English

Script 65.7

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Les personnes atteintes du VIH/SIDA ont besoin que nous les encouragions à manger, tous les jours, les aliments dont elles ont besoin. Les diffuseurs radio peuvent les aider à atteindre ce but en offrant des informations très récentes sur les régimes alimentaires et la nutrition. Au cours d’émissions, vous pouvez parler à des médecins, à des infirmières et à d’autres professionnels de la santé à ce sujet. La documentation suivante énonce les lignes directrices d’un régime sain pour les personnes atteintes du VIH/SIDA. La documentation peut servir à préparer des pièces ou en prévision d’entrevues avec des professionnels de la santé, à faire des recherches générales portant sur la nutrition et le VIH/SIDA.

La documentation peut également servir à réaliser des messages d’intérêt public ou des autopublicités (parfois appelées publicités). Les messages d’intérêt public sont de brefs messages visant à promouvoir un événement ou à sensibiliser les gens concernant un sujet important. Ces messages enregistrés sont souvent relativement courts, d’une durée variant entre quelques secondes et quelques minutes. Ils sont répétés à différents moments au cours de la programmation quotidienne, parfois pendant des jours ou des semaines. Ils peuvent également servir de pauses utiles entre les émissions de tous les jours. On peut présenter les messages d’intérêt public à l’aide d’une variété de formules.

Deux courts récits suivent les lignes directrices. Ces récits servent d’exemples pour illustrer le genre d’émissions dramatisées que vous pouvez réaliser sur la nutrition et le VIH/SIDA.


Documentation pour des messages radiophoniques d’intérêt public portant sur le VIH/SIDA et la nutrition
(Source: Adapté de Nutrition, HIV and AIDS: a handbook for Pacific Island health workers, 1999.)

Il est très important que les personnes atteintes du VIH/SIDA gardent leur organisme et leur système immunitaire en santé le plus longtemps possible. Il est essentiel de nourrir l’organisme et d’avoir un régime bien équilibré et nutritif. Un bon régime alimentaire inclut, chaque jour, au moins une certaine quantité d’aliments qui font partie des trois groupes alimentaires suivants:

  1. Aliments qui développent les muscles
  2. Aliments protecteurs
  3. Aliments énergétiques

Les aliments qui développent les muscles comprennent viandes, poissons, produits laitiers et légumes. Ces aliments aident à réparer les tissus. Les fruits et les légumes fournissent les éléments nutritifs importants pour protéger l’organisme. Les aliments de base fournissent l’énergie. Il est important d’aider les personnes atteintes du VIH/SIDA à choisir une quantité suffisante d’aliments qui font partie des principaux groupes alimentaires. Une portion équivaut à la quantité d’aliments que l’on peut tenir dans le creux de la main.

Aliments énergétiques (amidon, glucides et fibres)

5 portions par jour

  • Maïs, riz, millet, sorgho, porridge, farine, pâtes
  • Plantes racines de toutes sortes telles qu’ignames, manioc, patates douces, taro
  • Fruits féculents tels que banane, banane plantain, fruit de l’arbre à pain et sagou

Aliments qui développent les muscles (protéines et minéraux)

3 portions par jour

  • Viandes de toutes sortes y compris poulet, porc, boeuf, oiseaux, lézards
  • Aliments de toutes sortes provenant de la mer et des rivières comme les poissons, les crustacés, les concombres de mer et autres
  • Oeufs de toutes sortes
  • Lait
  • Fromage (de toutes sortes) et yogourt
  • Pois frais et secs, haricots, cacahuètes, lentilles, noix

Aliments protecteurs (vitamines, minéraux et fibres)

5 portions par jour

  • Légumes-feuilles
  • Légumes jaunes et orange: citrouille, carotte, patate douce
  • Fruits frais: fruits de couleur jaune et orange tels que bananes, mangues, papayes. Ces fruits contiennent le plus d’éléments nutritifs.
  • Légumes verts et jaunes, bonnes sources de vitamine A, vitamine qui joue un rôle important pour garder le système immunitaire sain.
  • Agrumes et tomates, bonnes sources de vitamine C, vitamine qui joue également un rôle important pour garder le système immunitaire sain.

Il est important de n’utiliser qu’une très petite quantité de sucre raffiné et de ne manger qu’une petite quantité de sucre, confiseries, biscuits, gâteaux, chocolat, boissons gazeuses et tout aliment contenant beaucoup de sucre. Ces aliments sucrés pourraient remplacer les aliments sains.

Il est important de n’utiliser qu’une petite quantité de gras et d’huile sauf lorsqu’on doit prendre beaucoup de poids. On doit choisir les huiles végétales plutôt que le gras animal. Les gras et les huiles comprennent: beurre, margarine, huiles à cuisson.

Un grand nombre d’aliments contiennent beaucoup de gras et d’huile: crème de noix de coco, viandes grasses et plats à emporter comme les croustilles de pomme de terre, la pizza, les aliments gras et frits.

Boissons

L’eau joue un rôle très important en ce qui concerne le bon fonctionnement de l’organisme, la croissance et la bonne santé. Des boissons saines permettent à l’organisme de s’hydrater et de bien fonctionner. Les personnes atteintes du VIH/SIDA devraient consommer neuf tasses de liquide par jour. S’il fait très chaud ou si une personne fait de l’exercice, cette personne devrait boire trois autres tasses de liquide. Si une personne a la diarrhée, elle devra consommer encore plus de liquide. Il est important de boire entre les repas car si l’on consomme trop de liquide pendant les repas, on n’aura plus d’appétit. L’eau devrait être propre. S’il n’y a pas d’eau potable, on doit faire bouillir l’eau pendant au moins cinq minutes pour tuer les germes.

Les boissons saines comprennent:

  • eau ou eau de noix de coco verte
  • jus de légumes et de fruits
  • lait et boissons de lait de soya

Script

1er récit

Les aliments sont des médicaments

INTRODUCTION

Animateur:
Les personnes atteintes du VIH/SIDA peuvent tirer profit d’un régime sain. Dans le récit suivant, Susan enseigne à Eleena à servir à Fifi, un membre de sa famille malade, les meilleurs aliments nutritifs.

BRUIT: UNE FEMME QUI PLEURE.

TEXTE

Personnages

Susan
Eleena

Susan:
Eleena, pourquoi pleurez-vous? Qu’est-ce qui ne va pas?

Eleena:
(sanglotant) Oh! Susan, je vous cherchais partout. Joshua et moi venons d’apprendre que Fifi est atteinte du VIH/SIDA. (pleurant)

Susan:
Allons. Allons. Essayez de vous calmer. C’est une mauvaise nouvelle, mais cela ne veut pas dire que qu’il n’y a plus d’espoir pour Fifi.

Eleena:
Je sais. Mais elle ne sait pas où aller. Elle va probablement venir vivre chez nous. Comment pourrais-je prendre soin d’elle?

Susan:
Je vais vous dire quelque chose que j’ai appris pendant toutes ces années passées à m’occuper des membres de ma famille. Vous pouvez faire un nombre de chose. Les plus importantes: aimer et appuyer Fifi pendant son parcours. Je sais que vous pouvez faire cela. Et il y a un autre moyen de l’aider à rester en santé et forte longtemps.

Eleena:
Vraiment?

Susan:
Oui. Assurez-vous qu’elle mange bien. Quand vous vous occupez d’une personne atteinte du VIH/SIDA, n’oubliez pas que les aliments sont des médicaments. Au départ, chaque jour, la personne doit manger des aliments faisant partie des trois principaux groupes alimentaires.

Eleena:
Je crois que j’ai entendu parler de ces trois groupes alimentaires. Je pense que l’un d’eux s’appelle “aliments énergétiques”. Je veux dire des aliments comme le maïs, le riz et les ignames.

Susan:
Oui. Voilà une sorte d’aliments que Fifi doit manger chaque jour. Les aliments énergétiques. Elle devrait également manger des aliments qui développent et maintiennent les muscles tels que la viande, le lait, les haricots ou les oeufs.

Eleena:
Des aliments qui développent les muscles. Et quel est le troisième groupe alimentaire?

Susan:
Les aliments protecteurs font partie du troisième groupe.

Eleena:
Je ne les connais pas.

Susan:
Les légumes-feuilles, les légumes jaunes et orange ainsi que les fruits frais sont des aliments protecteurs.

Eleena:
J’espère que je me souviendrai de tout cela.

Susan:
Vous devez également vous souvenir de préparer les aliments dans des conditions salubres en suivant de bonnes mesures d’hygiène pour prévenir les infections.

Eleena:
Pouvez-vous répéter de nouveau les différentes sortes d’aliments?

Susan:
N’oubliez pas qu’il y a trois sortes d’aliments. Les aliments pour développer les muscles, les aliments qui donnent de l’énergie et les aliments qui protègent. En mangeant ces trois sortes d’aliments, tous les jours, Fifi peut rester plus forte et se sentir mieux.

MUSIQUE EN FONDU.

Animateur:
Les enfants et les adultes qui sont atteints du VIH/SIDA peuvent rester en meilleure santé et vivre plus longtemps s’ils mangent, chaque jour, différentes sortes d’aliments. Il est aussi important qu’ils boivent beaucoup d’eau propre. N’oubliez pas, les aliments sont des médicaments!

– FIN –


2e récit

Les personnes atteintes du VIH/SIDA devraient manger des aliments complets

Animateur:
Bienvenue à notre émission, “Nutrition d’aujourd’hui”. Je suis votre animateur, [nom de l’animateur]. Aujourd’hui nous allons parler des besoins alimentaires des personnes atteintes du VIH/SIDA. Mon invitée, Françoise Lane, est médecin au Centre de Soins, un organisme pour les personnes atteintes du VIH et géré par ces dernières. Françoise, bienvenue à l’émission.

Françoise:
Merci. Cela fait plaisir d’être ici.

Animateur:
Madame, j’ai entendu dire que les personnes atteintes du VIH/SIDA peuvent vivre plus longtemps et rester en meilleure santé si elles mangent convenablement. Est-ce vrai?

Françoise:
Bien sûr qu’il est essentiel pour tous d’avoir un régime sain et bien équilibré. Mais c’est encore plus important pour les personnes atteintes du VIH/SIDA parce qu’une bonne nutrition peut vraiment améliorer leur qualité de vie.

Animateur:
Alors quels conseils donnez-vous aux personnes qui viennent au Centre de Soins?

Françoise:
Nous leur recommandons de manger une variété de différents aliments chaque jour. Par exemple, les gens devraient manger des aliments protéiques comme la viande ou les oeufs ainsi que des céréales comme le riz et le maïs. Ils devraient également manger des fruits et des légumes tous les jours! Ils devraient aussi boire beaucoup d’eau.

Animateur:
Et si les auditeurs n’ont pas accès à l’eau potable?

Françoise:
Dans ce cas, ils doivent purifier ou faire bouillir l’eau pendant au moins cinq minutes avant de la boire.

Animateur:
Est-ce qu’il y a autre chose?

Françoise:
Eh bien! Oui. Nous recommandons aux gens de manger des aliments non-traités.

Animateur:
Qu’entendez-vous par aliments non-traités?

Françoise:
Par exemple, si vous mangez du riz, mangez du riz brun non-poli. Si vous mangez de la semoule de maïs, vous devriez alors manger de la semoule moulue sur pierre. Si vous mangez du pain, mangez du pain de blé entier.

Animateur:
D’accord. Et les suppléments vitaminiques?

Françoise:
Votre médecin recommandera peut-être aussi certains suppléments de vitamines et de minéraux. Les vitamines telles que la vitamine B, les vitamines C, E et A ainsi que le zinc aideront votre organisme à bien fonctionner et à résister aux infections.

Animateur:
Nous avons traité un large éventail de questions. Je suis certain que tous ces renseignements aideront nos auditeurs. Merci d’être venue nous parler.

Françoise:
Je vous en prie.

MUSIQUE EN FONDU QUI CONTINUE PENDANT QUE L’ANIMATEUR PARLE.

Animateur:
Si vous êtes atteints du VIH/SIDA, vous pouvez rester en meilleure santé et vivre plus longtemps en mangeant des aliments complets. Quand c’est possible, choisissez des aliments non-traités. Mangez une variété d’aliments. Et buvez beaucoup d’eau propre. Laissez les aliments devenir vos médicaments!

Acknowledgements

Collaboration: Adiat Junaid, Toronto, Canada et Jennifer Pittet, Thornbury, Canada.

Révision: Hélène Delisle, Département de Nutrition, Université de Montréal, Québec, Canada.

Information Sources

Nutrition, HIV and AIDS: a handbook for Pacific Island health workers, 1999. HIV/AIDS & STD Project. Secretariat of the Pacific Community, BP D5, 98848 Noumea Cedex, New Caledonia. Téléc.: +687 26 38. Courrier électronique: spc@spc.org.nc

Canadian AIDS Treatment Information Exchange (CATIE), 555 Richmond St. West, Suite 505, Toronto, Canada M5V 3B1. Courrier électronique: info@catie.ca Adresse Web : http://www.catie.ca