English

Script 89.6

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Pour de nombreux résidents ruraux, l’accès à l’eau est de plus en plus difficile. Cette situation ne fera vraisemblablement que s’aggraver dans maintes régions avec la hausse des températures due au changement climatique.

Le présent texte aborde quelques-uns des facteurs à prendre en considération lors de la planification d’un système de récupération de l’eau qui collecte l’eau des toitures aussi bien inclinées que plates. Cette information intéressera tout particulièrement les femmes qui marchent souvent loin pour aller chercher de l’eau pour le ménage.

Script

Animateur :
Bonjour à tous les auditeurs et auditrices de notre émission.

Si vous êtes une femme et si vous marchez loin pour aller chercher de l’eau, nous avons de bonnes nouvelles pour vous aujourd’hui. Nous allons parler d’un moyen de recueillir de l’eau avec moins d’efforts — en récupérant tout simplement l’eau de votre toit!

En effet, il est surprenant de constater la quantité d’eau que l’on peut ainsi recueillir du toit. Vous pourriez récupérer toute l’eau nécessaire pour laver, pour nettoyer et pour arroser votre jardin. Il est toutefois important de bien comprendre que la quantité d’eau récupérable d’un toit ne suffira vraisemblablement pas suffisante pour arroser les cultures de base comme les céréales et les haricots.

Si vous voulez construire un système de récupération des eaux pluviales, il vous faut un tuyau ou une gouttière pour transporter l’eau du toit et un réservoir de stockage.

Je vais commencer par vous parler de la gouttière. Vous pouvez fabriquer une gouttière en tôle, creuser un tronc d’arbre ou fendre en deux un large tronc de bambou. N’oubliez pas que vos
gouttières devront être assez grandes pour canaliser de grandes quantités d’eau en période de pluies abondantes.

Une fois que vous avez vos gouttières, attachez-les fermement au toit ou au mur extérieur de votre bâtiment. Les gouttières devraient suivre une pente légère vers le réservoir de stockage. Vous ne voulez pas que des accumulations d’eau se forment dans les gouttières.

Pause musicale

Animateur :
Bonjour. Nous voici de retour avec vous aujourd’hui pour vous parler d’une méthode de collecte de l’eau de pluie de votre toit. Nous avons déjà parlé de la fixation des gouttières au toit. Ensuite, il vous faut un réservoir de stockage pour retenir l’eau. À cette fin, il existe de nombreuses possibilités. Vous pourriez utiliser un baril de métal, une vieille cuvette, un récipient en plastique, une cuve en béton ou une citerne en argile. Le réservoir peut être hors terre ou sous terre. Mais quelle que soit la méthode que vous choisirez pour recueillir l’eau, vous devrez vous assurer que le contenant est scellé. C’est important parce que vous voulez décourager les moustiques, les autres insectes et d’autres animaux de se reproduire ou de pénétrer dans le récipient. Assurez-vous que toutes les ouvertures du récipient sont munies d’un filet qui écarte les moustiques et autres insectes.

Les dimensions du réservoir varieront en fonction de la quantité d’eau dont vous avez besoin et des coûts de construction. On peut stocker de grandes quantités d’eau dans des réservoirs ou des citernes dont la capacité varie entre un mètre cube (d’une contenance de 1000 litres) et des centaines de mètres cubes. Pour un système résidentiel, la capacité maximale est habituellement de 20 à 30 mètres cubes.

Si vous envisagez de récupérer l’eau de votre toit, demandez-vous si elle sera propre. Il convient de se rappeler que toute saleté présente sur votre toit affectera la qualité de l’eau.

Les matériaux dont votre toit est fabriqué influeront aussi sur la qualité de l’eau. Par exemple, le chaume peut contaminer l’eau ou lui faire prendre certaines couleurs. Ou encore des produits chimiques contenus dans les matériaux du toit peuvent s’infiltrer dans l’eau. À cause de cela, vous ne pourrez pas utiliser l’eau pour la boire ni pour cuisiner. Si vous souhaitez utiliser votre eau pour la boire ou pour cuisiner, vous devrez investir dans un système de filtration ou dans d’autres méthodes de traitement de l’eau.

Pause musicale

Animateur :
Aujourd’hui, nous parlons de la façon de recueillir de l’eau supplémentaire du toit pour le ménage. Si vous avez un toit incliné, tout est probablement assez simple et direct.

Mais que se passe-t-il si vous avez un toit plat?

Si vous avez un toit plat, vous pensez peut-être ne pas pouvoir recueillir beaucoup d’eau de pluie.

Mais n’importe quel toit peut être amélioré pour récupérer plus d’eau.

Voici une façon simple de recueillir de l’eau à partir d’un toit plat.

Il vous faut pour cela fixer un panneau orienté à la verticale à votre toit.

J’entends par « panneau » n’importe quelle feuille de bois, de métal ou de plastique. N’importe quel matériau fera l’affaire, en autant qu’il soit robuste.

Une fois que vous avez le panneau, fixez-le solidement au bord du toit, sur le côté de la maison le plus exposé au vent. Par exemple, lorsque vous faites face à votre maison, si le vent vient habituellement de votre droite, alors fixez le panneau au côté droit de votre toit, entre l’avant et l’arrière de la maison. Si le vent vient généralement de l’arrière de votre maison en lui faisant face, alors fixez le panneau à l’arrière de votre toit, entre le côté droit et le côté gauche de votre maison.

Lorsque vous fixez le panneau au toit à angle droit, son sommet sera plus élevé que la partie plate du toit. L’eau de pluie viendra s’y heurter et s’écoulera directement dans la gouttière.

Si votre région reçoit des vents légers, choisissez un panneau de grande taille, d’une hauteur d’environ deux mètres.

Si votre région reçoit des vents forts, choisissez un panneau moins haut. Ou bien utilisez un panneau facilement amovible en cas de tempête majeure. Si le panneau est trop grand, les vents forts pourraient l’arracher.

Pause musicale

Animateur :
C’est tout le temps dont nous disposons aujourd’hui. J’espère que vous avez apprécié cette émission portant sur la collecte des eaux de pluie de votre toit. Si vous avez déjà essayé cette méthode et si vous avez quelques suggestions ou idées pour les autres auditeurs et auditrices, veuillez communiquer avec nous ici même à la station de radio pour nous parler de vos expériences.

Merci d’avoir été à l’écoute.

Acknowledgements

  • Le présent texte est une adaptation du texte 54.7, qui avait été rédigé par Vijay Cuddeford, rédacteur en chef à Radios Rurales Internationales
  • Révision : Neil Noble, conseiller technique, Practical Answers, Practical Action.
  • Révision française : Jean-Luc Malherbe, Société Ardenn, Ottawa, Canada.