English

Script 54.5

Script

L’animateur:

Est-il est possible de cultiver des légumes dans une terrain très incliné tout en empêchant l’erosion du sol ?

Des fermiers habitant une région accidentée du Nigeria ont mis au point une méthode spéciale de culture potagère en terrain incliné.

Cette méthode empêche le terreau fertile d’être emporté vers les terres basses, et aide à conserver l’eau dans le sol.

Et les fermiers peuvent produire beaucoup de nourriture en peu d’espace.

Voici comment ils s’y prennent.

Les fermiers plantent leurs légumes en petits talus.

Autrement dit, ils ne cultivent qu’une parcelle de leur jardin à la fois.

Après avoir semé, ils attendent que les plants aient poussé un peu avant de semer la parcelle d’à côté.

Il n’y a jamais beaucoup d’espace non semé dans ce type de jardin.

En quoi cette méthode aide-t-elle à conserver le terreau ?

Quand on cultive une petite parcelle à la fois et qu’on laisse l’herbe et les autres végétaux pousser à côté, il y a moins de sol laissé à nu.

Ainsi, l’eau ne s’écoule pas jusqu’au bas de la colline.

Elle en est empêchée.

L’eau ralentit sa course et pénètre le sol où elle s’écoule vers les herbes avoisinantes.

De cette façon-là, l’eau n’a pas à parcourir une longue distance sur la terre nue.

Et moins l’eau s’écoule à ciel ouvert, moins votre jardin souffrira d’érosion et plus il y aura d’eau où il en faut.

MUSIQUE/EFFETS SONORES.

Une autre méthode répandue au Nigeria consiste à planter des haricots, du maïs et des ignames ensemble dans la même parcelle.

Les haricots grimpent aux troncs du maïs.

La vigne de l’igname s’étend et étouffe les mauvaises herbes autour.

Donc, aucun sarclage n’est nécessaire.

De plus, puisque les ignames, le maïs et les haricots ne mûrissent pas en même temps, vous pouvez moissonner des légumes frais de la même parcelle pendant longtemps.

Cette méthode permet ainsi de cultiver des produits frais à flanc de colline de façon ininterrompue.

Et seul un petit espace à la fois est mis en culture.

Souvent, un hectare de terrain cultivé selon cette méthode produit trois ou quatre fois plus de nourriture qu’un hectare semé exclusivement de maïs ou d’ignames.

L’essentiel est de se rappeler que la pluie lessive le sol et emporte le terreau fertile au bas des collines.

Quand on cultive en terrain incliné, tous les moyens sont bons pour empêcher l’eau de s’écouler trop rapidement vers les terres basses, faute de quoi la terre s’appauvrit et l’agriculture en souffre.

Il faut donc chercher à conserver l’eau dans le sol.

C’est le meilleur endroit pour l’emmagasiner.

– FIN –

Acknowledgements

Contributions: Ecolink, White River, Mpumalanga, Afrique du Sud. Ecolink est un organisme sans but lucratif au service de la santé et du bien-être alimentaire des habitants en zone rurale.