English

Script .7

Script

Qu’est-ce que le COVID-19?

Le COVID-19 est une maladie infectieuse causée par le nouveau coronavirus. Elle est apparue à Wuhan, en Chine, en décembre 2019 et s’est rapidement répandue à travers le monde. En mars 2020, l’Organisation mondiale de la Santé a déclaré que le COVID-19 était une pandémie sanitaire mondiale.

Comment se propage-t-il?

On contracte le COVID-19 en se faisant infecter par d’autres personnes qui ont le virus. La maladie se propage par les gouttelettes produites lorsque les personnes infectées toussent, éternuent ou expirent. Ces gouttelettes peuvent être inhalées par des personnes se trouvant à proximité ou atterrir sur des objets et des surfaces se trouvant tout près. Lorsque des personnes inhalent des gouttelettes ou touchent des objets ou des surfaces contaminés, puis se touchent les yeux, le nez ou la bouche, elles peuvent être infectées.

Quels sont les symptômes de l’infection?

Les symptômes les plus courants du COVID-19 sont la fièvre, la fatigue et une toux sèche. Les symptômes sont généralement légers et commencent progressivement. Certaines personnes infectées ne présentent aucun symptôme et ne se sentent pas malades. La plupart des personnes (environ 80 %) se rétablissent sans traitement spécial. Environ une personne infectée sur six devient gravement malade. Les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques comme les problèmes cardiaques, le diabète et l’hypertension artérielle sont plus susceptibles de tomber gravement malades. Les personnes qui ont de la fièvre, de la toux et des difficultés à respirer doivent consulter un médecin.

Que dois-je savoir pour rester en sécurité pendant la pandémie du COVID-19?
(Pour en savoir plus sur ces points et d’autres, consultez la section « Détails » ci-dessous).

  1. Quels sont les risques pour les radiodiffuseurs(euses) pendant la pandémie du COVID-19?
  2. Comment les radiodiffuseurs(euses) peuvent-ils/elles lutter contre la désinformation entourant le COVID-19?
  3. Comment les radiodiffuseurs(euses) peuvent-ils/elles se protéger et protéger les autres de l’infection?
  4. Comment les radiodiffuseurs(euses) peuvent-ils/elles assurer leur sécurité tout en continuant à rendre compte de la pandémie et d’autres questions?
  5. Que doivent faire les radiodiffuseurs(euses) s’ils/elles tombent malades?
  6. Comment les radiodiffuseurs(euses) peuvent-ils/elles préserver leur santé mentale pendant la pandémie?

1. Quels sont les risques pour les radiodiffuseurs(euses) pendant la pandémie du COVID-19?

 
Certains radiodiffuseurs(euses) pourraient courir un risque accru de contracter le COVID-19 parce qu’ils doivent communiquer « en direct » avec de nombreuses personnes dans divers contextes. Certains radiodiffuseurs pourraient être tenus d’effectuer des reportages à partir de « points chauds » tels que les bureaux gouvernementaux, les hôpitaux, les cliniques et les centres de transit, ce qui pourrait augmenter les risques de contracter le virus. Cependant, il existe un certain nombre de mesures préventives que les radiodiffuseurs(euses) peuvent et doivent prendre pour se protéger (voir Section #3).

2. Comment les radiodiffuseurs(euses) peuvent-ils lutter contre la désinformation entourant le COVID-19?

 

Malheureusement, de fausses informations sur le COVID-19 peuvent se propager encore plus rapidement que le virus lui-même. Les radiodiffuseurs(euses) ont un rôle important à jouer dans la lutte contre la désinformation concernant la propagation du virus, les symptômes, les traitements et d’autres aspects de la situation du COVID-19.

Tout d’abord, les radiodiffuseurs(euses) doivent vérifier minutieusement toutes les informations sur le COVID-19 et s’assurer que ces informations proviennent d’une source fiable et réputée comme l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ou des responsables de la santé publique. Deuxièmement, les radiodiffuseurs(euses) doivent s’attaquer à toute information erronée qui s’est répandue dans leur communauté en invitant des spécialistes fiables en matière de santé à démentir tout mythe et à offrir des informations exactes. Troisièmement, les radiodiffuseurs(euses) doivent inviter les auditeurs(rices) à faire une analyse critique aux informations qu’ils/elles entendent et les encourager à ne pas diffuser des informations dont ils ignorent la véracité. Pour plus d’informations, lisez le Guide pratique pour la radiodiffusion sur les fausses nouvelles.

Voici quelques exemples de types de désinformations qui circulent à propos du COVID-19, ainsi qu’une explication des raisons pour lesquelles ces informations sont fausses ou trompeuses :

1. Les antibiotiques ne sont pas efficaces pour prévenir et traiter le COVID-19. Les antibiotiques ne sont pas efficaces contre les virus, mais seulement contre les bactéries. Le COVID-19 est un virus et, par conséquent, les antibiotiques ne doivent pas être utilisés pour le prévenir ou le traiter. Toutefois, si vous êtes hospitalisé à cause du COVID-19, vous pouvez recevoir des antibiotiques pour d’autres infections.

2. La chloroquine n’est pas un remède contre le COVID-19. La chloroquine est utilisée pour traiter le paludisme, et est testée comme traitement pour le COVID-19. Mais ce n’est pas un remède, et les tests se poursuivent. Attention : bien que la chloroquine soit un médicament généralement sûr, des cas d’effets secondaires négatifs ont été signalés.

3. Le fait de pouvoir retenir sa respiration pendant 10 secondes ou plus sans tousser ou ressentir d’inconfort NE SIGNIFIE PAS que vous n’êtes pas atteint du COVID-19. L’Organisation mondiale de la Santé conseille aux personnes qui pensent être atteintes du COVID-19 de rester chez elles et de se faire soigner en appelant les autorités sanitaires locales. La meilleure façon de confirmer si vous êtes porteur du virus est de procéder à un test de laboratoire. Vous ne pouvez pas le confirmer par cet exercice de respiration, qui pourrait même être dangereux.

4. Il existe de fausses rumeurs selon lesquelles certaines substances peuvent guérir ou prévenir l’infection par le COVID-19. Il s’agit notamment de la consommation d’un mélange de citron et de bicarbonate de soude, de l’inhalation de vapeurs provenant de l’ébullition d’écorces d’orange ou de citron, de la consommation d’aliments alcalins, de l’utilisation d’eau salée ou vinaigrée ou de traitements à base de plantes. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, le moyen d’éviter d’être infecté par le COVID-19 et d’empêcher la propagation du virus consiste à se laver fréquemment les mains avec du savon ou un désinfectant à base d’alcool, maintenir une distance d’au moins un mètre avec une personne qui éternue ou tousse, éviter de se toucher le visage et se couvrir la bouche et le nez avec le coude ou un mouchoir en papier lorsque l’on tousse ou éternue.

Pour avoir de plus amples renseignements, lisez nos Informations clés sur le COVID-10 pour les radiodiffuseurs.

3. Comment les radiodiffuseurs(euses) peuvent-ils/elles se protéger et protéger les autres de l’infection?

 
Il existe un certain nombre de mesures sanitaires de base que tout le monde devrait adopter pour se protéger et protéger les autres :

Se laver les mains fréquemment. Lavez-vous les mains régulièrement et soigneusement avec de l’eau et du savon ou avec un désinfectant à base d’alcool. Pourquoi? Se laver les mains à l’eau et au savon ou utiliser un désinfectant à base d’alcool tue les virus présents sur les mains.

Maintenez une distance physique. Essayez d’éviter de rencontrer en personne toute personne extérieure à votre foyer, mais si cela s’avère absolument nécessaire, veillez à maintenir une distance d’un à quatre mètres, selon les directives gouvernementales de votre pays. Pourquoi? Lorsqu’une personne tousse ou éternue, elle expulse des gouttelettes de son nez ou de sa bouche qui peuvent contenir le virus. Si vous êtes trop proche d’elle, vous risquez d’inhaler les gouttelettes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source de l’image : https://www.cnn.com/2020/03/24/health/six-feet-social-distance-explainer-coronavirus-wellness/index.html

Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche. Pourquoi? Les mains touchent de nombreuses surfaces et peuvent ramasser des virus. Une fois contaminées, vos mains peuvent transmettre le virus à vos yeux, votre nez ou votre bouche. De là, il peut pénétrer dans votre corps et vous rendre malade.

Adoptez une bonne hygiène respiratoire. Lorsque vous toussez ou éternuez, couvrez votre bouche et votre nez avec votre coude plié ou un mouchoir en papier. Jetez le mouchoir utilisé immédiatement. Pourquoi? Les gouttelettes propagent le virus. En adoptant une bonne hygiène respiratoire, vous pouvez protéger les personnes qui vous entourent contre le COVID-19 et d’autres virus tels que ceux du rhume et de la grippe.

Évitez les endroits bondés tels que les marchés, les autres espaces publics et les transports publics. Pourquoi? Le fait d’être à proximité d’autres personnes peut augmenter votre risque d’être infecté, notamment parce que certaines personnes peuvent être infectées sans présenter de symptômes visibles. Il est donc préférable d’éviter d’entrer en contact avec d’autres personnes jusqu’à ce que les autorités sanitaires vous fassent savoir que c’est sans danger. Si vous devez sortir en public, il est conseillé de porter un masque facial pour vous protéger et protéger les autres. Le virus se propage par la toux et les éternuements, c’est pourquoi le port d’un masque facial contribuera à protéger les autres et vous-mêmes – voir le dernier conseil ci-dessous pour plus d’informations sur la manière de porter correctement un masque facial.

Nettoyez votre téléphone et d’autres objets. Désinfectez vos mains avant et après avoir touché des objets ou des denrées alimentaires, en particulier votre microphone, votre enregistreur, vos stylos, vos crayons, votre téléphone, votre portefeuille ou tout autre objet que vous touchez régulièrement au cours de la journée.

Pratiquez des salutations sans risques. Pour éviter le COVID-19, il est plus sûr d’éviter tout contact physique lors des salutations, comme une accolade ou une poignée de main. Les salutations sans risque comprennent un signe de la main, un hochement de tête, une tape au coude ou un salut.

Portez un masque. Le port d’un masque vous permet de respirer normalement et d’éviter de répandre des gouttelettes de salive lorsque vous parlez, éternuez ou toussez. Pour porter correctement un masque, assurez-vous qu’il est bien ajusté sur l’arête du nez et sur le menton. Évitez de toucher le masque, et ne le retirez qu’à l’aide des lanières, et non en touchant l’avant. Lavez-vous les mains à l’eau chaude et au savon après avoir retiré le masque ou utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool (plus de 60 % d’éthanol ou 70 % d’isopropanol). Remplacez le masque par un nouveau masque propre et sec dès qu’il devient humide. Note : Les masques ne remplacent pas les autres mesures de prévention et DOIVENT être accompagnés des mesures énumérées ci-dessus.

Note : Certaines personnes peuvent être infectées par le COVID-19 sans présenter aucun symptôme. Cela signifie qu’elles peuvent le transmettre sans le savoir à des personnes plus à risque. C’est pourquoi ces précautions en matière de santé et de sécurité sont vitales pour la sécurité des autres et la vôtre.

4. Comment les radiodiffuseurs(euses) peuvent-ils/elles assurer leur sécurité tout en continuant à rendre compte de la pandémie et d’autres questions?

 

Il existe de nombreux moyens pour les radiodiffuseurs(euses) de se protéger et de continuer à travailler.

Travaillez à domicile si possible. Cela peut signifier faire du montage audio, réaliser des interviews par téléphone ou par le biais de WhatsApp, et faire des recherches sur votre ordinateur ou votre téléphone portable à la maison.

Nettoyez et désinfectez régulièrement votre espace de travail et votre équipement. Si vous devez vous rendre au poste, nettoyez régulièrement votre équipement et votre espace de travail avec une solution à base d’alcool contenant plus de 60 % d’éthanol ou 70 % d’isopropanol. Vous devez également nettoyer régulièrement votre espace de travail à domicile ou au bureau, et chaque fois qu’une autre personne ou un objet entre en contact avec les surfaces que vous touchez. Si possible, utilisez un microphone de table plutôt qu’un microphone à main. Pour nettoyer correctement un microphone (voir le schéma ci-dessous), détachez la couverture de maille de la tête, retirez l’éponge (qui sert de couvercle et n’est pas indispensable au fonctionnement du microphone), et remplacez-la ou nettoyez-la avec un désinfectant ou une solution à base d’alcool. Vous devez également désinfecter le corps du microphone, c’est-à-dire le manche ou la base, ainsi que les boutons et interrupteurs.

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo Earth Journalism Network

Utilisez des microphones séparés. Essayez d’éviter de rencontrer quelqu’un en personne, mais si cela est absolument nécessaire, utilisez des microphones séparés pour vous et votre interlocuteur. Désinfectez-les avec de l’alcool et un chiffon lavable avant et après utilisation.

Combattez la désinformation. Un compte rendu précis est l’un des outils les plus efficaces pour lutter contre la désinformation sur le COVID-19. Les radiodiffuseurs(euses) doivent vérifier les faits de manière approfondie, faire des reportages sans préjugés et résister aux stéréotypes en évitant les références inutiles à la race, la nationalité ou l’origine ethnique lorsqu’ils parlent du virus. Pour en savoir plus sur la manière de reconnaître et contrer les fausses nouvelles, voir le Guide pratique pour la radiodiffusion sur les fausses nouvelles de RRI.

Si vous devez réaliser des interviews en face à face, respectez la distanciation physique en utilisant un dispositif comme un long bâton ou une perche pour les interviews en face à face. S’il n’est pas possible de respecter la distanciation physique, envisagez d’annuler l’interview. En plus de garder une distance physique, tenez-vous en angle par rapport aux personnes interrogées plutôt que face à face. Si possible, menez les entretiens en personne à l’extérieur. Si les entretiens en intérieur sont nécessaires, choisissez un endroit où il y a une circulation d’air, par exemple, près d’une fenêtre ouverte.

Songez à vous tenir à l’écart des personnes malades. Bien que les hôpitaux et les centres de santé soient « le lieu où les choses se passent », envisagez de ne pas vous y rendre pour préserver votre propre santé et votre sécurité. Vous pourriez choisir de couvrir d’autres histoires liées au COVID-19. Cela peut vouloir dire éviter les centres de santé, les centres de dépistage, les morgues, les zones de quarantaine, les zones (urbaines) densément peuplées ou les maisons des personnes malades. Naturellement, vous devrez prendre cette décision avec la direction de votre station de radio.

Interaction avec les personnes âgées et celles qui souffrent de maladies chroniques. Ces groupes de personnes sont plus exposés au risque de COVID-19, vous pouvez donc choisir de les interviewer par téléphone ou par le biais de WhatsApp. Si vous appartenez à l’une de ces catégories, vous pouvez décider qu’il est plus sûr de rester à la maison.

Faites des projets avec vos collègues et votre famille. Discutez des plans de votre équipe de direction s’ils doivent vous aider et vous soutenir si vous tombez malade dans le cadre de votre travail, en vous rappelant que vous devrez peut-être vous isoler ou que vous risquez d’être immobilisé dans une zone de quarantaine ou de confinement pendant une longue période.

Pour avoir de plus amples renseignements sur la sécurité pendant les reportages sur le COVID-19, lisez le Guide pratique pour la radiodiffusion de RRI sur le travail à distance pour les radiodiffuseurs.

5. Que doivent faire les radiodiffuseurs(euses) s’ils tombent malades?

 

Restez chez vous et isolez-vous des autres, y compris des membres de votre famille. Ne consultez un médecin qu’en cas d’absolue nécessité (si vous avez des symptômes qui s’aggravent, comme des difficultés respiratoires, de la fièvre et une toux sèche persistante).

6. Comment les radiodiffuseurs(euses) peuvent-ils préserver leur santé mentale pendant la pandémie?

 
Le travail d’un(e) radiodiffuseur(euse) peut être particulièrement stressant pendant la période du COVID-19, car les radiodiffuseurs continuent de rendre compte de la propagation du virus, des décès qui lui sont associés et des restrictions imposées aux personnes et aux communautés pour assurer leur sécurité. Il est important de prendre en compte votre santé mentale et physique et de prendre soin de vous afin de pouvoir continuer à faire votre travail efficacement. Voici quelques stratégies à adopter :

  • Prenez des pauses régulières et faites attention à votre niveau d’énergie et à votre fatigue. À la fin d’une journée de travail, essayez de vous détendre et de ralentir pour éviter l’épuisement professionnel.
  • La direction doit communiquer régulièrement avec le personnel et lui offrir des conseils et un soutien si nécessaire. Les radiodiffuseurs(euses) doivent signaler aux responsables s’ils ne se sentent pas en sécurité pour une mission particulière.
  • Lors de la couverture du COVID-19, revigorez votre santé mentale et réduisez votre niveau de stress en gardant près de vous des choses familières et confortables qui vous rappellent la vie « normale », comme une photo de votre famille et de vos amis.
  • Faites régulièrement de l’exercice, mangez des aliments sains, dormez suffisamment et buvez beaucoup d’eau.
  • Essayez de maintenir une routine régulière autant que possible.

Où puis-je trouver d’autres informations sur la santé et la sécurité des radiodiffuseurs(euses) pendant le COVID-19?

 
Committee to Protect Journalists, 2020. Avis de sécurité du CPJ: couverture de la pandémie de coronavirus. https://cpj.org/fr/2020/03/avis-de-securite-du-cpj-couverture-de-lepidemie-de/

Harrison, Sylvie, et Cuddeford, Vijay, 2017. Comment planifier et réaliser des émissions efficaces sur les actions à mener en cas d’urgence pour les agriculteurs. Radios Rurales Internationales. http://scripts.farmradio.fm/fr/radio-resource-packs/105-ensemble-de-ressources-pour-la-radio-agricole/comment-planifier-et-realiser-des-emissions-efficaces-sur-les-actions-mener-en-cas-durgence-pour-les-agriculteurs/

Lewis, Katya Podkovyroff, 2020. Mental and physical health of reporters during COVID-19. https://ijnet.org/en/story/mental-and-physical-health-reporters-during-covid-19

Acknowledgements

Rédaction : Maxine Betteridge-Moes, journaliste indépendante et ancienne conseillère pour les ressources des radiodiffuseurs à RRI-Ghana.

La présente ressource a été produite grâce au soutien financier du gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada.