English

Script 103.12

Script

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Qu’est-ce qu’une interview radiophonique efficace?

Wikipédia définit l’interview comme « une discussion entre deux ou plusieurs personnes durant laquelle l’intervieweur pose des questions pour soutirer des faits ou des déclarations à l’interviewé. » (Wikipédia 2015)

Pour les besoins de Radios Rurales Internationales, une interview radiophonique efficace est une discussion entre un intervieweur (généralement un animateur ou une animatrice) ou un journaliste et la personne interrogée (un agriculteur, un spécialiste, une autorité). Durant cet entretien, l’intervieweur peut recueillir les renseignements, l’avis et les sentiments de la personne interrogée et qu’il est important que l’auditoire entende.

 

Comment une interview peut-elle m’aider à mieux servir mon auditoire?

 

– Les auditeurs et les auditrices aiment écouter une discussion entre deux personnes captivantes.

– Les membres de l’auditoire entendront les voix d’agriculteurs et d’agricultrices comme eux, et comprendront mieux le rôle important qu’ils jouent en tant qu’agriculteurs et citoyens

– Les auditrices et les auditeurs auront les nouvelles de personnes qui font l’actualité

 

Comment la réalisation d’interviews efficaces peut-elle m’aider à réaliser de meilleures émissions radiophoniques?

– L’interview me pousse à effectuer de meilleures recherches pour me préparer à aborder un sujet

– L’interview me permet d’être un bon auditeur qui saisit l’essence de ce que la personne interrogée a à dire.

 

Par où dois-je commencer? (La section ‘Détails’ ci-dessous expliquera davantage ces points et bien d’autres.)

– Définissez le but de l’interview

– Choisissez pour l’interview une personne qui a quelque chose à dire

– Élaborez vos questions à l’avance

– Suscitez l’intérêt de la personne interrogée.

– Soyez une personne qui sait écouter

– Gardez le contrôle de l’interview

– Respectez la personne interrogée

– Résumez la substance de l’interview si celle-ci est trop longue

– Informez-vous sur trois principaux types d’interviews que vous serez appelé à réaliser

 

Détails

 

Définissez le but de l’interview. Ce ne sont pas toutes les interviews qui visent les mêmes objectifs. Vous pourriez interroger une personne pour :

– lui faire divulguer des renseignements importants,

– l’amener à rendre des comptes

– dévoiler la vie, le travail et la personnalité d’une personne, ou

– pour d’autres raisons.

 

Choisissez pour l’interview une personne qui a quelque chose à dire. Il pourrait s’agir d’un simple agriculteur, d’un expert agricole ou d’une autorité. Ces personnes ont été choisies par l’animateur ou le réalisateur aux fins de l’interview. La personne qui sera interrogée doit :

– posséder les connaissances requises, et

– pouvoir communiquer de manière claire et passionnante.

Élaborez les questions de l’interview à l’avance.

Pour vous assurer d’avoir une interview efficace, vous devez avoir un but précis. Ensuite, il vous faut dresser une liste de questions d’interview qui inciteront la personne interrogée à vous fournir les renseignements dont vous avez besoin. Par exemple : s’il s’agit d’un agriculteur ou d’une agricultrice que vous interrogez concernant une mauvaise récolte, présentez d’abord une introduction qui indique aux auditeurs et aux auditrices que Mme Susan Ajorno cultive du maïs dans une certaine localité, et que ses récoltes n’ont pas été bonnes cette année. Puis, posez les questions suivantes :

– Mme Ajorno, quelle quantité de maïs avez-vous récoltée l’an dernier?

– Comment compareriez-vous cette récolte aux récoltes enregistrées durant les cinq dernières années ou il y a même plus longtemps?

– Quelles seront les répercussions de cette situation sur votre famille

– Comment arrivez-vous à vous procurer la nourriture dont a besoin votre famille?

– Connaissez-vous les raisons de cette baisse de rendement?

– Certains producteurs de maïs obtiennent-ils de meilleurs rendements dans votre région?

– Si oui, comment expliquent-ils cela?

– Qu’est-ce qui aux dires de l’agent de vulgarisation pourrait permettre d’améliorer le rendement?

– Que prévoyez-vous faire ensuite pour résoudre ce problème?

 

Suscitez l’intérêt de la personne interrogée.

En tant qu’intervieweur, vous devez susciter l’intérêt de la personne interrogée de manière respectueuse, et à travers une série de questions et de déclarations, pousser celle-ci à répondre. Parfois, il vous faudra encourager les personnes qui ne sont pas habituées à s’exprimer à l’antenne. D’autres fois, vous devrez ramener la personne que vous interrogez sur la question à l’ordre du jour pour qu’elle réponde aux questions auxquelles vous souhaitez qu’elle réponde. En plus de suivre les questions qu’il ou elle a préparées, l’intervieweur ou l’intervieweuse doit prêter attention aux indices fournis par la personne interrogée et qui pourraient valoir la peine d’être approfondis.

 

Soyez une personne qui sait écouter.

Plusieurs intervieweurs posent leurs questions et cessent d’écouter par la suite, car ils réfléchissent déjà à la prochaine question qu’ils vont poser. Ne faites pas cela. Vous pourriez ne pas entendre un élément clé de l’information communiquée ou de l’histoire relatée. Ensuite, vous ne pourrez pas poser les bonnes questions de contrôle qui vous permettront d’approfondir le plus possible dans le délai qui vous est imparti.

 

Gardez le contrôle de l’interview.

L’interview ne consiste pas en une simple discussion durant laquelle deux personnes bavardent et peuvent formuler des sujets ou poser des questions. Une interview vise un objectif, et vous devez tout mettre en œuvre pour l’atteindre. Faites en sorte que la personne interrogée s’en tienne au sujet, et préparez les questions qui encourageront la personne à approfondir le sujet ou à en parler de manière générale, et ce, en fonction de vos besoins. Parfois, lorsque vous interrogez une autorité ou un politicien, ils essaieront de tourner votre interview à leur avantage en changeant le sujet pour un autre dont ils préfèrent parler. Les laisser agir de la sorte fera leur affaire, mais pas celle de votre auditoire.

 

Respectez la personne que vous interrogez.

Souvenez-vous que, si vous n’avez pas une personne qui parlera du sujet, il n’y aura pas d’interview! Mettez à l’aise la personne que vous interrogez. Même si celle-ci décrit une chose répugnante pour un petit nombre ou plusieurs auditeurs et auditrices, traitez-la avec respect. (Les sujets désagréables pourraient inclure : l’utilisation d’insectes pour nourrir les animaux; la consommation de certaines catégories d’aliments; les critiques exprimées à l’endroit des fonctionnaires; les discussions sur les mutilations génitales féminines, etc.) N’oubliez pas qu’il vous faudra probablement interrompre la personne que vous interrogez s’il arrivait qu’elle s’écarte du sujet. Cependant, ramenez-la au sujet en émettant des commentaires respectueux qui lui démontreront que vous tentez simplement d’atteindre le but que doit remplir généralement une interview.

 

Résumez la substance de l’interview, le cas échéant.

Parfois, il vous arrive d’interroger une personne qui ne s’exprime pas clairement, qui radote ou à qu’il arrive parfois d’émettre des propos haineux. Dans la mesure du possible, enregistrez ladite interview à l’avance, et écourtez-la ensuite pour obtenir la bonne longueur. Prenez garde à ce que l’interview coupée au montage soit une description juste, exacte et équilibrée de ce qu’a dit votre interlocuteur ou interlocutrice.

 

Renseignez-vous sur les trois principaux types d’interviews que vous serez appelé à réaliser.

 

Durant votre carrière de radiodiffuseur ou de radiodiffuseuse agricole, vous réaliserez plusieurs types d’interviews, mais pour bien servir les agriculteurs et les agricultrices qui vous écoutent, vous devrez maîtriser au moins les trois types d’interviews suivantes :

 

1) L’entrevue d’information : Ce type d’interview vise à recueillir et partager des renseignements pratiques pour les agriculteurs et les agricultrices qui vous écoutent . Par exemple : si vous apprenez que de nombreux agriculteurs et agricultrices procèdent de la mauvaise manière pour fabriquer du compost, alors vous devez trouver quelqu’un qui sait fabriquer un compost de meilleure qualité et qui est un bon communicateur. Il pourrait s’agir d’un agent de vulgarisation ou d’un agriculteur ou d’une agricultrice qualifié. Si cela est possible, il vous faudra réaliser une interview préalable avec cette personne, c’est-à-dire : interrogez-la avant de procéder à l’enregistrement ou avant de passer à l’antenne, pour vous assurez qu’elle connaît réellement le sujet et qu’elle communique de façon claire et intéressante. Pendant l’interview, vous devez poser des questions qui pousseront la personne interrogée à fournir les renseignements selon une suite logique qui facilitera l’écoute à votre auditoire. De temps en temps, vous devrez marquer une pause pour demander une précision ou faire le lien entre deux idées. À la fin, il vous faudra résumer les informations fournies.

2) L’interview avec des acteurs du monde agricole : Les émissions agricoles concernent essentiellement des agriculteurs, hommes et femmes, et la façon dont ils s’attaquent aux problèmes liés à l’agriculture. Les auditeurs et les auditrices aiment entendre comment d’autres agriculteurs et agricultrices s’en sortent : la façon dont ils gèrent le problème des sols épuisés, comment ils protègent leurs récoltes contre les charançons, comment ils arrivent à nourrir leurs familles mieux que l’année précédente. Dans ce type d’interview, votre tâche principale consiste à encourager l’agriculteur ou l’agricultrice très peu expérimenter probablement en matière d’interview pour la radio. Avant le début de l’interview en direct ou enregistrée, mettez à l’aise la personne que vous interrogez en lui expliquant comment l’interview se déroulera, en lui donnant l’assurance que vous êtes là pour l’aider et peut-être en lui communiquant des renseignements personnels qui lui permettront de voir en vous un ami (p. ex : dites-lui que votre mère a le même problème dans son jardin ou que vous êtes originaire du village voisin). En partageant des renseignements personnels, votre but est d’établir facilement de bonnes relations et de mettre la personne interrogée à l’aise. N’exagérez pas en divulguant une trop grande quantité de renseignements personnels. De plus, partagez une information simple et véridique, plutôt que d’essayer de manipuler la personne interrogée. Durant l’interview, vous devez encourager les agriculteurs et les agricultrices à révéler tout ce qu’ils savent sur le volet agricole qui constitue l’objet de l’entretien. Vous devrez poser des questions « ouvertes » qui suscitent de longues réponses. Vous ferez des suggestions pour montrer à l’agriculteur ou l’agricultrice ce dont il ou elle devra parler par la suite. Il vous faudra expliquer les termes qui selon vous pourraient être difficiles à comprendre pour les auditeurs et les auditrices. Le but de l’interview agricole est d’aider votre auditoire, formé d’agriculteurs et d’agricultrices, à comprendre que plusieurs autres personnes sont confrontées aux mêmes difficultés, recherchent les mêmes solutions, sont frustrées par la même lenteur du gouvernement, etc. Pour de plus amples renseignements, consultez le Guide pratique pour la radiodiffusion de RRI intitulé « Comment amenez les agriculteurs à parler de sujets importants » ici .

3) L’interview visant à situer les responsabilités : Il s’agit de l’interview la plus difficile à réaliser. Dans ce type d’interview, vous présentez les doléances des agriculteurs et des agricultrices qui vous écoutent à une autorité chargée d’une certaine manière de résoudre les problèmes évoqués par ces agriculteurs et ces agricultrices, et vous incitez ladite autorité à fournir des explications sur les mesures prises pour répondre aux dites doléances. Il est indispensable de vous préparer pour cette interview. Vous devez avoir des arguments solides justifiant ces plaintes (par exemple : rien n’a été fait par rapport à l’aménagement des routes qui devait commencer il y a quatre mois), et trouver un fonctionnaire qui a une certaine responsabilité et une certaine autorité. Pendant l’interview, il faut faire attention à ce que le fonctionnaire n’essaie pas de dévier la conversation vers d’autres sujets avec lesquels il ou elle se sent plus à l’aise de parler. Il se pourrait également que vous deviez insister en posant des questions de contrôle pour élucider la manière dont les doléances sont réellement traitées. Pour plus d’informations, consultez le Guide pratique pour la radiodiffusion de RRI intitulé « Exiger que les dirigeants rendent des comptes » ici .

Autres points sur la réalisation d’une interview efficace

Commencez en toute simplicité. S’il s’agit de vos premiers pas en ce qui a trait à la réalisation d’interviews, commencez par des interviews faciles impliquant des personnes qui se sentent à l’aise avec vous et vice-versa, et parlez de sujets qui ne suscitent aucune polémique. Au fur et à mesure que vous acquerrez de l’expérience, sortez de votre zone de confort et lancez-vous sur des sujets qui suscitent plus d’émotion chez des personnes qui pourraient quelque peu y être hostiles, et abordez des sujets plus sensibles. Écoutez votre interview plus tard. Tirez des enseignements de votre expérience.

Faites la publicité! Il se peut que vous ayez juste enregistré une interview qui vous plaît. Mais elle n’aura aucun succès à moins que plusieurs personnes l’écoutent. Dans les jours précédant la diffusion, faites la publicité de l’interview et l’émission. Faites passer un court extrait intéressant de l’interview qui aiguisera l’appétit des auditeurs et des auditrices.

Le facteur genre. Dans plusieurs cultures en milieu rural, les femmes, même si elles sont des actrices clés de l’agriculture, sont beaucoup moins souvent sollicitées pour les interviews que les hommes. Il existe des raisons à cela. Les femmes ont moins de temps pour les interviews. Les femmes ont moins accès à un téléphone cellulaire pour réaliser une interview. De nombreuses femmes vivent dans une culture où certaines personnes dissuadent les femmes de dire ce qu’elles pensent. Cependant, les femmes jouent un rôle aussi important dans l’avenir de l’agriculture familiale que les hommes. C’est un devoir et un défi pour vous de trouver des femmes à interroger et de diffuser leurs voix à l’antenne. Pour plus d’informations, consultez le Guide pratique pour la radiodiffusion de RRI intitulé « Combien bien servir vos agricultrices » ici .

Où puis-je avoir d’autres renseignements qui m’aideront à réaliser des interviews efficaces?

Définitions

Une interview radiophonique efficace est une discussion entre un intervieweur (généralement un animateur) et la personne interrogée (un agriculteur, un spécialiste, une autorité), durant laquelle l’intervieweur peut recueillir les renseignements, l’avis et les sentiments de la personne interrogée et qu’il est important que l’auditoire entende.

Genre : On entend par « genre », les rôles et responsabilités dévolus par la société aux hommes et aux femmes, ainsi que les comportements et les attitudes qu’ils se doivent d’avoir. Par exemple : dans la plupart des pays du monde, les femmes font plus de travaux ménagers que les hommes. Par contre, on entend par « sexe », les « caractéristiques universelles et biologiques qui différencient les hommes et les femmes ». Il s’agit d’une caractéristique avec laquelle on naît. Contrairement au sexe, la notion de genre est une chose qui change avec le temps et d’une culture à l’autre.

Les questions ouvertes sont des questions par lesquelles on ne peut répondre par « oui » ou par « non » simplement, ou encore par un élément d’information particulier. Ces questions donnent la liberté à la personne interrogée de fournir des renseignements qu’elle juge appropriés. Les questions ouvertes sont souvent formulées sous forme d’une déclaration qui exige une réponse. Les questions ouvertes peuvent se présenter comme suit :

  • Quels sont les objectifs que vise le ministère en lançant ce projet?
  • Comment entrevoyez-vous la mise en œuvre du projet à l’avenir?
  • Parlez-moi des initiateurs du projet.
  • Pourquoi avez-vous choisi ce projet plutôt que les autres qui avaient été proposés?

Acknowledgements

Rédaction : Doug Ward et David Mowbray, avec la collaboration de Sylvie Harrison et Vijay Cuddeford

 

gac-logoProjet réalisé avec l’appui financier du Gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada