English

Script 71.2

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Les communicateurs qui diffusent des émissions en Afrique orientale trouveront le texte suivant particulièrement intéressant. Le texte recommande des méthodes pour lutter contre le flétrissement bactérien Xanthomonas (prononcé ‘zanthomonas’) dans les bananes. Le flétrissement bactérien constitue une menace importante pour la production de bananes en Afrique orientale. Les communicateurs peuvent utiliser ces recommandations sous forme de messages radiophoniques accompagnés d’effets sonores ou de musique. Ils peuvent aussi intégrer ces messages à d’autres émissions.

Nous vous prions de prendre note que cette maladie n’est pas très répandue. La plupart des agriculteurs n’ont pas à lutter contre cette maladie. Il est cependant important que les agriculteurs apprennent à reconnaître les symptômes et l’apparition de cette maladie.

Dans les endroits où la maladie se manifeste, les médias, les scientifiques et les agriculteurs doivent travailler ensemble pour renseigner les gens sur la maladie et les encourager à prendre les mesures nécessaires pour lutter contre la maladie. Les personnes-ressources et les institutions de recherche suivants vous tiendront au courant des développements liés à la recherche sur le flétrissement bactérien de la banane. Ils vous fourniront aussi d’autres renseignements que vous pourrez diffuser au cours d’émissions de radio.

Dr W. K. Tushemereirwe
Head, National Banana Research Programme
PO Box 7065, Kampala, Uganda
Adresses électroniques : banana@imul.co | www.banana.go.ug
Téléphone : (256)(41)(566158); télécopie : (256)(41)(566381)

Global Plant Clinic
CABI Bioscience, Bakeham Lane, Egham, Surrey TW20 9TY UK
Téléphone : 44(0)1491 829080, poste 4069; télécopie : 44(0)1491 829100
Adresses électroniques : Plant.clinic@cabi.org | www.globalplantclinic.org

Dr. Simon Eden-Green
EG Consulting, 470 Lunsford Lane, Larkfield, Kent ME20 6JA UK
Téléphone : 44(0)1634 245704; télécopie : 44(0)1634 245690
Adresses électroniques : egc@eden-green.co.uk | www.eden-green.co.uk

Script

Animateur (Introduction) –
Certains de nos auditeurs qui vivent en Ouganda connaissent peut-être déjà la nouvelle maladie qui touche l’une de nos principales cultures – la banane. Si vous cultivez la banane en Afrique orientale, notre émission d’aujourd’hui vous intéressera car nous allons parler du sujet suivant : comment les agriculteurs peuvent-ils reconnaître la maladie et comment peuvent-ils aider à lutter contre cette dernière.

MUSIQUE/EFFETS SONORES.

Animateur
– Il y a environ trois ans, des agriculteurs d’un village en Ouganda central ont constaté l’existence d’une maladie qu’ils n’avaient jamais observée auparavant. On a plus tard confirmé que cette maladie était le flétrissement bactérien Xanthomonas – aussi connu sous le nom de flétrissement bactérien de la banane. Depuis cette découverte, le flétrissement bactérien de la banane s’est propagé lentement en Ouganda oriental et central. La maladie constitue une nouvelle menace pour les bananes en Afrique orientale et centrale.

Si vous êtes agriculteur, il est important de connaître les symptômes de la maladie. Le symptôme le plus manifeste de la maladie : des feuilles qui jaunissent et qui commencent à flétrir. Mais ce symptôme peut être causé par différentes maladies. Il est donc plus important d’observer les fruits et les fleurs. Par exemple, vous constatez que certains fruits semblent mûrir trop tôt et qu’ils mûrissent très rapidement. Les fruits semblent décolorés quand vous les coupez. Vous remarquez que les bourgeons sont noirs et flétris. Si vous observez ces symptômes, vos cultures peuvent être atteintes du flétrissement bactérien de la banane. Les mouches et d’autres insectes transportent probablement cette maladie qui peut se propager très rapidement. Prenez donc des mesures sans tarder!

MUSIQUE/EFFETS SONORES.

Animateur
– Vous vous demandez probablement quelles mesures vous devez prendre si vous observez le flétrissement bactérien de la banane. Un groupe de scientifiques qui travaille au Kawanda Agricultural Research Institute et au Mukono District Extension Service en Ouganda cherche des moyens de lutter contre le flétrissement bactérien de la banane. Les scientifiques ont des conseils importants à donner aux agriculteurs qui cultivent les bananes et qui veulent prévenir la propagation de la maladie. Nous allons aujourd’hui partager ces conseils avec vous.

Premièrement, si vous croyez qu’un plant de banane est atteint du flétrissement bactérien de la banane et que cette maladie n’a pas été décelée auparavant dans la région, il est important de communiquer le plus tôt possible avec la commission agricole ou le service de vulgarisation de la région. Si ces organismes ont des renseignements sur la maladie, ils pourront peut-être vous aider à l’enrayer avant qu’elle ne se propage à d’autres plants de bananes. Ils vous conseilleront probablement de détruire le plant aussi vite que possible. Voici ce qui vous devez faire.

Coupez le plant et les surgeons atteints. Coupez les racines pour éviter que le plant ne bourgeonne de nouveau. Au même endroit, creusez un trou et enfouissez le plant. Vous pouvez aussi placer les feuilles sur le sol, empiler les tiges, les racines et les fruits et les couvrir de terre de façon à ce que les restes pourrissent rapidement. N’enlevez pas le plant atteint de votre champ.

Il est aussi important de nettoyer les outils car la maladie se propage facilement. On peut contaminer des plants sains en utilisant les outils qui ont servi à couper ou à enfouir les plants atteints de la maladie. En d’autres mots, il est essentiel de désinfecter les outils qui ont été en contact avec les plants de bananes. À mesure que vous avancez d’un plant à l’autre, plongez la machette dans l’eau de Javel pour empêcher la maladie de se propager.

Attendez la fin de la journée avant de vous occuper des plants atteints d’une maladie. Vous pourrez ainsi apporter vos outils à la maison et les traiter à l’aide de désinfectant. Vous pouvez aussi les faire chauffer dans un feu jusqu’à ce qu’ils soient trop chauds pour les toucher.

MUSIQUE/EFFETS SONORES.

Animateur
– Comme nous l’avons mentionné plus tôt, les mouches et d’autres insectes qui visitent les fleurs propagent probablement le flétrissement de la banane d’un plant à l’autre. Il existe une autre méthode pour empêcher la propagation de la maladie : enlever les bourgeons avant qu’ils ne fleurissent. Il faut enlever le gros bourgeon au bas de la tige – le bourgeon le plus près du sol. Coupez le bourgeon dès que la dernière main apparaît. Vous pouvez soit le tordre avec la main, soit vous servir d’un bâton en forme de fourche. Tentez d’éviter d’utiliser un couteau car la maladie pourrait se propager d’un plant à l’autre.

Si des commerçants visitent votre jardin pour récolter les fruits des bananiers, vous devez être au courant de la mesure suivante. Si on a confirmé la présence du flétrissement bactérien de la banane dans la région, vous devez insister pour que les commerçants désinfectent leurs couteaux avant de couper vos plants.

Finalement, ne laissez pas le bétail pénétrer dans votre plantation de bananes. Quand le bétail y piétine, les animaux peuvent propager la maladie à l’aide de leurs pieds.

MUSIQUE/EFFETS SONORES.

Animateur
– Nous allons répéter les étapes importantes pour lutter contre le flétrissement bactérien de la banane.

  • Détruisez les plants de bananes qui sont atteints de la maladie. Assurez-vous que vous creusez et enfouissez, dans votre champ, le plant entier – y compris les racines.
  • Nettoyez vos outils à l’aide d’eau de Javel à mesure que vous avancez d’un plant à l’autre.
  • Attendez la fin de la journée avant de manier les boutures des plants atteints ou de creuser.
  • Enlevez le gros bourgeon au bas de la tige avant que le bourgeon ne fleurisse.
  • Ne laissez pas le bétail pâtre dans les champs où il y a des plants de bananes atteints.
MUSIQUE/EFFETS SONORES.

Animateur
– Il existe un moyen pour éviter que les bananes, et en fait, toutes les cultures, ne soient atteintes de maladie : la rotation des cultures.

La rotation de cultures joue un rôle important dans le domaine de l’écoagriculture. Qu’est-ce que la rotation des cultures? Chaque année ou à tous les deux ans, dans chaque parcelle d’un champ, on cultive différentes récoltes. Par exemple, si, pendant deux années consécutives, vous cultivez, dans un endroit, des bananes, alors l’année suivante, vous devez cultiver autre chose. La rotation des cultures permet d’éviter que les maladies ne survivent ou ne se propagent.

MUSIQUE/EFFETS SONORES.

Animateur
– Aujourd’hui nous avons parlé des moyens que les agriculteurs peuvent prendre pour lutter contre la maladie appelée flétrissement bactérien de la banane. N’oubliez pas qu’il est aussi très important de communiquer avec un agent de vulgarisation si vous soupçonnez que les bananes de la région sont atteintes du flétrissement bactérien. Un agent de vulgarisation vous donnera plus de renseignements sur la façon de prévenir cette maladie et de lutter contre cette dernière. Nous vous proposons aussi de parler à d’autres agriculteurs de ce que vous avez entendu à l’émission d’aujourd’hui. Merci d’avoir été des nôtres.

– FIN –

Acknowledgements

  • Collaboration : Jennifer Pittet, Thornbury, Ontario, Canada.
  • Révision : Simon Eden-Green, EG Consulting, Royaume-Uni.

Information Sources

  • Correspondance de Richard Markham. International Network for the Improvement of Banana and Plaintain (INIBAP). Mars 2004.
  • Tushemereirwe, W. et autres. « An outbreak of bacterial wilt on banana in Uganda ». InfoMusa. 2003: volume 12, numéro 2.
  • Eastern Africa: New disease threatens banana production. AgriForum.
  • Cuddeford, Vijay. Understanding plant diseases, part two. Toronto: Réseau de Radios Rurales des Pays en Développement, 1997.
  • Eden-Green, S. J. (2004). Banana Xanthomonas wilt.