English

Script 81.4

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Le Centre du riz pour l’Afrique (ADRAO) a coordonné récemment un concours qui a octroyé des prix aux meilleures innovations agricoles locales de la Gambie, du Ghana, de la Guinée et du Mali. Le 20 avril 2007, les représentants de chacun des pays impliqués dans le concours ont participé à un atelier de rédaction de textes d’une journée à l’ADRAO au Bénin, où ils ont appris comment partager les innovations agricoles gagnantes par le biais de textes radiophoniques.

Le texte qui suit décrit une solution innovatrice pour l’éclaircissage des grains de mil. Il se base sur une technique développée par un agriculteur gambien. Le chercheur Sulayman Jallow, du centre national de recherche en agriculture, en Gambie, a effectué d’autres essais pour tester la technique.

Alors que l’exode rural s’accélère et que la disponibilité de la main-d’?uvre diminue, les agriculteurs sont confrontés à un manque de travailleurs pour les activités agricoles. Ils essaient tout pour trouver les travailleurs dont ils ont besoin, mais en vain. Le texte qui suit présente une technique qui réduit la main-d’?uvre nécessaire pour l’éclaircissage du mil. L’animateur décrit cette méthode de rechange qui minimise les besoins en main-d’oeuvre agricole.

Script

Animateur :
Voici un nouveau procédé très ingénieux pour tous les agriculteurs qui s’inquiètent du manque de main-d’?uvre pour l’éclaircissage du mil : quand vous semez les grains de mil avec une assiette à 30 trous, ajoutez un peu de son de mil aux graines. L’ajout de son diminuera le nombre de plants qui germeront et vos pousses de mil nécessiteront moins d’éclaircissement. Un fermier gambien a développé cette méthode et M. Sulayman Jallow, du centre national de recherche en agriculture de Gambie, a testé cette technique en effectuant des expériences dont les résultats se sont avérés concluants. Cette innovation réduit le nombre de grains par poquet et donc le besoin de travailleurs supplémentaires pour éclaircir les grains de mil. C’est une bonne nouvelle pour les agriculteurs producteurs de mil.

Acknowledgements

Rédaction : Félix Houinsou, Institut international d’agriculture tropicale, Cotonou, Bénin.
Révision : Paul Van Mele, Centre du riz pour l’Afrique (ADRAO), Cotonou, Bénin.