English

Script 97.3

Notes to broadcasters

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Les arachides sont parmi les aliments et les cultures commerciales les plus importants du Malawi. Elles sont principalement cultivées par des petits exploitants agricoles aux ressources limitées, particulièrement des femmes. Environ 20% des agriculteurs du Malawi (soit un agriculteur sur cinq) cultivent des arachides.

Les arachides sont une bonne source de protéine, de vitamines et d’huiles végétales, et constituent une portion considérable du régime alimentaire des familles de la plupart des régions du pays.

Les arachides peuvent être cultivées à peu de frais. Il s’agit d’une culture commerciale particulièrement facile à maîtriser pour des « débutants » car elles ne requièrent pas d’aptitudes spécialisées, d’équipement ou d’engrais.

Les arachides peuvent être une importante source de revenus, surtout pour les agricultrices, qui, au Malawi, sont largement exclues d’activités agricoles impliquant des cultures commerciales telles que le tabac. Les arachides représentent plus du quart du revenu des petits agriculteurs au Malawi.

Habituellement, les cultivateurs d’arachides du Malawi ont des champs d’arachides d’environ un acre (0.4 hectare). Les agriculteurs hommes dédient habituellement plus de terre aux arachides, et les cultivent plus fréquemment que les femmes en tant que culture commerciale.

Les arachides peuvent être cultivées en rotation avec des cultures diverses, et peuvent, sur un sol désherbé, suivre n’importe quelle culture, par exemple, le maïs, le sorgho, le millet perlé, le manioc, la patate douce ou le tournesol. Pour minimiser les maladies et l’impact des ravageurs, les arachides ne devraient pas être semées après le coton ou le tabac.

Ce texte est un feuilleton sur la recherche de bonnes semences pour arachides. Il traite aussi de la valeur de la diversification des activités de ferme visant à assurer un moyen de subsistance plus sécuritaire en ayant plusieurs sources d’alimentation et de revenus. Le scénario a été écrit en consultation avec des experts en arachides. Vous pourriez vous inspirer de ce texte pour faire une recherche et écrire un texte sur les arachides qui soit pertinent pour votre région. Alternativement, vous pourriez choisir de produire ce texte dans votre station, en utilisant les voix d’acteurs pour représenter les personnages.

Vous pourriez diffuser ce programme, et le faire suivre d’une discussion ouverte (avec tribune téléphonique et réception de messages-textes) sur la recherche de bonnes semences pour les petits cultivateurs d’arachides. Parce que ce programme inclut les mêmes personnages que dans l’Item2 de la Pochette 97, vous pourriez aussi diffuser ces deux programmes en série.

Durée approximative: 16-17 minutes, y compris musique d’ouverture et de fin.

Script

CHIBWE

CHEF

SECRÉTAIRE

TEMBO

NAMILAZI

FEMME

Messages principaux:

Achetez vos semences auprès de sources fiables. Si vous plantez des semences recyclées ou que vous les achetez auprès de sources non fiables, assurez-vous d’avoir le temps de tester leur taux de germination.

Achetez vos semences suffisamment tôt pour pouvoir les planter dès les premières pluies efficaces de semis.

Assurez-vous d’avoir de nombreux moyens d’obtenir de la nourriture et des revenus, car il n’y a pas de certitude quant à la culture et l’entreprise qui marcheront.

 

MONTÉE DU GÉNÉRIQUE ET FONDU SOUS LA VOIX DU PRÉSENTATEUR

 

PRÉSENTATEUR: Aujourd’hui, nous présentons un feuilleton intitulé «L’oiseau matinal attrape le vers» ou «Kambalame kolawirira ndiko kamatola nyongolotsi», comme on dit en chichewa. Ici, votre présentateur, _____, pour vous présenter ce feuilleton, sur (nom de la station de radio).

Plus tard dans le programme, nous ouvrirons nos lignes téléphoniques et SMS pour discuter des endroits où on peut acheter des bonnes semences près de votre communauté, et aussi si l’on peut dire, juste en regardant des semences, si elles auront un haut taux de germination ou non. Nos numéros de téléphone sont _____ et nos lignes SMS sont _____.

MONTÉE DU GÉNÉRIQUE ET FONDU ENCHAÎNÉ AVEC CE QUI SUIT

NARRATEUR: Quelles plantes allez-vous semer cette année? Quels cultivars d’arachides aimez-vous -et pourquoi? Aujourd’hui, notre feuilleton considère les défis auxquels les gens font face quand ils veulent acheter de bonnes semences pour leur zone locale, et les dangers qu’il y a à acheter des semences de sources non-fiables. Il discute aussi les avantages de la diversifications des sources de revenus et de nourriture. Voici L’oiseau matinal attrape le vers.

GÉNÉRIQUE

SCÈNE UN

 

EFFETS SONORES: ON FRAPPE À UNE PORTE

 

CHEF: Oui… un instant, j’arrive.

 

EFFETS SONORES: LA PORTE S’OUVRE

 

CHEF: Oh, c’est M. Chibwe. Comment allez-vous?

 

CHIBWE: Je vais bien, chef de village.

 

CHEF: Comment puis-je vous aider, M. Chibwe? Avez-vous des problèmes avec votre nouveau moulin à maïs?

 

CHIBWE: Non, mon Chief. Le nouveau moulin à maïs fonctionne bien.

 

CHEF: M. Chibwe, permettez-moi de vous remercier encore une fois d’avoir réduit la distance que nos femmes doivent parcourir. Le centre de commerce était le seul endroit où les gens pouvaient trouver un moulin à maïs. Cinq kilomètres à pied, c’est une longue distance.

 

CHIBWE: Je vous en prie. Je suis content que vous m’ayez soutenu et que vous m’ayez permis d’acheter un moulin à maïs. Et non seulement ça. Vous m’avez donné un endroit stratégique au bord de la route qui traverse le village.

 

CHEF: Je vous en prie; c’est notre travail et notre responsabilité en tant que chefs.

 

CHIBWE: C’est bien que vous ayez donné des terrains à tous les villageois qui voulaient construire une épicerie -ou tout autre type de boutique. C’était admirable.

 

CHEF: Je crois que ma population va établir un bon centre de commerce dans mon village. Si vous échouez, j’inviterai des riches à bâtir leurs boutiques.

 

CHIBWE: Non, nous allons construire des boutiques pour mieux servir nos frères et sœurs. Cela sera un facteur de développement et de pensée créative pour les jeunes de ce village.

 

CHEF: Que puis-je faire pour vous, M. Chibwe?

CHIBWE: Merci, Monsieur. Je voudrais acheter le cultivar de semences d’arachides que vous cultivez.

 

CHEF: Le Chalimbana 2000?

 

CHIBWE: Oui, Chalimbana. Est-ce Chalimbana 2000 maintenant?

 

CHEF: Oui, j’ai entendu dire qu’on a amélioré le Chalimbana que nous connaissons. Mais pourquoi la voulez-vous?

 

CHIBWE: J’ai remarqué qu’elle se vend bien si on la vend fraîche ou cuite.

 

CHEF: Oui, beaucoup de gens de la ville adorent manger le Chalimbana maintenant, fraîche ou cuite.

 

CHIBWE: Les gens ont gagné de l’argent en faisant ça, l’année dernière. Les arachides non écalées se sont vendues à 9000 kwacha par sac. Je pense que c’est une bonne affaire car les arachides sont encore fraîches; elles ne sont pas séchées et ratatinées. Tu as une bonne intuition que tu as eue de vendre des arachides non écalées la saison dernière.

 

CHEF: Ça a été en effet une bonne intuition parce que les arachides séchées et écalées se vendent seulement 250 kwacha le kilo! J’ai vendu à un prix bien meilleur que ça. Mais j’ai pris ce risque pour une bonne raison. Je n’ai récolté que six sacs. J’en ai vendu deux sacs frais et j’ai gardé quatre sacs.

 

CHIBWE: Quelle surface avez-vous ensemencée avec des arachides?

 

CHEF: J’ai ensemencé un demi-acre.

 

CHIBWE: (PAS IMPRESSIONNÉ) Mais pourquoi ce faible rendement? Je veux la sorte de Chalimbana qui a bien produit –celle que je t’ai vu faire sécher après la récolte. Les arachides étaient grosses et pleines à l’intérieur des gousses.

 

CHEF: Avez-vous vu ces arachides dans le jardin ou avez-vous vu celles qui avaient été récoltées, à la maison?

 

CHIBWE: J’ai vu celles qui avaient été récoltées à la maison.

 

CHEF: Ok. Dans le jardin, il y a eu une catastrophe.

 

CHIBWE: Quelle catastrophe?

 

CHEF: La germination a été faible. J’étais tellement fâché que j’ai failli tout arraché pour ensemencer une autre plante. Mais ma femme a dit que je ferais mieux de les laisser pour la prochaine saison de semis.

 

CHIBWE: Je veux acheter la semence auprès de vous, et je veux éviter ces faibles taux de germination. Vendez-moi un peu de votre Chalimbana, s’il vous plaît.

 

CHEF: Désolé, j’en ai gardé juste assez pour mon propre semis. Je n’en ai pas en surplus. Cette année, je vais planter sur un terrain plus grand, deux acres.

 

CHIBWE: Vous avez gouté au sucre du Chalimbana maintenant, vous avez vu le bon côté du Chalimbana. (Note de l’éditeur: «goûter au sucre» signifie avoir une expérience positive.)

 

CHEF: Oui, je vais planter le cultivar Chalimbana 2000 parce que ses rendements sont meilleurs et il nécessite moins de pluie que le Chalimbana traditionnel. Avec le pactole que j’ai gagné l’an dernier en vendant mes arachides fraîches, je vais rehausser le niveau de mes activités agricoles.

 

CHIBWE: Oui, les gens aiment manger cette variété quand elle est fraîche. Dommage que le taux de germination n’ait pas été bon. Chef, j’étais certain que vous me vendriez des arachides qui germeraient.

 

CHEF: Vous me faites penser… L’an dernier, j’ai acheté mes graines d’arachides au marché à ciel ouvert parce que je n’arrivais pas à trouver des semences dans les endroits réputés. C’est peut-être parce qu’on ne s’est pas bien occupé de la semence… ou peut-être qu’elle a été trop séchée au marché.

 

CHIBWE: J’ai failli acheter au marché aussi, l’an dernier. Mais je ne sais pas quoi faire maintenant. Je veux diversifier même les variétés d’arachides que je cultive.

 

CHEF: Je vous souhaite bonne chance. J’ai entendu dire qu’il y a des boutiques d’agro-commerçants crédibles et d’autres sources crédibles dans de nombreuses régions du Malawi qui vendent ce Chalimbana 2000. Par exemple, il y a la Chitedze Research Station, l’ICRISAT et la NASFAM. (Note de l’éditeur: ICRISAT est l’Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides et NASFAM est l’acronyme de la National Smallholder Farmers’ Association of Malawi) Mais la demande est tellement forte que certaines personnes décident d’acheter les graines d’arachides afin de les utiliser comme semences. Pourquoi ne pas…?

 

CHIBWE: (L’INTERROMPANT)… acheter auprès de sources réputées et non au marché à ciel ouvert? Le problème est que nous n’avons pas une telle boutique dans notre région. Et comment quelqu’un peut-il faire ses cultures avec confiance quand ses semences viennent d’endroits douteux comme les marchés locaux? Elles sont laissées au soleil tous les jours, en attendant les acheteurs.

 

CHEF: Si le taux de germination n’avait pas été si faible, mon discours aurait été différent. Bien meilleur. J’aurais acheté un char à bœufs. Imaginez: avec seulement les deux sacs d’arachides fraîches, j’ai obtenu 18000 kwacha.

 

CHIBWE: Oh oui! J’ai vu que les arachides fraîches se vendaient à bon prix, surtout votre cultivar Chalimbana -les gens se bousculaient pour l’avoir.

 

CHEF: Ils se bousculaient, en effet! Vous savez ce qui est arrivé… Un vendeur m’a rencontré alors que j’étais sur le point de faire sécher les arachides. Il a essayé de me convaincre de lui vendre les deux sacs d’arachides fraîches que j’étais sur le point de faire sécher. Il ne cessait d’augmenter son prix vu que je ne montrais aucun intérêt. Alors j’ai décidé d’essayer quelque chose de nouveau et je lui ai vendu les arachides fraîches.

CHIBWE: Neuf mille kwacha pour un sac d’arachides fraîches de 50 kilos, c’était un bon prix -je pourrais aussi lui en vendre. C’est la raison pour laquelle nous faisons de l’agriculture: pour vendre à des prix compétitifs comme ça!

 

CHEF: Quoi qu’il en soit, à cause de tout ça, cette année, j’en ai gardé juste assez pour que je puisse planter. Je suis désolée; je n’ai pas de semences en surplus à vendre.

 

CHIBWE: Ok, Chef, il faut que j’y aille. J’ai laissé Namilazi seule. Il faut que j’aille l’aider à faire redémarrer le moteur du moulin à maïs s’il s’arrête de fonctionner.

CHEF: Est-ce qu’elle le fait redémarrer quand tu n’es pas là et que les gens veulent l’utiliser?

 

CHIBWE: Oh oui. Elle sait comment le faire démarrer. Elle le fait manuellement avec un extracteur ou avec un démarreur moteur.

 

CHEF: (GLOUSSANT DE RIRE) De nos jours, les moulins à maïs ont des démarreurs moteurs comme les voitures.

 

CHIBWE: (HORS MICRO) Oui, Chef, à plus tard.

SCÈNE DE TRANSITION

SCÈNE DEUX

EFFETS SONORES: BRUIT DE TÉLÉPHONE FIXE, DE PLUS EN PLUS FORT

 

EFFETS SONORES: ON FRAPPE À LA PORTE

 

SECRÉTAIRE: Entrez, M. Chibwe.

 

CHIBWE: Madame la secrétaire, pourquoi laissez-vous la porte ouverte?

 

SECRÉTAIRE: Il fait chaud cette année, alors je voulais juste que l’air frais circule.

 

CHIBWE: Oui, il fait très chaud, et il n’est que 9 heures du matin.

SECRÉTAIRE: Puis-je vous aider, M. Chibwe?

 

CHIBWE: Oui, Madame.

 

SECRÉTAIRE: (PAUSE) Comment puis-je vous aider?

CHIBWE: Je veux des arachides Chalimbana pour les ensemencer.

 

SECRÉTAIRE: Le Chalimbana était très en demande. Il n’y en a plus et il ne nous reste pas de semences. En fait, cette année, nous n’en avons pas entreposé parce que nous n’inscrivons plus de nouveaux membres -et souvenez-vous, c’est notre dernière année dans la région.

 

CHIBWE: (INQUIET) Quand vous serez partis, où irons-nous acheter des semences d’arachides? Qu’allons-nous faire?

 

SECRÉTAIRE: Posez ces questions à M. Tembo. Il saura vous répondre, je crois.

 

CHIBWE: Merci, Madame.

 

SECRÉTAIRE: Vous pouvez y aller. La personne qui était là est partie.

 

EFFETS SONORES: ON FRAPPE À UNE PORTE

 

TEMBO: Entrez, M. Chibwe. J’ai entendu votre voix.

 

CHIBWE: Vous avez reconnu ma voix?

 

TEMBO: Pourquoi pas? Comment puis-je vous aider?

 

CHIBWE: Comme vous l’avez peut-être entendu, j’ai besoin de semences Chalimbana.

 

TEMBO: Nous n’avons pas de semences cette année. Nous avons tout distribué l’année dernière. Cette année, nous nous attendons à ce que tout le monde la recycle au moins une fois. La saison prochaine, nous stockerons et le CG7 et le Chalimbana, comme nous faisions avant. Mais n’avez-vous pas pris ces deux variétés la saison dernière?

 

CHIBWE: Je souhaitais apprendre toutes les astuces pour les cultiver et me concentrer sur les méthodes de culture et de conservation des arachides afin d’obtenir des gains maximum avec une variété. Il y avait tellement de choses à faire et à ne pas faire.

 

TEMBO: (GLOUSSANT DE RIRE) Vous appelez ça des choses à faire et à ne pas faire mais il s’agit simplement de bonnes pratiques pour cultiver les arachides.

 

CHIBWE: J’ai entendu dire que vous partez l’année prochaine. Comment allons-nous survivre sans vous?

 

TEMBO: Oui, il nous faut servir d’autres zones. Vous devez survivre cette année et réussir afin de montrer que c’est à vous que vous devez votre succès agricole. Il s’agit de vos activités agricoles et non des nôtres.

 

CHIBWE: Comment allons trouver de bonnes semences?

 

TEMBO: Nous vous laisserons de nouvelles semences et vous donnerons de bons conseils concernant les endroits où vous pouvez acheter des arachides, et la façon de vous en occuper. Nous laisserons simplement quelques semences pour la multiplication. Vous multiplierez les semences et vous nous rendrez le double des semences que nous vous aurons données, puis vous nous vendrez le reste de vos semences à un prix qui reste à déterminer.

 

CHIBWE: Ce serait bien. J’ai entendu dire que les boutiques de la NASFAM ont de bonnes semences, mais nous n’avons pas de boutique ici. La multiplication locale de semences est la meilleure approche à suivre.

 

TEMBO: Oui, nous avons testé un système où les agriculteurs multiplient et font passer des semences locales à leurs amis durant la première saison, et ça a bien marché. Nous vous mettrons aussi en contact avec des compagnies de semences afin qu’elles puissent vous donner des semences de base pour la multiplication.

 

CHIBWE: C’est bien. Veuillez venir le dire à tout le monde dans le groupe. Mais que devrais-je faire maintenant? J’ai besoin de semences.

 

TEMBO: Je ne sais pas. Le problème, c’est qu’au marché, on ne peut pas savoir si les arachides sont bien séchées ou non. Nous achetons nos semences auprès de l’organisation agricole appelée ICRISAT. Je vous encourage à acheter là-bas pour obtenir un bon taux de germination et un bon rendement. Ou bien, allez à la boutique NASFAM en ville.

 

CHIBWE: (ENTHOUSIASTE) J’ai une idée! Je vais acheter les arachides qui sont vendues au marché mais qui sont encore dans leurs coques.

 

TEMBO: Ce serait mieux parce que vous saurez que vous achetez le cultivar que vous voulez.

 

Cela peut aider si vous trouvez assez de semences dans les coques. Mais souvenez-vous que si les arachides ne sont pas bien mûres, certaines gousses pourraient être vides. Le problème avec les arachides du marché est que vous ne pouvez savoir combien de fois les semences ont été recyclées.

 

CHIBWE: Oui, mais je n’ai pas le choix. Je ne pense pas que j’irai en ville bientôt. Quand j’y suis allé, on disait que les semences ne seraient pas prêtes avant septembre.

 

TEMBO: On est en septembre maintenant, alors elles devraient être là. Allez acheter en ville. Rappelez-vous que le rendement diminue chaque année quand vous recyclez. (PAUSE) Mais je pensais que vous étiez millionnaire. Pourquoi ne pouvez-vous pas acheter en ville auprès de l’ICRISAT?

 

CHIBWE: Ce n’est pas parce qu’on est millionnaire qu’on doit dépenser l’argent n’importe comment. Enfin, bref, pourquoi est-ce qu’on ne vend pas ces bonnes semences plus près de chez nous, les agriculteurs?

 

TEMBO: Vous avez raison; on devrait. Je vais essayer de chercher pour voir où vous pouvez acheter des Chalimbana plus près d’ici.

 

CHIBWE: Il est facile de gaspiller l’argent. J’achète toujours ce que j’ai planifié acheter dès que je trouve de l’argent. Alors j’ai décidé d’acheter maintenant.

 

TEMBO: Faites attention quand vous achetez des semences. Sinon, vous perdrez de l’argent en choisissant des semences d’arachides qui ne germeront pas.

 

CHIBWE: C’est ce que je crains aussi. C’est pourquoi je voulais acheter auprès de mon chef. Mais il a déjà vendu ses semences d’arachides et il lui reste juste assez de semences pour lui.

 

TEMBO: Si vous achetez au marché, souvenez-vous de tester le taux de germination comme je vous l’ai appris.

 

CHIBWE: Oh oui, je le ferai avant que les pluies n’arrivent.

 

SCÈNE DE TRANSITION

SCÈNE TROIS

 

EFFETS SONORES: BRUIT D’UN MOULIN À MAÏS AU DIESEL

NAMILAZI: (PARLANT FORT À CAUSE DU BRUIT DU MOULIN À MAÏS) Qu’est-ce qu’il y a sur le vélo, mon mari Chibwe?

 

CHIBWE: Ce sont des arachides Chalimbana.

 

NAMILAZI: Pourquoi faire?

 

CHIBWE: Je pensais que nous nous étions entendus pour commencer à faire de la transformation localement.

NAMILAZI: Ok, laissez-moi arrêter le moteur. C’est la dernière personne. Vous devriez prendre la relève maintenant.

 

CHIBWE: (VOIX PLUS CALME MAINTENANT) On n’a qu’à fermer. Il est déjà six heures.

 

NAMILAZI: Attendez, Chibwe, d’autres gens pourraient venir.

 

CHIBWE: Madame la patronne, pourquoi ne pouvons-nous pas partir? Si les gens ont besoin de nous, je reviendrai les servir. Ils savent où on habite.

 

NAMILAZI: D’accord, allons-y; vous m’avez manqué, chéri. Vous m’avez laissée seule au moulin à maïs.

 

CHIBWE: Ne vous en faites pas; je n’ai aucun intérêt à laisser d’autres femmes me séduire. Et il vaut mieux que vous soyez là au moulin afin de protéger notre investissement. Aucune femme ne viendra essayer de vous séduire pour faire moudre son maïs gratuitement!

 

NAMILAZI: Non, aucune ne ferait ça. (PROVOCANTE) Mais vous n’avez pas peur que les hommes me veuillent?

 

CHIMBWE: Est-ce que vous iriez avec eux, laissant votre moulin à maïs? Les moulins à maïs ont beaucoup de valeur et sont difficiles à trouver.

 

NAMILAZI: Il n’y a pas de problème. La plupart du temps, les hommes qui viennent au moulin à maïs sont ceux qui aiment leur femme le plus.

 

CHIBWE: Vous avez raison; je sais que vous êtes en sécurité. Ne vous inquiétez pas, je suis à vous.

 

NAMILAZI: À moi seule…

 

CHIBWE: (CHUCHOTANT) Vous êtes la seule femme du grand patron dans le village.

 

NAMILAZI: Pourquoi chuchotez-vous? Ne voulez-vous pas que les gens entendent que vous êtes le grand patron?

 

CHIBWE: Il y a un proverbe qui dit que quand on est riche, il vaut mieux ne pas déclarer ses richesses en public.

 

NAMILAZI: D’accord. Parlons de ces semences d’arachides. Je me rappelle que, quand nous étions en train de niveler le sol, nous avons parlé de transformation et de diversification. Vous ne m’avez pas dit que vous alliez acheter des semences si vite. Ces semences Chalimbana sont-elles pour la transformation ou simplement pour la diversification?

 

CHIBWE: Je pense transformer une partie de ces arachides.

 

NAMILAZI: Quel genre de transformation?

 

CHIBWE: Je pensais les faire cuire et les vendre fraîches, et en faire sécher une partie après la cuisson et ensuite les vendre. Qu’en pensez-vous?

 

NAMILAZI: C’est une bonne idée. Personne n’a essayé de vendre des arachides séchées et cuites, au Malawi. Qui va faire la cuisson et le séchage -vous?

 

CHIBWE: Pourquoi pas vous, ma chérie?

 

NAMILAZI: Non, pas moi. Il y a quelque chose que je dois faire, et que j’aime.

 

CHIBWE: Et qu’est-ce que c’est?

 

NAMILAZI: Je fais tourner le moulin à maïs, et je vais bientôt engager un garçon pour acheter le fuel.

 

CHIBWE: Et qu’est-ce que je vais faire, moi?

 

NAMILAZI: (UN PEU FÂCHÉE) M. Chibwe, est-ce que ces arachides Chalimbana sont un moyen pour me reléguer au rôle d’épouse sans droits? Est-ce une stratégie que vous avez créée pour m’évincer du moulin à maïs?

 

CHIBWE: D’accord, d’accord. Je comprends. Vous ne ferez pas cuire les arachides; je les vendrai fraîches.

 

NAMILAZI: Non, ne vous inquiétez pas. Je les ferai cuire pour vous. Ne prenez pas une autre femme pour faire cuire les arachides pour vous. Je le ferai.

 

CHIBWE: Non, ma femme. Je comprends ce que vous dites. Je peux essayer de les faire cuire et de les faire sécher et de les vendre après le séchage. C’est simplement un essai, pour commencer. Si ça marche, alors nous engagerons quelqu’un pour le faire.

 

NAMILAZI: Est-ce que vous dites ça de tout votre cœur?

 

CHIBWE: Croyez-moi sur parole; je suis certain que cela va arriver.

 

NAMILAZI: Merci, mon chéri. Je sais que vous dites la vérité. Je vous connais. Alors, est-ce que je devrais engager un garçon pour acheter le fuel?

 

CHIBWE: Non, n’engagez pas de garçon. (PLAISANTANT) C’est moi votre garçon. J’irai moi-même aux stations d’essence. Je ne veux pas que quelqu’un achète du diesel contaminé et abîme notre moteur.

 

NAMILAZI: Vous avez raison, mon chéri. On commencerait à crier au sorcier alors que ce serait du diesel bas de gamme qui endommage notre moulin à maïs!

 

CHIBWE: Oui, c’est ce que je ne veux pas. Je peux acheter du fuel en grandes quantités, dans des barils, et le transporter dans mon char à bœufs. En passant, combien avez-vous gagné?

 

NAMILAZI: Ce matin, j’ai fait 10000 kwacha. Je n’ai pas compté l’argent de cet après-midi. Vous devriez le déposer demain avant que ça ne s’accumule. Mais pourquoi avez-vous deux sacs de semences?

 

CHIBWE: Certaines sont en coque, mais il n’y en avait pas assez, alors j’en ai acheté qui sont déjà écalées.

 

NAMILAZI: Il faut que vous testiez les taux de germination pour les deux.

 

CHIBWE: Demain matin, je vais les planter pour voir. Je vais les faire tremper ce soir pour accélérer la germination. Je peux en acheter d’autres si je constate des problèmes.

 

NAMILAZI: Est-ce que vous vous souvenez comment tester le taux de germination?

 

CHIBWE: Oui, tout ce que j’ai à faire, c’est de faire tremper 10 à 20 graines de chacun de mes sacs, celles qui sont écalées et celles qui sont en coque. Après 24 heures, je les mets sur une serviette humide ou je les plante simplement dans le sol. Après trois à sept jours, elles germeront -ou ne germeront pas.

 

SCÈNE DE TRANSITION

SCÈNE QUATRE

 

EFFETS SONORES: MOULIN À MAÏS

 

CHIBWE ET NAMILAZI PARLENT FORT À CAUSE DU BRUIT DU MOULIN À MAÏS. AUTRES GENS EN TRAIN DE PARLER, EN BRUITS DE FOND.

 

CHIBWE: S’il vous plaît, Namilazi, donnez-moi dix mille. Je veux acheter plus d’arachides.

 

NAMILAZI: Ces semences n’étaient pas suffisantes?

 

CHIBWE: Non, les arachides ne font pas de bonnes semences -elles n’ont pas germé. Je suppose que nous pouvons les faire rôtir pour qu’elles servent d’assaisonnement.

 

NAMILAZI: Les deux sortes sont-elles mauvaises (écalées et non-écalées)?

 

CHIBWE: Non, ce sont juste les arachides qui étaient déjà écalées qui sont mauvaises. Elles ne germent pas assez bien.

 

NAMILAZI: Rien – par de germination?

 

CHIBWE: Pas rien, mais le taux est tellement bas que je ne peux pas m’y fier. Sept sur 10 ont germé. Les arachides non-écalées ont toutes germé.

 

NAMILAZI: On nous a toujours dit qu’on devrait acheter des arachides non-écalées et les garder non-écalées jusqu’à ce que les pluies viennent ou soient sur le point de tomber.

 

CHIBWE: Le chef a dit qu’il serait sage de tester la germination avant la venue des pluies. Ses arachides ont été une catastrophe l’année dernière. Très peu d’arachides ont germé – et il ne savait pas que ses semences avaient un faible taux de germination jusqu’au moment où ils les a plantées dans son jardin. Il n’a pas eu l’opportunité de les tester.

 

FEMME: Pourquoi tester les arachides? Je viens d’acheter les miennes au marché local.

 

CHIBWE: Il est bon de savoir si les semences sont bonnes avant que les pluies n’arrivent. Ainsi, on peut éviter le choc dû à une mauvaise germination.

 

FEMME: Comment puis-je tester le taux de germination de mes arachides?

 

CHIBWE: La façon la plus facile est de planter au moins dix arachides. Je préfère les faire tremper quand je vais me coucher, et au matin, je les plante dans un pot ou dans un endroit protégé. Ensuite, j’attends trois à sept jours pour voir si elles germent.

 

NAMILAZI: On peut aussi simplement les mettre sur une serviette humide et voir si elles forment des pousses saines.

 

FEMME: Je vais planter les arachides quelque part et observer combien germent. Merci -j’ai appris quelque chose. Voilà pourquoi tu t’enrichis, l’ami. Tu sais te préparer pour ces choses.

 

NAMILAZI: Non seulement il sait bien se préparer, mais il discute des choses en famille.

 

FEMME: Merci, Madame. Vous êtes une femme bien. Avant, je pensais que vous étiez réservée et que vous ne vouliez pas nous parler. Désolée, j’avais tort. Merci.

 

NAMILAZI: Il n’y a pas de quoi.

 

MONTÉE DU GÉNÉRIQUE ET FONDU SOUS LA VOIX DU PRÉSENTATEUR

PRÉSENTATEUR: En attendant de vous retrouver la semaine prochaine, à la même heure, je suggère que vous considériez diversifier votre entreprise agricole. Même avec des arachides: vous pouvez cultiver des arachides fraîches, vous pouvez les transformer en huile et en faire beaucoup d’autres choses. La diversification vous donne un certain nombre de sources de revenus et de nourriture. Et cela vous aide à garantir un approvisionnement sûr en nourriture ainsi que de bons revenus. Souvenez-vous d’acheter les semences d’arachides assez tôt afin de pouvoir tester le taux de germination avant que les pluies n’arrivent. Mais rappelez-vous aussi qu’il faut acheter auprès de vendeurs de semences réputés qui sont situés aussi près de chez vous que possible.

 

Vous étiez en compagnie de (nom du présentateur). Soyez des nôtres la semaine prochaine.

 

MONTÉE DU GÉNÉRIQUE, MAINTIEN DU VOLUME, ET SORTIE EN FONDU

Acknowledgements

Rédigé par: Gladson Makowa,

Révisé par: M. Phillip Kamwendo

 

Note: En date de septembre 2013, 1000 kwacha malawites valaient environ 3$ US.