English

Script 47.2

Script

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Imaginez ceci. Vous serez prêt à cultiver votre jardin dans trois semaines, mais votre sol est pauvre et a besoin d’engrais. Vous avez entendu dire que le compost est un bon engrais qui rendra votre sol riche et vos plantes en bonne santé. Mais il y a un problème. Normalement il faut trois mois pour faire du compost.

Que faire?

Cela vous intéresse peut-être de savoir qu’il est possible de faire du compost en l’espace de deux ou trois semaines. Cela voudra dire du temps et du travail supplémentaires, mais si vous voulez avoir du compost rapidement, cela en vaudra la peine.

Voici comment faire du compost rapidement. Trouvez un bout de terrain bien plat, aussi près que possible de votre jardin potager ou du champ dans lequel vous voulez utiliser le compost. Il doit aussi se trouver à au moins 25 mètres de l’endroit où vous prenez votre eau potable. C’est là que vous allez faire votre tas de compost.

Pour commencer, il faudra avoir assez de matières pour faire un tas d’un mètre et demi de hauteur. Un mètre et demi, c’est environ deux fois la longueur de votre bras. Il peut être aussi long et aussi large que vous le désirez. Pour avoir du compost rapidement, vous devrez partir d’un gros tas, plutôt que d’ajouter chaque fois un peu plus de matières.

Il vous faudra deux sortes de matières pour faire un tas de compost: des matières qui contiennent une grosse quantité de carbone, et des matières qui contiennent une grosse quantité d’azote. Exemples de matières contenant du carbone: les tiges de riz, de maïs, d’autres céréales et les feuilles séchées. Les matières riches en carbone sont généralement brunes et sèches. Exemples de matières contenant de l’azote: les plantes vertes, l’herbe verte, les déchets et le fumier de légumes et de fruits. Les matières riches en azote sont généralement vertes et humides. Mettez de deux à trois fois plus de matières riches en carbone que de matières riches en azote dans votre tas de compost.

Hachez toutes ces matières en petits morceaux avec une machette ou une hache. Une fois cela terminé, les morceaux devraient avoir environ 5 centimètres de long, pas plus. Cinq centimètres c’est environ la longueur de votre pouce. Puis broyez en partie toutes les tiges épaisses et sèches avec la machette ou la hache. En broyant les tiges, vous accélérez le procédé de compostage.

Mélangez bien entre elles les matières hachées, et faites un seul tas de 1 mètre et demi de hauteur. Il peut être plus large ou plus long qu’un mètre et demi, mais ne le faites pas plus petit. Si votre tas est plus petit, vous attendrez plus longtemps avant que votre compost soit prêt.

Maintenant ajoutez assez d’eau pour humidifier le tas. Tout ce qui se trouve dans le tas doit être aussi humide qu’une éponge dont on a retiré l’eau. Puis recouvrez le tas avec des feuilles de bananier ou des vieux sacs de toile et laissez- le se reposer quelques jours. En couvrant le tas de compost, on facilite la décomposition plus rapide des matières qu’il contient parce que cela empêche le tas de refroidir.

Après quelques jours, vous devrez vérifier la température, l’humidité et l’odeur du tas de compost. Voici comment.

A la fin du troisième ou du quatrième jour, l’intérieur du tas de compost doit se réchauffer. Vous pouvez vérifier la température en introduisant une longue tige de métal ou un bâton au milieu du tas. Laissez-le dedans pendant cinq minutes. Quand vous retirez le bâton, il doit être chaud. Si ce n’est pas le cas, essayez d’ajouter un peu plus de fumier au tas de compost. Vérifiez encore une fois la température après un jour ou deux. Si le bâton n’est toujours pas chaud, c’est que le tas est trop petit et que vous devrez l’agrandir.

Vous devrez aussi vérifier l’humidité à l’intérieur du tas de compost. Encore une fois, introduisez un bâton au milieu du tas. Retirez-le après cinq minutes. Il devrait être humide, mais sans être dégoulinant d’eau. S’il n’est pas humide, ajoutez de l’eau au tas de compost. Si le bâton dégouline d’eau, défaites le tas et laissez sécher les matières qui s’y trouvent. Puis refaites le tas encore une fois.

Vous devrez aussi vérifier l’odeur du tas de compost. Si le tas sent mauvais, cela veut dire probablement qu’il n’y a pas assez d’air au centre du tas. Il faudra défaire le tas et le reconstruire.

C’est vrai qu’en vérifiant l’humidité, la température et l’odeur, vous pouvez être amené à défaire et à refaire le tas plusieurs fois, et que votre compost peut prendre plus de temps que deux ou trois semaines avant d’être prêt. Mais avec l’expérience, vous serez capable de faire du compost en quelques semaines.
Quand le tas est chaud, défaites-le et refaites-le. C’est ce que l’on appelle “retourner” le tas. En retournant le tas, assurez-vous que les matières qui se trouvaient sur les bords de l’ancien tas sont au milieu dans le nouveau. Retournez le tas tous les deux jours. Par exemple, si votre tas était assez chaud pour être retourné le quatrième jour, retournez-le encore le sixième jour.

Puis encore une fois le huitième, le dixième, le douzième et le quatorzième jour. Après deux à trois semaines, votre compost devrait être prêt.

Vous saurez que votre compost est prêt quand il sera de couleur brun foncé ou noir et s’émiettera dans vos mains. Vous ne serez plus capable de reconnaître les matières qui étaient dans le tas. Et le tas sera beaucoup plus petit que lorsque vous l’avez fait la première fois. Quand vous verrez ces signes, c’est que votre compost est prêt à l’usage.

Quand il est prêt, vous pouvez le mélanger avec les 15 centimètres de terre qui recouvrent votre jardin, ou pour en recouvrir la terre entre vos plantes.Vous pouvez aussi mettre une poignée de compost dans des trous de culture pour les plantes telles que le maïs et le blé.

Acknowledgements

Ce texte a été écrit par Vijay Cuddeford, Recherchiste pour le réseau de radios rurales des pays en développement. Il a été revu et corrigé par Cary Oshins, Spécialiste en compost, Rodale Farm, Kutztown, PA, U.S.A.

Information Sources

“14-day compost success story”, Robert Rodale, Organic Gardening, Février 1984, pages 30 33. Publié par Rodale Press Inc., Emmaus, Pennsylvania, U.S.A.

The 14-day method of composting, un feuillet d’information. International Institute of Rural Reconstruction, Y.C. James Yen Centre, Silang, Cavite 4118, Philippines.