English

Script 30.9

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Contenu : Le lait maternel est ce qu’il y a de mieux pour les bébés. Il procure une bonne alimentation, et une protection contre les maladies et les allergies. C’est économique et pratique. Les mères devraient toujours nourrir leurs bébés avec leur lait. Voici pourquoi.

Script

Je vais vous parler du lait maternel et de la manière dont un bébé se nourrit. Nous parlerons aussi des problèmes que vous pouvez rencontrer en allaitant. Commençons par insister sur le fait que la nature a conçu le lait maternel pour les bébés humains. Le lait de vache convient aux veaux, et même lorsqu’il est traité pour l’usage commercial, il ne sera jamais aussi bon que le lait humain.

Les mères ne devraient pas se décourager lorsqu’elles remarquent que leur lait est plus dilué et un peu plus bleu comparé au lait de vache. Le lait maternel est meilleur pour les bébés que le lait de vache. Le lait humain contient des substances appellées acides aminés. Les acides aminés aident à produire la protéine cruciale pour la santé d’un bébé. Au moins deux de ces acides aminés vitaux ne se trouvent que dans le lait humain. Il y a aussi des substances dans le lait maternel qui réduisent les risques de maladies et de réactions allergiques, comme l’eczéma.

L’un des signes précoces de la grossesse est l’augmentation du volume des seins. Au fur et à mesure que la grossesse avance, les seins deviennent plus lourds, plus gros et plus chauds. Les mamelons grossissent. La partie autour des mamelons, que l’on appelle l’auréole, devient foncée. Tout cela veut dire que les seins s’apprêtent à produire du lait. Vers la fin de votre grossesse, et pendant les premiers jours après la naissance du bébé, les seins produisent un lait nourrissant, à l’apparence crémeuse, que l’on appelle colostrum. Il contient des anticorps. Les anticorps sont des substances qui combattent les maladies et donnent au bébé un système de défense naturel. Quand le lait plus dilué commence à couler, il monte à travers des conduites sous l’auréole vers les mamelons. Contrairement à la tétine d’un biberon, le mamelon humain a plusieurs canaux à travers lesquels le lait va dans la bouche du bébé. La plus grande partie du lait se forme pendant que le bébé tête. La taille de vos seins n’a rien à voir avec votre capacité de bien nourrir votre bébé, parce que le lait est -en fait- produit pendant que le bébé tête.

Le soin apporté à vos seins et à vos mamelons fait partie des préparatifs pour votre bébé. Les mamelons ont leur propres huiles naturelles qui les maintiennent mous et souples. Si vous les nettoyez avec du savon, vous ne ferez qu’enlever les huiles.

Utilisez seulement de l’eau. Les mamelons peuvent aussi être tirés pour les encourager à grossir. N’essayez pas de les durcir avec de l’alcool à brûler, du whisky ou une brosse dure.

Cela les rend gercés et irrités. Les crèmes et lotions ne sont pas nécessaires non plus. Parce que le bébé reconnaît l’odeur du lait sur les seins, il vaût mieux éviter les odeurs artificielles. Le nouveau-né veut de la chaleur, du confort, et de l’amour dans un environnement calme. L’amour est la chose la plus importante.

Dès que possible après la naisssance, prenez votre bébé tendrement et mettez-le contre vos seins. Cela aide à faire en sorte que l’utérus retrouve sa taille normale. Votre silhouette retrouvera plus vite sa forme d’avant si vous allaitez. Plus tôt l’allaitement commence, plus il sera facile, et plus longtemps il se poursuivra. Au fur et à mesure que passent les semaines, les bébés nourris au lait maternel rient plus et leur élocution est plus précoce.

Mettez un doigt aux lèvres du bébé et il se mettra à le sucer. Il est né avec le réflexe de chercher un mamelon et de le mettre à sa bouche. Pour l’encourager, tapotez ses joues pour qu’il ouvre davantage la bouche et prenne le mamelon entier et une bonne partie de l’auréole dans sa bouche. Il ne doit pas seulement sucer le mamelon. Si vos mamelons sont irrités par l’allaitement, c’est probablement parce que le bébé n’a pas trouvé la bonne position.

Essayez jusqu’à ce que vous trouviez la position la plus confortable. Lorsqu’un bébé tête dans la bonne position, cela fait un bruit particulier, et les mères éprouvent une sensation agréable très caractéristique. La mère est détendue et confortable, et le bébé est bien installé sur les seins avec les lèvres sur l’auréole. Ne vous inquiétez pas de savoir si le bébé est capable de respirer. Les narines sont assez larges pour cela.

Si vous êtes confiante et détendue, le bébé sera aussi détendu et l’allaitement se passera bien. Quand une mère est soucieuse, tendue, le bébé sera aussi soucieux et tendu. La quantité de lait diminue et c’est le début d’un cercle vicieux.

Les seins ne sont pas des sacs de lait. Il est important de réaliser que le lait est fabriqué pendant que le bébé est en train de têter. Plus le bébé tête, plus il y a du lait. D’un autre côté, si le lait reste à l’intérieur du sein, il y en aura moins pour la prochaine fois. Le bébé prend la plus grosse quantité de lait pendant les premières minutes au sein, mais laissez-le têter aussi longtemps qu’il voudra. Quand il en a assez, normalement il s’arrête de têter. Ne l’écartez pas du sein. Cela fera mal à vos mamelons. Mettez un doigt dans un coin de la bouche du bébé, et la succion, une fois réduite, permettra de dégager le mamelon de la bouche. Puis mettez-le sur l’autre sein.

Les bébés ne respectent pas d’horaire. Ils dorment quand ils sont satisfaits, et pleurent quand ils ont faim. Renoncez à l’idée d’allaiter à heures fixes.

Pendant la première semaine, le bébé voudra téter toutes les deux heures environ. Vers la sixième semaine, il tétera toutes les quatre heures environ, et dormira peut-être toute la nuit.

Ce qui est raisonnable, c’est d’allaiter le bébé aussi longtemps qu’il le voudra. L’intervalle peut varier entre toutes les deux heures, ou toutes les cinq heures.

L’allaitement doit continuer pendant au moins 4 mois. Certaines mères continuent longtemps, sans problème, même jusqu’à deux ou trois ans. Mais même quatre mois d’allaitement donnent au bébé un bon départ dans la vie, et le protègent contre les allergies. Introduisez progressivement la nourriture solide quand le bébé a environ 5 mois. Servez-vous d’une cuillère, jamais d’un biberon. Quand le bébé s’habitue à la nourriture solide, la mère allaite moins souvent, alors il se forme de moins en moins de lait.

Il ne devrait pas être nécessaire de prendre des comprimés de médicaments pour réduire le lait.

Souvenez-vous qu’un bébé qui pleure n’est pas nécessairement un bébé qui a faim. Il est peut-être inconfortable ou veut qu’on le berce. Certains bébés exigent une attention particulière avant qu’ils ne s’installent dans une bonne routine. Une mère peut très bien n’avoir jamais allaité auparavant, et son bébé devra apprendre en même temps qu’elle.

Les drogues telles que l’alcool, la nicotine, les laxatifs, et les somnifères peuvent se retrouver dans votre lait et affecter le bébé. Si vous prenez des médicaments prescrits par le médecin, demandez s’ils peuvent aussi affecter votre enfant.

La nature a démontré que le lait maternel est la nourriture idéale pour les nouveaux-nés, parce qu’il procure une alimentation équilibrée, en même temps qu’une protection contre les infections et les allergies. L’allaitement au sein crée un partenariat satisfaisant entre les mères et leurs nouveaux-nés.

Et comparé au lait artificiel, le lait maternel est économique et toujours disponible, à la température voulue.

Information Sources

Ceci est l’un des 12 textes pour la radio produits par International Baby Food Action Network (IFBAN) et International Organization od Consumers Unions (IOCU). Les textes ont été conçus pour susciter des idées et des suggestions pour des émissions de radio.

IFBAN/IOCU
P.O Box 1045
10830 Penang
Malaisie
Tél: (60-4) 371396