English

Script 45.7

Script

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Si votre jardin montre des signes d’assèchement, ne perdez pas espoir ! Vous pouvez cultivez beaucoup de légumes savoureux, nourrissants, même si vous vivez sous un climat très sec. Voici quelques conseils simples pour utiliser au maximum l’eau dont vous disposez.

Où installer votre jardin

La première chose à faire est d’installer votre jardin au bon endroit. L’idéal est un endroit qui profite du soleil le matin et de l’ombre l’après-midi. Chaque plante a besoin d’au moins six heures de soleil chaque jour. Mais trop de soleil assèchera le sol. Vous pouvez créer de l’ombre pour vos plantes si vous construisez une clôture. Faites la clôture avec des petites branches, du chaume, ou des sacs, et mettez-la en place de manière à faire de l’ombre pour protéger votre jardin du soleil de l’après-midi. Assurez-vous de la faire assez haute pour maintenir dans l’ombre le jardin entier. Une clôture peut également protéger vos plantes du vent qui peut assécher votre sol. Une autre façon de créer de l’ombre pour votre jardin consiste à l’installer près d’un bâtiment qui lui fait de l’ombre l’après-midi. Essayez aussi d’installer le jardin le plus près possible d’une source d’approvisonnement en eau.
Comment installer votre jardin

Voici une autre bonne idée. Vous pouvez commencer à semer les graines de plusieurs plantes dans des récipients ou des paniers en bois, en plastique ou en argile au lieu de les planter directement dans le jardin. Ces récipients doivent avoir 6 à 10 centimètres de profondeur. C’est à peu près la longueur de votre majeur (doigt du milieu). Remplissez chaque récipient de terre et assurez-vous qu’il a des trous au fond pour que l’eau puisse s’en écouler. Assurez-vous que la terre est entièrement humide avant de planter les graines. Une fois que les graines ont germé, donnez aux jeunes plants dans vos récipients au moins six heures de lumière du soleil par jour, mais protégez-les des grands vents. Vos plantes pousseront bien et commenceront à développer un système de racines robuste. Et vous mettrez moins d’eau que lorsque vous plantez des graines directement dans le jardin. C’est parce que vous n’aurez pas à arroser une plus grande surface de sol, mais seulement le sol autour des plantes et des racines des plantes.

Mais choisissez soigneusement quelles cultures vous allez commencer à planter dans les récipients. Cette méthode ne convient pas à toutes les sortes de légumes. Plusieurs plantes aux racines alimentaires comme les carottes, les patates douces et les radis poussent mieux si vous les plantez directement dans le jardin. Les haricots, le maïs, les concombres, les melons, les citrouilles et les courgettes sont d’autres exemples de cultures qui poussent bien si vous les plantez directement dans le jardin.

Voici quelques suggestions pour planter des graines directement dans le jardin. Pour commencer, creusez un sillon de deux à trois centimètres de largeur. Répandez une couche de compost de 1 centimètre d’épaisseur dans le fond du sillon. Plantez vos graines dans le sillon et recouvrez-les de terre. Assurez-vous que le sillon est assez profond pour retenir l’eau. Pendant les premières semaines, n’arrosez que ce sillon de culture. Assurez-vous qu’il est assez profond pour retenir l’eau et dirigez-la vers la graine ou votre jeune plant. Quand la plante grandit, faites un creux circulaire dans le sol autour de la tige de la plante. Ce creux dirigera l’eau vers les racines. Assurez-vous que la base de la tige de la plante est plus haute que le fond du creux, pour que la tige ne reste pas dans l’eau.

Affermir vos plantes

Si vous plantez des graines dans des récipients, vous devrez transplanter les jeunes plants dans votre jardin. ils auront une meilleure chance de survie si vous les habituez petit à petit aux conditions de votre jardin. Voici comment les habituer à ces conditions. Lorsque les jeunes plants sont assez grands pour être plantés dans votre jardin, mettez votre récipient à un endroit où il y aura du soleil directement et du vent pendant quelques heures par jour. Mettez les récipients à cet endroit quelques heures seulement le premier jour, et augmentez petit à petit le temps d’exposition chaque jour. Après une semaine, vous pouvez les laisser exposés au soleil et au vent toute la journée. A ce moment-là, vous pourrez transplanter les jeunes plants dans votre jardin. Cest cela qu’on appelle affermir les jeunes plants.
Choisir les bonnes plantes

Voici un autre conseil. Certaines plantes poussent bien avec très peu d’eau. Les oignons, les navets, le chaya et le manioc sont des exemples de cultures qui poussent souvent bien même si vous ne disposez pas de beaucoup d’eau. Vous pourrez peut-être trouver d’autres plantes qui réussissent bien dans votre région. Des produits comme la patate douce, l’igname blanc, le melon d’eau, le chou fleur et le maïs ont parfois besoin de beaucoup d’eau et ne poussent pas bien quand c’est trop sec. Par contre, certaines variétés de ces produits réussissent bien dans des conditions plus sèches. Par exemple certaines sortes de chou fleur exigent moins d’eau que d’autres. La meilleure chose à faire est de chercher à savoir quelles variétés réussissent bien dans votre région, et de les planter.
Cultivez les plantes dans de la bonne terre

La bonne terre aidera les plantes dans un jardin sec à pousser robuste et en santé. Si votre sol contient beaucoup de matières organiques, il retiendra davantage d’eau. Le compost est une bonne source de matières organiques. Avant de cultiver votre jardin, mélangez une bonne quantité de compost dans votre sol d’environ 15 à 18 centimètres de profondeur. C’est à peu près la distance de votre poignet à l’extrémité de votre majeur (doigt du milieu). Si votre sol contient beaucoup de matières organiques, vos plantes pousseront mieux dans des conditions de sécheresse.
Mettez des paillis dans votre jardin

L’utilisation des paillis est une autre bonne façon de retenir l’humidité dans votre jardin. Si vous recouvrez votre sol avec de la paille, du foin, des écorces d’arbres ou des feuilles, beaucoup moins d’humidité va s’évaporer du sol. Cette couverture du sol est appelée un “paillis” . Mettez un paillis sur votre sol seulement lorsque les jeunes plants atteignent plusieurs centimètres de hauteur et que vous aurez éclairci vos plants. Si vous avez une saison froide, recouvrez votre jardin de paillis lorsque le sol se sera réchauffé. Si vous utilisez un paillis léger comme la paille ou le foin, empilez-le jusqu’à 10 centimètres au-dessus du sol. Les écorces d’arbres et les feuilles sont plus lourdes, et ne doivent recouvrir le sol qu’à une épaisseur de 5 centimètres. N’oubliez pas de laisser un petit espace d’environ 3 à 5 centimètres autour de chaque plante.
L’arrosage de votre jardin

La plupart des légumes poussent bien lorsqu’on leur donne de deux à trois centimètres d’eau chaque semaine. Quand vous arrosez vos plantes, trempez le sol à la base de la plante complètement, et essayez de ne pas éclabousser l’eau sur les feuilles. Arrosez lentement et de façon égale, et vérifiez le sol après l’arrosage. Le sol doit être humide jusqu’à une profondeur de 15 à 18 centimètres. C’est environ la distance qui sépare votre poignet de votre majeur. N’oubliez pas que ce sont les racines qui doivent avoir de l’eau. Le meilleur moment pour arroser est le soir, même si arroser le matin est tout aussi bon. Si vous arrosez le soir, l’eau a beaucoup de temps pour s’infiltrer dans le sol et moins d’eau se perd à cause de la chaleur du soleil. Essayez d’arroser en profondeur une ou deux fois par semaine, plutôt que légèrement chaque jour. L’arrosage en profondeur aide vos plantes à développer des racines robustes et profondes. Ces racines profondes et robustes peuvent trouver et utiliser l’eau cachée profondément dans le sol. L’arrosage en profondeur est aussi conseillé parce qu’il peut empêcher le sel de s’accumuler dans le sol autour des racines des plantes. Ces sels peuvent empêcher la croissance des plantes ou même les tuer.
Sources d’eau

Vous pouvez prendre l’eau des rivières, des ruisseaux ou des puits pour votre jardin. Vous pouvez également recueillir l’eau de pluie dans des tonneaux, des seaux ou des citernes. L’eau de la maison est une autre source. Par exemple, vous pouvez prendre l’eau dont vous vous êtes servi pour le bain, ou l’eau qui a servi à faire la vaisselle, la lessive ou bien d’autres choses dans la maison. Mais n’utilisez pas de l’eau qui contient du détergent ou du savon, et ne prenez pas l’eau des toilettes. Utilisez autant d’eau fraîche que vous pouvez. Quand vous arrosez vos plantes avec de l’eau de la maison, observez bien leur réaction, est-ce que les plantes continuent à bien pousser? Ou ont-elles l’air malades? Si elles ont l’air malades, n’utilisez que de l’eau fraîche.

Je viens de vous faire plusieurs suggestions. J’ai parlé de l’endroit où installer votre jardin, et comment planter les légumes, dans des récipients ou directement dans le sol. Je vous ai montré comment affermir vos plantes. Vous devez aussi choisir les bonnes plantes et bien vous occuper de votre sol. Je vous ai dit comment arroser votre jardin et où trouver de l’eau.

Maintenant, vous pouvez prendre seulement quelques idées et les mettre en pratique. Voyez ce que ça donne comme résultats. Si ça ne marche pas, essayez les autres. Alors vos produits auront une meilleure chance de pousser robustes et sains même sous un climat très sec.

Acknowledgements

  • Ce texte a été préparé pour le Réseau des radios rurales des pays en développement par Jenny Kendrick de Guelph, Canada. Il a été revu et corrigé par Daniela Soleri du Center for People, Food and Environment and the Arid Lands Resource Sciences Program of the University of Arizona.
  • Toutes les illustrations de ce texte ont été réimprimées/adaptées de Food from dryland gardens by David Cleveland and Daniela Soleri, 1991.
  • La publication de ce texte a été rendue possible grâce à l’appui du Bureau de la Convention sur la Désertification, Agence canadienne de développement international (ACDI), Ottawa, Canada.

Information Sources

  • Food from dryland gardens, par David A. Cleveland et Daniela Soleri, 1991. Center for People, Food and Environment, 344 South Third Avenue, Tucson, Arizona 85701, USA.
  • Drought gardening, par Sue Hakala, 1981, 32 pages. Storey Communications Inc., Pownal, Vermont, U.S.A. 05621.
  • Growing foods in time of drought, 14 pages. Food Gardens Unlimited, P.O. Box 41250, Craighall, Johannesburg, South Africa, 2024.
  • Amaranth to zai holes: ideas for growing food under difficult conditions, par Laura S. Meitzner & Martin L. Price, 1996. Educational Concerns for Hunger Organization, Inc., 17430 Durrance Road, North Fort Myers, FL 33917-2239, USA.