English

Script 54.7

Script

L’ANIMATEUR :

Avez-vous remarqué qu’il devenait de plus en plus difficile de se procurer de l’eau propre ?

Les personnes qui doivent se déplacer loin pour s’approvisionner en eau seront intéressées par ce qui suit.

Il existe un moyen de recueillir de l’eau sans grands efforts — il suffit de laisser l’eau venir vers soi !

En recueillant simplement l’eau qui s’égoutte de votre toit.

En effet, il est surprenant de constater la quantité d’eau qu’on peut ainsi recueillir.

Vous pourriez ainsi obtenir toute l’eau potable dont votre famille a besoin.

Ou dont votre jardin a besoin pendant une année entière !

Quels avantages y a-t-il à recueillir les eaux pluviales ?

Premièrement, finies les files d’attente au puits.

Les eaux pluviales sont faciles à recueillir et à emmagasiner.

Ensuite, vous pouvez construire votre propre système de collecte d’eaux pluviales.

Tout cela tombe à point nommé pour les femmes, souvent obligées de se déplacer pour ramener de l’eau au foyer.

Vous pouvez recueillir les eaux pluviales du toit de votre maison ou d’un abri — en fait, à partir de n’importe quel bâtiment !
La collecte des eaux en toiture exige trois choses : que vous ayez un toit incliné, un boyau ou une gouttière pour l’écoulement des eaux pluviales, et un réservoir de stockage.

À mesure qu’elle tombe, la pluie s’égoutte vers les gouttières, qui canalisent celle-ci vers un réservoir.

Vous pouvez fabriquer une gouttière en tôle, creuser un tronc d’arbre, ou fendre un large tronc de bambou en deux.

Évaluez les options qui s’offrent à vous et voyez ce qui convient le mieux dans votre cas.
Attachez fermement les gouttières au toit ou au mur extérieur de votre bâtiment.

Assurez-vous qu’ils sont assez grands pour soutenir de grandes quantités d’eau en période de pluies abondantes.

Fixez les gouttières de manière à ce qu’elles penchent légèrement vers le réservoir de stockage.

Autrement, l’eau risquerait de s’accumuler et de stagner dans vos gouttières.

À présent, il vous faut choisir un réservoir pour le stockage de l’eau.

Il peut s’agir d’un baril de métal, d’une vieille cuvette, d’un récipient en plastique, d’une cuve en béton, d’une citerne en argile ou d’un panier à grains renforcé de ciment.

Les dimensions du réservoir sont appelées à varier en fonction du climat.

S’il pleut toute l’année, choisissez un réservoir de taille suffisamment grande pour contenir un mois d’approvisionnement en eau.

Si vous vivez dans une région où il y a une saison pluvieuse et une saison sèche, il vous faut des récipients assez grands pour assurer votre approvisionnement durant toute la saison sèche.
PAUSE MUSICALE.
Voici comment on recueille les eaux pluviales.

C’est très simple.

La pluie s’abat sur le toit et s’écoule vers les gouttières attachées aux côtés du toit.

Les gouttières canalisent l’eau vers le tuyau de descente, qui, à son tour, achemine l’eau jusqu’au réservoir de stockage.

L’eau est ainsi emmagasinée et prête à utiliser selon vos besoins.

Certains paysans raccordent des boyaux directement aux réservoirs pour irriguer leur potager.
Il faut cependant tenir compte des saletés qui peuvent s’accumuler sur les toits, et, par conséquent, affecter la qualité de l’eau.

Les matériaux dont votre toit est fabriqué peuvent également affecter la qualité de l’eau.

Par exemple, le chaume peut contaminer l’eau ou lui faire prendre certaines couleurs.

Ou encore, les produits chimiques contenus dans les matériaux du toit peuvent s’infiltrer dans l’eau.

Ce problème devient particulièrement préoccupant lorsque l’eau est destinée à être consommée ou à servir à la cuisson des aliments.

Si vous avez un toit en chaume et que vous voulez recueillir les eaux pluviales, couvrez celui-ci d’un drap de plastique.
PAUSE MUSICALE.
LA MUSIQUE S’ESTOMPE.
Nous avons discuté des avantages de la collecte des eaux de toiture.

C’est un moyen plus facile de s’approvisionner en eau.

Et en plus, vous pouvez construire votre propre système de collecte.
Or, voilà que vous vous intéressez à la collecte d’eaux pluviales mais qu’il y a un problème: votre toit est plat et vous n’êtes pas sûr de pouvoir recueillir suffisamment d’eau de pluie.

Il est évident qu’un toit plat ne permet pas de recueillir autant d’eau qu’un toit incliné.

Heureusement, n’importe quel toit peut être modifié pour accroître sa capacité à recueillir les eaux pluviales.
Voici une façon simple de recueillir davantage d’eaux pluviales à partir d’un toit plat.

Il vous faut, pour cela, faire paraître votre toit plus élevé qu’il ne l’est vraiment, en y superposant un panneau vertical.

Vous n’avez rien qu’à fixer un panneau orienté à la verticale sur votre toit.

J’entends par « panneau » n’importe quelle feuille de bois, de métal ou de plastique.

N’importe quel matériau peut faire l’affaire, en autant qu’il soit robuste.

Idéalement, la longueur du panneau devrait se situer entre un et deux mètres.
Ensuite, repérez le côté de la maison qui fait face le plus souvent au vent.

Fixez le panneau solidement au bord du toit, sur le côté de la maison le plus exposé au vent.

Le panneau devrait être fixé de manière à ce que la pluie s’y heurte et s’écoule directement dans vos gouttières.

Si votre région reçoit des vents légers, choisissez un panneau de grande taille, d’une hauteur d’environ deux mètres.

Si votre région reçoit des vents forts, choisissez un panneau moins haut.

Dans tous les cas, choisissez un panneau facilement amovible et repliable en cas de tempête majeure, car les vents forts peuvent arracher les panneaux de trop grandes dimensions.

Rien qu’un panneau, et voici qu’on peut recueillir pas mal plus d’eau!

-FIN –

Acknowledgements

Contribution : Vijay Cuddeford, chercheur/rédactrice, Réseau de Radios Rurales des Pays en Développement.
Révision : Kenneth Boche, professeur de « permaculture » et spécialiste en énergie, Hawaï, États-Unis. Courrier électronique: isf@aloha.net