English

Script 34.2

Notes to broadcasters

Le climat et le sol à la Ferme de la Bonne Nourriture

La Ferme de la Bonne Nourriture est située en Caroline du Nord, USA. Il y a trois saisons de culture. Le printemps et l’automne ont un climat frais à tempéré et l’été est chaud et humide.

Altitude: 135 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Pluviométrie: 1200 millimètres par an (durant toute la saison des pluies)

Température maximale: 40 degrés Celsius.

Température minimale: 0 degré Celsius.

Saison de culture sans gel: Du 15 Avril au 15 Octobre.

Type de sol : Beaucoup d’argile et de terreaux d’argile.

Epaisseur de la couche arable : 15-25 centimètres.

Epaisseur du sous-sol: 1 mètre.

Végétation naturelle : forêt à feuilles caduques.

Script

Grâce à la technique du paillis, la “Ferme de la bonne nourriture” est devenue l’une des fermes les plus productives dans une région chaude et humide du Sud-Est des Etats-Unis. Lorsque Harvey et Nancy Harman arrivèrent à la ferme, il y a de cela quelques années, la plus grande partie de la terre arable était partie, emportée par l’eau de pluie, et le sol était épuisé. En moins de deux ans, ils redonnèrent à la terre sa productivité. Leur succès peut s’expliquer, en partie, par l’usage qu’ils ont fait des paillis.

Les Harman donnèrent un nouveau départ au jardin en enfouissant de grosses quantités de compost, et en faisant des plates-formes surélevées qui gardent l’eau de pluie dans le champ. Puis ils ont recouvert le sol d’une épaisse couche de paillis faite d’herbe, de plantes sauvages ou de feuilles d’arbres. Une couche épaisse de 5 à 10 centimètres. Lorsqu’ils cultivent des plantes espacées les unes des autres, ou sur les flancs des collines, ils écartent les paillis pour laisser un petit cercle de terre à découvert, et plantent la graine à cet endroit. S’ils plantent des graines en rangées, ils écartent les paillis pour qu’il reste une longue rangée de terre nue pour la culture. Ils ont toujours des paillis par terre. Quand le paillis est moins épais, ils en rajoutent par dessus.

Si les Harman n’ont pas assez de paillis, ils en font pousser. Ils cultivent une plante de couverture comme le sarrasin (Fagopyrum spp), le trèfle (Trifolium spp), la luzerne (Medicago sativa), l’herbe du Soudan (Sorghum bicolor sudanese), ou l’ivraie (Lolium spp). Lorsque la plante de couverture est assez grande, ils la coupent à la main et s’en servent comme paillis.

Et parce qu’ils se servent de paillis, les Harman n’ont besoin ni de faire beaucoup de sarclage, ni d’arroser souvent. Le paillis donne de l’ombre au sol et aux plantes, les protégeant de la chaleur du soleil, et l’eau reste dans le sol. Le paillis réduit également le nombre de mauvaises herbes parce qu’il bloque le soleil dont les mauvaises herbes ont besoin pour germer et pousser. En même temps, ils n’ont pas à acheter des engrais parce que les micro-organismes et les vers de terre, vivant dans le sol, défont le paillis pour faire un sol neuf et fertile.

Revoyons encore une fois les étapes. Etendez l’herbe coupée, les mauvaises herbes, ou le paillis de feuilles sur les planches du jardin. L’idéal, c’est une épaisseur de 5 à 10 centimètres. Faites des petits trous dans le paillis, ou séparez-le pour obtenir une bande de sol nu, et plantez vos graines dans ce sol. Laissez les trous ou les bandes de terre bien dégagés pour que la plante pousse bien. Lorsque le paillis s’amincit, ou lorsque vous voyez des taches de sol à travers le paillis, ajoutez une autre couche, surtout autour des jeunes plants de légumes.

En utilisant un paillis épais sur toute l’étendue de leur jardin, les Harman n’ont pas besoin de labourer ou de retourner leurs parcelles du jardin. Ils n’ont que très peu de sarclage à faire. Leur sol demeure humide et frais même quand le soleil tape fort. Enfin, lorsque le paillis se défait, il devient un engrais naturel.

Acknowledgements

Ce texte a été préparé par Harvey Harman qui travaille sur sa ferme en Caroline du Nord, USA. Son adresse est :

R.R #2
Box 201
Bear Creek, North Carolina
U. S. A.   27207