English

Script 74.6

Notes to broadcasters

De nombreuses espèces d’arbres de grande valeur peuvent bénéficier aux agriculteurs. Les radiodiffuseurs peuvent promouvoir les arbres qui aident les agriculteurs à diversifier leurs revenus, accroître leur productivité, conserver l’énergie, créer un environnement sain et satisfaire les besoins des gens. Vous voudrez peut être envisager une programmation qui met en vedette chaque semaine ou chaque mois un arbre différent de l’agroforesterie.

Ce texte parle des avantages de l’arbre aux houppettes ou calliandre (Calliandra calothyrusus) et de l’expérience d’un agriculteur kenyan qui en fait pousser. Le calliandre est vraiment un arbre « polyvalent ». Il peut servir comme supplément de fourrage de haute qualité pour le bétail, pour améliorer la fertilité des sols, pour la production de semences, comme nourriture pour les abeilles, comme bois de chauffage, comme générateur de revenus tirés de la vente des graines et des plantules et comme tuteurs pour les haricots grimpants et les tomates. Veuillez consulter les notes à la fin du texte pour obtenir de plus amples renseignements sur le calliandre et les autres arbres polyvalents.

Script

COMMANDE : HAUSSER LA MUSIQUE À UN VOLUME NORMAL PENDANT 5 SECONDES PUIS DIMINUER LE VOLUME PENDANT LE COMMENTAIRE DU NARRATEUR

Animateur 1 :
Bienvenue, chers auditeurs, à l’émission d’aujourd’hui portant sur les « arbres de grande valeur ». Notre arbre du jour est le calliandre, également appelé arbre aux houppettes, et nous allons entendre l’expérience d’un agriculteur du Kenya qui fait pousser cet arbre. Restez à l’écoute.

COMMANDE : DE LA MUSIQUE PENDANT 2 SECONDES PUIS DIMINUER LE VOLUME PENDANT LE COMMENTAIRE DU NARRATEUR

Animateur 2 :
Imaginez pendant quelques instants qu’un intrant agricole pourrait contrôler l’érosion, accroître les rendements des récoltes, absorber les eaux d’écoulement polluantes et servir d’engrais dans les régions où le fumier animal n’est pas disponible.

Animateur 1 :
Que se passerait-il si cela pouvait également servir de nourriture animale et pour protéger le bétail contre les vents et la chaleur?

Animateur 2 :
Et peut être que ce produit spécial pourrait fournir un revenu aux agriculteurs et aux éleveurs? Par la même occasion, il contribuerait à créer une campagne plus diversifiée et plus saine, avec de l’eau propre et une faune plus abondante. Il est certain que la plupart d’entre nous se précipiteraient pour acheter ce produit spécial!

Animateur 2 :
Oui, mais ce produit n’est pas en vente dans les magasins. C’est en fait un ensemble de pratiques agricoles appelées agroforesterie. Cela signifie combiner les arbres et l’agriculture. Elle repose sur une pratique traditionnelle que les agriculteurs connaissent bien – faire en sorte que certaines espèces d’arbres travaillent pour l’agriculture.

Animateur 1 :
Durant l’émission d’aujourd’hui, nous allons nous intéresser aux arbres de grande valeur qui peuvent bénéficier aux agriculteurs : des arbres fruitiers tels manguiers, avocatiers et goyaviers; des arbres médicinaux tels moringas et margousiers à feuilles de frêne; des arbres fourragers tels sesbanias, leucaenas et calliandres; des arbres fertilisants naturels tels sesbanias, leucaenas, pois du Congo et calliandres. La liste s’allonge… nous n’avons tout simplement pas le temps de les mentionner tous durant cette émission. Mais nous avons le temps d’entendre l’histoire d’un agriculteur et de son calliandre chéri.

COMMANDE : HAUSSER LA MUSIQUE À UN VOLUME NORMAL PENDANT 2 SECONDES PUIS DIMINUER LE VOLUME PENDANT LE COMMENTAIRE DU NARRATEUR

Animateur 1 :
Bien qu’il y ait de nombreux arbres de grande valeur pour les agriculteurs, l’arbre de choix dépendra de la situation unique de chacun d’entre eux.

Animateur 2 :
Fredrick Kinyua Mwaniki est un agriculteur d’Embu, au Kenya, et il pratique l’agroforesterie – en faisant pousser des arbres avec ses cultures. L’un des arbres qui lui donnent le meilleur rendement est le calliandre.

Animateur 1 :
Lorsque Fredrick a commencé à travailler sa terre, elle était recouverte de chiendent. Il y avait aussi de nombreux eucalyptus. Ces arbres ne sont pas bons pour l’agroforesterie. L’eucalyptus épuise le sol et puise l’eau dans la terre parce qu’il a de grandes racines profondes et des feuilles acides. Lorsque les eucalyptus sont plantés près des champs des agriculteurs, ils réduisent les rendements des récoltes.

Animateur 2 :
Fredrick Kinyua Mwaniki avait donc de nombreux défis à relever.

Animateur 1 :
C’est la femme de Fredrick, Purity, qui l’a incité à essayer l’agroforesterie.

Animateur 2 :
Quelques années plus tard, Fredrick est heureux de nourrir sa vache avec les extrémités fraîches et tendres des feuilles de calliandre. Les feuilles plus âgées et plus dures sont utilisées comme paillis – pour protéger le sol. Et il utilise les grandes tiges droites comme tuteurs pour ses haricots grimpants et ses tomates.

Animateur 1 :
Et les graines! Fredrick garde dix arbres pour la production de semences. Il les vend à bon prix.

Animateur 2 :
En rencontrant Fredrick, vous pouvez dire que ses terres et ses arbres lui apportent joie et paix. Et pourquoi pas? Il peut gagner sa vie sans avoir à se déplacer loin de sa famille. Les gens viennent lui demander des conseils et il est heureux de les voir revenir.

Animateur 1 :
Je tiens à partager des paroles de Fredrick pour donner à nos auditeurs une idée de ses sentiments à l’égard de ses terres et de ses arbres. Il a déclaré : “Lorsque je suis assis à l’ombre du magnolia parasol où l’air est frais, que je mange ma papaye pour étancher ma soif et que j’admire les magnifiques fleurs de calliandre… je me sens tout simplement heureux.”

Animateur 2 :
En moins de dix ans, grâce à son dur labeur et à une nouvelle façon de penser, Fredrick a transformé ses terres d’une colline improductive en un petit lopin de paradis luxuriant et fertile.

Animateur 1 :
Voilà l’histoire de Fredrick Kinyua Mwaniki d’Embu au Kenya. Un agriculteur qui a vu les avantages de l’agroforesterie et du calliandre.

COMMANDE : DE LA MUSIQUE PENDANT 2 SECONDES PUIS DIMINUER LE VOLUME PENDANT LE COMMENTAIRE DU NARRATEUR

Animateur 1 :
Si vous avez l’intention de planter des arbres, vous devrez tenir soigneusement compte de votre sol, de votre climat et des graines ou plantules d’arbre dont vous disposez. Le calliandre est un arbre que vous voudrez peut être examiner. Je vais mentionner à nouveau toutes les utilisations du calliandre à la ferme. Il peut être utilisé comme fourrage pour le bétail, pour l’amélioration des sols, pour la production de graines et pour la nourriture des abeilles, comme bois de chauffage et comme tuteurs pour les haricots grimpants et les tomates.

Animateur 2 :
Chers auditeurs, nous voici arrivés à la fin de notre émission d’aujourd’hui «Les arbres de grande valeur» concernant l’agriculture avec le calliandre. Nous espérons que cette information vous aura été utile. Au plaisir de vous retrouver!

COMMANDE : DE LA MUSIQUE PENDANT 5 SECONDES PUIS FIN DE L’ÉMISSION

Acknowledgements

  • Rédaction : Charles Ogada, Centre de ressources communautaires, Ugunja, Kenya. L’Institut de recherches agricoles du Kenya, l’Institut de recherches forestières du Kenya et le Centre international de recherches en agroforesterie ont collaboré avec M. Fredrick Kinyua Mwaniki dans son travail d’agroforesterie.
  • Révision : Professeure Helen Hambly Odame, Études en vulgarisation rurale, et professeure Naresh Thevathasan, spécialiste en Agroforesterie tempérée et tropicale, Université de Guelph, Canada.

Les Notes

Les arbres de grande valeur
De nombreuses espèces d’arbres de grande valeur sont disponibles pour les agriculteurs. En voici quelques exemples :

Arbres fruitiers – manguier, avocatier, goyavier
Arbres médicinaux – moringa, margousier à feuilles de chêne
Arbres fourragers – sesbania, leucaena lucocephala, calliandre
Arbres fertilisants naturels (fixant l’azote) – sesbania, leucaena, pois du Congo et calliandre
Arbres pour cultures entre bandes boisées – calliandre et sesbania
Arbres pour délimiter les frontières – calliandre et sesbania
Arbres de lutte contre l’érosion – calliandre et leucaena leucocephala
Arbres d’ombrage – manguier, avocatier
Arbres à bois d’oeuvre – gravelia robusta, casuarinas
Arbres fournissant un abri et de la nourriture pour les animaux – gravelia pour les oiseaux, nectar de calliandre pour les abeilles.

Le calliandre ou arbre aux houppettes (Calliandra calothyrsus)
Le calliandre est originaire d’Amérique centrale et du Mexique. Il a été introduit en Indonésie pour fournir de l’ombre aux plantations de café, mais cet arbre s’est maintenant révélé plus utile à d’autres fins comme le fourrage, le bois de chauffage et la mise en valeur des terres. Dans de nombreuses parties du monde, dont le Kenya, les boutures de calliandre sont maintenant utilisées comme fourrage pour les vaches laitières métisses et les autres animaux de ferme. Il est apprécié pour la protéine qu’il peut fournir lorsque le bétail mange du fourrage grossier de faible qualité ou des graminées Napier, qui manquent souvent de protéines. Le calliandre fait également augmenter la teneur du lait en gras butyrique.

Au Kenya et en Indonésie, on a planté des calliandres sur des pentes raides érodées pour offrir une certaine stabilité et empêcher les glissements de terrain. Il améliore la fertilité des sols car il fixe l’azote. Même si le calliandre n’est pas pollinisé par les abeilles, il peut constituer une source de nectar pour la production du miel. En Indonésie, les abeilles peuvent produire 1 000 kilos de miel par an sur un hectare de calliandre. Il fournit également un bon bois de chauffage qui sèche bien et brûle rapidement.

Le calliandre pousse naturellement dans certaines régions des tropiques à des altitudes variant du niveau de la mer jusqu’à 1 900 m et où les précipitations annuelles moyennes dépassent 1 000 mm. Il peut résister de deux à quatre mois aux saisons sèches avec des précipitations mensuelles inférieures à 50 mm. Le calliandre pousse bien au Kenya à des altitudes variant des basses terres côtières jusqu’aux hautes terres inférieures, sans dépasser 1 900 m au dessus du niveau de la mer.

Comment faire pousser les calliandres
Faites pousser les calliandres dans des planches de pépinière mesurant trois mètres de long sur un mètre de large. Ajoutez du fumier sur les planches; tous les trois mètres de sol, appliquez une boîte de 12 kilos ou en ‘debe’ (bidon) de fumier. Avant de planter, laissez tremper les graines pendant deux jours. Tracez des sillons d’environ deux centimètres de profondeur (la distance entre l’extrémité de votre doigt et votre articulation) et placez les graines dans les sillons, en les recouvrant légèrement de terre.
Arrosez complètement le semis après avoir semé. Continuez d’arroser jusqu’à la transplantation. Transférez les plantules de calliandre dans les champs au début des pluies lorsque le sol est suffisamment humide et que les pluies devraient durer deux mois. Les trous de plantation doivent avoir 20 centimètres de large et 30 centimètres de profondeur (c’est à dire environ la moitié de la longueur de votre jembe ou de votre houe. Dans les régions plus sèches, les trous doivent être plus grands que cela pour retenir davantage l’humidité du sol. Utilisez du fumier animal et du compost bien décomposés, mélangés à des cendres fraîches, pour en améliorer la qualité. Ajoutez une boîte de 2 kilos de cendres à chaque boîte de 12 kilos ou “debe” (bidon) de fumier. Enlevez les graines ayant de la terre fixée à leurs racines au moment du repiquage. Placez les plantules verticalement dans le trou préparé et remplissez l’espace restant avec un mélange de terre végétale et de fumier. Compactez la terre et le fumier pour affermir la plantule.