English

Script 64.10

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Vous pouvez préparer une variété d’émissions de radio pour aider les personnes qui vivent en milieu rural à prévenir les catastrophes, à se préparer pour ces dernières et à se remettre à la suite d’une catastrophe. Cette pochette n’a traité que de quelques-uns des sujets importants, mais il existe un grand nombre d’autres sujets qui peuvent être ajoutés pour compléter votre programmation. Ci-dessous, vous trouverez des exemples de messages à transmettre aux auditeurs concernant l’atténuation des catastrophes et la reprise à la suite d’une catastrophe. Accompagnant chaque message, il y a un exemple de récit dont vous pouvez vous servir pour transmettre ce message. Nous vous incitons à créer d’autres récits ou pièces de théâtre pour illustrer ces messages et d’autres messages importants.

Script

1re partie : Des méthodes agricoles contribuent à atténuer les catastrophe

Cultiver des plantes racines pendant la saison des ouragans

Message
: En choisissant judicieusement les cultures, les agriculteurs peuvent réduire leurs pertes en cas de catastrophes.
Récit
: Encouragez les agriculteurs à cultiver des plantes racines pendant la saison des ouragans. Les plantes racines sont des cultures qui assurent la sécurité alimentaire pour les gens qui vivent dans des régions à la merci des ouragans ou des typhons. Les plantes racines ne sont pas aussi sensibles aux dommages pendant les tempêtes. Un bon exemple : le manioc. Cette plante se répand rapidement et elle est facile à cultiver. Le manioc résiste à la sécheresse et peut être entreposé dans le sol jusqu’à ce qu’on ait à l’utiliser.

Améliorer la sécurité alimentaire en entreposant du grain

Message: Vous devriez étudier les programmes de semences de secours pour vous assurer qu’ils répondent aux besoins de la communauté. Les gens du village peuvent mettre sur pied de bonnes initiatives telles que des banques communautaires de semences ou de meilleurs entrepôts de grain.
Récit
: Après une sécheresse, des villageois font face à des problèmes concernant la distribution des semences par des organismes donateurs. Il n’y a pas assez de semences qu’ils aiment planter et trop de semences qu’ils n’aiment pas semer. Les agriculteurs et d’autres gens du village décident qu’il est nécessaire de prendre les choses en main et de contrôler les provisions de semences de secours. Ils décident de créer une banque de semences. Ils discutent de la quantité de semences à entreposer, des façons de les distribuer et de la sorte de semences à entreposer. Ils tiennent compte des besoins et des goûts des villageois avant de prendre des décisions.
Autres suggestions
: Faites un suivi au cours d’une émission et discutez des méthodes d’entreposage du grain. Par exemple, un aîné du village veut que les membres de la banque de semences utilisent les méthodes traditionnelles pour mélanger le grain et une plante locale afin de protéger le grain contre les insectes. Les jeunes gens du village ne sont pas d’accord et une discussion s’amorce. Éventuellement, les villageois décident de faire des expériences en utilisant différentes méthodes pour résoudre le conflit.

Le compostage pour lutter contre la sécheresse

Message
: À l’aide de pratiques agricoles soit nouvelles, soit améliorées, il est possible d’améliorer le sol et de conserver les rendements, même en temps de sécheresse. Le compostage joue un rôle important pour améliorer le sol. Les femmes sont des innovatrices et les agricultrices acceptent souvent d’essayer de nouvelles techniques. Les groupes féminins jouent un rôle important pour trouver des solutions aux problèmes agricoles.

Récit
: Racontez à votre auditoire cette histoire vraie au sujet de l’Association pour les femmes Zabre du Burkina Faso. Les sols dans cette région de l’Afrique étaient très dégradés. Il n’y avait pas assez de pluie pour produire une bonne récolte de millet. Les femmes membres de l’Association ont appris à étendre du compost sur le sol uniquement autour de la graine de millet qu’elles avaient plantée. Le compost fournissait des éléments nutritifs et permettait de retenir l’eau dans le sol. Les femmes n’avaient pas à mettre du compost dans tout leur champ, mais uniquement autour de la graine plantée. Le millet et non les mauvaises herbes profitait du compost. Même au cours d’une mauvaise année, quand les autres récoltes de la région étaient complètement perdues, les femmes pouvaient moissonner une récolte normale de millet. En 1998, ce projet s’est mérité le prix Protéger les zones arides (Saving the Drylands) du Programme d’environnement des Nations Unies.

Source : Agro-ecological project of the Zabre Women Association, “Compost against drought.” Adresse web : http://www.gm-unccd.org/FIELD/Other/Selected/Good_Practices/Agroecological.htm

Planter des arbres dans des fosses

Message
: En observant comment les éléments nutritifs et l’eau se concentrent dans un endroit, les agriculteurs innovateurs peuvent trouver de nouvelles façons de faire pousser des arbres. Les agriculteurs devraient continuer à utiliser leur esprit très développé d’innovation et d’observation pour améliorer leur terre.

Récit
: Pour cultiver ses céréales, un agriculteur au Burkina Faso, monsieur Yacouba Sawadogo, a utilisé des fosses zai, une sorte de trou d’ensemencement. Il avait constaté qu’il pouvait avoir un bon rendement de céréales en creusant de larges fosses profondes et en ajoutant du fumier. Mais ensuite, à sa grande surprise, il a constaté que des semis commençaient à croître dans les trous. Les semences d’arbres étaient lavées dans les fosses par la pluie et le sol meuble. Yacouba décida de protéger les jeunes arbres. Pour supporter les arbres, il utilisa des tiges de la récolte de céréales de l’année précédente. Plus tard, il commença à recueillir des semences d’autres espèces d’arbres utiles et il planta d’autres arbres. Après uniquement quelques années, son lot de terre nu fut transformé en une petite forêt comprenant un grand nombre d’espèces d’arbres.

Source : Farmer innovation in Africa: A source of inspiration for agricultural development, édité par Chris Reij et Ann Waters-Bayer, 2001.

2e partie : Comment se préparer pour les situations critiques et comment se remettre de ces dernières?

Protéger la santé dans les situations critiques

Message
: La santé des gens de votre communauté est en grand danger à la suite d’une catastrophe. La diarrhée, le choléra, la typhoïde et d’autres maladies se propagent rapidement. Avant de la boire, les gens devraient traiter l’eau en la faisant bouillir.

Récit
: À la suite d’une catastrophe (séisme, ouragan, inondation) une mère inquiète amène son enfant rendre visite à une infirmière au refuge de secours. L’infirmière explique à la mère que l’enfant a la diarrhée. Elle lui dit qu’il est particulièrement important dans les situations critiques de s’occuper de l’hygiène car les maladies se propagent rapidement.

En cas d’urgence, préparez-vous à l’aide d’une trousse de survie pour la famille

Message
: Tout le monde a la responsabilité de se protéger et de protéger sa famille en cas de catastrophes. Soyez prêt. Gardez, à la maison, une trousse de survie pour votre famille. Cette trousse devrait comprendre de la nourriture, de l’eau, des chandelles et des fournitures de premiers soins.

Récit
: Trois enfants et leurs parents sont enfermés dans leur maison à la suite d’une catastrophe (inondation, ouragan, séisme). En premier le père est inquiet parce qu’il croit que la famille n’a ni nourriture ni eau. Il se demande comment les membres de sa famille vont survivre. Il est surpris et soulagé d’apprendre que son épouse et sa fille ont été très prévoyantes : elles ont mis de côté des provisions de secours : de la nourriture sèche, des contenants d’eau potable, des chandelles et des allumettes. Assez de réserves pour permettre à la famille de survivre pendant une semaine.

Autres suggestions
: Faites un suivi à l’aide d’une émission qui renseigne les gens âgés sur les mesures qu’ils peuvent prendre pour se protéger. Par exemple, les gens âgés devraient jouer un rôle dans la planification préalable en cas de catastrophe organisée par la communauté. Les aînés devraient rester en contact avec des amis et des membres de leur famille, obtenir de l’aide afin de préparer leur maison pour les situations critiques et garder suffisamment de médicaments à la portée de la main.

Acknowledgements

Collaboration : Jennifer Pittet, Thornbury, Ontario, Canada.