English

Script 61.8

Notes to broadcasters

Ce texte fait partie d’une série de documents contenus dans cette pochette. Ils opposent les personnages de Philippe (l’hôte de l’émission) et le Dr Compost (Pierre Composter). Philippe est issu du milieu urbain; il a un estomac fragile et quelque peu sceptique à l’égard des techniques de culture. Le Dr Compost vient du milieu rural mais a reçu une éducation universitaire en agriculture. Il place la science sur un piédestal mais demeure fidèle à ses modestes origines. Le dialogue entre Philippe et le Dr Compost se veut plein d’humour et amical.

Les animaux sauvages qui mangent les récoltes peuvent causer des pertes significatives. Il existe de simples techniques pour protéger les récoltes contre ces animaux; elles ne requièrent pas beaucoup de travail et faciles d’entretien. Quelques fois, il s’agit tout juste d’améliorer les techniques traditionnelles pour les rendre plus efficaces.

Demandez aux membres de votre auditoire leurs idées et leurs histoires concernant la protection des récoltes. Invitez-les à vos studios ou, si cela est possible, visitez quelques champs pour mesurer l’efficacité de leurs idées.

Script

Les personnages

Philippe Kwan:
Un animateur radio venu de la ville
Dr Compost, Ph.D. (Pierre Composter):
Spécialiste en agriculture, environ 70 ans, un personnage que l’on n’oublie pas. Il est issu du milieu rural mais a reçu une éducation universitaire. Un problème: quelques fois, il s’écarte du sujet. Néanmoins, les informations qu’il donne, sont toujours intéressantes, utiles et pratiques.
Kapele:
Une fermière, première intervenante
Paul:
Un fermier, second intervenant

INTRODUIRE UN THEME MUSICAL (10 secondes) ET LE SUPPRIMER GRADUELLEMENT

Philippe
– Bien le bonjour, chers auditeurs! Notre invité aujourd’hui est le Dr Pierre Composter, un spécialiste en agriculture connu de plusieurs d’entre vous sous le nom de “Dr Compost.” Aujourd’hui, nous prendrons les appels de l’extérieur et le Dr Compost répondra à leurs questions.

Dr Compost
– Ne vous ai-je jamais raconté l’origine de mon nom, Composter…? Tout a commencé quand…

Philippe
-(interruption) Oui! Pourquoi ne pas commencer immédiatement avec notre premier intervenant. Vous êtes en ligne? Allo?

L’intervenant
– Allo! Merci de prendre mon appel! Dans notre village, près de la rivière, nous avons de si nombreux oiseaux tels les perroquets, les oiseaux noirs…

Philippe:
(interrompant)Pardon, quel est votre nom, s’il-vous-plaît?

L’intervenant
– Kapele.

Philippe
-Quel est ce problème avec les oiseaux, Kapele?

Kapele
-Ils mangent les grains de semences dans mon jardin! Je possède un épouvantail; il est gros et effrayant. Mais ça ne semble pas marcher.

Dr Compost
– Hmmm! Dites-moi? Lorsque le vent souffle, votre épouvantail bouge-t-il?

Kapele
-Non!

Dr Compost
: – Je sais comment résoudre votre problème. Les oiseaux croient que votre épouvantail est mort puisse qu’il ne bouge pas même lorsque le vent souffle.

Kapele
-Ha! Ha! Je comprends…

Dr Compost
– J’ai une suggestion. Pourquoi ne pas enlever l’intérieur de l’épouvantail et simplement suspendre une chemise vide flottant au vent? Une simple brise agitera la chemise suspendue à la branche d’un arbre – 2 mètres au-dessus du sol – attachée fermement par une corde. Vous pouvez aussi placer la chemise sur un support ou si vous êtes à court de supports, voici ce que vous pouvez faire Kapele. Attachez une corde au milieu d’un bâton, placez-le à l’horizontal de façon à ce que cela ressemble à vos épaules et suspendez-y une chemise.

Kapele
-Quel genre de chemise recommandez-vous, manches longues ou manche courtes?

Dr Compost
– Cela n’a pas d’importance. En autant que c’est une de vos vieilles chemises… ou une de celles de votre voisin…(Rires)...

Philippe
– (ennuyé)Pierre…

Dr Compost
-Maintenant, prenez note de ceci. Vous devez utiliser plus d’une chemise et toutes devraient être de couleurs différentes. Assurez-vous de boutonner la chemise.

Kapele
-Et si la chemise n’a pas de boutons?

Dr Compost
– Pas un problème. En autant que la chemise est fermée à l’avant et qu’elle ne devient pas prisonnière des branches de l’arbre, votre épouvantail agira avec efficacité.

Philippe
-Paul attend sur une autre ligne. Il veut savoir quoi faire s’il n’y a pas d’arbre dans son jardin.

Dr Compost
– Vous pouvez placer un bâton ou un poteau, un peu en pente, au milieu de votre jardin. De cette façon, la chemise suspendue pourra voler au vent librement. Il y a une autre façon. Placez deux grands poteaux, un de chaque côté du jardin, reliés par une longue corde à laquelle vous y attacherez des chemises. Si j’étais vous, Paul, je suspendrais les chemises tout juste au moment où les oiseaux «penseront» attaquer votre récolte. De cette façon, ils n’auront pas la chance de s’habituer à la présence de ces chemises soumises à l’agitation du vent et de réaliser que ce ne sont pas de réelles personnes.

Philippe
-Pierre, nous avons en ligne un garçon de 12 ans qui veut effrayer les oiseaux. Dominic affirme qu’il sera d’un meilleur aide que n’importe quelle vieille chemise s’il utilisait sa fronde.

Dr Compost
– Dominic, je te conseillerais de faire ce que mon neveu fait quand il s’ennuie. Il prend une tige de bambou qu’il sépare en deux jusqu’au milieu de la tige. Il plante la tige dans le sol, les parties séparées vers le haut, en un endroit où les oiseaux sont particulièrement une nuisance. Une longue corde est attachée à l’une des parties de la tige. Adam se cache dans les buissons et, en tirant plus relâchant, il produit un formidable son lorsque les deux parties de la tige se frappent. Cela effraie terriblement les oiseaux. Dominic, c’est une meilleure façon d’effrayer les oiseaux que d’utiliser des frondes.

Philippe
-Sur ce, je voudrais remercier tous les participants. Un grand merci au Dr Compost qui a généreusement consacré son temps à notre programme.

Dr Compost
– Au plaisir.

INTRODUIRE LE THEME MUSICAL ET LE SUPPRIMER GRADUELLEMENT

Acknowledgements

Adaptation: Sunny Ray, Toronto, Canada, du Réseau de Radios Rurales texte 12-10, Preventing bird damage in garden crops, 1986, et texte 23-6, Make a bird scarer, 1991.

Révision: Vigneswaran Theivendaram, Agricultural Specialist, Cambridge, Ontario, Canada.