English

Script 81.10

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

La plupart des agriculteurs en exercice dans nos collectivités sont des femmes. Lorsque nous parlons de produits des cultures fruitières, ce qui nous vient à l’esprit c’est qu’il y a encore des hommes qui pensent que les femmes ne devraient pas planter d’arbres, y compris des arbres fruitiers. Ces hommes n’ont toujours pas accepté le leadership des femmes dans n’importe quelle activité de développement. Les femmes n’ont pas obtenu totalement l’accès à la terre et à ses ressources, ni le contrôle sur elles.

À l’heure actuelle, la plupart des collectivités jettent un éclairage sur les enjeux touchant les femmes. Les attitudes des collectivités à l’égard des femmes subissent un changement positif radical. Certaines femmes sont impliquées dans l’agroforesterie, mais elles sont plus nombreuses à faire pousser des cultures fruitières pour augmenter leur revenu. Les femmes sont toutefois encore impliquées dans ces activités à un faible niveau et il faut faire une campagne de sensibilisation plus poussée sur le rôle que les arbres – et surtout les arbres fruitiers – peuvent jouer dans notre vie quotidienne, tant sur le plan économique que social.

Parmi les cultures fruitières qui peuvent faire augmenter le revenu agricole, citons :

les mangues
les oranges
les pommes
les fruits de la passion
les bananes
les ananas
les goyaves
les avocats
les poires
les papayes
les noix de coco

Le présent texte peut aider les agriculteurs qui sont intéressés à produire ces cultures fruitières à comprendre certains des avantages de faire pousser des fruits, et fournit quelques renseignements de base sur la plantation de trois types différents d’arbres fruitiers – les avocatiers, les ananas et les bananiers.

Script

Montée de l’indicatif musical pour débuter l’émission et fondu enchainé sous la voix de l’animateur

Animateur :
Chers amis, bienvenue à l’émission d’aujourd’hui intitulée «Les fruits changent la vie des agriculteurs». Nous allons partager des renseignements sur la production des cultures fruitières pour augmenter le revenu agricole et pour rapporter d’autres avantages. Restez à l’écoute pour récolter les fruits de votre patience.

Montée de l’indicatif musical, puis fondu enchainé sous la voix de l’animateur

Animateur :
Chers agriculteurs, avez vous déjà imaginé que vous pourriez améliorer votre vie en vous intéressant tout simplement aux cultures fruitières? Avez vous déjà pensé aux cultures fruitières pour générer un revenu pour la famille? Soyez très attentifs aujourd’hui et vous apprendrez comment le faire. (Pause) Souvent, les agriculteurs plantent des arbres fruitiers uniquement pour leur consommation personnelle, pour améliorer leur régime alimentaire. Beaucoup moins souvent, les agriculteurs plantent des arbres fruitiers pour accroitre leur revenu familial. Les cultures fruitières comme les mangues, les avocats, les ananas, les papayes et bien d’autres fruits peuvent produire un revenu pour une famille. Au cours de cette émission, nous allons parler de trois cultures fruitières que les agriculteurs peuvent facilement faire pousser pour améliorer leurs moyens de subsistance sur le plan social et économique. Il s’agit des avocats, des bananes et des ananas. Au moment de choisir une culture fruitière à faire pousser, il faut tenir compte de nombreux avantages potentiels. Et les femmes peuvent facilement faire pousser ces fruits et en tirer avantage. Écoutez ce que Mme Francisca Ochura a à nous dire.

Mme Ochura :
J’ai 70 ans et je ne suis pas en assez bonne santé pour faire pousser des fruits à l’échelle commerciale. Mais, étant donné que j’ai besoin de fruits pour renforcer mon système immunitaire, je fais pousser des bananes. C’est facile de faire pousser des bananes et d’en prendre soin. Lorsque le bananier produit des fruits, j’ai trop de bananes pour mon mari et pour moi même, si bien que je peux vendre l’excédent pour éviter des pertes et aussi pour compléter mon revenu.

Animateur :
Mme Ochura a mentionné quelques avantages de la culture des arbres fruitiers. Parmi les autres avantages, nous pouvons également citer l’amélioration de la santé du système immunitaire pour les gens souffrant du sida, la fourniture de vitamines aux hommes et aux femmes, l’augmentation du revenu agricole, l’utilisation des feuilles pour faire du compost, l’ombre des arbres, l’utilisation des arbres comme coupe vent et comme élément des systèmes agroforestiers pour la santé écologique. Je sais que vous voulez tous savoir comment planter ces trois types d’arbres fruitiers.

C’est très simple. Pour les plants d’avocats, il suffit de creuser un trou de deux pieds de profondeur et de deux pieds de largeur, en forme de cercle ou de carré. Séparez le sous sol de la terre végétale. Mélanger la terre végétale à du fumier et remplissez les trois quarts du trou de ce mélange, en laissant un creux d’environ six pouces de profondeur. Plantez les plants de préférence le soir et arrosez les immédiatement pour avoir la meilleure croissance. Pour les ananas, utilisez le même genre de trou mais mettez six plantules dans chaque trou. Les ananas ont besoin d’un trou de plantation rond. Pour les bananes, creusez un trou de trois pieds de profondeur et de trois pieds de largeur et utilisez la même méthode de plantation.

Pendant la croissance des fruits, ajoutez de temps à autre un peu de compost ou de fumier composté par-dessus le lit de semence. La perte d’eau dans le sol sera également réduite en le recouvrant de paille.

Chers auditeurs, pensez vous que cette pratique est conviviale pour les femmes? Étant donné que les femmes contribuent 80 % de la production agricole, on pourrait obtenir une croissance économique énorme si les agricultrices s’intéressaient à la plantation des arbres fruitiers. Les femmes ne devraient pas penser que la production fruitière est impossible. C’est la technique agricole la plus simple à apprendre parce que les arbres fruitiers n’ont pas besoin de soins constants.

Montée de la musique, puis fondu enchainé

Animateur :
Un avocatier peut donner en moyenne 1 000 fruits en une année. Le prix moyen d’un avocat est de cinq shillings kenyans (Radiodiffuseurs : utilisez la devise locale). Si vous multipliez cinq shillings par mille fruits, le revenu généré atteint cinq mille shillings kenyans. Chers auditeurs, imaginez maintenant si vous aviez seulement dix arbres. Vous obtiendriez 50 000 shillings kenyans! Vous tireriez un revenu de la culture des arbres fruitiers, tout en dépensant très peu pour les faire pousser. Chers auditeurs, c’est la façon de démarrer la production de cultures fruitières qui rapportent un revenu. Mais n’oubliez pas de planter uniquement des arbustes greffés issus des meilleures variétés pour vous assurer d’obtenir de bons arbres résistants aux maladies et à fructification précoce.

Monté de la musique, puis fondu enchainé

Animateur :
Chers auditeurs, nous espérons que vous avez appris quelque chose de l’émission d’aujourd’hui intitulée «Les fruits changent la vie des agriculteurs». Nous avons parlé du choix parmi les cultures fruitières, nous avons parlé des méthodes de plantation et nous avons parlé des nombreux avantages offerts par les fruits. Au revoir et à la prochaine.

Montée de la musique puis fondu enchainé

Acknowledgements

Rédaction : Rachael Awuor, Ugunja Community Resource Centre, Kenya.
Révision : Dr Tony Simons, World Agroforestry Centre (ICRAF).