English

Script 78.4

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

La nutrition des nourrissons est extrêmement importante. Les bébés ont besoin du lait maternel uniquement durant les six premiers mois de leur vie. À l’âge de six mois, on peut commencer à leur donner toute une variété d’autres aliments nutritifs, tout en continuant à les allaiter. C’est le conseil des experts en santé, tant locaux qu’internationaux, qui ont étudié les besoins des nouveau-nés. Et pourtant, ce conseil n’est pas toujours suivi. Plus de 10 millions d’enfants de moins de cinq meurent chaque année. Dans plus de la moitié des cas, la malnutrition est un facteur contributif. On pourrait prévenir 20 pour cent des décès de jeunes enfants en suivant ces simples lignes directrices en matière de nutrition.

Pour adapter ce scénario à votre situation locale, réfléchissez à la personne que vous pourriez interviewer. Il peut s’agir de quelqu’un du ministère national de la Santé ou d’une autre organisation sanitaire, ou peut-être d’un médecin ou d’une infirmière se spécialisant dans les soins et l’alimentation des nourrissons.

Script

 

Animateur:
Bienvenue à notre émission! Nous sommes de nouveau jeudi matin! Aujourd’hui, notre invitée vient du Conseil national de nutrition du Swaziland. D’ici la fin de cette émission, nous saurons comment maintenir en bonne santé notre ressource la plus précieuse – nos enfants -en leur donnant de bons aliments à manger. Chers auditeurs et auditrices, je vais maintenant passer la parole à notre invitée pour qu’elle se présente et vous parle de son sujet.

Invitée:
Bonjour chers auditeurs et auditrices! Je suis [________] du Conseil national de nutrition du Swaziland (radiodiffuseur: interviewez une personne locale). Aujourd’hui, je vais vous parler de l’importance d’une bonne nutrition pour tous les bébés, indépendamment de la situation économique de la famille dans laquelle ils sont nés.

Animateur:
Nous venons d’entendre le sujet dont va nous parler [___________]. Nous allons vous faire entendre une chanson pendant que vous vous installez et que vous vous préparez à écouter les suggestions du Conseil national de nutrition du Swaziland (interviewez une personne locale).

Pause musicale

Invitée:
Je vais commencer par vous raconter la courte histoire de deux amies: Joyce et Miriam. Joyce était la meilleure amie de Miriam. Par hasard, leurs bébés étaient nés à deux mois d’intervalle. Joyce était riche et pouvait acheter tout ce dont le bébé avait besoin, tandis que Miriam menait une vie difficile mais en étant très consciente des aliments qu’elle donnait à sa famille. Les deux amies avaient assisté aux cours prénataux pendant leur grossesse. Elles avaient toutes les deux été informées de l’importance de donner des aliments nutritifs différents aux bébés après l’âge de six mois.

Joyce n’avait pas pris les conférences très au sérieux. Elle pensait que l’allaitement maternel et la préparation d’un grand choix d’aliments nutritifs s’adressaient aux gens qui n’avaient pas les moyens d’acheter des formules et des céréales préparées. Elle n’a pas allaité son bébé et a commencé à lui donner des céréales préparées à l’âge de six semaines. De son côté, Miriam a tenu compte du conseil. Elle a uniquement allaité son bébé pendant les six premiers mois, après quoi elle lui a donné un éventail d’autres aliments tout en continuant à l’allaiter. Son bébé a bien grandi en bonne santé. Joyce a continué à donner des céréales à son bébé, même après l’âge de six mois. Elle n’a jamais préparé de nourriture pour son bébé en dehors des céréales qu’elle mélangeait avec des formules à base d’eau ou de lait. Son bébé a développé une éruption cutanée sur tout le corps, en plus d’avoir des rhumes à répétition. Miriam a essayé de persuader son amie de préparer une gamme d’aliments nutritifs pour son bébé, mais Joyce n’a pas cédé. Elle pensait qu’une formule et des céréales constituaient la meilleure alimentation pour un bébé né dans une famille riche. Son bébé a fini par souffrir de malnutrition, tandis que Miriam a eu le plaisir d’élever un bébé potelé et en bonne santé.

Pause musicale

Invitée:
En vous racontant cette histoire, je voulais souligner l’importance de donner des aliments nutritifs et du lait maternel aux bébés, quelle que soit leur situation économique. Si vous êtes pauvre, efforcez-vous de donner ce qu’il y a de mieux à votre bébé, tout comme Miriam. Si vous êtes riche, achetez des aliments nutritifs pour votre bébé car les céréales et les formules ne sont pas suffisantes. Donnez le meilleur à votre bébé!

Animateur:
Donnez le meilleur à votre bébé! J’espère que ces mots pleins de sagesse vous serviront de guide pour prendre soin de vos bébés en pleine croissance.

Courte pause musicale

Animateur:
Merci [___________]. D’après votre histoire, nous avons appris que donner à des bébés une variété d’aliments nutritifs constitue la meilleure façon de les maintenir en bonne santé, que leur famille soit riche ou pauvre!

Le temps file. Nous allons demander à [___________] de prendre congé de vous avant de clore notre émission.

Invitée:
Merci de nous avoir écoutés. J’espère que vous aurez tiré profit de ce sujet. Merci à [___________] de m’avoir invitée à participer à cette émission. Au revoir!

Animateur:
Merci d’avoir été à l’écoute. Je suis votre animateur [_____________]. Soyez à l’écoute la semaine prochaine, lorsque nos invités parleront de (insérez le sujet que vous aborderez au cours de la prochaine émission).


Acknowledgements

Rédaction : Ncamsile Makhanjane, infirmière sage-femme et coordonnatrice pour les micronutriments, Conseil national de nutrition du Swaziland, Mbabane, Swaziland.
Révision : Thulani Mphosa, nutritionniste, agent de surveillance en matière de nutrition et d’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants, Conseil national de nutrition du Swaziland, Mbabane, Swaziland.