English

Script 34.6

Script

Les troncs de bananiers : un trésor pour votre jardin pendant la saison sèche
Zingui Messomo Xavier
Agent d’information
INADES-Formation, Cameroun

Des agriculteurs du cameroun ont trouvé un nouvel usage pour les troncs de bananiers après la récolte. Les troncs de bananiers découpés sont mis entre les lignes de semis des cultures maraîchères comme les tomates, la laitue, et les choux. Lorsqu’ils se décomposent, les troncs de bananiers libèrent l’eau qu’ils contiennent pour les plantes. S’ils sont recouverts avec un peu de terre, les troncs libèreront l’eau plus facilement. Grâce à cette méthode, la plante a de l’eau même durant la saison sèche, quand l’eau s’évapore rapidement.

Au moment de la récolte, les troncs de bananiers ont libéré toute l’eau qu’ils contenaient, mais leurs restes demeurent sur le sol. Au moment de préparer la terre pour une nouvelle culture, les agriculteurs forment des buttes en entassant le sol sur les troncs de bananiers en décomposition. Mélangé à de la terre, ils se décomposent plus vite sous forme de matière organique qui devient un bon engrais pour les nouvelles plantes.

Les troncs de bananiers présentent donc deux avantages majeurs: ils donnent de l’eau aux plantes, puis produisent de la matière organique et fertilisent les plantes en se décomposant. Cette technique vous permet de produire des légumes à moindres frais.


Protéger les graines entreposées
Stephen Zhou
Instructeur Centre de Formation des Femmes Rurales, Zimbabwe

Après avoir retiré vos grains de maïs, brûlez les épis dans un récipient métallique de 20 litres. Maintenez le feu allumé pendant plusieurs jours dans le récipient. Ajoutez les épis au fur et à mesure, pour que chaque épi brûle complètement. Brûlez uniquement les épis et pas les grains. Après plusieurs jours de ce traitement, la cendre s’agglomère pour former une motte dure.

Ensuite, réduisez cette motte en poudre. Mélangez chaque tonne de grains avec un kilogramme de cette cendre pour l’entreposage. Assurez-vous que le grenier est bien fermé hermétiquement. Les grains seront à l’abri des insectes pendant plusieurs mois, et même des années.

Cette méthode a été pratiquée pendant de nombreuses années dans la région de la commune de Muzarabani au Zimbabwe.


Un moyen simple de cultiver et de récolter les ignames
Shamela Rambadan, Trinidad
Enseignante Trinidad et Tobago

Creusez un trou d’environ 50 centimètres de diamètre, et 30 centimètres de profondeur. Mettez un tubercule d’igname pourvu d’un oeil (bourgeon) dans le trou. Remplissez le trou à l’aide de feuilles mortes, de paille, d’herbe coupée, ou d’autres matières organiques. Arrosez bien et laissez reposer pendant environ une semaine. Pendant que la plante d’igname pousse, les matières organiques vont pourrir, petit à petit, et servir de nourriture pour la plante et les tubercules qui se développent. Mettez encore plus de feuilles mortes, de la paille, et de l’herbe dans le trou pendant que les matières organiques se décomposent.

La récolte est facile. Coupez les tiges et les feuilles au niveau des tubercules. Tenez bien la partie de la plante qui est encore attachée au tubercule et tirez un bon coup d’un côté ou de l’autre. C’est presque impossible de retirer le tubercule du trou sans l’endommager. Utilisez les anciennes tiges et feuilles comme matière organique pour la prochaine culture d’igname.