English

Script 51.6

Notes to broadcasters

Le projet Heifer International (Heifer Project International-HPI) travaille avec des familles et des communautés qui veulent élever du bétail et acquérir des compétences en agriculture et développement communautaire. Leurs employés peuvent aider les agriculteurs à mettre en pratique les idées contenues dans le texte suivant. Leurs bureaux par pays figurent sur une liste incluse dans cette Pochette. Nous vous demandons de mentionner dans cette émission le nom de la personne à contacter et l’adresse du bureau le plus près de chez vous pour que votre auditoire puisse en profiter.

Script

Est-il vraiment possible de concevoir un poulailler qui gardera les poulets en bonne santé?

M. Eugene Ateh le croit. Il est vétérinaire au Cameroun en Afrique de l’Ouest. Il s’intéresse particulièrement aux poulaillers. Son expérience montre que les poulets resteront en bonne santé si vous leur donnez un endroit sain pour vivre. Si vous leur donnez un logement approprié et une cour pour courir, il se peut qu’ils ne tombent jamais malades.

****** [MUSIQUE OU EFFETS SONORES] ******

Alors à quoi ressemble un poulailler sain? D’abord, le poulailler doit avoir un plancher surélevé en lattes de bois. Autrement dit, le plancher est au dessus du sol avec des espaces pour permettre aux crottes de poulets de passer à travers. Ainsi les poulets ne marcheront pas sur leurs crottes et les maladies ne se transmettront pas facilement.

C’est aussi une bonne idée de prévoir une cour dans laquelle les poulets pourront courir et manger des herbacées nutritives, des vers de terre et des insectes. Ces aliments leur feront aussi du bien.

Le poulailler

Commençons par le commencement, c’est à dire la conception d’un poulailler sain.

Vous pouvez utiliser du bambou ou du bois de cocotier pour bâtir votre poulailler. En construisant le plancher, assurez-vous de le surélever par rapport au sol. Prenez des lattes de bambou ou de bois placées côte à côte en laissant un petit espace. L’espace entre les lattes de bois est important. Il ne faut pas que les pattes des poulets risquent d’être coincées entre les lattes de bois. Mais en même temps il faut que les crottes de poulets passent à travers les espaces. Utilisez un stylo ou un crayon pour mesurer l’espace entre les lattes. Il devrait y avoir assez d’espace pour pouvoir glisser le stylo tenu à la verticale entre les lattes de bois.

En construisant le poulailler assurez-vous de donner assez d’espace aux poulets. Il ne faut pas qu’ils se sentent à l’étroit. Si vous avez 25 poulets, le poulailler doit mesurer environ 15 mètres de long et 10 mètres de large.

Maintenant le poulailler est prêt. Mais les poulets ne doivent pas rester tout le temps à l’intérieur. Ils ont besoin de sortir pour prendre de l’air et du soleil. A l’extérieur ils trouveront des aliments nutritifs dans l’herbe, les vers de terre et les insectes. Et même si c’est important pour eux de sortir, il ne faut pas les laisser se promener n’importe où, dans votre jardin ou dans celui du voisin. Ce qu’il leur faut c’est une petite cour attenante au poulailler.

La cour

Maintenant il faut penser à la cour. Mesurez un endroit de 10 mètres par 10 à côté du poulailler. C’est la bonne grandeur pour 25 poulets. Les poulets vont pouvoir sortir par la porte du poulailler et descendre un escalier qui mène à la cour.

Vous pouvez y planter des herbacées à la fois savoureuses et nutritives pour vos poulets. En Afrique de l’Ouest des agriculteurs plantent des espèces de Desmodium et de Bracharia. Vous devrez vous renseigner auprès d’autres agriculteurs pour savoir les sortes d’herbacées qui existent et quelles sont les meilleures plantes pour nourrir les poulets.

Une fois que les herbes auront poussé, mettez une clôture autour de certaines parties de la cour, de temps en temps, pour leur permettre de repousser.

Certains agriculteurs utilisent des arbres comme poteaux de clôtures autour de la cour. Ils choisissent des arbres dont les poulets mangeront les feuilles. C’est un autre moyen facile de produire de la nourriture pour vos poulets juste à côté du poulailler. Si vous décidez d’utiliser des arbres comme poteaux de clôtures, choisissez des arbres qui ajoutent de l’azote au sol comme le Leucaena, l’Acacia et le Calliandra. Les feuilles de ces arbres sont habituellement une bonne nourriture pour les bêtes.

Comment s’y prendre avec les poulets

Tôt dans la journée laissez les poulets dehors dans la cour pour leur permettre de manger de l’herbe, des insectes et des vers de terre. L’herbe, les insectes et les vers contiennent des éléments nutritifs qui les aideront à grandir et à produire une plus grande quantité d’oufs. Laissez-les dans la cour une fois par jour, le matin-mais pas trop tôt-disons vers 9 ou 10 heures. Quand il commence à faire chaud dehors ou s’il commence à pleuvoir ils reviendront à l’intérieur du poulailler pour le reste de la journée.

****** [MUSIQUE OU EFFETS SONORES] ******

Maintenant vous savez à quoi ressemble un poulailler sain. Il comprend un plancher surélevé avec des espaces entre les lattes de bois pour permettre aux excréments de passer à travers et tomber par terre. Une échelle relie le poulailler et la cour. Vous pourrez en évaluer les bienfaits. Il y a moins de maladies qui se transmettent d’un poulet à un autre parce que les poulets ne marchent pas dans leurs crottes. Ils ne sont pas trop à l’étroit. Et ils ont beaucoup d’éléments nutritifs que l’on trouve dans les herbes et les insectes en se promenant dehors dans la cour

Acknowledgements

Ce texte a été écrit par Jennifer Pittet, Éditrice, Réseau de Radios Rurales des Pays en Développement.

Il est basé sur une entrevue avec Eugene Ateh, vétérinaire, Coordonnateur de projet, Heifer Project International-Cameroun, PO Box Bamenda, Northwest Province, Cameroun. Révisé par Dan Gudahl, Directeur, Programme Afrique, Heifer Project International.