English

Script 55.9

Script

SON DE PLUIES FORTES SUIVI PAR LE SON D’UN ECOULEMENT RAPIDE D’EAU.

L’ANIMATEUR:

Le son d’une pluie forte peut être effrayant si vous vivez à côté d’un flanc escarpé.

La pluie peut provoquer des trombes d’eau, éroder le sol et ruiner des récoltes.

Ato Haile est un fermier qui connaît le côté dévastateur d’une pluie forte.

Ses récoltes et sa maison ont été endommagées plusieurs fois lors d’inondations causées par l’eau dévalant la colline.

Maintenant, M. Haile a trouvé un moyen de prévenir les inondations.

Écoutez attentivement….
MUSIQUE: BAISSEZ ET AUGMENTEZ LE SON.
Ato Haile est fermier, il a 50 ans.

Il vit en Ethiopie, un pays d’Afrique du Nord-Est.

Lui et neuf membres de sa famille partagent environ un hectare de terre.

Il cultive principalement le maïs, le teff et une variété de fruits.
La ferme d’Ato est au pied d’un flanc escarpé.

Il y a quinze ans, très peu d’arbres et de plantes poussaient sur le flanc de la colline.

En fait, il n’y avait pas assez de plantes vertes pour couvrir le sol.

Pendant les pluies fortes, le sol s’érodait, ses champs étaient inondés et ses récoltes endommagées.

Sa terre etait couverte de limon et de cailloux qui descendaient la colline.
Quand la pluie s’arrêtait, Ato travaillait dur pour enlever les cailloux et les débris des champs.

C’était un travail pénible qui paraissait interminable.

Jusqu’au jour où Ato eut une très bonne idée.

Il commença à placer des pierres en lignes le long de la colline pour former des murets.

Il bâtit plusieurs murets de bas en haut de la colline.

Quand la pluie arriva de nouveau, les petits murs ralentirent l’eau qui descendait la colline et retenaient le sol.

Les espaces entre les cailloux se remplissaient de la terre charriée par l’eau rendant les murs plus solides.

Grâce à cette solidité, Ato a ajouté plus de pierres pour continuer le mur.

Entre temps, il a construit des murs plus hauts et plus larges qui se transformèrent en grandes marches c’est à dire en terrasses sur le flanc de la colline.
Pendant qu’il construisait les terrasses, Ato a aussi passé beaucoup de temps à planter.

Il a rassemblé des semences d’herbes locales, a prélevé des branches des arbrisseaux et les a plantées sur les pentes des terrasses.

Il savait qu’elles pousseraient bien sur son sol et sous ce climat.
Plus Ato plantait, plus le sol et l’eau étaient retenus sur sa terre.

Quelques années plus tard, les terrasses furent assez grandes pour y planter des arbres.

Ato a donc planté des arbres fruitiers.
TRANSITION MUSICALE.
Aujourd’hui, quinze ans plus tard, Ato ne s’inquiète plus des inondations.

Les terrasses et les arbres arrêtent l’écoulement de l’eau et l’érosion de la terre.

Le sol reste sur les terrasses et absorbe l’eau de pluie.
Le flanc de la colline ressemble maintenant à un escalier géant avec de larges marches arrondies.

Elles suivent l’inclinaison de la colline mais ne sont pas aussi escarpées.

Les terrasses sont larges.

Chacune mesure dix pas de large voire plus.

Certaines sont couvertes de petites forêts composées d’une grande variété d’arbres.

Au total, Ato possède 43 sortes d’arbres et arbustes dont cinq arbres fruitiers et le gesho tree dont les feuilles peuvent être utilisées pour faire de la bière.

Ato vend les produits de ses arbres, les fruits, les feuilles et le bois de chauffage, au marché local tout en gardant des provisions de bois de chauffage pour sa famille.
SON DE LA COUPE DU BOIS.
Si votre ferme est située sur un flanc de colline ou à côté et que vous craignez une inondation, vous pouvez construire des murets.

Commencez par planter des herbes locales qui empêcheront l’érosion du sol.

Pour construire les murets, utilisez des cailloux ou d’autres objets qui, lorsque placés ensemble, retiendront le sol et l’eau.

Vous devez essayer avec des objets différents.

Souvenez-vous de planter autant que vous pouvez.

Plus vous plantez d’arbres, d’herbes et d’arbrisseaux, plus votre sol sera de qualité.

Acknowledgements

Contribution: Lesley Barry, Freelance Writer, Montréal, Canada.

Révision: Anne Waters-Bayer, Advisor, Indigenous Soil and Water Conservation (ISWC) — Ethiopia Programme.

Notes
Ato Haile vit dans la zone ouest de la région du Tigray dans le nord de l’Ethiopie. Le paysage est accidenté, montagneux à certains endroits. Les précipitations moyennes annuelles sont d’environ 850 mm; elles tombent entre juin et septembre et sont suivies par une très longue saison sèche.
Les arbres locaux plantés sur les terrasses décrites dans ce texte sont, par exemple, les mommona (Acacia senegalensis) et Acacia tortilis.
Ces arbres sont source de nourriture pour les abeilles et leur bois est utile pour la fabrication d’outils de ferme.
Les noms latins pour les récoltes mentionnées dans ce texte sont les suivants:
Teff: Eragrostis tef
L’arbre Gesho: Rehaminus perinoides