos cultures.

Musique ou effets sonores

Si vous élevez du bétail, le mot-clé à ne pas oublier c’est “équilibre.” S’il y a trop d’animaux sur un terrain trop petit, vous aurez seurement des problèmes. Vous devez être capable d’équilibrer les besoins de votre terrain, de votre bétail et ceux de votre famille.

Revenons maintenant à notre question du début de l’émission. Le bétail est-il bon ou mauvais pour l’environnement? Et comment le bétail peut-il faire du bien aux arbres et au sol?

Comme nous venons de le voir le bétail n’est pas nécessairement mauvais pour l’environnement si vous le gérez comme il faut. Dans certaines situations les animaux sont un bon moyen pour rentabiliser la terre. Et les animaux qui vous donnent de la viande et du lait peuvent être une composante importante d’un système agricole qui vise le long terme, avec des sols fertiles, des arbres et des cultures abondantes.

Acknowledgements

Ce texte a été écrit par Jennifer Pittet, éditrice, Réseau de Radios Rurales des Pays en Développement.

Révis‚ par Dan Gudahl, Directeur, Programme pour l’Afrique, Projet International Heifer.

Information Sources

Livestock and the environment workshop,” Conférence sur la faim dans le monde, organisée par le Projet International Heifer, octobre 1998, Little Rock, Arkansas, USA.

Livestock and the environment,” Jennifer Shumaker, 1998, 21 pages. Heifer Project International (HPI), PO Box 808, Little Rock, Arkansas, 72203, USA.  www.heifer.org