English

Script 54.2

Script

L’ANIMATEUR :

Avez-vous déjà remarqué que les arbres et l’eau se trouvent toujours ensembles?

En bons voisins, les arbres et l’eau s’entraident pour mieux prospérer.

Écoutez les histoires de vos grands-parents:

«Quand nous étions enfants, il y avait des forêts et des arbres tout autour; des sources d’eau fraîches coulaient le long des collines et des flancs de montagnes ou tombait goutte à goutte dans les rivières. Nous avons toujours dit que cette eau de source constituait le breuvage le plus délicieux.
«Hélas, les arbres ont commencé à disparaître. Les sources d’eau fraîche aussi. Aujourd’hui, il y a une pénurie d’eau.»

Vous pouvez voir par vous-mêmes comment un groupe d’arbres ou une forêt peuvent affecter le climat.

Pendant les jours pluvieux ou tôt le matin frais, en montagne surtout, vous pouvez observer l’humidité qui s’échappe dans l’air formant à nouveau des nuages.

Vous pouvez observer cela où il y a encore des forêts, des ruisseaux et où les rivières continuent à couler longtemps après les pluies.

LE SON D’UNE RIVIÈRE QUI COULE.

Les arbres respirent comme les humains le font.

Ils expirent et remplissent l’air d’humidité.

Regardez votre souffle un jour froid et mesurez l’humidité qu’il contient.

LE SON D’UNE PERSONNE QUI EXPIRE

LE SON DES GOUTTES DE PLUIE QUI TOMBENT ALORS QUE LE TEXTE REPREND.

Les branches et les feuilles d’un arbre empêchent les gouttes de pluie d’atteindre le sol trop rapidement.

L’eau de pluie pourra ainsi s’y glisser graduellement, lentement.

Le sol la retiendra.

D’ailleurs, quelques-unes des gouttes de pluie n’atteindront jamais la terre surtout lors de pluies légères.

Une certaine quantité d’eau demeurera sur les feuilles des arbres.

Cette eau s’évaporera, retournera dans l’air pour revenir ensuite sous forme de pluie.

LE SON DE LA PLUIE QUI TOMBE (LE SON S’ESTOMPE).

Lorsqu’on regarde un arbre, nous y verrions un tronc surmonté de branches et de feuilles.

Si nous pussions voir sous la terre, nous verrions un « réseau » de racines qui ressemble à un arbre sens dessus dessous!

Les racines de l’arbre permettent à l’eau de s’infiltrer dans le sol.
Au fur et à mesure que de l’arbre grandit, ses racines forment des canaux de plus en plus imposants permettant à l’eau de s’infiltrer encore plus profondément dans le sol.

Eventuellement, la course de l’eau pourra être arrêtée par une couche de sol dure ou du roc.

Atteignant ce sol dur ou le roc, l’eau trouvera une trajectoire plus facile pour s’accumuler à un niveau inférieur.

Souvent, cette eau s’échappera sous la forme d’une source ou descendra encore plus profondément dans le sol ne pouvant être atteinte qu’en creusant un puits.

LE SON DE L’EAU QUI COULE ET CELUI D’UN RASSEMBLEMENT DE FEMMES QUI DISCUTENT ET PUISENT DE L’EAU.

Si vous protégez les arbres, vous protégez les sources.
Les communautés qui font face à une pénurie d’eau devraient répondre à d’importantes questions.

Qu’est-t-il arrivé avec les eaux de pluie?

N’y a-t-il plus assez d’arbres pour protéger l’eau dans le sol?

Où sont-ils ces arbres qui ont disparu si rapidement?

HAUSSE DU VOLUME DU THÈME MUSICAL.

Comme vos grands-parents l’ont expliqué: quand il n’y a plus beaucoup d’arbres, il y a souvent pénurie de l’eau.

Mais si vous protégez les arbres, vous protégez vos sources d’eau propres et claires.

LE SON S’ESTOMPE METTANT FIN AU PROGRAMME.

– FIN-

Acknowledgements

Révision: Keith Johnson, Designer, Patterns for Abundance, et Assistant Editor, The Permaculture Activist,  North Carolina, USA.

Information Sources

Permaculture:  A Designer’s manual, Bill Mollison, 1988, 576 pages. Tagari Publications, Tyalgum, NSW, Australia.
«Comment les arbres retiennent l’eau et protègent les sources,» DCFRN texte 33-7, 1994.