English

Script 57.12

Notes to broadcasters

L’objectif de cette émission est d’encourager les femmes à exercer leur droit de vote. Malgré leur rôle important dans la société, les femmes ont moins de pouvoir que les hommes en ce qui concerne les prises de décisions en matière politique.  Les femmes ont un moyen de participer aux décisions politiques:  le vote aux élections locales.
Suggestions: Vous pouvez remplacer certains noms et expressions dans le dialogue qui suit pour qu’ils correspondent mieux à vos auditeurs.

Script

Les personnages

Le narrateur: Il explique la scène et donne des informations.
Hélène: Une femme âgée, grand-mère et fermière. Elle est très active dans sa communauté. Elle pense qu’il est très important de voter aux élections.
Juanita: Mère et fermière (elle est plus jeune qu’Hélène). Elle n’a jamais voté mais elle veut en apprendre plus.

Le narrateur
Chaque femme a le droit de voter. L’émission d’aujourd’hui est importante pour vous les femmes; elle explique pourquoi l’exercice du droit de vote lors des élections locales est primordial. Nous voulons encourager les autres femmes de votre communauté à voter. Votre vote est important; les femmes savent ce dont leurs familles et leurs communautés ont besoin. Elles font un travail extrêmement important comme par exemple cultiver les terres, préparer les repas, ramasser du bois de chauffage, aller chercher de l’eau et s’occuper des enfants. Malgré ce travail au sein de leurs communautés, elles ont moins de pouvoir que les hommes en matière politique. Ces décisions ont des conséquences sur leur vie quotidienne. Le vote est une forme de participation à la vie politique locale.

Aujourd’hui, nous allons entendre une conversation entre deux femmes sur le thème du vote. Elles rentrent du marché en autocar. Hélène est grand-mère et fermière et explique l’importance du vote des femmes dans sa communauté. Juanita est fermière aussi et mère de quatre enfants. Elle n’a jamais voté mais elle veut en savoir davantage. Ecoutons leur conversation.

Hélène
Bonjour! Comment vas-tu Juanita? Est-ce que je peux m’asseoir?

Juanita
Oui, je t’en prie. Je suis heureuse de te voir Hélène.

Hélène
Moi aussi. As-tu passé une bonne journée au marché?

Juanita
Plutôt bonne. Et toi?

Hélène
J’ai vendu la quasi-totalité de mes haricots. C’était une bonne journée. Comment vont tes enfants Juanita?

Juanita
Ils vont bien, merci. J’en ai quatre maintenant. As-tu vu les personnes qui distribuaient des documents au marché?

Hélène
Oui. Ces documents concernent les élections à venir dans la région. En as-tu entendu parler?

Juanita
Oui, j’en ai entendu parler.

Hélène
J’en ai pris un. Je veux le lire avant d’aller voter.

Juanita
Est-ce que tu votes à chaque élection, Hélène?

Hélène
Bien sûr! Je veux que ça change dans ma communauté. Voter, c’est une façon de faire avancer les choses. Tu ne votes pas, Juanita?

Juanita
J’y ai pensé mais je n’ai jamais voté. Je voudrais en savoir plus; je ne sais à qui m’adresser.

Hélène
C’est bien que nous soyons ensemble aujourd’hui! J’ai été très occupée dans ma communauté; j’encourage les femmes à voter. Je serais heureuse de te parler du vote.

Juanita
Dis-moi d’abord. Pourquoi votes-tu?

Hélène
Nous savons toutes les deux que le gouvernement influence nos vies de façons diverses. Il prend des décisions au sujet de l’éducation de nos enfants, de la santé de nos familles. Il construit aussi des routes comme celle sur laquelle nous sommes actuellement. Le gouvernement sera toujours présent dans nos vies et je veux être sûre d’avoir mon mot à dire. C’est pour ces raisons que je vote!

Juanita
Je comprends, mais pour moi, ce n’est pas si simple. Mon mari pense que les femmes n’ont pas à voter. Il dit que je n’ai pas besoin de voter puisqu’il va voter pour moi. Si je lui désobéissais, il serait en colère.

Hélène
Tu n’es pas la seule. De nombreuses femmes ne votent pas, leurs maris ne leur donnant pas la permission. Il faut que tu saches que les hommes et les femmes ont le droit de vote. Personne n’a le droit de t’empêcher de voter, même ton mari.

Juanita
Alors même si je suis d’accord avec le vote de mon mari, je devrais voter quand même et voter en mon nom?

Hélène
Oui! Tu sais ce dont ta famille et ta communauté ont besoin. Les responsables ont besoin de ces informations pour savoir ce qui est important. Qui pourrait leur dire mieux que les femmes?

Juanita
Dans mon village, certains ne souhaitent pas que les femmes donnent leur avis sur la politique.

Hélène
C’est la même chose dans mon village. Mais souviens-toi que les femmes ont un rôle essentiel dans leurs communautés. Nous cultivons, nous préparons les repas, nous ramassons du bois de chauffage, nous allons chercher de l’eau et nous nous occupons des
enfants. Nous avons aussi un rôle à jouer.

Hélène (cont)
Si les femmes arrêtaient de travailler, nos communautés ne survivraient pas! Les femmes méritent bien de participer à l’élection des responsables gouvernementaux!

Juanita
Mais Hélène, penses-tu vraiment que le vote des femmes peut faire changer les choses?

Hélène
Oui, mais cela prendra du temps. Si plus de femmes votent, elles verront que leurs votes peuvent changer les choses. C’est clair; si on ne vote pas, rien ne changera!

Juanita
Je n’avais jamais pensé à cela auparavant. C’est vrai, je veux une vie meilleure pour mes enfants mais les responsables ne parlent pas des sujets qui me concernent. Dans ma communauté, nous avons besoin de soins médicaux et d’un enseignement de meilleure qualité. Aucun responsable ne parle de telles mesures. Alors quelle sera la différence si je vote?

Hélène
Si les femmes votent, nous pourrons attirer l’attention de nos responsables sur ce qui nous semble important. Nous savons tous que ce qu’ils veulent le plus, c’est gagner les élections. Si les femmes ne votent pas, ils n’incluront pas leurs demandes dans les programmes politiques.

Juanita
Je ne suis pas sûre de comprendre.

Hélène
Laisse-moi t’expliquer. Le maire de notre communauté a dit qu’il allait construire un centre de soins de santé. Nous avons attendu quatre ans. Il n’a rien fait. Au moment des élections, les femmes se sont réunies et ont décidé de voter contre lui. Il a perdu l’élection. Maintenant, nous avons un nouveau maire qui écoute très attentivement ce que les femmes disent. Si nous votons, nous serons entendues!

Juanita
De quoi ai-je besoin pour voter?

Hélène
Tu auras besoin d’une carte d’identification. C’est un papier officiel qui prouve qui tu es. Au moment de voter, tu devras présenter cette carte. De cette façon, les élections seront équitables.

Juanita
Beaucoup de femmes que je connais ne savent ni lire ni écrire. Est-ce qu’elles peuvent voter quand même?

Hélène
Oui, bien sûr! Les femmes peuvent voter même si elles ne savent ni lire ni écrire. Elles peuvent demander à une amie de les aider. Elles peuvent aussi apprendre à reconnaître les couleurs et les symboles des partis politiques et des responsables du gouvernement. Cela aide à identifier les personnes pour lesquelles on veut voter.

Juanita
Dois-je dire à quelqu’un pour qui je vote?

Hélène
Non. Tu n’as pas à le dire, pas même à ton mari ni à ta famille. Chacun a le droit de garder son vote secret.

Juanita
J’ai entendu des femmes dire qu’elles n’iront pas voter parce que les responsables des bureaux de vote ne sont pas
sympathiques. L’une d’entre elles a dit qu’ils avaient essayé de lui faire peur pour qu’elle vote pour leur candidat.

Hélène
J’ai aussi entendu ce genre d’histoires. En fait, ceci m’est arrivé. Un homme du bureau de vote m’a dit que si je ne votais pas pour la personne qu’il voulait voir élue, je n’avais qu’à rentrer chez moi. Je savais que ce n’était pas vrai. Chacun a le doit de voter en toute sécurité et en secret. Je ne laisserai personne m’enlever le droit de vote!

Juanita
C’est plus simple pour toi, Hélène. Tu es plus âgée et tes enfants sont adultes. Contrairement à moi, tu as le temps d’aller voter. Je sais que les bureaux de vote sont parfois très éloignés de chez- moi. Je pense que je n’aurai pas le temps de m’y rendre. J’ai quatre enfants, il faut que je m’occupe d’eux.

Hélène
Je suis mère moi aussi et je sais combien c’est difficile. Mais tu peux partager la garde des enfants avec d’autres femmes. Quand mes enfants étaient petits, je me suis toujours arrangée avec d’autres femmes qui voulaient voter. Nous nous occupions tour à tour des enfants pendant que d’autres allaient voter.

Juanita
C’est une bonne idée et je pense que cela serait simple à organiser.

Hélène
Ecoutes, Juanita! A plusieurs égards, tu votes aussi pour tes enfants. Tu votes pour que tes enfants aient une vie meilleure. Tu es leur mère et tu sais ce dont ils ont besoin. Voter y contribuera.

Juanita
Tu as raison, Hélène. Je pense que je vais prendre un de ces documents distribués au marché. Je veux bien réfléchir pour qui je vais voter à cette prochaine élection.

Hélène
C’est la bonne décision, Juanita! Je dois descendre ici. Je te verrai demain au marché.

Juanita
Au revoir! A demain!

Acknowledgements

Contribution: Elinor Bray-Collins, Chercheur/Auteur, Toronto, Canada.

Révision:  Nancy Drost, Spécialiste du Genre, CARE Canada, Ottawa, Canada.

Information Sources

Ce texte est basé sur un entretien avec Evelyn Jones, Project Officer, CRIPDES, et des ateliers communautaires préparés par les femmes dans les régions rurales du Salvador sur le thème du vote. Les ateliers font partie du travail fait par le CRIPDES, une ONG qui apporte son soutien aux femmes des communautés déplacées, repeuplées ou rapatriées.
Le rôle d’Hélène est basé sur l’expérience des travailleurs. Les dirigeants et les organisateurs communautaires les plus actifs sont fréquemment des femmes âgées qui n’ont plus d’enfants à charge.