English

Script 66.6

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Voici la première partie d’une série de cinq épisodes portant sur la question suivante: comprendre et utiliser les informations sur le marché. À l’aide d’information sur les marchés précise, les agriculteurs peuvent décider quels produits cultiver ainsi qu’où et quand vendre les produits pour obtenir les meilleurs prix.

Idéalement, ces émissions devraient être diffusées en série, par exemple, une fois par jour pendant cinq jours ou une fois par semaine pendant cinq semaines. Il sera probablement nécessaire d’adapter ces émissions en utilisant des noms, des récoltes et des situations propres à votre région afin que les sujets traités conviennent à vos auditeurs et qu’ils leur soient familiers. Les auditeurs devraient s’identifier aux personnages et comprendre leurs problèmes.

La distribution composée de cinq personnages est la même au cours de la série, mais tous les personnages n’apparaissent pas dans chaque scène. En distribuant les rôles, n’oubliez pas que l’oreille humaine ne distingue pas très bien la différence entre les voix. Choisissez des acteurs qui possèdent des qualités vocales variées pour permettre aux auditeurs d’identifier rapidement et facilement le personnage qui s’exprime. Incitez les interprètes à mettre l’accent sur les différences vocales et les modèles de voix. Les voix devraient correspondre à l’âge des différents personnages.

L’épisode qui suit insiste sur l’importance, pour les agriculteurs, d’obtenir les prix du marché d’une source fiable avant de vendre un produit agricole. L’épisode apprend aux auditeurs l’importance d’étudier les différentes sources d’information sur les marchés pour comparer les prix.

Script

Personnages:

Animateur

Bakari
agriculteur (juste dépassé la trentaine)
Isoke
agricultrice, épouse de Bakari (juste dépassé la vingtaine)
Tabansi
commerçant (40 ans)

INTRO

INDICATIF MUSICAL QUI CONTINUE DE JOUER PENDANT QUE PARLE L’ANIMATEUR.

Animateur
– Obtenir de l’information sur les marchés, voilà un défi que les agriculteurs ont constamment à relever. Mais les agriculteurs ont besoin de renseignements sur les prix du marché pour les aider à choisir les produits à cultiver ainsi qu’où et quand vendre ces produits pour obtenir les meilleurs prix.

Animateur (cont)
– L’émission d’aujourd’hui est la première d’une série de cinq émissions intitulée ” Au marché, au marché “. Le premier épisode, que vous allez bientôt entendre, explore les différentes façons qu’ont les agriculteurs d’obtenir des renseignements au sujet des prix qu’ils peuvent percevoir pour leurs produits avant de les vendre. Vous rencontrerez l’agriculteur, Bakari et l’agricultrice, Isoke, un mari et une femme qui travaillent en équipe. Ils apprennent qu’ils ont besoin de renseignements fiables et précis pour leur permettre de prendre des décisions en ce qui concerne la commercialisation de leurs récoltes.

FERMETURE EN FOND DE L’INDICATIF MUSICAL.

BRUIT D’UNE SONNETTE DE VÉLO QUI TINTE.

OUVERTURE EN FONDU DE VOIX D’HOMMES QUI SE DISPUTENT.

Bakari
– (avec colère) M. Tabansi, je ne sais pas comment les prix que vous nous payez pour [nos récoltes]. vont nous permettre de survivre. [Ajoutez le nom d’une récolte propre à votre région.].

Tabansi
– (agacé) Écoutez, Bakari, ce n’est pas ma faute si les prix sont aussi bas.

Bakari
– Mais je compte sur vous pour me donner un bon prix. Je n’ai pas le temps d’aller au marché moi-même! Je dois savoir que vous me donnez le meilleur prix pour mon [grain].

Tabansi
– Je vous dis que je vous donne un prix de marché équitable. Vous avez de la chance que je sois ici pour acheter vos produits.

Bakari
– (agacé) Je n’ai pas l’impression d’être favorisé par la chance. Je rentre à la maison pour réfléchir. Au revoir!

BRUIT DE PAS, PORTE QUI CLAQUE.

Isoke
– Bakari, mon cher mari, ça va? Je t’ai encore entendu te disputer avec le commerçant.

Bakari
– Isoke, je suis vraiment furieux! Tabansi dit que le prix du [grain] a encore chuté. D’une année à l’autre, nous recevons de moins en moins d’argent de lui. Cette année, nous ne pourrons peut-être pas nous permettre les frais de scolarité des enfants.

Isoke
– (triste) Oh! Non, Bakari. Nous devons envoyer les enfants à l’école. Es-tu certain que le commerçant, Tabansi, dit la vérité?

Bakari
– Je ne sais pas. Dans le passé, j’avais confiance en lui. Mais maintenant je pense qu’il est devenu avide d’argent et qu’il garde une plus grande somme d’argent pour lui-même.

Isoke –
Nous devons découvrir si cela est vrai. La seule solution: constater nous-mêmes le prix que les commerçants paient pour [grain] au marché en ce moment.

Bakari
– Oui, mais comment?

Isoke
– Je sais qu’il existe un service qui s’appelle Service d’information sur les marchés. Ce service est géré par le gouvernement. Notre voisin, Chege, m’en a parlé.

Bakari
– Qu’est-ce que Chege a dit?

Isoke
– Il a dit que le Service d’information sur les marchés donne aux agriculteurs les prix des produits selon certains marchés principaux — les marchés des commerçants et les marchés de la ville. Nous devons, d’une façon ou d’une autre, obtenir ce renseignement.

Bakari
– Mais comment? (en riant) Je suis convaincu que le gouvernement n’enverra pas quelqu’un jusqu’ici pour frapper à la porte de notre ferme et nous renseigner personnellement.

Isoke
– Tu te moques de moi parce que j’écoute de toutes mes oreilles et que je me souviens de renseignements qui pourraient être utiles lors de nos transactions avec le commerçant.

Bakari
– Oui, je me moque un peu de toi parce que tu es tellement sérieuse. Je suis vraiment heureux d’avoir une femme intelligente comme toi. Mais, je ne suis pas encore certain de la manière dont nous pouvons obtenir ces prix de marché.

Isoke
– Il y a peut-être plus d’une façon d’obtenir les prix de vente. Nous pouvons demander à d’autres commerçants les prix du marché. Nous pouvons également parler à nos voisins des prix qu’ils reçoivent. Tu pourrais peut-être parler à M. Hamisi. Il cultive des récoltes semblables à nos récoltes.

Bakari
– Je ne sais pas. N’oublie pas que Hamisi aime se vanter. Il ne manquera pas d’exagérer et de dire qu’il a obtenu un prix plus élevé que celui qu’il a vraiment perçu. Mais parlons à notre voisin, Chege. Nous savons qu’il est honnête.

Isoke
– D’accord. Tu parleras à Chege et je tenterai d’en savoir plus long sur le service d’information du gouvernement pour les agriculteurs. Sans doute, si nous obtenons les bons renseignements, nous pourrons encore faire un profit. Et payer pour les études des enfants!

PAUSE MUSICALE (5 secondes).

Bakari
– (avec colère) M. Tabansi, j’ai parlé à mon voisin qui était au marché hier. Il a dit que les commerçants donnaient des prix beaucoup plus élevés pour [grain] que le prix que vous m’accordez. Et hier, nous avons écouté les prix du marché à la radio. Exactement les prix cités par mon voisin. C’est la dernière fois que vous nous exploitez.

Tabansi
– (agacé) Je vous le dis, je vous ai donné le meilleur prix possible. Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que je vous paie le même prix qu’on vous paierait au marché. Je dois transporter [le grain] et cela coûte de l’argent, vous savez.

Bakari
– Tabansi, nous avons pris une décision. Nous trouverons quelqu’un d’autre à qui vendre nos produits. Mais cette fois, ma femme, Isoke, et moi, nous nous assurerons, avant de vendre nos produits, que nous avons des informations précises venant de personnes sérieuses. Au revoir!

BRUIT DE PAS QUI S’ÉLOIGNENT.

Tabansi
– (criant) Vous ne pouvez pas me faire cela, Bakari! J’ai beaucoup de bouches à nourrir!

Bakari
– Pas plus que moi. Il est étrange de dire que parce que vous nous avez trompés, vous nous avez rendu un service. Nous sommes maintenant conscients du fait que nous devons avoir la maîtrise de notre petite entreprise. Nous devons également nous renseigner sur les prix du marché pour nos produits.

EXTRO

Animateur
– Vous venez d’écouter « Au marché, au marché ». (Insérez le nom de l’interprète) jouait le rôle de Bakari, ____________jouait sa femme, Isoke, et _____________ jouait le rôle de Tabansi. Comme l’illustre le récit, les agriculteurs peuvent obtenir, de plusieurs sources, des informations sur les marchés. Utiliser différentes sources d’information sur les prix permettra à Bakari et à Isoke de prendre de meilleures décisions au moment de vendre leurs récoltes. Soyez de nouveau à l’écoute du prochain épisode: Bakari se rend au marché des commerçants pour voir s’il peut obtenir de meilleurs prix pour [son grain].

Acknowledgements

Collaboration: Christine Davet, Toronto, Canada.

Révision: Adrian Mukhebi, directeur général, Kenya Agricultural Commodity Exchange (KAC), Nairobi, Kenya et Andrew Shepherd, Division des systèmes de soutien à l’agriculture, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Rome, Italie.

Information Sources

Comprendre et utiliser les informations sur le marché, , Andrew W. Shepherd, 2000. Division des systèmes de soutien à l’agriculture, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, Viale delle Terme de Caracalla, 00100 Rome, Italie. Adresse électronique: AGS-Registry@fao.org Adresse Web: http://www.fao.org/ag/ags/AGSM/nvfr.htm