English

Script 73.10

Notes to broadcasters

Vous trouverez ci-dessous des suggestions de textes ciblant les auditeurs qui vivent en milieu rural et qui doivent relever les défis qu’entraînent les effets du VIH et du sida. À la suite des émissions, vous pouvez animer un panel, interviewer des invités ou demander aux auditeurs de participer par téléphone ou en direct.

Script

Cultiver dans des fosses, la réponse d’un agriculteur à la pénurie de main d’oeuvre
Les ménages touchés par le VIH et le sida doivent créer des stratégies pour faire face à la pénurie de main d’oeuvre. À titre d’exemple, les agriculteurs peuvent unir leurs efforts en cultivant dans des fosses. Au début, cette méthode est une méthode de culture à forte intensité de main d’oeuvre parce qu’on doit planifier et creuser mais cette méthode entraînera des économies du travail les années suivantes. Les agriculteurs creusent des trous, les remplissent de matières organiques et plantent des semences de maïs dans ces trous. Grâce à cette méthode, on économise la main d’oeuvre ainsi que l’eau parce qu’on cultive et désherbe très peu.

Utiliser des méthodes agricoles efficaces pour obtenir des cultures résistantes à la sécheresse

La sécheresse rend les familles et les communautés plus vulnérables au VIH/sida. À titre d’exemples, la sécheresse fait chuter le rendement des récoltes et réduit la quantité d’eau que peuvent consommer les hommes et le bétail. Ces facteurs ont des effets négatifs sur le régime alimentaire et sur la santé ce qui rend les particuliers plus vulnérables aux infections liées au VIH/sida. Un grand nombre d’agriculteurs utilisent des méthodes traditionnelles et des méthodes novatrices pour relever les défis liés à l’agriculture dans les régions sèches. Ces méthodes comprennent les techniques suivantes : récolte de l’eau, accroissement de la fertilité du sol, amélioration de la capacité du sol à retenir l’eau et lutte contre l’érosion du sol.

Créer des banques de maïs distribué après les funérailles

Les communautés qui vivent dans les villages peuvent créer et gérer des banques de maïs distribué après les funérailles pour assurer la sécurité alimentaire aux heures difficiles. Voici une description des banques de maïs : chaque année, les ménages contribuent une certaine quantité de maïs à la banque. Les ménages qui ont contribué peuvent obtenir du maïs de la banque quand un membre de la famille meurt et au moment des funérailles. Un des avantages de cette stratégie : la communauté peut facilement créer la banque sans soutien ou sans aide externes. Un inconvénient de la stratégie : les familles qui n’ont pas les moyens de contribuer chaque année, souvent les familles les plus pauvres, ne peuvent pas tirer profit des banques de maïs aux heures difficiles.

Un projet d’entreprise solide

Pour accroître leurs revenus, les familles touchées par le VIH/sida peuvent créer une petite entreprise familiale. Mais avant de se lancer dans une nouvelle entreprise, il est important que les familles analysent les revenus potentiels du projet. Cette mesure aidera à déterminer si l’entreprise peut être rentable. À titre d’exemple, avant de se lancer dans une entreprise, les gens doivent tenir compte des coûts de production et de commercialisation (ressources, main d’oeuvre, emballage, manutention, transport, honoraires et commissions).

L’importance de diversifier les cultures

La diversification des cultures est l’une des stratégies clé qui accroît la sécurité alimentaire et atténue les effets du VIH et du sida. Les agriculteurs qui plantent plusieurs cultures assurent leur sécurité. S’il y a perte d’une récolte, on pourra manger ou vendre d’autres cultures. À titre d’exemple, les agriculteurs qui ne cultivent que des récoltes pour la vente n’auront peut-être pas assez d’aliments nourrissants à offrir à leurs familles au moment où les prix chutent ou quand il y a perte de récoltes. La culture d’une variété de récoltes aide aussi à répondre aux besoins nutritionnels des gens malades. Nous vous encourageons à trouver des moyens d’expliquer aux agriculteurs les avantages de cultiver une variété de récoltes.

Produire de l’engrais

Les agriculteurs qui, aux moments difficiles, ont un capital réduit, peuvent produire de l’engrais au lieu d’acheter ce dernier. Il existe un grand nombre de solutions de rechange aux engrais chimiques : fumier de bétail, feuilles riches en nutriments ainsi que plantes indigènes qui servent de cultures de protection et qui enrichissent le sol d’azote. Afin d’améliorer la production agricole, les agriculteurs doivent tenir compte des ressources à leur disposition et des façons de les utiliser. Un grand nombre de méthodes traditionnelles reposent sur les ressources dans la ferme.

Information Sources