English

Script .0

Notes to broadcasters

La production de légumes peut être une activité lucrative, mais les légumes exigent une attention particulière et des connaissances et des pratiques très spécifiques. Cette série de 14 spots radiophoniques couvre quelques-unes des pratiques clés que les producteurs(rices) de légumes doivent suivre pour réussir.

Les spots ont été rédigés en ayant à l’esprit les producteurs(rices) de légumes ghanéens. Mais la plupart des spots, si ce n’est tous, devraient être immédiatement utilisables par les maraîchers et les maraîchères d’Afrique subsaharienne. Néanmoins, il est utile de vérifier si ces pratiques doivent être modifiées pour votre propre site en parlant avec des agent(e)s de vulgarisation, des maraîchers qui ont du succès, des groupes d’agriculteurs(rices) et d’autres expert(e)s.

La durée des spots varie de 30 à 60 secondes environ et ils peuvent être diffusés plusieurs fois pendant les émissions sur la production de légumes et à d’autres moments où les agriculteurs(rices) sont à l’écoute, en particulier aux moments importants du calendrier de la production de légumes.

Les titres des spots visent seulement à permettre une identification du thème des spots. Ils ne sont pas destinés à être lus à haute voix dans le cadre du spot.

Script

Spot #1 :
Utiliser des semences propres

NARRATEUR :
Agriculteurs(rices)! Des semences propres sont synonymes d’un meilleur rendement. Connaissez-vous les quatre qualités d’une semence propre?

Premièrement, elle est exempte d’impuretés.

Deuxièmement, la semence propre est entière et intacte.

Troisièmement, la semence propre est lisse.

Et quatrièmement, la semence propre est exempte de parasites et de maladies.

Lorsque vous achetez des semences dans les magasins, lisez le paquet de semences. Vous y trouverez une déclaration sur le pourcentage de pureté de chaque semence.

 


 

Spot #2 :
Puis-je utiliser des semences d’une récolte précédente?

NARRATEUR :
Les agriculteurs(rices) veulent souvent savoir : Puis-je utiliser les semences de la récolte de cette année ou de l’année dernière?

La réponse est oui. Mais seulement sous certaines conditions. Oui, il est possible d’utiliser des semences provenant de vieux stocks, mais seulement s’il ne s’agit pas de semences hybrides F1.

Les semences hybrides F1 sont sélectionnées pour donner un bon rendement la première saison, mais ne doivent pas être plantées par la suite.

Mais n’oubliez pas, si vous voulez planter de vieilles graines, gardez les graines dans un environnement sec, sombre et frais, et assurez-vous qu’elles sont propres et exemptes de parasites.

 


 

Spot #3 :
Rotation des cultures

AGRICULTEUR 1 :
Hé, Kwesi, j’ai gagné tellement d’argent l’année dernière avec les tomates que je vais en cultiver encore cette année.

AGRICULTEUR 2 :
Mais je pensais que nous avions tous les deux des problèmes avec les nématodes.

AGRICULTEUR 1 :
Oui, mais c’est à ça que servent les pesticides, non? (Rires)

AGRICULTEUR 2 :
Hmmm, faire la même culture une année après avoir eu un gros problème de nématodes n’a pas l’air très intelligent. Le problème pourrait s’aggraver la deuxième année. Il n’y a pas moyen que je plante à nouveau des tomates.

AGRICULTEUR 1 :
Pourquoi? Tu n’aimes pas gagner de l’argent? (RIRES)

AGRICULTEUR 2 :
(Nom de l’agriculteur(rice)), ne savez-vous pas que si vous continuez à planter la même culture, les mêmes parasites et maladies seront présents dans votre champ, mais plus puissants chaque année? C’est comme si les nématodes disaient à tous leurs amis qu’il y a un grand festin dans votre champ. Ou bien ils ont de plus en plus de bébés!

AGRICULTEUR 1 :
Vous plaisantez, n’est-ce pas?

AGRICULTEUR 2 :
Je suis sérieux. Je passe de la tomate à l’ail. La rotation des cultures signifie qu’il y a moins de chances que des parasites comme les nématodes se multiplient dans les champs. Alors si vous voulez gagner de l’argent cette année, (nom), tenez-vous informé – faites la rotation!

 


 

Spot #4 :
Espacement des plantes

 

NARRATEUR :
Agriculteurs(rices)! Si vous voulez de bons rendements, voici quatre choses à retenir sur l’espacement des plantes :

Premièrement, si les plantes sont semées trop près les unes des autres, elles seront plus faibles et plus sensibles aux maladies et aux parasites.

Deuxièmement, les cultures qui sont bien espacées ne se feront pas concurrence pour les nutriments du sol, elles auront donc de meilleurs rendements.

Troisièmement, un bon espacement permet une meilleure circulation de l’air entre les plantes. Cela réduit les problèmes de maladies et de parasites.

Et enfin, pour la plupart des légumes, il faut laisser 25 à 50 centimètres entre les plants de légumes d’une rangée et 100 centimètres entre les rangées. L’espacement exact dépend du légume, mais assurez-vous d’avoir suffisamment d’espace pour pouvoir facilement désherber autour des cultures sans les endommager – et vérifiez votre espacement avec d’autres agriculteurs et des experts.

 


 

Spot #5 :
Éclaircir les semis

 

NARRATEUR :
Producteurs(rices) de légumes! De ces quatre questions sur l’éclaircissage des semis, combien de réponses correctes pouvez-vous apporter?

Premièrement, qu’est-ce que l’éclaircissage des semis? Répondez : C’est le fait d’enlever quelques semis afin qu’il n’y ait pas de surpeuplement.

Ensuite, QUAND dois-je éclaircir les semis? Réponse : Éclaircir au coucher du soleil, un jour où tous les semis ont bien germé mais sont entassés, et au moins trois jours avant la transplantation.

Troisièmement, COMMENT dois-je éclaircir les semis? Réponse : Enlevez très soigneusement les plants faibles ou malades, afin de ne pas endommager les autres plants. Et assurez-vous de retirer les plants éclaircis du champ afin qu’ils n’attirent pas les parasites vers les autres plants.

Et enfin, POURQUOI dois-je éclaircir les semis? Répondez : Si vous n’éclaircissez pas les semis, ou si vous y pensez trop tard, les plantes restantes seront plus faibles et plus sensibles aux attaques des parasites. Éclaircissez les semis pour obtenir de meilleurs rendements.

Combien en avez-vous obtenu de bons?

 


 

Spot #6 :
Désherbage

 

NARRATEUR :
Agriculteurs(rices)! Vous savez que chaque agriculteur(rice) enlève les mauvaises herbes dans ses champs. Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi?

Voici la réponse : Les agriculteurs(rices) enlèvent les mauvaises herbes parce qu’elles rivalisent avec votre culture pour la lumière du soleil, les nutriments et l’eau. Si vos cultures ne reçoivent pas assez de soleil, de nutriments et d’eau, vos rendements seront médiocres et vos plantes seront faibles.

En outre, certaines mauvaises herbes peuvent abriter des parasites qui se propagent aux cultures, comme la noctuelle des fruits dans la tomate.

Si vous avez une petite parcelle, enlevez les mauvaises herbes à la main ou à l’aide d’une houe. Voici deux choses à retenir : d’abord, les mauvaises herbes doivent être enlevées AVANT qu’elles ne fleurissent. Deuxièmement, si vous maîtrisez les mauvaises herbes bien avant de planter votre culture, vous aurez moins de problèmes de mauvaises herbes. Après avoir enlevé les mauvaises herbes, rassemblez-les et brûlez-les.

 


 

Spot #7 :
Appliquer de l’engrais

 

AGRICULTEUR 1 :
Hé, (nom), je vois que vous appliquez de l’engrais. Ce truc est cher! Pourquoi les agriculteurs(rices) doivent-ils l’utiliser?

AGRICULTEUR 2 :
Parce que, (nom), les plantes sont comme les humains et les animaux.

AGRICULTEUR 1 :
(IRRITÉ) Hein? Qu’est-ce que c’est que cette réponse?

AGRICULTEUR 2 :
Les plantes ont besoin de nutriments pour leurs activités quotidiennes, tout comme les humains et les animaux. J’utilise des engrais parce qu’ils donnent à mes plantes les nutriments dont elles ont besoin, des nutriments comme l’azote, le potassium, le phosphore et bien d’autres. LE BON TYPE et LA BONNE QUANTITE d’engrais appliqués au BON MOMENT aident les plantes à pousser et à devenir plus fortes et plus saines

 


 

Spot #8 :
Épandage de fumure

 

NARRATEUR :
Agriculteurs(rices)! Pourquoi devriez-vous terreauter vos plantes? Parce que la fumure de couverture se dissout pour atteindre les racines des plantes, ce qui donne une récolte saine, uniforme et de grande qualité.

Voici les six étapes à suivre pour appliquer efficacement une fumure en surface :

Premièrement, creusez deux trous pour chaque plante à l’aide d’un gobelet.

Ensuite, remplissez une tasse d’engrais.

Troisièmement, déposez une tasse remplie d’engrais dans chaque trou.

Quatrièmement, recouvrez le trou avec de la terre, de préférence avec le gobelet.

Cinquièmement, irriguez le champ immédiatement après avoir fertilisé.

Sixièmement, suivez les quantités recommandées pour le type d’engrais et la culture en question

 


 

Spot #9 :
Utilisez le bon type d’engrais azoté

 

NARRATEUR :
Agriculteurs(rices), utilisez-vous le bon type d’engrais azoté pour votre culture?

Saviez-vous qu’il existe deux formes d’engrais azotés : le nitrate et l’ammonium?

Les cultures fruitières préfèrent les formes nitrées de l’azote. Les cultures non fruitières sont bien adaptées à l’ammonium.

Les agriculteurs(rices) peuvent donc fertiliser les tomates avec du nitrate de calcium ou du nitrate de potassium pendant la floraison et la fructification. Cela permettra d’améliorer le rendement et la qualité. Bien que les engrais à base de nitrates soient plus chers, si vous faites des cultures à forte valeur ajoutée, vous pouvez les utiliser juste au moment de la floraison pour donner un coup de fouet à votre culture.

Pour les cultures non fruitières comme la laitue ou le chou, les agriculteurs(rices) peuvent appliquer de l’urée pour favoriser la croissance de feuilles saines.

Alors, n’oubliez pas! Nitrate pour les cultures fruitières et ammonium pour les cultures non fruitières.

 


Spot #10 :
Qu’est-ce qui ne va pas avec «Voir l’insecte dans le champ, pulvériser l’insecte avec un pesticide»?

AGRICULTEUR 1 :
Merci de m’avoir aidé dans les champs aujourd’hui. Je crains que ma situation en matière de parasites ne soit hors de contrôle. Je vais prendre cette rangée et vous prenez cette rangée et nous allons chercher les insectes nuisibles sur le dessous des plants de tomates.

AGRICULTEUR 2 :
Pas de problème. Je suis heureux de vous aider. (PAUSE DE DEUX SECONDES) Oh, je vois quelques mouches ici. Je vais aller chercher le pulvérisateur à dos. (BRUIT DE DÉPART)

AGRICULTEUR 1 :
Attendez! Combien d’insectes avez-vous vus?

AGRICULTEUR 2 :
Peut-être trois ou quatre.

AGRICULTEUR 1 :
(Rires) Oh, je vois que vous êtes un(e) étudiant(e) de l’école de lutte antiparasitaire «voir les insectes, pulvériser les insectes»!

AGRICULTEUR 2 :
Bien sûr. Vous ne pouvez pas laisser les parasites manger votre récolte!

AGRICULTEUR 1 :
Regardons ces insectes d’un peu plus près. (PAUSE DE DEUX SECONDES) Bien, comme je le pensais. Ces insectes ici mangent en fait des parasites comme les aleurodes et les pucerons. Donc mes problèmes de parasites s’aggraveraient si on les tuait.

AGRICULTEUR 2 :
Quoi?

AGRICULTEUR 1 :
C’est bien ça. Quand il s’agit d’insectes, il y a des bons et des méchants. Nous voulons seulement tuer les méchants. Et seulement s’ils sont trop nombreux! Sinon, nous pourrions dépenser plus d’argent à pulvériser des pesticides que nous n’en économisons en tuant les nuisibles.

AGRICULTEUR 2 :
(LENTEMENT) Hmmm, on dirait que j’ai beaucoup à apprendre.

 


Spot #11 :
Qu’est-ce que la LAI?

NARRATEUR :
Que signifie LAI?

LAI est l’acronyme de Lutte antiparasitaire intégrée. C’est une méthode de gestion des nuisibles qui réduit l’utilisation de pesticides et qui utilise de nombreuses méthodes différentes pour gérer les nuisibles et les maladies. La LAI comprend les organismes nuisibles, y compris les nématodes, les rongeurs et autres mammifères, les organismes pathogènes tels que les champignons, les mauvaises herbes et autres organismes qui peuvent nuire aux cultures.

La LAI utilise non seulement des pesticides chimiques, mais aussi des pratiques culturales telles que la plantation tardive ou précoce et la rotation des cultures.

Elle utilise également des variétés de cultures qui sont résistantes ou tolérantes aux parasites et aux maladies. Et des méthodes physiques pour lutter contre les parasites et les maladies, comme l’utilisation de cartons et de colliers en aluminium pour empêcher les vers gris de s’attaquer aux plants de légumes environnants. Et des méthodes biologiques comme la plantation d’une bande de plantes à fleurs qui attirent les insectes qui mangent les parasites. Elle utilise également des biopesticides qui peuvent contenir des microorganismes bénéfiques ou des matières végétales qui tuent ou repoussent les parasites.

En combinant toutes ces méthodes, la LAI peut être plus efficace et réduire l’utilisation des pesticides.

 


 

Spot 12:
La récolte

NARRATEUR :
Producteurs(rices) de légumes! La récolte doit être faite correctement! Voici quatre choses importantes à retenir :

Premièrement, les légumes sont très périssables. Donc, avant de récolter, préparez tout ce dont vous aurez besoin bien à l’avance.

Deuxièmement, récoltez tôt le matin ou tard le soir pour éviter la chaleur de la journée.

Troisièmement, vérifiez qu’il existe une demande du marché pour vos légumes avant de les récolter.

Enfin, il est important de mettre au frais les légumes récoltés le plus tôt possible. Dans la mesure du possible, préparez une chambre froide pour stocker vos légumes récoltés.

 


 

Spot 13:
Couvrez votre engrais azoté après l’avoir appliqué

 

NARRATEUR :
Producteurs(rices) de légumes : saviez-vous que les engrais azotés peuvent perdre de leur efficacité si vous ne les recouvrez pas après leur application?

C’est vrai! Les engrais azotés, et en particulier l’urée, peuvent perdre de leur efficacité lorsque l’azote est perdu dans l’air sous forme gazeuse. Cela se produit le plus souvent au cours des premières semaines suivant l’application.

Mais si vous ajoutez de l’engrais azoté dans le trou de plantation et que vous le recouvrez immédiatement de terre, beaucoup moins d’azote s’échappe dans l’air. Et cela signifie que votre engrais sera assez puissant pour maintenir vos cultures en bonne santé et à haut rendement.

Voici un autre conseil utile : appliquez votre engrais azoté lorsque des pluies importantes sont prévues, ou lorsque vous pouvez utiliser l’irrigation ou le travail du sol pour incorporer l’engrais dans le sol.

 


Spot 14:
Intervalles de retour et intervalles avant récolte

 

NARRATEUR :
Attention agriculteurs(rices)! Voici DEUX chiffres importants auxquels vous devez faire attention sur les étiquettes de pesticides :

Le premier est l’intervalle de retour. C’est le nombre de jours que vous devez attendre après la pulvérisation avant de retourner dans le champ. Si vous entrez dans le champ trop tôt, vous risquez de vous exposer à des produits chimiques nocifs.

Le second est le délai d’attente avant récolte. Il s’agit du nombre de jours que vous devez attendre avant de récolter des aliments dans une zone pulvérisée. Si vous ou quelqu’un à qui vous vendez la nourriture consomme la nourriture trop tôt, elle peut encore contenir des produits chimiques toxiques.

Rappelez-vous le délai de retour et le délai d’attente avant récolte. Et ne pulvérisez jamais de pesticides sans avoir préalablement lu et compris l’étiquette!!

 


 

Acknowledgements

Rédaction : Vijay Cuddeford, rédacteur en chef, Radios Rurales Internationales

Révision : Holger Kahl, expert en formation agricole, Programme d’agriculture orientée vers le marché, AFC Agriculture and Finance Consultants GmbH, Accra, Ghana

Cette ressource vous est proposée par le Programme d’agriculture orientée vers le marché (MOAP). Le MOAP est mis en œuvre par GIZ, en partenariat avec le ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture (Ghana), et il est financé par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ).