English

Script 85.2

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Des producteurs dans différentes parties du monde ont élaboré diverses manières de cultiver le riz, en fonction de leur environnement. Alors que le semis du riz de plateau se fait par poquet ou à la volée, l’installation d’une rizière de bas-fond ou irriguée se fait souvent par le repiquage de jeunes plants. Ces plants proviennent de la pépinière.

L’installation d’une bonne pépinière vous permet d’obtenir un bon rendement dès le départ. Les plantules de riz d’une bonne pépinière peuvent facilement être repiquées, car une bonne pépinière produit des plantules de bonne qualité, vigoureuses et bien droites avec une verdure uniforme et des racines bien développées.

Le programme suivant raconte l’histoire d’un riziculteur qui voulait installer une pépinière. En l’essayant pour la première fois cette pratique culturale, il s’en est mal pris. Cependant, avec beaucoup plus de sagesse et de persévérance, il s’en est sorti avec succès.

Script

Indicatif de l’émission

ANIMATEUR :
Ami(e)s à l’écoute, bonjour. Aujourd’hui nous proposons de vous raconter l’histoire d’un riziculteur qui expérimente la pratique de pépinière. Pour vous permettre de vous installer dans une bonne position d’écoute, je vous propose un intermède musical.

Intermède musical

ANIMATEUR:
Au centre du Bénin, plus précisément dans la commune de Covè, il y a un petit village appelé Koussé Lélé. C’est dans ce village qu’habite Codjo, le personnage principal de l’histoire que nous voudrions vous raconter.

Codjo est un agriculteur. Il a hérité de ses parents une superficie de terre située non loin d’un cours d’eau. Il exploite cette opportunité que lui offre la nature pour faire son champ de riz. Mais à chaque saison l’inondation vient détruire toute sa culture. Pour éviter les dégâts de l’inondation, il a décidé de changer de méthode culturale. Ainsi, il s’est résolu à procéder par l’implantation d’une pépinière pour y extraire des plantules à repiquer dès que l’eau est un peu évacuée hors du champ.

Pour démarrer cette pépinière, il a identifié un bon endroit sécurisé, loin des ravageurs et des animaux. Cet endroit est situé tout près d’une source d’eau. Aucun grand arbre ne s’y trouve pour faire ombrage à sa pépinière.

Pause musical

ANIMATEUR :
Pour l’installation de la pépinière proprement dite, Codjo retourne le sol à l’aide d’une houe pour faire des planches de 1 mètre sur 10 mètres. Cette dimension lui permet d’avoir des planches pas trop larges. Il peut ainsi gérer facilement sa pépinière sans piétiner les plantules lorsqu’il veut les enlever.

Il utilise par ailleurs des bâtons pour délimiter chaque planche, et il veille à ce que la longueur de chaque planche reste perpendiculaire à la pente. Par mesure de prudence, il relève de 10 centimètres avec sa houe le niveau de la pépinière et surélève ses bordures pour protèger les plantules contre les eaux de ruissellement.

Pause musical

ANIMATEUR :
Après tous ces préalables, Codjo procède ensuite au semis. Premièrement, il éparpille à la volée sa semence de riz sur les planches de la pépinière. Au lendemain du semis une grande pluie s’était abattue sur tout le village et les eaux de ruissellement ont emporté toutes les semences qui ne sont pas bien enfouies dans le sol. A cause de cela il n’a pas obtenu assez de plantules à repiquer sur tout son champ. Les quelques semences qui ont germé étaient aussi trop serrées. Et comme les plantules étaient trop serrées, elles ont mis plus d’un mois avant de devenir assez fortes pour être arrachées. Et il a constaté que les plantules repiquées trop agées ne tallent plus bien. C’était la toute première fois qu’il expérimentait cette méthode culturale. Cette première expérience lui a donné des résultats médiocres.

Pause musical

ANIMATEUR :
Loin de se décourager, Codjo a fait appel à un agent vulgarisateur qui lui a donné quelques conseils utiles. Par example, il suggère que Codjo mélange les semences avec du sable avant de les semer. Car le mélange avec du sable aide les grains à bien s’éparpiller, c’est-à-dire les plantules seront plus espacées au niveau de la pépinière. Les plantules plus espacées deviennent plus vigoureuses et peuvent être repiquées à un âge plus jeune, ce qui est plus favorable pour le tallage. Pour le semis il a aussi appris que jeter avec force les semences leur permet de bien se fixer dans le sol.

Codjo a aussi appris de ses experiences qu’il faut au maximum 2 kilogrammes de semence de bonne qualité pour repiquer une surface de 500 mètres carrés. En fonction de cela il sait alors comment calculer la quantité de semence qu’il lui faut et le nombre de planches nécessaires pour l’ensemble de son champ. Il sait aussi que c’est important de bien arroser la pépinière après le semis. Et il continue l’arrosage jusqu’au moment d’enlever les plantules à repiquer. Lorsque les plantules arrachées sont aussitôt repiquées, on constate qu’elles se rétablissent vite.

Pause musical

ANIMATEUR :
Depuis lors Codjo met rigoureusement en application les procédures recommandées, et obtient des résultats meilleurs. Au niveau de sa pépinière, les plantules sont de bonne qualité, vigoureuses et bien droites avec une verdure uniforme et des racines bien développées. Ce qui lui garantit d’avance de très bon rendement dans son champ de riz.

Pause musical

ANIMATEUR :
C’est ainsi que Codjo a appris les choses importantes à l’installation d’une pépinière. Maintenant il donne des conseils aux autres producteurs. Installer votre pépinière à côté de votre champ. Ne semez pas trop serré. Mélanger les semences avec du sable avant de semer. Repiquer les plantules aussitôt qu’elles sont arrachées. Toutes ces étapes vous amènent à avoir des plantes saines et des rendements plus élevés.

Annonce en fond sonore du générique de l’émission

ANIMATEUR :
Chers producteurs de riz, n’oubliez pas que préparer une bonne pépinière est une condition préalable pour obtenir des plantules vigoureuses. Si vous souhaitez avoir une copie des vidéos sur la préparation de la pépinière et le repiquage, vous pouvez contacter [le radiodiffuseur doit donner le nom de la personne ou l’organisme de distribution des vidéos sur le riz]. Cher(e)s producteur(rice)s, et ami(e)s à l’écoute, ce sera tout pour cette émission. Merci d’avoir été là, et à bientôt!

-FIN-

Acknowledgements

Rédaction : Felix S. Houinsou, Consultant Radio rurale/Centre du riz pour l’Afrique (ADRAO)

Révision : Paul Van Mele, Responsable du Programme Apprentissage et systèmes d’innovation/Centre du riz pour l’Afrique (ADRAO)

Information Sources

Les radiodiffuseurs peuvent cliquer sur ce lien pour voir la liste des sites de distribution des vidéos sur le riz ou voir la liste qui est incluse dans cette pochette de textes radiophoniques.