English

Script 106.5

Notes to broadcasters

Il existe plusieurs raisons de cultiver le soja. Les fèves de soja sont très nutritives et contiennent de protéines.

Le soja peut servir d’aliment pour la famille, et être transformé en lait de soja, huile de cuisson et un éventail d’autres produits, y compris en aliment de sevrage. C’est également une bonne source de protéines dans les aliments pour animaux.

La demande pour le soja est forte sur le marché et il se vend à un bon prix. Par conséquent, la culture et la vente de cette denrée peuvent augmenter les revenus des agriculteurs.

Enfin, les résidus de cette culture sont riches en azote, ce qui fait qu’ils rendent le sol plus fertile. Cependant, à l’instar d’autres cultures, le soja pousse mieux lorsque les producteurs suivent des méthodes particulières. Par exemple : quand ils plantent des variétés de semences nouvelles ou traditionnelles conseillées par les experts agricoles et bon écart entre les rangées et entre les plants d’une rangée.

Le présent feuilleton radiophonique démontre que les connaissances agricoles peuvent provenir de sources inopinées. Une collectivité rencontre de grandes difficultés avec les mauvaises récoltes de soja qu’elle a eues, et elle a du mal à diagnostiquer la cause de son problème. Finalement, elle devra son salut à une source qu’elle n’aurait jamais imaginée : un adolescent d’un quartier voisin.

Vous pourriez vous inspirer de ce feuilleton pour réaliser une émission similaire sur les techniques conseillées pour la culture de soja dans votre région. Sinon, pourquoi ne pas le présenter dans le cadre de votre émission agricole courante, en le faisant interpréter par des comédiens et des comédiens de doublage à la place des intervenants.

Vous pourriez donner suite à ce feuilleton en interviewant des producteurs et des productrices, ainsi que des experts de soja. Invitez les auditeurs et les auditrices à appeler ou envoyer par SMS leurs questions et leurs commentaires. Les sujets de discussion pourraient se rapporter aux questions suivantes :

• Quelles sont les meilleures chances pour les agriculteurs de commercialiser leur soja?
• Quelles sont les problèmes les plus tenaces ou difficiles que les agriculteurs rencontrent sur le terrain, et quelles sont quelques-unes les solutions à ces problèmes?
• Y a-t-il des réticences à l’adoption de ces solutions?

Note : À la fin de chaque scène, le nom d’un des personnages est mentionné en même temps que le terme  Personnage en avant-plan. Le personnage en avant-plan est le plus important de la scène et fait avancer l’action et l’intrigue. Le personnage en avant-plan doit se tenir légèrement plus proche du micro pour la scène concernée.

Durée estimée du feuilleton radiophonique : 25 minutes avec la musique d’intro et de fin.

Script

Scène 1

Décor:
Domicile de Bibi Anase. Journée.
Personnages:
Bibi Anase, Madelina
Effets sonores de fond:
Coups bruyants à la porte

EFFETS SONORES:
Quelqu’un cogne fort à la porte en arrière-plan

EFFETS SONORES:
BIBI ANASE FRAPPE À LA PORTE

BIBI ANASE:
(PRÈS DU MICRO, CRIANT) Mende! Mende! Hé, Mendelina!

EFFETS SONORES:
BIBI ANASE CRIE TOUT EN CONTINUANT À COGNER À LA PORTE

BIBI ANASE:
Mende! Hé, Mende, ne vas-tu pas à l’école aujourd’hui?
MADELINA:
(VOIX PROVENANT DE LA CHAMBRE À COUCHER, LOIN DU MICRO) J’arrive, grand-mère!

EFFETS SONORES:
UNE PORTE S’OUVRE

MADELINA:
(S’APPROCHANT DU MICRO) Grand-mère, chaque jour je te répète que mon nom n’est pas Mendelina, mais Madelina! Comment vas-tu?
BIBI ANASE:
Dis, tu vas être en retard à l’école!
MADELINA:
Ouais, je m’habillais!
BIBI ANASE:
Tu sais quoi, ma petite fille? Tu aimes vraiment dormir. Bon, ferme la porte. Moi aussi, je vais quelque part.
MADELINA:
(SURPRISE) Oh! Où vas-tu, grand-mère?
BIBI ANASE:
Tous les villageois ont une rencontre avec le chef du conseil municipal. Et je suis déjà en retard!
MADELINA:
Quel est l’objet de la rencontre?
BIBI ANASE:
Nous allons discuter de la récolte de soja de cette année.

Personnage en avant-plan:
Bibi Anase

 

Scène 2

Décor:
À l’extérieur, sur la terre agricole de Mama John. Journée
Personnages:
Bibi Anase, Mama John
Effets sonores de fond:
Mama John laboure la terre en arrière-plan.

EFFETS SONORES:
MAMA JOHN BÊCHE SUR SA FERME

BIBI ANASE:
(S’APPROCHANT DU MICRO) Hé, Mama John, n’allez-vous pas à la rencontre aujourd’hui?
MAMA JOHN:
(PLUS PRÈS DU MICRO) Holà, c’est aujourd’hui la rencontre?
BIBI ANASE:
Oh! Vous ne le saviez pas? Eeh! Pour commencer, comment allez-vous?
MAMA JOHN:
(SOUFFLE) Je vais bien. Et vous?
BIBI ANASE:
Bien! Hé! Ma chère, je vois que vous êtes déjà en train de labourer le sol pour qu’il soit prêt pour la saison qui vient.
MAMA JOHN:
Ma chère, je pense que vous avez vu la récolte de cette année?
BIBI ANASE:
Ça va, Mama John, allons-y à la réunion afin qu’on puisse discuter tous ensemble et trouver une solution.

EFFETS SONORES:
MBUWA (L’IVROGNE DU COIN) EN ARRIÈRE-PLAN S’APPROCHE ET CHANTE EN ÉTAT D’IVRESSE.

MAMA JOHN:
Attendez! Vous souvenez-vous de mon fils Erick?
MBUWA:
(CHANTANT EN ÉTAT D’IVRESSE) Quand tu vois un vieil homme pleurer, ma chère dame! (ROTANT) Il faut juste savoir qu’il y a un … un problème!
MAMA JOHN:
(SUR UN TON AUTORITAIRE) Quel est le problème cette fois-ci, Mbuwa? Tôt le matin, perturber la quiétude des gens?!
BIBI ANASE:
Vous ne voyez pas qu’il est saoul, Mama John?
MBUWA:
(CONTINUE DE CHANTER TOUT EN PLEURANT) Quand tu vois un vieil homme pleurer, ma chère dame, sache simplement qu’il y a un proooblème!
MAMA JOHN:
(RIANT) Mon Dieu! Merveilles du monde!
BIBI ANASE:
Pourquoi pleures-tu, Mbuwa?
MBUWA:
(SANGLOTANT) C’est quoi cette question?! N’avez-vous pas vu la récolte de soja que nous avons eu cette saison?
BIBI ANASE:
Nous avons vu ça, c’est pourquoi nous prévoyant nous rendre à la rencontre du village pour parler de la mauvaise récolte!
MAMA JOHN:
(L’INTERROMPANT RAPIDEMENT) Pourquoi vous nourrissez-vous sa folie, Bibi Anase?! Vous voyez bien qu’il est saoul!
MBUWA:
Qui est saoul? Je ne suis pas saoul!
MAMA JOHN:
(AVEC COLÈRE) Vasy-y, Mbuwa, dégage! Tire-toi!
MBUWA:
(COMMENCE À S’ÉLOIGNER) Je m’en vais, mais rappelez-vous simplement que j’ai parlé à Dieu ce matin, et il m’a dit qu’il enverra un messie pour nous aider avec la production!
BIBI ANASE:
(RIANT) C’est le résultat de l’alcool, mon cher!
MAMA JOHN:
(S’EXCLAMANT) Mbuwa peut être pénible parfois.
BIBI ANASE:
Enfin, ma chère, nous parlions de quelque chose avant qu’il nous interrompe!
MAMA JOHN:
(FRÉNÉTIQUEMENT) Ooh! Oui! Nous parlions de mon fils Erick!
BIBI ANASE:
Est-ce celui qui suit John?
MAMA JOHN:
Hmm! C’est lui-même. Il m’a apporté de l’engrais organique hier. C’est ce que je suis en train d’épandre sur le sol en ce moment. Ma chère, nous épandions mal l’engrais synthétique, et ne faisions que tuer notre terre.
BIBI ANASE:
Donc, vous pensez que ce sont les engrais qui posaient problème?
MAMA JOHN:
(INSISTANT LOURDEMENT) Pas uniquement les engrais, mais il m’a apporté aussi des inoculants! Selon toi, quelle est la cause de cette mauvaise récolte que nous avons eue cette année?
BIBI ANASE:
Je pense que même la terre a perdu sa fertilité naturelle, regardez juste sa couleur!
MAMA JOHN:
Je vous dis. Le problème se pose au niveau des engrais synthétiques que nous utilisons. Ils contiennent du poison.
BIBI ANASE:
D’accord! Mama John, allez vous préparer pour la rencontre. Nous saurons exactement quelle est la cause de tout ça là-bas.
MAMA JOHN:
Un instant! Je suis sur le point de finir d’épandre l’engrais.
BIBI ANASE:
D’ici que vous terminiez, nous serons en retard pour la réunion. Allez vous préparer s’il vous plaît.
MAMA JOHN:
(COMMENCE À S’ÉLOIGNER) Laissez-moi aller m’habiller. Je m’aperçois déjà que je ne pourrais rien faire tant que vous serez dans les parages!
BIBI ANASE:
(RIT) C’est ça, allons-y. L’union fait la force.

Personnage en avant-plan:
Bibi Anase

 

Scène 3

Décor:
À l’extérieur de l’école. Journée.
Personnages:
Madelina, Musa, Faraja
Effets sonores de fond:
Bruit d’une cloche d’école.

EFFETS SONORES:
UNE CLOCHE D’ÉCOLE SONNE.

EFFETS SONORES:
BRUITS D’ENFANTS QUI COURENT ET JOUENT

FARAJA:
(ANXIEUSEMENT) Madee, allons chez Mama Boni avant qu’ils ne terminent tout le manioc.
MADELINA:
Attendons Musa.
FARAJA:
(SOUPIR) Musa, ne sait-il pas où ça se trouve? Il vraiment tout seul.
MADELINA:
Non, s’il vous plaît, il nous a dit de l’attendre.
FARAJA:
En parlant du loup! Voici Musa qui arrive!
MUSA:
(S’APPROCHANT DU MICRO) Comment allez-vous tous?
EN CHŒUR:
Bien!
FARAJA:
Nous vous entendions pour pouvoir aller manger du manioc.
MADELINA:
Dépêchons-nous, afin que nous puissions revenir tôt. J’ai cours de chimie après la pause.

EFFETS SONORES:
ILS SE METTENT EN ROUTE.
FARAJA:
Eeh! Comme vous le savez, le professeur Kamili peut être méchant. Si vous avez même une minute de retard, vous avez des problèmes.
MUSA:
(RIE) Il n’a aucun problème du moment où vous faites ce qu’il dit!
MADELINA:
C’est facile à dire pour toi – tu réussis toujours sa matière.
FARAJA:
(L’INTERROMPANT). Explique-moi ça!
MUSA:
Ce n’est rien les gars. Madee, pouvons-nous aller ensemble à la maison pour faire les devoirs après les cours?
MADELINA:
Comment? Ton père est très strict et j’ai peur de lui.
FARAJA:
Premièrement, j’ai raté son examen final.
MUSA:
(PLAISANTANT) Dis-nous quelque chose que nous ne connaissons pas, Faraja, tu échoues toujours en géographie!

EFFETS SONORES:
ILS RIENT.

MADELINA:
Tu habites très loin, Musa. Si je rentre tard à la maison, ma grand-mère sera furieuse contre moi.
MUSA:
Tu peux lui dire qu’on étudiait.
MADELINA:
Irons-nous ensemble, Faraja?
FARAJA:
Noon! Ma chère, après les cours, je dois aller chercher de l’eau au marigot.
MUSA:
Madee, tu sais très bien que Faraja n’aime pas lire, et tu lui poses la question quand même.

EFFETS SONORES:
ILS RIENT TOUS.

FARAJA:
Hé! Qui n’aime pas lire?
MUSA:
Toi, bien sûr!
MADELINA:
C’est bon, Musa. Nous irons, mais je dois rentrer tôt à la maison pour aider ma grand-mère.
MUSA:
D’accord.

EFFETS SONORES:
BRUIT D’ÉLÈVES SE CHAMAILLANT POUR DU MANIOC
FARAJA:
Si nous continuons à parler, nous finirons par ne pas avoir du manioc.

Personnage en avant-plan:
Madelina

 

Scène 4

Décor:
À l’extérieur du bureau du conseil municipal. Journée.
Personnages:
Bibi Anase, Mama John, Lugano, Mzee Mpalu, Ali, Monica
Effets sonores de fond:
Ambiance à l’intérieur du conseil municipal

LUGANO:
Bonjour, tout le monde.
EN CHŒUR:
Bonjour!
LUGANO:
Je pensais commencer notre rencontre tôt, mais je me rends compte que les gens continuent d’arriver. Bibi Anase et Mama John sont en train d’arriver.
BIBI ANASE:
(S’APPROCHANT DU MICRO) Comment allez-vous?
EN CHŒUR:
Bien!
LUGANO:
OK! Commençons la réunion. Quand les autres arriveront, ils se joindront à nous. En tant que chef du conseil municipal de Maptopile, j’ai décidé de convoquer cette réunion pour savoir quel est le problème avec la mauvaise récolte de soja que nous avons eu cette semaine.
MZEE MPALU:
(L’INTERROMPANT) Cela fait trois saisons maintenant.
LUGANO:
Ce que vous dites est vrai. Cela trois saisons que le problème dur. J’aimerais vous poser la question suivante mes chers concitoyens : qu’est-ce qui semble poser problème?

EFFETS SONORES:
TOUT LE MONDE SE MET À PARLER.

LUGANO:
(TENTANT DE LES FAIRE TAIRE) Écoutez! Une personne à la fois. M. Ali!
ALI:
Pour être honnête, je ne sais pas pourquoi nous avons ce problème, car nous utilisons des semences améliorées comme vous ne l’avez ordonné.
LUGANO:
Je m’excuse de vous interrompre, mais vous devez nous dire c’est quoi le problème, et quelles sont les solutions pour ce genre de problème. Allez-y, Mama John!
MAMA JOHN:
Je crois que c’était les engrais que nous utilisions qui posaient problème. Les engrais synthétiques tuent nos plantes.
MZEE MPALU:
(INTERVIENT) Je ne suis pas d’accord! L’engrais synthétique n’est pas le problème. J’utilisais de l’engrais synthétique, mais mes récoltes demeuraient mauvaises.
MAMA JOHN:
(L’INTERROMPANT) … Peut-être que le type d’engrais que vous utilisiez n’était pas bon …
LUGANO:
(L’INTERROMPANT) … Ne vous disputez pas, s’il vous plaît. Ce préférable que vous n’oubliez pas la raison de notre présence ici. Nous sommes ici pour trouver une solution.
BIBI ANASE:
Honorable, puis-je ajouter quelque chose aussi?
LUGANO:
OK, Bibi Anase.
BIBI ANASE:
Merci infiniment. Je sais que nous sommes ici pour chercher les raisons pour lesquelles les rendements sont très mauvais. Mais j’aimerais vous rappeler que quelques-uns d’entre nous voudraient vendre même le peu qu’ils ont eu cette saison. Je ne sais pas comment vous allez nous aider.
LUGANO:
Bien, ta remarque est pertinente, Bibi Anase. J’ai l’intention de m’entretenir avec les responsables des autres conseils municipaux à propos des marchés, et voir si nous pouvons avoir des marchés supplémentaires à de nouveaux endroits.
ALI:
Pourquoi pas? Étant donné que le soja est une denrée qui se vend très facilement.
BIBI ANASE:
J’ai une idée. Que diriez-vous de mettre en commun le peu que nous avons obtenu cette saison, afin de le vendre, et partager ensuite l’argent?
MONICA:
(HURLANT) Comment allons-nous partager cet argent?
MZEE MPALU:
(L’INTERROMPANT) Non, ce n’est pas possible!

EFFETS SONORES:
LE BRUIT REPREND ET LUGANO TENTE DE CALMER LA FOULE.

Personnage en avant-plan:
Lugano

 

Scène 5

Décor:
À l’extérieur du domicile de Musa. Journée.
Personnages:
Madelina, Musa
Effets sonores de fond:
Madelina et Musa qui marchent.

EFFETS SONORES:
MADELINA ET MUSA QUI MARCHENT

MUSA:
Et voici la terre agricole!
MADELINA:
C’est quoi cette culture?
MUSA:
Du soja.
MADELINA:
(SURPRISE) Vraiment?
MUSA:
Bien sûr. N’as-tu jamais vu du soja dans le champ?
MADELINA:
Si. Mais je n’ai jamais vu du soja qui pousse bien comme ça. Ma grand-mère a cultivé du soja cette saison, mais sa récolte a été mauvaise.
MUSA:
C’est vrai?
MADELINA:
Si. Cette saison, tout mon village a enregistré de mauvaises récoltes.
MUSA:
Quel était le problème?
MADELINA:
On ne sait pas. Tout le monde a son idée. Grand-mère dit que le sol n’est plus fertile.
MUSA:
Probablement.
MADELINA:
Aujourd’hui, quand je suis partie, grand-mère se préparait à aller à une rencontre pour voir comment on peut résoudre le problème de mauvaises récoltes de soja dans le village.
MUSA:
Je suis sincèrement désolé pour vous.
MADELINA:
Merci. Alors, qui vous a aidé à faire en sorte que les plants de soja parviennent à ce stade?
MUSA:
Personne. C’est juste mon père et moi.
MADELINA:
(SURPRISE) Vraiment?
MUSA:
Si. Mon père m’a tout appris sur la culture du soja.
MADELINA:
Penses-tu que tu pourrais venir un jour dans notre village pour montrer à ma grand-mère comment s’y prendre avec la culture du soja?
MUSA:
Pas de problème. Ça me fera plaisir d’aller l’aider.
MADELINA:
(GAIEMENT) Ce serait gentil.

Personnage en avant-plan:
Madelina

 

Scène 6

Décor:
À l’extérieur du domicile de Bibi Anase. Soirée.
Personnage:
Madelina, Bibi Anase
Effets sonores de fond:
Bibi Anase occupée à faire la vaisselle

EFFETS SONORES:
BIBI ANASE OCCUPÉE À FAIRE LA VAISSELLE

MADELINA:
(S’APPROCHANT DU MICRO) Bonsoir, grand-mère.

EFFETS SONORES:
MADELINA OUVRE LA PORTE ET ENTRE.

BIBI ANASE:
(PRÈS DU MICRO) Mendelina, viens ici! (MARQUE UNE PAUSE PUIS HURLANT) Mendee!
MADELINA:
Ouiii!
BIBI ANASE:
Quelle heure est-il?

EFFETS SONORES:
MADELINA DEMEURE SILENCIEUSE.

BIBI ANASE:
C’est à toi que je parle.
MADELINA:
Il est 18 h.
BIBI ANASE:
Et c’est à cette heure que les cours viennent de se terminer?
MADELINA:
Non.
BIBI ANASE:
Alors quoi?
MADELINA:
Grand-mère, je suis allée chez mon ami Musa, le fils du prof de géographie.
BIBI ANASE:
Tu es allé chez ton ami, hein? Pourquoi ne pouvait-il pas venir chez toi?
MADELINA:
Il a dit qu’il viendrait. Et tu sais quoi, grand-mère, j’ai découvert que leurs plants de soja poussaient très bien. Il a dit qu’il viendrait nous montrer comment les cultiver.
BIBI ANASE:
Ça ne me dérange pas que tu ailles chez tes amis, mais pourquoi ne pas venir à la maison avant d’aller faire autre chose? Je me fais du mauvais sang lorsque je ne sais pas où tu te trouves.
MADELINA:
D’accord, grand-mère. Je ne vais plus recommencer.
BIBI ANASE:
Je suis rentrée à la maison et j’ai trouvé des plats sales. Dois-je vraiment avoir à laver des ustensiles après être rentrée d’une réunion.
MADELINA:
Pardonne-moi, grand-mère, de t’avoir offensée. Laisse-moi t’aider à les laver.

EFFETS SONORES:
MADELINA AIDE SA GRAND-MÈRE À FAIRE LA VAISSELLE.

 

Scène 7

Décor:
Extérieur du bureau du conseil municipal. Journée.
Personnages:
Madelina, Bibi Anase, Musa, Lugano, Ali, Mzee Mpalu, Mama John,
Monica
Effets sonores de fond:
Villageois se disputant

EFFETS SONORES:
DISPUTES ENTRE LES VILLAGEOIS

MAMA JOHN:
(CRIANT) Ces nouveaux engrais sont toxiques! Ils sont la cause des mauvaises récoltes …
ALI:
(L’INTERROMPANT) C’est impossible! J’utilise beaucoup les engrais organiques et … il n’y a aucune amélioration.
MZEE MPALU:
(HURLANT) Je vous dis que notre terre est maudite.

EFFETS SONORES:
LUGANO TAPE SUR LA TABLE AVEC UNE PIERRE POUR DEMANDER LE SILENCE.

LUGANO:
(TENTANT DE LES CALMER) Écoutez les gars, s’il vous plaît, écoutez.

EFFETS SONORES:
LA FOULE DEVIENT SILENCIEUSE.

LUGANO:
Essayons de nous comprendre … nous ne sommes pas venus ici pour nous disputer.
C’est notre deuxième rencontre et nous ne sommes toujours pas parvenus à trouver une solution à notre problème de production du soja.

EFFETS SONORES:
BRUITS DE PAS. MADELINA ET MUSA APPARAISSENT SOUDAINEMENT. ILS SONT SILENCIEUX.

MADELINA/MUSA:
(S’APPROCHANT DU MICRO) Shikamoo. [Note de la rédaction : Salutation coutumière adressée par les jeunes aux aînés]

EFFETS SONORES:
LES VILLAGEOIS GARDENT LE SILENCE.

MONICA:
Que viennent faire ces enfants ici?
BIBI ANASE:
(SÉVÈREMENT) Toi, Mendelina! Qu’es-tu venue faire ici?
MADELINA:
J’ai amené mon ami Musa.
Bonjour!

EFFETS SONORES:
LES VILLAGEOIS DEMEURENT SILENCIEUX.

BIBI ANASE:
Ne devriez-vous pas être à l’école à cette heure?
MADELINA:
Nous n’avons pas cours aujourd’hui parce que nous avions un examen …
ALI:
(L’INTERROMPT) C’est enfants nous font perdre le temps
MONICA:
C’est vrai! S’ils veulent parler à leur grand-mère, ils doivent attendre qu’elle soit à la maison.
MAMA JOHN:
Bien sûr. Bibi Anase, dites-leur de rentrer.
MZEE MPALU:
(AVEC COLÈRE) C’est quoi ce comportement? Vous trouvez des adultes en train de discuter et vous les interrompez. Est-ce ainsi que vous éduquer vos enfants?
BIBI ANASE:
Ce sont mes petits-enfants.
MZEE MPALU:
(SÉVÈREMENT) Ça m’est égal. Ils sont impolis.
ALI:
Les enfants d’aujourd’hui!
LUGANO:
(LES INTERROMPT) Assez! Assez! Ce n’est pas une raison de faire autant de bruit. Bibi Anase, dite à vos petits-enfants d’aller vous attendre à la maison.
BIBI ANASE:
D’accord, Mendelina, rentre à la maison.
MADELINA:
(CRIE) Musa peut vous aider à mieux cultiver le soja.
LUGANO:
Que dis-tu?

EFFETS SONORES:
LES VILLAGEOIS RIENT.

ALI:
(RIANT) Les enfants d’aujourd’hui deviennent de plus en plus fous à chaque seconde qui passe.
MONICA:
Ils vont nous aider à cultiver le soja! Que peuvent nous enseigner ces enfants??
MZEE MPALU:
Bibi Anase, dite à vos petits-enfants d’aller dormir à la maison.
MADELINA:
(CRIE) C’est vrai! Son père et lui ont récolté beaucoup de soja cette année et son père lui a montré comment faire. Donc, il peut nous apprendre aussi.
ALI:
(L’INTERROMPANT) Toi, la petite, sois polie! Qui va-t-il aider?
LUGANO:
Attendez! Bibi Anase, est-ce que dit votre petite-fille est vrai?
BIBI ANASE:
Elle m’a dit une fois qu’elle avait un ami dont la famille avait réussi à récolter beaucoup de soja. Mais, je ne savais pas si elle disait la vérité.
LUGANO:
Donnons leur chance et voyons si ce qu’ils racontent est vrai. Jeune homme, es-tu prêt à nous apprendre?
MUSA:
(À VOIX BASSE) Si!
LUGANO:
Alors, quand penses-tu pouvoir venir nous montrer quoi faire?
MUSA:
Ce samedi, étant donné que je n’ai pas classe.
LUGANO:
D’accord! Alors, vous avez tous entendu? ?Alors, disons samedi!

Personnage en avant-plan:
Madelina

 

Scène 8

Décor:
À l’extérieur de la ferme de Bibi Anase. Journée.
Personnages:
Bibi Anase, Madelina, Musa, Lugano, Monica, Mzee Mpalu, Ali, Mama John, Baba Musa
Effets sonores de fond:
Ambiance dans la ferme de Bibi Anase

EFFETS SONORES
: MURMURES DE VILLAGEOIS

MZEE MPALU:
(EN COLÈRE) Je savais que ce serait une perte de temps!
MONICA:
Exactement! Depuis quand un enfant peut-il enseigner l’agriculture à des adultes comme nous?
ALI:
C’est une plaisanterie! Que sait-il de la culture du soja de toute façon??
MAMA JOHN:
(INTERVIENT) Il a appris de son père qui est professeur de géographie. Donc, je suis sûre qu’il a beaucoup plus de connaissances sur l’agriculture que la plupart d’entre nous ici!
MZEE MPALU:
(RAGEUSEMENT) C’est n’importe quoi, tout ça!
BIBI ANASE:
Que veux-tu par n’importe quoi? Si tu étais aussi bon, alors nous n’aurions pas ce problème actuellement, n’est-ce pas?
ALI:
Alors, pourquoi n’est-il pas encore arrivé comme il l’avait promis?
LUGANO:
Arrêtez de vous disputer, mes amis. Je suis sûr qu’il a eu une urgence, mais il sera là. Par conséquent, attendons-le encore quelques minutes.
ALI:
Je vais attendre cinq minutes encore, et ensuite je partirai. J’ai des choses importantes à faire!
MONICA:
Moi aussi!
MZEE MPALU:
Comment ce garçon peut-il se comporter ainsi? Faire attendre des adultes comme ça.

EFFETS SONORES
: BRUIT D’UNE MOBYLETTE QUI S’APPROCHE

BIBI ANASE:
Est-ce lui qui est assis derrière la moto?
LUGANO:
Oui, je crois que c’est lui.

EFFETS SONORES:
LA MOTO S’APPROCHE PUIS S’ARRÊTE.

BABA MUSA:
Bonjour, tout le monde!
EN CHŒUR:
Bonjour!
MUSA:
Shikamoo!
EN CHŒUR:
Marahaba! [Note de la rédaction : Il s’agit d’une expression en swahili qu’utilise un aîné pour répondre à un jeune qui s’est montré respectueux en disant Shikamoo ]
MONICA:
Et qui est celui-ci?
BABA MUSA:
Je suis le père de Musa! M, Shamte!
BIBI ANASE:
(TOUTE EXCITÉE) Oooh! C’est le professeur de géographie!
LUGANO:
(GAIEMENT) Oh! Bienvenue! Bienvenue! Je m’appelle Lugano. Je représente le conseil municipal ici! Enchanté de faire votre connaissance!
BABA MUSA:
Enchanté! Musa m’a dit aujourd’hui qu’il venait dans votre village pour vous enseigner sur la production du soja. J’avais du mal à le croire! Je pensais qu’il plaisantait, donc il fallait que je vienne le déposer pour voir moi-même.
LUGANO:
Oui, à vrai dire nous attendions tous son arrivée!
MZEE MPALU:
(L’INTERROMPANT) En effet, et ça fait vraiment longtemps que nous attendons!
BABA MUSA:
Oh, donc c’est vrai!
BIBI ANASE:
Musa nous a dit que vous aviez une merveilleuse récolte de soja cette saison, dans notre village!
MAMA JOHN:
Si, il l’a dit! Pourriez-vous nous montrer comment nous y prendre pour obtenir de si bonnes récoltes?
MONICA:
(TOUTE EXCITÉE) Oui, montrez-nous, s’il vous plaît!
EN CHŒUR:
(TOUS ENSEMBLE) S’il vous plaît, montrez-nous!
LUGANO:
(ESSAYANT DE RÉTABLIR L’ORDRE) D’accord, tout le monde … si nous pouvions nous taire et laisser M. Shamte parler.
BABA MUSA:
Bien, je serai ravi de vous aider en vous démontrant les bonnes méthodes de production de soja avec mon fils.

EFFETS SONORES:
LES VILLAGEOIS APPLAUDISSENT.

BABA MUSA:
Mais premièrement j’aimerais vous poser la question suivante : selon vous, quel est le problème avec les faibles récoltes de soja?
MAMA JOHN:
(SE JETTE À L’EAU) Je crois que ce sont les engrais synthétiques que nous utilisons. Ils font perdre au sol sa fertilité!
MONICA:
Oui, et les inoculants aussi!
BABA MUSA:
Ça n’aurait pas pu être le problème. Moi aussi j’utilise des engrais synthétiques et des inoculants.
ALI:
(SE MÊLE À LA DISCUSSON) Vous voyez! Je vous ai dit que le problème ne se posait pas au niveau des engrais synthétiques!
BABA MUSA:
Ça aurait pu être quelque chose d’autre!
LUGANO:
(CURIEUX) Comme quoi par exemple?
BABA MUSA:
Un mauvais sarclage aurait pu en être la cause.
MAMA JOHN:
Pensez-vous réellement que cela aurait pu être le problème?
BABA MUSA:
Si, il faut utiliser une bonne méthode de sarclage. Le premier sarclage doit se faire deux semaines après les semis, et ce, en fonction de la densité des mauvaises herbes. Et le deuxième doit survenir 5 ou 6 semaines après les semis.
BIBI ANASE:
Je ne sais pas ce qu’il en est des autres, mais je m’assure de toujours me débarrasser des mauvaises herbes, car elles me rendent tout simplement malade!
BABA MUSA:
Sinon, ce pourrait simplement être à cause du sol … s’il s’agit d’un sol qui a souvent été saturé par l’eau ou qui était salin!
MZEE MPALU:
(S’EN MÊLE) Je le savais! Cette terre est maudite! Je le savais!
LUGANO:
(INTERVIENT) Bon, n’en faisons pas des tonnes non plus! Vous voyez le problème, M. Shamte! Personne ne sait exactement la cause de problème. Nous faisons tous des suppositions, mais personne ne sait pas vraiment de quoi il s’agit. On essayait d’appliquer les bonnes méthodes modernes en replantant les semences améliorées, mais tout ce que nous avons obtenu, ce sont de mauvaises récoltes. Cela fait sept ans maintenant que nous utilisons des semences améliorées.
BABA JOHN:
(S’EXCLAME) Ahaa! Bon cela pourrait être la cause de votre problème. Vous ne devez pas réutiliser ces semences améliorées plus de deux ou trois fois. Ce n’est pas étonnant que vos récoltes aient diminué.
LUGANO:
Nous ne le savions pas. Nous pensions que c’est qu’il fallait faire!
BABA JOHN:
J’aimerais vous montrer quelque chose. Pouvez-vous me passer une houe, une ficelle et une règle à mesurer?
LUGANO:
Bibi Anase, peux-tu nous fournir ces objets?
BIBI ANASE:
Bien sûr! Mendelina! Va avec Musa chercher une houe, une ficelle et une règle. Dépêchez-vous!
MADELINA:
D’accord, grand-mère! Musa, allons-y!
BIBI ANASE:
Dépêchez-vous, s’il vous plaît!

EFFETS SONORES:
MADELINA ET MUSA PARTENT À LA RECHERCHE DES OBJETS.

BABA MUSA:
Oh, et avant que j’oublie! L’autre chose que vous devez faire, c’est l’essai de germination avant de semer un lot de semences pour être sûr que 70 à 80 pour cent des semences germeront. Sinon, vous devez chercher de nouvelles semences.

EFFETS SONORES:
MADELINA ET MUSA REVIENNENT EN COURANT.

MADELINA:
Les voici, grand-mère!

EFFETS SONORES:
MADELINA ET MUSA REMETTENT LES OBJETS.

ALI:
(SUR UN TON COMIQUE) Nous savons à quoi sert une houe. Mais qu’en est-il de la ficelle et la règle? Ne dites pas que vous allez nous donner un cours de géographie!

EFFETS SONORES:
TOUS LES VILLAGEOIS ÉCLATENT DE RIRE.

LUGANO:
S’il vous plaît, soyons civilisés. M. Shamte sacrifie son temps et son énergie en nous apprenant tout ça!
BABA MUSA:
Oh! Ne vous en faites pas, M. Lugano, il a raison. C’est un cours de géographie. Donc, la première chose que vous devez savoir avant de semer, c’est l’écart entre les rangées et les billons. Tiens, Musa, prends la règle et commence à mesurer.

EFFETS SONORES:
MUSA QUI MESURE LA DISTANCE À L’AIDE D’UNE RÈGLE

BABA MUSA:
La distance entre chaque rangée doit être de 45 cm. Et il doit y avoir une distance de 5 cm entre chaque plant dans une rangée. S’il y a une distance de 60 cm ou plus entre les billons, tracez deux rangées sur le billon. Pour les variétés courtes, maintenez un espace de 5 cm entre les plants. Mais pour la variété locale qui est de grande taille et buissonnante, respectez un écart de 15 cm.
ALI:
En quoi cela peut-il aider?
MUSA:
(S’EN MÊLE) Cela permettra aux plants de mieux germer et d’avoir de l’espace pour bien pousser.
MONICA:
Est-ce exact, M. Shamte?
BABA MUSA:
Oh que si! Musa, tu peux commencer à semer les graines maintenant.
MUSA:
D’accord, père.

EFFETS SONORES:
MUSA COMMENCE À SEMER LES GRAINES.
LUGANO:
Il ne fait aucun doute que vous avez bien élevé votre fils!
MAMA JOHN:
C’est vrai, et ça fait plaisir à voir.
BABA MUSA:
Merci.
MONICA:
Oui. Et espérons simplement que nous aurons la même chance que vous avez eue cette saison.
BABA MUSA:
Je suis sûr que ce sera le cas. Assurez-vous seulement de respecter et appliquer soigneusement ce que je vous ai expliqué aujourd’hui.

Personnage en avant-plan:
Baba Musa

 

Scène 9

Décor:
À l’extérieur du champ de Bibi Anase. Soirée.
Personnages:
Madelina, Musa, Bibi Anase, Lugano, Ali, Mama John, Monica, Mzee Mpalu.
Effets sonores de fond: Bruit de musique.

EFFETS SONORES:
LA MUSIQUE JOUE PENDANT QUE LES GENS DANSENT.

MUSA:
(S’APPROCHANT DU MICRO) Madelina, qu’est-ce vous célébrez?
MADELINA:
C’est la fête des récoltes de notre village aujourd’hui.

EFFETS SONORES:
LA MUSIQUE CONTINUE DE JOUER.

MUSA:
Mais je ne vais pas rester longtemps. Je dois rentrer à la maison pour aider mon père.
MADELINA:
Ton père ne viendra-t-il pas?
MUSA:
Non, il a dit qu’il avait du travail à faire.
MADELINA:
On m’a demandé de t’emmener à la fête aujourd’hui. (GAIEMENT) Tu sais, Musa, tous les gens du village veulent te voir.
MONICA:
(TOUTE EXCITÉE) Eeh! Hé, regardez ici! Musa est là.

EFFETS SONORES:
LA FOULE APPLAUDIT TRÈS FORT POUR MUSA.

LUGANO:
(TOUT EXCITÉ) Musa! Bienvenue! Tu es vraiment le bienvenu! Qu’aimerais-tu boire?
MUSA:
Merci! Je vais prendre du soda.
MZEE MPALU:
Donnez une bière à mon ami!
MAMA JOHN:
Aaaah! M. Mpalu, n’apprenez pas aux enfants des autres à boire de l’alcool! Où est ton père, Musa?
MUSA:
Il ne pouvait pas venir, car il avait du travail!
MONICA:
Oh, c’est vraiment dommage!
MAMA JOHN:
S’il te plaît, transmets-lui nos salutations, car sans lui, nous n’aurions pas eu cette immense récolte cette saison.

EFFETS SONORES:
TOUS LES VILLAGEOIS SONT DU MÊME AVIS.
MUSA:
Bien, je lui transmettrai vos salutations.
MBUWA:
(CRIANT TOUT ENVIVRÉ) Ouiii! Donnez une bière au messie! C’est de notre Messie dont je vous parlais!
MONICA:
(L’AIR ÉTONNÉ) Que se passe-t-il avec Mbuwa?
ALI:
Je pense que plus les jours passent, plus il perd la tête!
MBUWA:
(POURSUIT) C’est celui qui nous a aidés avec la production de soja! Bienvenue mon Seigneur! Bienvenue!
MUSA:
Shikamoo!
MBUWA:
(RÉTORQUE) Non! Non! Non! C’est moi qui dois vous saluer mon Seigneur! Je m’attendais à voir un petit enfant, au regard de ce qu’on m’avait dit, un jeune écolier qui enseigne la production à un village entier!

EFFETS SONORES:
MBUWA COMMENCE À RIRE.

MUSA:
(TIMIDEMENT) Ce n’est pas moi qui leur ai enseigné, c’est mon père.
MBUWA:
(ENIVRÉ) Vraiment? Alors, peux-tu m’apprendre aussi ce que ton père leur a enseigné, étant donné que je n’étais pas là!
MADELINA:
(INTERVIENT) Mbuwa, tu es saoul!
MBUWA:
(AVEC COLÈRE) Heey! Fais attention à ce que tu dis, jeune fille! Qui est saoul?
MUSA:
C’est bon, Madelina, ça ne me dérange pas de lui expliquer à nouveau.
MBUWA:
(TOUT JOYEUX) Ouiiii! Lui c’est mon petit! Pas étonnant que tu sois un enfant si brillant! (TOUT EXCITÉ) Montre-moi d’abord comment prendre les mesures! J’ai appris que tu as apporté de grosses machines et tout le kit pour les mesures!
MUSA:
Nous avons simplement utilisé une règle à mesurer et une ficelle.
MBUWA:
(SURPRIS) Une règle! OK. Continue!
MUSA:
Premièrement, vous devez commencer par mesurer la distance entre chaque rangée, chaque billon et chaque plant.
MBUWA:
D’accord! Tu as dit la distance entre les rangées, les terrasses et les plants.
MUSA:
Ce sont des billons, pas des terrasses!
MBUWA:
Tu es sûr?
MADELINA:
Mbuwa, comment Musa pourra-t-il tout t’expliquer si tu passes ton temps à l’interrompre?
MUSA:
Bien, donc la distance entre chaque rangée doit être de 45 cm. Et pour terminer, l’écart entre chaque plant doit être de 5 cm pour permettre à celui-ci de bien germer et pousser!
MBUWA:
(S’EXCLAME) C’est trop de calcul pour moi!
MADELINA:
Musa, allons-nous-en!
MBUWA:
(INTERVIENT) Attendez! Attendez! Qu’en est-il des semences améliorées?
MUSA:
Il ne faut pas utiliser les variétés améliorées plus de deux ou trois fois au maximum pour être sûr de tirer le meilleur d’elles.
MBUWA:
D’accord! OK, merci mon garçon! Tiens, voici une bière pour ton bon travail!
MUSA:
Désolé, monsieur, mais je ne bois pas d’alcool, monsieur!
MBUWA:
(AVEC INSISTANCE) Allons, prends-en une!
MADELINA:
(AVEC COLÈRE) Mbuwa, il vous a déjà dit qu’il ne buvait pas! Pourquoi ne comprenez-vous pas tout simplement?
BIBI ANASE:
(HURLANT) Hé, Mbuwa! Laissez les enfants tranquilles! Mendelina, viens manger avec Musa!
MADELINA:
D’accord, grand-mère. Musa, allons-y!
MUSA:
Bonjour, grand-mère! Comment allez-vous?
BIBI ANASE:
Je vais bien, merci infiniment, mon petit-fils. Depuis que tu nous appris la bonne manière de cultiver le soja, les récoltes sont très bonnes.
MUSA:
Merci, grand-mère.
BIBI ANASE:
En passant, comment va ton père?
MUSA:
Il va bien.
BIBI ANASE:
Ne viendra-t-il pas nous rejoindre pour célébrer notre récolte?
MUSA:
Malheureusement non, mais il m’a dit de vous saluer et de vous transmettre ses amitiés.
BIBI ANASE:
Oh! C’est gentil. Voici le repas, mon petit-fils.
MUSA:
Merci, grand-mère.
BIBI ANASE:
Mende!
MADELINA:
Oui, grand-mère!
BIBI ANASE:
N’oublie pas de venir laver les plats.
MADELINA:
D’accord, grand-mère!
MUSA:
Ta grand-mère t’appelle Mende?
MADELINA:
Elle ne sait pas prononcer Madelina, alors, elle m’appelle Mendelina.
MUSA:
(RIE) Tout le monde saura à l’école que tu t’appelles Mende . [Note de la rédaction : Mende signifie cafard en swahili.]
MADELINA:
(RIE) Musa, tu as recommencé avec tes plaisanteries! Je vais te botter les fesses!
MUSA:
Tiens, Mende, prends un morceau de poulet!
MADELINA:
Musa, je vais te tabasser!

EFFETS SONORES
: MADELINA COMMENCE À POURCHASSER MUSA DANS TOUS LES SENS ET LES DEUX RIENT.

Personnage en avant-plan:
Madelina.

Acknowledgements

Rédaction : Kheri Mkali, scénariste, Dar es Salaam, Tanzanie
Révision : Dr Abubakary Kijoji, directeur adjoint du projet Soya Ni Pesa, phytogénéticien et agronome, Catholic Relief Services.

Radios Rurales Internationales aimerait remercier le Catholic Relief Services pour son appui à la production du présent texte radiophonique

canada

Projet réalisé avec l’appui financier du Gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada (AMC)