English

Script .1

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Cette série de sept spots radiophoniques porte sur l’invasion des criquets pèlerins en Afrique de l’Est en 2020. Ces spots fournissent des données pouvant aider les radiodiffuseurs et les agriculteurs à mieux comprendre la situation, connaître les causes et les mesures de lutte les plus efficaces. Espérons qu’ils pourront également permettre d’apaiser les craintes et de corriger certaines idées fausses.

Il est important de souligner que le nombre actuel de criquets ne représente qu’une fraction infime du nombre qui pourrait envahir l’Afrique de l’Est durant la saison agricole de mars à juin, à moins d’une intervention rapide soit entreprise. Les criquets adultes pondent déjà au nord de la Somalie et pondront durant les prochaines semaines en Éthiopie, au Kenya et dans d’autres régions. Leurs œufs écloront à temps pour la saison agricole dans cette partie de l’Afrique et l’invasion acridienne pourrait être 20 fois plus importante que celle en cours. Les criquets pondent sous terre. Par conséquent, les œufs ne peuvent pas être touchés par les pesticides pulvérisés et ils doivent être détruits avec des pesticides après que les criquets émergent du sol. Cependant, il existe des pesticides biologiques à base de champignons tels que Green Muscle ou Novacrid dont la formule vise spécialement à contenir la vitesse de reproduction des criquets. Après avoir été infectés, les criquets cessent de se nourrir et finissent pas mourir. Au fil du temps, la reproduction devrait ralentir. Le problème de criquets n’est pas propre à un seul pays. C’est un problème régional qui nécessite une coordination régionale.

En tant que radiodiffuseur, vous pourriez diffuser ces spots chaque fois que vous savez que les agriculteurs écoutent. Ce pourrait être pendant votre émission régulière ou d’autres émissions que les agriculteurs écoutent à votre connaissance.

L’invasion acridienne nuit à tout le monde, et pas uniquement aux paysans. Elle menace la sécurité alimentaire de tous. Donc, ces spots radiophoniques pourraient par exemple être diffusés avant, pendant ou après les bulletins de nouvelles.

Vous pourriez les utiliser pour susciter des discussions sur la situation acridienne dans votre région. Invitez des experts à venir parler de la situation. Invitez les agriculteurs à appeler pour raconter leurs expériences et poser des questions.

L’autre chose que vous pouvez faire en tant que radiodiffuseur c’est d’essayer de savoir à quel moment la pulvérisation aérienne se déroulera dans votre zone de couverture pour informer les auditeurs qu’ils doivent rester à l’intérieur des maisons pendant la pulvérisation.

Script

Spot #1

Pourquoi les criquets causent-ils tant de ravages? Voici cinq éléments :

Un : Les criquets mangent une grande variété de végétaux, ainsi que plusieurs types de cultures.

Deux : Il y a 40 à 80 millions de criquets à chaque kilomètre carré couvert par un essaim de sauterelles, ce qui représente 80 à 160 tonnes.

Trois : Un criquet peut consommer chaque jour une quantité de verdure équivalente à son poids. Pour vous donner une idée, un demi-million de criquets pèsent environ une tonne et peut consommer une tonne de nourriture, ce qui suffit à nourrir 2 500 personnes en une journée.

Quatre : Les essaims de criquets peuvent parcourir jusqu’à 150 kilomètres par jour.

Cinq : Le criquet est potentiellement dangereux à chaque stade de son cycle de vie. Les adultes mangent le plus et peuvent pondre des œufs, tandis que les « bandes de sauterelles » immatures ne mangent pas autant, mais se transforment rapidement en essaims dévastateurs.

Spot #2

Toutes les deux ou trois décennies, les pays d’Afrique de l’Est connaissent une année d’invasion acridienne particulièrement mauvaise, où les criquets peuvent ravager les cultures. L’année 2020 en fait partie.

Pourquoi les invasions acridiennes sont-elles mauvaises une année et pas l’autre? Est-ce une catastrophe naturelle? Y a-t-il une raison morale ou religieuse à cela?

Cela est principalement dû aux conditions météorologiques. Cette année, les pluies intenses et le nombre accru de cyclones dans l’Océan indien créent des conditions parfaites pour la reproduction des criquets. Les pluies intenses favorisent le développement de la végétation dans les régions arides où les criquets pèlerins éclosent et se reproduisent. En outre, les régions de reproduction des criquets sont en proie à l’insécurité, ce qui empêche la pulvérisation aérienne dans ces zones. Par conséquent, le nombre de criquets a augmenté et ils se sont ensuite dispersés sous forme d’essaims pour envahir d’autres régions.

Spot #3

Les criquets n’attaquent ni les humains ni les animaux. Il n’existe aucune preuve qu’ils transportent des maladies dangereuses pour les humains, bien qu’il arrive que certaines personnes y soient allergiques.


Spot #4

La méthode de lutte la plus efficace contre les gros essaims de criquets consiste à pulvériser des pesticides à partir d’un avion, et d’y associer des applications au sol. Même si les actions menées par les agriculteurs à titre individuel avec des pulvérisateurs montés sur un sac à dos ou un véhicule pourraient réduire un peu les ravages causés par les criquets, le moyen le plus efficace pour combattre les essaims de criquets consiste à pulvériser des pesticides par avion. Les criquets sont tout simplement trop nombreux pour permettre aux autres mesures d’être aussi efficaces que la pulvérisation aérienne. Cela nécessite beaucoup d’investissements et une logistique complexe qui dans la majeure partie des cas ne peuvent être fournis que par le gouvernement.

Mais certains pesticides pulvérisés par les avions pourraient nuire à la santé humaine.

Il est important d’ouvrir soigneusement l’œil sur les populations pour être certain que la pulvérisation cible précisément les criquets. Informez les agents de vulgarisation agricole quand vous repérez les insectes, surtout les « bandes » de jeunes criquets au sol qu’il est difficile de percevoir du ciel.

Si la pulvérisation est faite dans votre région, restez à l’intérieur jusqu’à ce qu’elle soit terminée, et assurez-vous que votre famille fasse de même.

Il serait également bon d’attendre quelques semaines avant de consommer les cultures ayant fait l’objet d’une pulvérisation aérienne.

Spot #5

Il existe plusieurs idées pour arrêter l’avancée des criquets. Certains agriculteurs utilisent le bruit, jettent des cailloux, érigent des épouvantails, ou consomment même les insectes. Ces techniques peuvent avoir un léger impact, mais elles ne sont pas suffisamment efficaces pour réduire de façon considérable les dégâts causés par les criquets.

La seule manière de prévenir ou réduire de manière substantielle les dégâts consiste à lancer une alerte précoce concernant la localisation des essaims de criquets, se préparer et pulvériser les pesticides par avion. N’oubliez pas : la pulvérisation peut seulement réduire l’impact des essaims sur la région immédiate. Elle n’empêche pas la multiplication continue dans les zones de reproduction qui génèrent de nouvelles et de plus grandes populations. Pour gérer les zones de reproduction, des méthodes telles que la pulvérisation de pesticides biologiques est plus durable. Il existe des produits à base de champignons tels que Green Muscle ou Novacrid dont la formule est spécialement conçue pour les criquets.

Spot #6

Dans plusieurs pays, les gens attrapent les criquets avec de grands filets, des pièges légers ou d’autres moyens. Ils font ensuite frire, griller ou bouillir les criquets. Ils peuvent les manger immédiatement ou les faire sécher pour les manger plus tard. Les criquets sont très riches en protéines et sembleraient avoir des bienfaits pour la santé. De plus, ils peuvent non seulement être consommés par les humains, mais mélangés aux aliments des volailles, des porcs et d’autres animaux d’élevage comme source de protéines. La chasse et la consommation de criquets n’ont pas d’impact considérable sur leurs populations, mais elles peuvent contribuer à un régime alimentaire riche en protéines. Toutefois, ne consommez plus les criquets une fois qu’ils ont été pulvérisés avec des pesticides. Cela n’est pas sans risque.

Spot #7

Astuces importantes pour l’utilisation des pesticides contre les criquets

1. Assurez-vous d’utiliser uniquement les pesticides spécialement recommandés ou enregistrés pour les criquets pèlerins.
2. Utilisez la formule de produit recommandée pour la situation de votre région.
3. Utilisez le type de pulvérisateur recommandé pour le produit et l’embout correspondant au pulvérisateur.
4. Pulvérisez à la période recommandée de la journée et seulement lorsque les conditions météorologiques le permettent.
5. Assurez-vous de bien diluer ou mélanger les ingrédients de la formule. Suivez les instructions figurant sur l’étiquette!
6. Il est important que la pulvérisation faite des avions (ou des drones) s’effectue à l’altitude recommandée.
7. Employez le personnel compétent pour pulvériser les pesticides dans la lutte contre les criquets.

Spot #8

Agriculteurs, une nouvelle vague plus importante de criquets arrive.

La couvée de criquets qui a détruit les cultures en janvier et en février derniers s’est reproduite et les œufs éclosent. Des essaims d’adultes se forment et partiront bientôt à la recherche de nourriture.

Cette nouvelle vague de sauterelles pourrait largement dépasser la première. Alertez vos autorités locales dès que vous apercevez des bandes de sauterelles dans votre région pour qu’elles interviennent rapidement. Et abritez-vous à l’intérieur pendant la pulvérisation.

Acknowledgements

Révisé par : Ivan Rwomushana, David Onyango, et Daniel Karanja, du CABI Invasives Program. Ce programme est financé par le Royaume-Uni (ministère du Développement international), et les Pays-Bas (Direction générale de la coopération internationale). CABI est organisation intergouvernementale internationale, www.cabi.org.