English

Script 65.4

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Les échanges des pays du Nord vers les pays du Sud étant à la hausse, les gens de nos communautés ont accès à plus d’aliments traités et pré-emballés ainsi qu’à des repas rapides. Ces aliments sont commodes et se préparent vite. De plus, certains croient qu’en mangeant ces aliments ils acquièrent un statut social. Mais en réalité, un grand nombre de ces aliments sont tellement mauvais pour la santé que nous les appelons aliments vides ou camelotes alimentaires. Lorsque les gens mangent plus d’aliments vides (aliments traités et repas rapides tels que boissons gazeuses, entremets, croustilles de pommes de terre, pizza, repas congelés), ils ont tendance à manger moins d’aliments traditionnels ou régionaux. Ils auront probablement des kilos en trop et seront prédisposés au cancer, au diabète et aux maladies du coeur.

Nous abandonnons malheureusement les aliments traditionnels qui peuvent fournir des régimes nutritifs pour les aliments traités. Les aliments traditionnels (aussi connus sous le nom d’aliments indigènes ou aliments régionaux) ajoutent une variété d’éléments nutritifs importante au régime alimentaire. Du point de vue des agriculteurs, ils sont pratiques parce qu’ils sont souvent bien adaptés au sol et au climat de la région. Il est aussi important de noter qu’en mangeant des aliments régionaux, nous encourageons et appuyons les agriculteurs de nos communautés.

Vous pouvez contribuer à la bonne santé de votre communauté en réalisant des émissions qui essaient de dissuader les gens de manger trop d’aliments traités qui sont pleins de matières grasses et de sucres. Grâce à vos émissions, vous pouvez aider les gens à comprendre que les aliments traditionnels – une variété de légumes, de grains, de fruits, de légumineuses, de viandes, de poissons, d’oeufs, etc. – ne sont pas des aliments pour les gens pauvres mais une bonne source d’éléments nutritifs qui sont à la fois essentiels et bon marché. Les aliments traditionnels sont des aliments riches!

Script

INTRODUCTION

Animateur:
De nos jours, nous vendons de plus en plus d’aliments traités dans les magasins. Ils sont commodes et rapides à préparer, mais sont-ils bons pour nous? Aujourd’hui nous vous présentons une courte pièce qui aborde cette question. La pièce est intitulée ” Gagner la course à l’aide des aliments traditionnels “. Elle illustre comment un jeune athlète constate quels aliments lui donnent vraiment de la force et de l’énergie.

Personnages:

Michel:
un garçon d’âge scolaire, coureur de compétition
Mère

Entraîneur

Scène 1

Mère:
(interpellant) Michel, tu ferais mieux de te dépêcher ou tu seras en retard pour le concours d’athlétisme. (Court moment de silence) Michel?

Michel:
J’arrive maman!

BRUIT: MICHEL QUI ENTRE DANS LA PIÈCE.

Michel:
Oui maman?

Mère:
Te voilà. Ça va? Tu as mauvaise mine.

Michel:
La course me rend nerveux. Je ne devrais peut-être pas y aller.

Mère:
Pourquoi pas? Michel, tu as passé des mois à t’entraîner pour cette course et ton équipe a besoin de toi. Pourquoi voudrais-tu abandonner aujourd’hui?

Michel:
J’ai peur de ne pas pouvoir gagner contre les coureurs de l’école de la ville. Je ne veux pas décevoir notre équipe.

Mère:
Tu peux être certain que tu les décevras si tu n’y vas pas. Tu es un très bon coureur. Pourquoi es-tu inquiet?

Michel:
Les garçons de la ville ont l’air tellement grands et forts.

Mère:
Toi aussi, Michel. Et ton équipe. Je crois que tu es simplement nerveux, mais je sais que tu te débrouilleras très bien. Allons donc! Tu vas rater le bus.

Scène 2

BRUIT: DES ENFANTS QUI APPLAUDISSENT.

Un grand nombre de voix:
Vas-y Michel, vas-y!!! Oui, oui, Michel! Voilà c’est bien!

BRUITS D’APPLAUDISSEMENTS QUI CONTINUENT (3 SECONDES). FONDU ET BRUIT QUI CONTINUE PENDANT LE DIALOGUE.

Entraîneur:
(excité) Excellente course, Michel! Je savais que tu pouvais te classer premier! Et Sam a gagné la seconde place au saut en hauteur. Je crois que notre équipe a de bonnes chances de gagner la compétition générale. Bon travail, jeune homme.

Michel:
Merci. Je n’en reviens pas. Nous avons pris de l’avance sur l’école de la ville.

Entraîneur:
Nous avons une équipe pleine de talent. Pourquoi es-tu surpris?

Michel:
Je ne croyais pas que nous pouvions gagner contre cette équipe. Les enfants de la ville ont tous l’air tellement grands et ils mangent tous ces repas rapides. Je croyais que les boissons gazeuses qu’ils boivent et les repas rapides qu’ils mangent leur donneraient plus d’énergie que nous en avons.

Entraîneur:
Tu as tort, jeune homme. La plupart du temps ces repas rapides ne contiennent que des aliments vides. Nous parlerons régime alimentaire après l’entraînement.

MÊMES BRUITS DE FOND.

Scène 3

FONDU. BRUIT: DES COUREURS. SIFFLET DE L’ENTRAÎNEUR.

Entraîneur:
(appelant les coureurs) Bonne course d’entraînement, Michel. Ton temps pour le 500 mètres s’améliore.

Michel:
(respirant bruyamment) C’est formidable, mais j’aimerais améliorer mon temps encore plus. Croyez-vous que je puisse le faire?

Entraîneur:
Bien sûr que tu peux. Tu es un garçon fort et en bonne santé. Ta mère doit bien te nourrir. Quel type d’aliments manges-tu à la maison?

Michel:
Nous mangeons beaucoup de semoule de maïs accompagnée de relish aux légumes. Presque tous les jours, nous mangeons une sorte de viande ou des oeufs de volailles. Pour le casse-coûte, je mange des cacahuètes rôties, des ignames, des fruits de l’arbre à pain cuits et des mangues. C’est le type de nourriture que ma mère sert.

Entraîneur:
Voilà exactement les aliments qui te procurent les protéines, l’énergie, les vitamines et les minéraux dont tu as besoin. C’est probablement la raison pour laquelle tu es un si bon coureur.

Michel:
Vraiment?

Entraîneur:
Oui. Tu sais en vérité beaucoup de ces repas rapides et de ces aliments pré-emballés tels que les boissons gazeuses, les croustilles de pomme de terre, la pizza ne sont pas nécessairement bons pour toi. Ils sont pleins de matières grasses et de sucres.

Michel:
Qui a-t-il de mal à cela?

Entraîneur:
Lorsque les gens mangent trop de matières grasses et de sucres, ils prennent des kilos. Trop de kilos supplémentaires, c’est mauvais pour la santé. Et quand les gens pèsent trop ils sont plus prédisposés aux maladies telles que le diabète et les maladies du coeur.

Michel:
Merci. Si je veux être un bon coureur je continuerai de manger ces aliments bons pour la santé et non pas des repas rapides.

Entraîneur:
Oui! Si tu veux encore gagner, continue de manger des aliments santé.

MUSIQUE EN FONDU QUI CONTINUE PENDANT LE DIALOGUE.

Animateur:
Vous venez d’écouter ” Gagner la course à l’aide des aliments traditionnels “. [Nom de l’interprète] a joué le rôle de l’entraîneur. [Nom de l’interprète] a joué le rôle de Michel et [nom de l’interprète] a joué le rôle de la mère. Ils nous rappelaient que les repas rapides sont peut-être bons au goût, mais ils ne sont pas toujours bons pour la santé. Si vous voulez être fort et devenir un bon athlète, tous les jours, mangez une variété d’aliments bons pour la santé. Et pour un casse-croûte santé, oubliez les croustilles de pomme de terre et les boissons gazeuses! Offrez-vous une igname rôtie, une banane ou une poignée de cacahuètes. Les aliments bons pour la santé ont aussi bon goût!

Acknowledgements

Contribution: Isaac Rashid, Hamilton, Canada

Révision: Hélène Delisle, Département de nutrition, Université de Montréal, Québec, Canada.

Information Sources

” Are local foods too expensive for healthy diet: Urban obesity and rural poverty in Jamaica, two sides of the same coin? “, Chelston W. D. Braithwaite and Byron Noble, Cajanus, volume 34, numéro 2, 2001. Caribbean Food and Nutrition Institute, PO Box 140, Kingston 7, Jamaica.

” Fighting junk food in school “, InterWorld Radio, le 28 juin 2001. Adresse Web: http://www.africaonline.com/site/Articles/1,10,3728.jsp