English

Script 103.10

Script

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Ne serais-je pas déjà en train de bien servir les agriculteurs et les agricultrices?

Pendant des décennies, les émissions radiophoniques agricoles ont surtout été utiles aux agriculteurs. Les animateurs radio de sexe masculin interviewaient des experts et des agriculteurs masculins concernant les cultures et des animaux que les hommes produisaient et élevaient.

 

Aujourd’hui, nous savons que les femmes exécutent autant de travaux agricoles que les hommes dans les exploitations agricoles familiales. Elles nourrissent également la famille et s’occupent des jeunes et des aînés!

 

Ainsi, les femmes jouent un rôle essentiel en ce qui a trait à la survie et au développement des fermes familiales. Il est par conséquent indispensable que les émissions radiophoniques visant à servir les agricultrices et les agriculteurs d’exploitations familiales soient adaptées aux besoins et servent les intérêts des femmes et des hommes.

 

Songez-y. Servez-vous réellement bien les agricultrices? Consultez les conseils ci-dessous pour voir lesquels vous avez appliqués déjà. Puis, mettez en pratique tous les conseils qui sont à votre portée !

 

En quoi le présent guide me permettra-t-il de mieux servir mon auditoire?

 

– Les agricultrices obtiendront les informations dont elles ont besoin pour mieux cultiver.

– Les agricultrices seront capables de se prononcer sur des sujets qui sont importants pour eux.

– Les agricultrices aimeront davantage votre émission.

– Les auditeurs de sexe masculin auront une meilleure idée de ce qui intéresse les agricultrices, et devront prendre cela en compte.

 

Comment le présent guide m’aidera-t-il à réaliser et animer de meilleures émissions?

 

– Il me donne des conseils pratiques sur la façon dont je peux attirer et servir les agricultrices qui les écoutent et accroître le nombre de mes auditrices.

– Il me suggère des idées sur la manière dont je peux promouvoir l’égalité de genre au sein de ma station de radio.

 

Par quoi dois-je commencer?

 

1) Accordez aux agricultrices le respect qui leur est dû.

2) Renseignez-vous sur les sujets qui intéressent les femmes et couvrez-les.

3) Diffusez votre émission à un moment où les agricultrices peuvent l’écouter.

4) Encouragez les agricultrices à s’exprimer à l’antenne.

5) Assurez-vous que votre station est sensible au genre.

 

Détails

 

1) Accordez aux femmes le respect qui leur est dû. Comme susmentionné, les femmes font le plus gros du travail dans les exploitations agricoles familiales. De plus, elles le font tout en s’occupant des bébés, des enfants et des aînés. Leur travail est indispensable au bon fonctionnement de l’exploitation familiale. Dans tout ce que vous faites, qu’il s’agisse de la réalisation, des entretiens ou de l’animation, assurez-vous de faire preuve de respect envers les femmes qui travaillent fort, prennent d’importantes décisions concernant la santé et le bien-être de leurs familles, et sont souvent limitées par des clichés négatifs et restrictifs. Pour terminer, assurez-vous d’apprécier à leur juste valeur les contributions des hommes et des femmes sur le plan socioéconomique au sein de leurs communautés et dans leurs familles.

 

Par exemple :

– Parlez des femmes en tant qu’agricultrices, et non en tant qu’épouses d’agriculteurs.

– Adressez-vous à elles par leurs noms, car il s’agit de personnes.

– Demandez leurs avis sur d’importantes questions agricoles. Vous serez surpris par leurs connaissances.

– Mettez en avant des cas de réussite qui illustrent divers rôles liés au sexe, par exemple : des cas de réussite de femmes qui produisent des cultures commerciales ou d’hommes qui s’impliquent dans la prise de décisions concernant la santé de leurs familles.

 

2) Renseignez-vous sur les sujets qui intéressent les femmes, et couvrez-les. On croit généralement que l’agriculture est avant tout une lourde responsabilité qui incombe principalement aux hommes, et que les femmes s’occupent des jardins potagers. Cependant, les femmes s’intéressent et participent à tous les volets de l’agriculture qui influent sur la santé de leurs familles, y compris la quantité et la qualité de leurs récoltes. Elles veulent savoir par exemple :

– comment améliorer le sol

– à quel moment vendre une vache

– comment améliorer la qualité des nutriments nécessaires au développement des cultures

– comment emprunter de l’argent prudemment pour augmenter la surface de leurs plantations

– comment gardez en réserve leurs économies jusqu’à ce qu’elles soient obligées de s’en servir pour les besoins de la famille

Rendez-vous dans un village et organisez une rencontre avec les femmes. Demandez-leur quelles sont les difficultés importantes qu’elles rencontrent dans le cadre de leurs activités agricoles. Présentez-leur quelques-uns des sujets susmentionnés pour qu’elles n’aient pas juste à penser aux problèmes liés au « jardinage ». Écoutez-les attentivement et, à la fin, dites-leur ce que vous les avez entendues énumérer comme priorités. Ensuite, à votre retour à la station, réfléchissez à la façon dont vous pourriez mieux aborder ces questions à l’antenne.

 

3) Diffusez votre émission à un moment où les agricultrices peuvent l’écouter. Il se peut que vous réalisiez d’excellentes émissions qui pourraient être d’une grande utilité pour les agricultrices, mais si vous les diffusez à un moment de la journée où la plupart de femmes ne peuvent pas être près de leur radio, votre travail aura été inutile! Lorsque vous allez dans les villages pour rencontrer les femmes, demandez-leur à quel moment elles peuvent écouter une émission radiophonique agricole. Posez la même question aux hommes. Si les hommes et les femmes sont disponibles à la même heure, vous pouvez diffuser une émission agricole utile aux deux groupes. Toutefois, si les femmes sont incapables de l’écouter à un moment convenable pour les hommes, vous devrez alors diffuser votre émission deux fois dans la semaine, afin que tous les agriculteurs et les agricultrices puissent y avoir accès. Bien évidemment, cela sera compliqué si votre émission comporte une tranche en direct réservée aux appels téléphoniques. Dans ce cas, il vous faudra insérer une tranche téléphonique en direct dans la tribune téléphonique de l’épisode qui sera rediffusé. Sinon, vous pouvez réaliser deux différentes émissions agricoles hebdomadaires, dont l’une consacrée aux agriculteurs et l’autre aux agricultrices.

 

4) Encouragez les femmes à s’exprimer à l’antenne. Dans plusieurs cultures, les femmes sont réservées et laissent les hommes parler, en leur nom, en celui de leurs femmes et celui de leurs familles. Mais les temps ont évolué. Les femmes ont le droit de parler pour elles-mêmes. Vos communautés pourraient jouir d’une meilleure santé et d’une meilleure sécurité, en plus d’être plus productives si les voix des femmes étaient entendues et bénéficiaient de la même attention que celles des hommes dans les discussions concernant d’importants sujets. Essayez de voir où les femmes se sentent plus à l’aise de parler, peut-être à la maison, au champ ou parmi un groupe d’amies, et rendez-leur visite dans cet environnement. Ce guide vous expliquera d’importantes choses que vous pouvez faire en vue d’encourager les femmes à s’exprimer à l’antenne, y compris :

– comment reconnaître les femmes qui se sentent à l’aise de parler à l’antenne

– comment interviewer les femmes en groupe

– comment permettre à une femme de s’exprimer sous le couvert de l’anonymat dans des circonstances particulières

 

5) Faites en sorte que votre station soit sensible aux questions de genre. Il existe plusieurs manières dont les auditrices peuvent savoir si une station de radio tient compte du genre ou non. Consultez la liste suivante de questions :

– Invitez-vous des femmes à se rendre à la station à une heure de la journée où elles peuvent voyager en toute sécurité?

– Mettez-vous des toilettes à la disposition des femmes et des filles?

– Est-ce qu’au niveau de la station tout le monde traite les femmes et les hommes avec le même respect?

– Les auditrices et les auditeurs entendent-ils les radiodiffuseuses parler des mêmes choses dont parlent que les hommes à l’antenne? (Généralement, les stations de radio n’ont pas très bonne réputation lorsqu’il est question de mettre en avant des femmes animatrices d’émissions.)

– Votre station possède-t-elle une politique en matière d’égalité de genre, et celle-ci est-elle mise en œuvre et promue à tous les niveaux?

 

Autres points afférents à la bonne manière de servir les agricultrices

 

– Proposez une tribune téléphonique distincte pour les correspondantes. D’habitude, les femmes ont moins accès aux téléphones cellulaires que les hommes. Par conséquent, si les hommes détiennent 90 % des cellulaires, alors 90 % des appels que vous recevrez sur votre tribune téléphonique pourraient provenir d’hommes. Cependant, si vous réservez une ligne séparée pour les femmes, vous pouvez alterner entre les deux et 50 % des personnes qui seront à l’antenne seront des femmes! Même si cela implique un certain coût, et un certain contrôle pour vous assurer que la ligne réservée aux femmes est exclusivement utilisée par des femmes, il s’agit là d’un des moyens les plus efficaces par lequel votre émission peut amener les femmes à sentir que leurs observations et leurs points de vue sont importants.

 

– Allez à la rencontre des agricultrices. Trouvez un moyen de transport qui vous permettra de vous rendre auprès des collectivités agricoles. Faites la publicité de votre visite à l’antenne pour pouvoir avoir une bonne participation. Si vous êtes un homme, faites-vous accompagner d’une collègue radiodiffuseuse. Cela pourrait aider certaines femmes à se sentir plus à l’aise et plus disposées à parler.

 

– Recherchez des femmes qui se sentent à l’aise de s’exprimer à l’antenne. Lorsque vous trouvez une femme qui se sent à l’aise de s’exprimer à l’antenne, et qui a d’importantes observations et opinions à émettre, prenez son numéro de téléphone cellulaire et rappelez-la pour discuter d’autres questions. Cela encouragera d’autres femmes à s’exprimer lors d’émissions ultérieures.

 

– Interviewez les femmes en groupe. Si vous interviewez une femme seule, celle-ci pourrait se sentir intimidée, car vous êtes considéré comme l’expert. Cependant, si vous interviewez un groupe de femmes, toute la dynamique change! Les femmes ressentent une certaine « force lorsqu’elles sont nombreuses. » Et lorsqu’une femme émet un commentaire, une autre sentira qu’elle peut approfondir le sujet et faire une observation plus convaincante. Puis, une troisième sentira qu’elle peut exploiter ce qui a été dit pour approfondir encore plus la question.

 

– Offrez un téléphone cellulaire aux femmes qui vivent dans les régions éloignées. Dans certains villages, aucune femme n’a accès à un téléphone cellulaire. Si en avez les moyens, confiez à une femme de ce village un cellulaire que toutes les femmes pourront utiliser pour appeler la station.

 

– Présentez la vie et les expériences des agricultrices. Nous aimons tous entendre parler de personnes avec qui nous partageons une histoire similaire, savoir comment elles surmontent les obstacles qu’elles rencontrent, et ce qui les réjouit et les attriste. Interrogez les agricultrices et laissez-les raconter leurs histoires à l’antenne. Cela réconfortera d’autres femmes confrontées aux mêmes difficultés.

 

– Contactez les associations féminines. Cherchez les associations féminines qui existent et invitez-les à écouter votre émission et à vous dire jusqu’à quel point laquelle celle-ci répond à leurs besoins d’agricultrices. Pour de plus amples renseignements sur les groupes d’écoute, cliquez ici.

 

– Utilisez les termes agricoles que les femmes utilisent. Dans certaines régions, les femmes utilisent des termes particuliers pour décrire certaines cultures et pratiques agricoles. Les radiodiffuseurs, les experts, et même les agriculteurs de sexe masculin ne connaissent pas toujours ces expressions! Utilisez les termes que les femmes utilisent et comprennent.

 

– Permettez à une femme de s’exprimer sous le couvert de l’anonymat dans des circonstances particulières. Si une femme est maltraitée ou traitée injustement dans son lieu de travail ou chez elle, mais a peur de subir des représailles si elle raconte son histoire et si elle décline son identité, aidez-la à transmettre son histoire à vos auditrices et auditeurs. Du moment que vous connaissez le nom de la femme et êtes convaincue de son honnêteté, vous n’êtes pas tenu de divulguer son nom ou tout autre renseignement pouvant permettre son identification. Vous pouvez masquer sa voix en ralentissant ou en accélérant le débit à l’aide de votre ordinateur. Sinon, vous pouvez raconter son histoire sans la nommer. En racontant son histoire, vous vous apercevrez que vous aidez beaucoup d’autres femmes à raconter des expériences similaires qu’elles vivent. Cela leur sera utile et vous permettra au radiodiffuseur que vous êtes de commencer à discuter des problèmes de fond. N’oubliez pas qu’il peut être non seulement important de masquer sa voix et de ne pas divulguer son nom, mais également d’exclure toutes autres informations qui pourraient permettre de l’identifier.

 

– Les agricultrices sont elles aussi des expertes! Certaines agricultrices connaissent des choses sur la production de cultures dans leur région tout autant que les experts de la station agricole. Interrogez ces femmes à l’antenne. Les informations qu’elles livreront seront utiles à tous les agriculteurs et leur exemple aidera toutes les femmes à comprendre que les femmes sont une ressource précieuse pour l’agriculture.

 

– Changez votre façon de réaliser des entretiens avec les experts et les agriculteurs de sexe masculin. Si un expert explique comment la vaccination d’une vache sera avantageuse pour un agriculteur, posez-lui la question de savoir comment la vaccination profitera à une agricultrice et sa famille. De plus, renseignez-vous pour voir si le service de vaccination est aussi accessible aux femmes qu’aux hommes.

 

– Ne parlez pas aux femmes de leurs produits maraîchers uniquement. Il est vrai que ce sont les femmes qui s’occupent de la quasi-totalité des travaux maraîchers. Toutefois, elles s’intéressent à tous les travaux agricoles qu’entreprend la famille. Elles auront elles aussi leurs points de vue sur le moment indiqué pour vendre une vache ou une denrée, ou la meilleure façon d’enrichir le sol ou décider s’il est prudent d’emprunter de l’argent pour acheter des intrants.

 

– Apprenez aux femmes à se servir d’un téléphone cellulaire. Certaines femmes n’ont jamais eu la chance d’apprendre à calculer à l’école. Même si elles ont accès à un téléphone cellulaire, elles ne savent pas comment composer les bons numéros. Préparez un aide-mémoire simple qui leur permettra d’apprendre les chiffres dans leurs langues. Faites un essai avec chaque femme pour voir si cela leur facilite la tâche. Si tel est le cas, diffusez régulièrement les informations contenues dans l’aide-mémoire.

 

Voici un modèle d’aide-mémoire que vous pourriez traduire pour en faire un poème. Vous pouvez faire bien mieux. Peut-être que votre opérateur de téléphonie mobile possède un aide-mémoire qui peut vous être utile. Diffusez les informations de cet aide-mémoire pendant les pauses-indicatif durant toute la semaine. Demandez aux femmes si cela leur est utile.

Avec votre téléphone cellulaire

Vous pouvez parler au monde entier

Vous avez simplement besoin de savoir

Sur quelles touches appuyer

Les voici, de gauche à droite :

– ligne du dessus : 1, 2, 3

– ligne suivante : 4, 5, 6

– troisième ligne : 7, 8, 9

– dernière ligne : étoile, 0, caractère dièse

 

– Amusez-vous à l’antenne! Rappelez-vous que les émissions qui sont aussi bien divertissantes qu’instructives bénéficieront aux auditeurs et aux auditrices. Trouvez le moyen d’insérer des histoires et des chants traditionnels et modernes dans votre émission : cela attirera aussi bien les femmes que les hommes.

 

– Célébrez les succès. Chaque jour, les agricultrices surmontent des obstacles et obtiennent d’extraordinaires résultats dans leurs travaux agricoles. Informez-vous à propos de ces victoires et célébrez-les à l’antenne.

 

Où puis-je trouver d’autres renseignements sur les meilleures façons de servir les agricultrices à la radio?

Définitions

Équité entre les sexes : l’équité entre les sexes signifie que les femmes et les hommes bénéficient d’un traitement équitable, et ce, dans le respect de leurs différences. Cela nécessite que des mesures particulières soient adoptées en vue de compenser les déséquilibres existants au détriment des femmes et des hommes, par exemple : utiliser une ligne téléphonique distincte pour s’assurer que la radio diffuse autant des voix féminines, que masculines, ou modifier l’heure d’une rencontre ou d’une formation afin que cela conviennent à l’emploi du temps des femmes et des hommes.

Égalité de genre : l’égalité de genre signifie que les droits, les opportunités et les chances d’épanouissement des femmes et des hommes ne sont pas restreints ou ne font pas l’objet d’une discrimination basée sur le sexe. L’égalité de genre consiste à s’assurer que les opinions, les intérêts, les besoins et les priorités des hommes et des femmes jouissent de la même attention et sont pris en compte dans la définition des rôles, des responsabilités et des processus de prise de décisions conformément auxquels les gens vivent et travaillent. Par exemple : les femmes et les hommes doivent avoir les mêmes droits et les mêmes avantages en matière d’accès à l’emploi, de formation, de promotion, de conditions d’emploi et salariales. L’égalité de genre est fortement influencée et reliée à d’autres structures sociales telles que la classe, l’âge, l’appartenance ethnique ou l’orientation sexuelle, ainsi que par les efforts visant à faire en sorte que l’égalité soit une réalité dans ces domaines.

« Approche » sensible au genre : être sensible au genre signifie prendre des mesures qui permettront de corriger les problèmes de préjugés sexistes et de discriminations afin d’assurer l’égalité de genre et l’équité entre les sexes. Cela signifie que les aspects importants liés au genre orienteront la façon dont les émissions sont conçues, que les besoins et les intérêts respectifs des femmes et des hommes seront pris en compte, que les stéréotypes seront dénoncés et que l’égalité de genre sera valorisée.

Acknowledgements

Rédaction : Doug Ward, avec la contribution de Caroline Montpetit, Sylvie Harrison, et Vijay Cuddeford

 

gac-logoProjet réalisé avec l’appui financier du Gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada