English

Script 78.2

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Dans nos communautés africaines, de Nouakchott à Nairobi, en passant par Accra et Yaoundé, soixante dix pour cent de la population est analphabète. Si nous pouvons alphabétiser ces communautés, elles pourront prendre une part active au développement du pays. Néanmoins, ceci ne peut être obtenu que par la mobilisation de ressources humaines et financières. Comment faire cela? Pensez au football!!

Les jeunes, les adultes et les personnes âgées sont tous des fans du football. C’est la discipline la plus populaire de toutes, que ce soit pour les hommes ou les femmes. Au Bénin, un simple match de l’équipe nationale de football mobilise toute la population. Les associations de supporters, les fans clubs, les fédérations de femmes supporters, tous se mobilisent pour lever des fonds en démarchant les entreprises, les décideurs et les gens de bonne volonté. Tout le monde se souvient de la participation du Sénégal au ” mondial 2002 “. À travers toute l’Afrique, les cœurs battaient pour les lions du Sénégal. Et cette année au ” mondial 2006 ” tout le monde encourageait et applaudissait les équipes du Togo, du Ghana, de l’Angola et de la Côte d’Ivoire.

Script

 

Bruits de marteau sur une enclume et de femmes qui bavardent en pilant le mil.

Sagbo:
Tu ne vas pas voir le match de foot ce soir?

Hoovi:
Bien sûr que si!! C’est pour ça que je suis resté aux champs hier jusqu’à 7h du soir pour finir de labourer ma parcelle de manioc! Comme ça je pourrai suivre le match de l’équipe nationale.

Sagbo:
Tu sais qu’on est paresseux Hoovi?

Hoovi:
Pourquoi est-ce que tu dis ça?

Sagbo:
Les gens de la Fédération paysanne de soutien à l’équipe nationale ont tenu leur congrès. Le comité des producteurs pour l’équipe nationale de foot, le Fan Club local pour les Écureuils ainsi que l’Association des Taxis-brousse pour le Rayonnement des Équipes Nationales du Bénin ont déjà fait leur assemblée générale. Il ne reste plus que nous, l’Association des jeunes fils de planteurs, qui n’avons pas fait la nôtre… Et tout ça, à cause de ta paresse…jeune homme!

Hoovi:
Je t’ai pourtant dit qu’il suffit qu’on fixe une date et qu’on prévienne tous les autres, c’est tout.

Cris de foule au loin, bruit sourd.

Sagbo:
Écoute, le match a commencé!!!

Hoovi:
Et apparemment, le score vient de changer!!!

Fondu enchaîné avec le bruit du stade et les cris de supporters.

Agbo et Hoovi sont au Stade et discutent de l’évolution du jeu.

Sagbo:
Hé! Sur ta gauche!! Envoie-le au numéro 6!!!

Hoovi:
Ce n’est pas possible! Comment a-t-il pu manquer ce but?

Sagbo:
Je vais rentrer, c’est ennuyeux!!!

Hoovi:
Non!! On reste encore un peu!!!

Sagbo:
Hoooooooooo! Un autre but contre notre équipe!! Là, je rentre chez moi!!!

Hoovi:
Je suis d’accord avec toi. On rentre. Les six millions que notre commune à collecté pour la Fédération nationale de Foot sont à l’eau vu qu’on est mené 3-0 à une minute de la fin du temps réglementaire.

Sagbo:
Si c’est comme ça tout le temps, je ne participerai plus aux collectes de fonds. (Bruits de pas) Regarde qui arrive!!!

Sagbo:
(Pause) Regarde qui vient

Instituteur:
(arrivant au micro) Ça va les jeunes?

Sagbo et Hoovi:
Oui, Monsieur!!

Instituteur:
Vous êtes déçus, n’est-ce pas?

Sagbo:
Et comment!!!

Instituteur:
Non! Vous n’avez pas à être déçus! Le foot c’est un jeu comme tous les autres et ce sont les hommes qui jouent.

Sagbo:
Peut-être, mais les autres équipes gagnent et la nôtre jamais!!!

Hoovi:
Le comble, c’est que nous y investissons tout notre argent!!!

Sagbo:
Pour du vent!! Ça ne pouvait être pire!!!

Instituteur:
Laissez-moi vous dire quelque chose les gars ; cette énergie que les gens mettent au service du foot, tout cet argent que vous cotisez pour l’équipe nationale, imaginez si c’était au service de l’éducation!! On n’aurait pas soixante dix pour cent d’analphabètes!!

Hoovi:
Ah oui, c’est vrai!!

Instituteur:
L’éducation est la chose la plus essentielle, car c’est elle qui conditionne le développement. Elle devrait faire l’objet d’un effort national!!

Sagbo:
Vous voulez dire, Maître, qu’il faut créer des fans clubs et des associations de supporters pour lutter contre l’analphabétisme?

Instituteur:
Absolument! C’est une excellente idée!! L’Afrique et les pays en développement doivent développer d’autres idées et créer des fonds pour vaincre l’analphabétisme! Si tous les Africains allaient à l’école, ils auraient les connaissances nécessaires pour assurer une hygiène de base et sauvegarder l’environnement ; les droits de l’homme seraient connus de tous et les hommes politiques tiendraient des discours sur le développement. Ils mobiliseraient des ressources, le peuple veillerait à leur bonne utilisation et nos pays amorceraient leur développement.

Hoovi:
Je vois mal nos parents laisser leurs champs pour parler de quelque chose qui ne leur procurera ni plaisir ni ressources de façon immédiate!

Sagbo:
Et pour l’alphabétisation, qu’on ne demande pas à Grand-père de reprendre des études!!

Instituteur:
Chacun y participera selon ses moyens. Grand-père n’est pas tenu de s’alphabétiser. Il pourra aussi faire du plaidoyer auprès des décideurs. Parce que la voix des sages est très écoutée. Certains apporteront un soutien financier. D’autres seront des encadreurs volontaires. Et ainsi de suite!!

Fondu musical, Hoovi et Sagbo discutent de la création d’un fan club pour l’éducation avec d’autres jeunes du village.

Sagbo:
Chers camarades, M. Hoovi est donc après le décompte des voix, le président du fan Club des fils de planteurs pour l’éradication de l’analphabétisme avec 52 voix contre 6 pour son adversaire!!

Des voix nombreuses:
Vive le Fan Club, vive la jeunesse!! Nous vaincrons l’analphabétisme!!

– FIN –


Acknowledgements

Rédaction : Pacôme Tomètissi, Réseau de Réalisateurs et Journalistes pour Population et Développement (ReJPoD) BP 1756 Abomey Calavi – Bénin.
Révision : Helen Hambly Odame, Université de Guelph.