English

Script 71.8

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Il existe une variété de méthodes pour recueillir l’eau. Des gens recueillent l’eau de pluie de leurs toits et la conserve dans des réservoirs ou des citernes. D’autres construisent des barrages ou recueillent l’eau dans des bassins peu profonds, des terrasses ou d’autres structures de petite taille. L’objectif : avoir de l’eau à leur disposition pendant la saison sèche. L’eau recueillie pendant la saison des pluies peut être entreposée à la surface du sol – dans des citernes, des réservoirs, des barrages ou autres contenants et ouvrages. L’eau peut aussi être retenue sous terre, par exemple, par une digue de terre.

Le texte suivant est fondé sur l’histoire d’une agricultrice du Kenya qui a construit une série de digues de terre en amont de sa ferme. Grâce aux digues de terre, toute l’année, cette agricultrice peut cultiver des récoltes et avoir accès à l’eau potable.

Nous vous invitons à faire des recherches pour savoir comment vos auditeurs recueillent l’eau pendant la saison des pluies. Ils utilisent probablement une variété de méthodes ingénieuses. Nous vous invitons à mentionner ces méthodes au cours de votre émission. Vous pouvez ainsi soutenir les techniques de captage d’eau indigènes que les agriculteurs de votre région ont créées. Les digues de terre font partie de ces techniques. Dans des conditions favorables, cette méthode est couronnée de succès.

Script

Personnages :
Animateur
M. Ayeji Anyaji
: agent de vulgarisation

Animateur – Bonjour [Bonsoir]. ________, votre animateur. Aujourd’hui nous allons parler d’une méthode pour recueillir et entreposer l’eau. M. Ayeji Anyaji est en studio avec nous. Il est agent de vulgarisation. Il va nous expliquer comment, à l’aide d’une digue de terre, nous pouvons cultiver de meilleures récoltes [pause] et rester en bonne santé. Bonjour [Bonsoir], M. Anyaji.

M. Anyaji – Bonjour [Bonsoir].

Animateur
– Dites-nous d’abord pourquoi les auditeurs ont-ils intérêt à savoir comment construire une digue de terre?

M. Anyaji
– Les digues de terre peuvent vous aider à cultiver de la nourriture pendant la saison sèche, lorsqu’il y a une pénurie d’aliments frais. Les digues de terre fonctionnent bien parce qu’elles recueillent l’eau de pluie et l’entreposent dans le sol.

Animateur
– Ce genre de conseil peut être utile à beaucoup de gens! Mais comment les digues de terre retiennent-elles l’eau dans le sol?

M. Anyaji
– Pour répondre à votre question, je vais vous dire où vous devez construire les digues de terre. Vous devez les construire dans le bas d’une pente douce. Quand l’eau de pluie coule vers le bas de la pente, les digues de terre ralentissent l’écoulement de l’eau pour lui permettre de s’infiltrer dans le sol, au lieu de ruisseler à la surface. Les cultures peuvent ainsi absorber l’eau.

Animateur
– Pourriez-vous expliquer aux agriculteurs qui nous écoutent comment construire une digue de terre?

M. Anyaji
– C’est simple. Les digues de terre sont de petites buttes de terre. Premièrement, vous creusez une tranchée peu profonde. Vous amoncelez ensuite la terre de la tranchée pour en faire une butte ronde et lisse de 15 à 30 centimètres de haut. La tranchée et la digue de terre font quelques mètres de large. Vous déterminez la longueur selon vos besoins.

Animateur
– Je sais que vous avez rencontré quelqu’un qui a remporté du succès grâce aux digues de terre.

M. Anyaji
– Oui. Cette personne s’appelle Azuka Rabiu. Elle vit dans une région très sèche où le sol dans les fermes environnantes est craquelé et raviné. Mais, dans la ferme de Mme Rabiu, le sol verdoie toute l’année!

Animateur
– Elle a accompli ce miracle en construisant des digues de terre? Dites-nous comment elle les a construites!

M. Anyaji
– Pendant la saison des pluies, il y a un petit ruisseau qui coule vers le bas de la pente douce à l’arrière de la ferme de Mme Rabiu. Mme Rabiu a creusé quatre digues de terre en travers de la pente, exactement en travers de la direction vers laquelle dévale le ruisseau. Il est très important que les digues soient précisément en travers de la direction de l’écoulement. Les quatre digues de Mme Rabiu sont situées à environ 10 mètres les unes des autres. Les digues ont environ 15 mètres de long, un mètre et demi de large et 25 centimètres de haut.

Animateur
– Un travail ardu!

M. Anyaji
– Oui mais ça mérite qu’on fasse l’effort.

Animateur
– Je vous en prie, continuez à nous parler de Mme Rabiu.

M. Anyaji
– Il y a aussi plus d’eau dans le puits de Mme Rabiu. Quand le ruisseau dévale la pente pendant la saison des pluies, les digues de terre ralentissent l’écoulement de l’eau et l’eau s’infiltre dans le sol. Le sol dans la ferme de Mme Rabiu est donc humide et les cultures sont meilleures. Mais le niveau d’eau du puits augmente également. Mme Rabiu utilise l’eau du puits pour boire et pour arroser les légumes pendant la saison sèche. Dans la ferme de Mme Rabiu, le sol est verdoyant toute l’année.

Animateur
– Toute l’année, Mme Rabiu mange donc de la nourriture faite de produits qu’elle a cultivés dans sa ferme! Elle boit aussi de l’eau potable. Voilà une bonne idée pour les agriculteurs qui vivent dans les régions sèches. Mais est-ce que cette méthode fonctionne bien dans des endroits où la surface est plate?

M. Anyaji
– Non, il doit y avoir une pente pour permettre à l’eau de couler vers le bas de la pente. Mais il ne faut pas que la pente soit trop raide car l’eau en crue briserait la digue de terre. Le meilleur emplacement : une pente douce.

Animateur
– Doit-il y avoir un ruisseau dans la ferme pour que la digue de terre puisse recueillir assez d’eau?

M. Anyaji
– Non, mais comme je l’ai dit, il doit y avoir une pente douce pour que l’eau dévale. Bien sûr, lorsqu’il y a un ruisseau vous pouvez recueillir plus d’eau dans le sol et dans le puits. Je devrais aussi préciser que la pluie et l’eau de ruissellement peuvent éroder les digues de terre. Il faut donc régulièrement s’assurer que la terre est en place.

Animateur
– M. Anyaji, nous vous remercions de nous avoir parlé des digues de terre et d’avoir partagé avec nous l’histoire de Mme Rabiu. Nous sommes convaincus qu’un grand nombre d’auditeurs tireront profit des digues de terre.

M. Anyaji
– Je vous en prie. Un dernier conseil à tous ceux qui désirent construire une digue : tentez de trouver quelqu’un qui a déjà construit une digue de terre. Demandez à d’autres agriculteurs s’ils connaissent des gens qui ont essayé de construire une digue. Obtenez tous les conseils que vous pouvez obtenir avant de commencer la construction de la digue. Vous aurez ainsi toutes le chances de réussir.

Animateur
– Encore une fois, merci, M. Anyaji. Nous aimerions féliciter Mme Rabiu, une agricultrice à l’esprit créateur qui travaille dur! Au microphone, [nom de l’animateur]. Au revoir!

– FIN –

Acknowledgements

  • Collaboration : Vijay Cuddeford, chercheur/rédacteur, Vancouver Nord, Canada.
  • Révision : Chris Reij, Centre de coopération internationale, Vrije Universiteit, Amsterdam, Pays-Bas.

Information Sources