English

Script 102.9

Script

Enregistrez et révisez cette ressource sous forme de document Word.

Qu’est-ce qu’une tribune téléphonique?

Une téléphonique est un format radiophonique qui permet à plusieurs auditrices et auditeurs d’émettre des commentaires en direct sur un sujet intéressant. Une tribune téléphonique peut être, soit un élément (tranche) d’une émission radiophonique, soit constituer en elle-même toute une émission.

En quoi m’aide-t-elle à mieux servir mon auditoire?

– Elle permet à mon auditoire d’obtenir plus d’informations et d’avis sur un sujet important.

– Elle permet à mon auditoire d’émettre un avis sur d’importants sujets.

– Elle encourage mon auditoire à se prononcer sur d’importants sujets sur les ondes, et à se faire entendre.

– Elle permet à ma communauté de progresser dans la résolution d’un problème.

– Elle permet aux membres de ma communauté de partager des moments d’émotion.

 

Comment peut-elle m’aider à réaliser de meilleures émissions?

– Elle m’apporte des preuves sur l’importance (ou l’insignifiance) d’un sujet pour mon auditoire, et m’indique si je dois oui (ou non) en parler davantage à l’avenir.

– Elle me permet de faire la connaissance d’auditrices et d’auditeurs bien informés, opiniâtres et éloquents que je peux interviewer pour de futures émissions. (Obtenir leurs coordonnées géographiques et leurs numéros de téléphone)

 

Par quoi dois-je commencer? (Vous aurez plus d’informations sur ces points, ainsi que d’autres dans la section « Détails » ci-dessous.)

  • Choisissez un sujet intéressant et préoccupant pour vos auditrices et vos auditeurs.
  • Mettez-le en lumière à l’aide d’une question.
  • Présentez une invitée ou un invité versé dans le domaine.
  • Faites en sorte que les commentaires restent brefs et précis.
  • Respectez le règlement qui s’applique aux tribunes téléphoniques dans votre pays.

 

Détails

– Choisissez un sujet intéressant et préoccupant pour vos auditrices et vos auditeurs

– Certaines tribunes téléphoniques permettent à une communauté d’aborder un problème important (p.ex. : « Pourquoi les récoltes de maïs ont-elles diminué cette année?)

– Certaines tribunes aident les membres d’une communauté de partager leurs émotions (par exemple : elles peuvent permettent à celles et ceux qui appellent de rendre hommage aux anciens respectés de la communauté lors de leurs décès).

– Certaines tribunes téléphoniques sont diffusées simplement pour divertir le public (p.ex. : quel est le meilleur joueur de football de notre pays?)

Une tribune téléphonique doit aborder une situation qui touche la vie de vos auditrices et auditeurs, et qui est importante pour eux.

– Mettez-la en lumière à l’aide d’une question. Si le problème est en rapport avec la baisse des récoltes de maïs, alors demandez aux auditrices et aux auditeurs de répondre à une question qui suscite beaucoup d’émotion, telle que : « Avez-vous récolté suffisamment de maïs pour nourrir votre famille toute l’année? » Demandez aux personnes qui appellent de répondre à cette question, puis laissez-les vous en expliquer les raisons, ou vous expliquer le problème. Lorsqu’une personne appelle, ne répondez pas simplement « Bonjour/Bonsoir » avant de la laisser parler. Posez la question épineuse et demandez à la personne qui appelle d’y répondre. Cela rappellera aux autres correspondants téléphoniques qu’ils doivent discuter de la question épineuse.

– Présentez une invitée ou un invité versé dans le domaine. Les tribunes téléphoniques doivent être une source de « chaleur » et de « lumière ». La chaleur proviendra des avis émis par celles et ceux qui appellent. La lumière peut venir d’une personne invitée au studio qui maîtrise le sujet, et qui apportera des précisions et des renseignements supplémentaires, le cas échéant. Parfois, de nouvelles informations précieuses peuvent être fournies par des correspondants concernés de près par le problème.

– Faites en sorte que les commentaires restent brefs et précis. L’objectif d’une tribune téléphonique est de permettre à plusieurs auditrices et auditeurs d’exprimer leurs avis et leurs sentiments. Généralement, il ne convient pas de laisser un petit nombre de correspondants monopoliser la parole au détriment de plusieurs autres qui désirent également donner leurs points de vue. Certains correspondants tenteront de parler de quelque chose d’autre qui les intéresse, au lieu de répondre à la question de la tribune téléphonique. Vous avez le devoir envers votre auditoire de ramener ces correspondants à la question de départ. Par exemple : vous pourriez dire : « Mme X, un jour, nous pourrions proposer une tribune téléphonique sur les chèvres qui envahissent les jardins, mais, aujourd’hui, pouvez-vous dire à nos auditrices et auditeurs la quantité de maïs que vous avez récoltée cette année? »

– Respecter le règlement qui s’applique aux tribunes téléphoniques dans votre pays. Dans certains pays, les tribunes téléphoniques sont tout simplement interdites, et une station pourrait voir sa licence révoquée. Dans d’autres pays, la diffusion des tribunes téléphoniques doit être retardée jusqu’à ce que le radiodiffuseur puisse y retirer tous commentaires interdits ou répréhensibles avant de les diffuser. Dans d’autres pays, les radiodiffuseurs doivent garder confidentiels le nom et le numéro de téléphone des personnes qui s’expriment à l’antenne. Consultez la direction de votre station pour vous renseigner sur la réglementation afférente à vos tribunes téléphoniques.

 

Autres points concernant la réalisation de tribunes téléphoniques passionnantes et pratiques

Préparez-vous! Les tribunes téléphoniques sont des émissions diffusées en direct. Plus vous réfléchissez à ce qui pourrait se produire pendant l’émission, mieux vous serez préparé à faire face aux surprises qui pourraient survenir durant l’émission. Cela est particulièrement important surtout lorsque le sujet abordé par la tribune téléphonique est un sujet controversé traduit par la question suivante par exemple : « Est-ce que le conseil municipal aide les agricultrices et les agriculteurs? » Les préparatifs pour ce type de tribune téléphonique pourraient consister à :

– appeler deux ou trois personnes ayant des points de vue prévisibles, mais opposés sur le sujet afin de lancer la discussion.

– réfléchir aux points de vue extrêmes que certains correspondants pourraient émettre, et à la façon dont vous les gérerez.

– vous préparer à recevoir une diversité de points de vue à l’antenne, si les correspondants dans leur grande majorité représentent juste un point de vue.

 

Comprenez le rôle exigeant de l’animatrice/l’animateur. L’animatrice ou l’animateur de la tribune téléphonique a un rôle complexe à jouer, et il est nécessaire qu’elle ou il ait beaucoup d’habileté pour le faire. Elle ou il doit :

– maîtriser le sujet

– aider les correspondants téléphoniques à clarifier les points qui pourraient être confus pour l’auditoire

– être capable de flairer les sources d’ennui avant que la situation ne s’envenime

– être amical et poli, tout en restant ferme

– garder la bonne tonalité affective pour l’émission (par exemple : plaisanter avec les correspondants si cela convient, et adopter un ton plus sérieux ou formel quand il le faut)

– ne prendre aucun parti, mais essayer plutôt de cerner tous les aspects importants devant être diffusés

– relever les points importants soulevés par les correspondants, et demander à ces derniers de fournir des détails

– meubler le temps lorsqu’il n’y a aucun appel

– discerner lorsqu’une correspondante ou un correspondant a eu suffisamment de temps pour s’exprimer et lui dire gentiment au revoir

– … etc.!

 

Respectez vos correspondants. Souvenez-vous que sans correspondant téléphonique, il n’y a pas d’émission! Les auditrices et les auditeurs appelleront s’ils se rendent compte que les correspondants sont traités avec respect. Remerciez les auditrices et les auditeurs d’avoir appelé. S’il se trouve qu’ils n’ont pas l’habitude de s’exprimer sur les ondes, encouragez-les et aidez-les à livrer leurs points de vue clairement. Si quelqu’un appelle pour la première fois, célébrez cela. Cela encouragera les autres à faire leurs premiers appels.

Réagissez aux allégations graves non fondées. Si un correspondant déclare quelque chose d’important comme un fait, et que vous en doutiez ou n’êtes pas sûr s’il s’agit d’un fait établi, réglez le problème. Ne laissez pas vos auditrices et vos auditeurs assumer qu’il s’agit d’un fait parce que l’information a été diffusée sur les ondes.

Par exemple : si le correspondant déclare : « Nous savons tous que la plus grande partie du budget du conseil est allouée à la Région du Sud. », et que vous ne soyez pas en mesure de vérifier ou corriger cette allégation, vous devriez faire la déclaration suivante : « M. Inoussa, il s’agit là de toute une déclaration que vous venez de faire. Je ne sais pas s’il s’agit d’un fait établi. Peut-être que d’autres auditrices et auditeurs voudraient confirmer ou infirmer vos dires. » Si vous disposez de ressources journalistiques dans votre station, vous pourriez également dire la chose suivante : « M. Inoussa, il s’agit là de toute une affirmation que vous venez de faire. Je demanderai à notre service d’information de vérifier cela et nous ferons part des résultats au début de notre prochaine tribune téléphonique. »

Faites appel à une opératrice ou un opérateur de studio : Une tribune téléphonique exige une grande implication de la part de l’animatrice ou l’animateur. Il est difficile pour ces personnes d’exécuter toutes les tâches susmentionnées tout en répondant aux appels. Si vous proposez plus d’une ligne pour la tribune téléphonique, songez à désigner une deuxième personne dans le studio pour gérer et répondre aux appels à votre place. L’opératrice ou l’opérateur peut également parcourir les SMS et lire quelques-uns qu’elle ou il juge intéressants à l’antenne.

Songez à présélectionner les correspondants. Si vous proposez de nombreuses lignes pour la tribune téléphonique, et que le nombre de correspondants est important, il est tout à fait normal que vous les présélectionniez afin d’avoir une diversité de personnes et de points de vue de différentes localités que vous diffuserez. Il est également pratique d’éviter les commentaires de nature radicale, des commentaires hors sujet, ainsi que des correspondants qui appellent trop souvent. La personne responsable de la présélection peut s’enquérir des noms des correspondants, le lieu d’où ils appellent, leurs numéros de téléphone cellulaire et le principal commentaire qu’ils veulent faire. N’écartez pas un correspondant tout simplement parce que vous n’approuvez pas son point de vue! L’opératrice ou l’opérateur du studio peut jouer également le rôle de la personne chargée de la présélection.

Pallier le déséquilibre homme-femme en mettant en place une deuxième ligne. Les auditrices ont généralement moins accès que les auditeurs au téléphone cellulaire. De plus, elles ne disposent pas souvent de suffisamment de temps pour faire les appels répétés nécessaires afin d’obtenir la ligne, et abandonnent lorsque leurs appels échouent dès la première ou la deuxième tentative. Cependant, la plupart des sujets intéressent aussi bien les femmes que les hommes. En vue d’amener plus de femmes à émettre leurs commentaires à l’antenne, proposez au moins deux lignes pour la tribune téléphonique, et consacrez une d’elles aux correspondantes. Ainsi, vous pourrez généralement vous assurer que 50 % des voix diffusées à l’antenne sont celles de femmes.

Servez-vous d’une tribune téléphonique pour faire avancer les discussions sur un problème communautaire. Parfois, les expériences vécues par les personnes qui appellent peuvent aider une communauté à identifier et réaliser des progrès par rapport à un sujet important. Par exemple : si la question de votre tribune téléphone est la suivante « L’agent de vulgarisation s’est-il rendu dans votre région le mois dernier? » et que plusieurs correspondants répondent ‘non’, cela peut encourager les autorités locales à demander au service de vulgarisation la raison pour laquelle aucun agent ne s’est rendu sur le terrain. Si vous question est : « Votre fille a été importunée par des étrangers sur le chemin de l’école, à l’aller comme au retour? » et que plusieurs correspondants répondent ‘oui’, alors la communauté saura qu’il y a un problème auquel elle doit s’attaquer.

Faites la promotion de votre tribune téléphonique. Faites passer des spots publicitaires durant la semaine précédant votre tribune téléphonique. Donnez le temps à vos auditrices et auditeurs de réfléchir au sujet, et à ce qu’ils aimeraient dire.

Surveillez les correspondants « encenseurs ». Parfois, une personne influente demandera à quelqu’un d’autre d’appeler pour faire ses éloges sur les ondes, quel que soit le thème abordé. Il est injuste d’accorder du temps d’antenne à de tels correspondants. Demandez gentiment aux correspondants s’ils désirent répondre à la question de la tribune téléphonique, et si ce n’est pas le cas, alors poursuivez tranquillement avec le correspondant suivant.

Gérez les correspondants réguliers. Si votre objectif est d’obtenir le plus de voix possible sur les ondes, vous ne voudriez pas qu’un petit nombre de correspondants monopolisent vos tribunes téléphoniques. Toutefois, si vous connaissez quelques correspondants réguliers qui s’expriment bien et qui fournissent des informations pratiques et émettent des avis intéressants, alors trouvez le moyen de les laisser s’exprimer – mais ce, aussi longtemps qu’ils respecteront vos règlements en ce qui a trait à la fréquence et la durée des appels.

Réduisez les coûts pour les correspondants. Trouvez un numéro gratuit. Sinon trouvez un arrangement avec votre fournisseur de services. Demandez-lui de rendre gratuits tous les appels destinés à la tribune téléphonique. Cela augmentera aussi bien le nombre de correspondants que la catégorie de correspondants, et permettra de rendre les commentaires plus représentatifs de la communauté entière.

Ne tirez pas de mauvaises conclusions! Si dix auditrices et auditeurs s’expriment sur les ondes et que huit d’entre eux affirment avoir enregistré leurs pires récoltes de maïs cette année, n’en déduisez pas que huit personnes sur dix dans votre région ont enregistré les plus mauvaises récoltes. Ce que vous pouvez dire sur les ondes à la fin de la tribune téléphonique c’est que « huit correspondants sur dix que vous avez entendus ont enregistré leurs plus mauvaises récoltes cette année. » Ce ne vous ne pouvez pas affirmer c’est que « 80 % des agricultrices et agriculteurs de cette région ont eu les plus mauvaises récoltes cette année. »

La raison pour laquelle vous devez prêter attention aux conclusions que vous tirez est qu’une tribune n’a pas la même exactitude que, par exemple, un sondage aléatoire par le porte-à-porte. Songez aux contraintes. Les personnes qui appellent lors d’une tribune téléphonique :

– doivent accès à un téléphone cellulaire

– doivent être disposés à payer pour l’appel (à moins que les appels ne soient gratuits)

– doivent se sentir à l’aise pour s’exprimer en public, et par rapport à ce problème

– doivent être capables d’écouter votre tribune téléphonique à ce moment précis

 

En d’autres termes, il se peut que les avis des correspondants de la tribune téléphonique ne soient pas représentatifs de ceux de la communauté entière.

En outre, lorsqu’il est question de sujets politiques, les gens ont tendance à appeler en fonction de leur niveau de motivation. Parfois, un sujet suscite une vive réaction chez les correspondants qui veulent un changement, tandis que la « majorité silencieuse », c’est-à-dire les auditrices et les auditeurs qui sont satisfaits de la situation telle qu’elle se présente, ne fera aucun effort pour appeler.

Expliquez les règles aux auditrices et aux auditeurs. Une tribune téléphonique réussie doit être encadrée par quelques règles. Expliquez à l’avance ces règles à votre auditoire. Les règles peuvent être aussi simples que ce qui suit :

Nous voulons entendre le plus grand nombre possible d’auditrices et d’auditeurs, et d’avis. Et nous demandons à tout un chacun de s’en tenir au sujet abordé aujourd’hui. La priorité sera accordée aux personnes qui n’ont pas appelé le mois dernier. De plus, rappelez-vous que Zoom FM ne tolère pas les obscénités, les insultes et les discours haineux. »

Étant donné que tous les auditrices et auditeurs connaissent vos règles (parce que vous les répétez chaque semaine), les correspondants, ou vos auditrices et auditeurs en général, ne seront pas surpris lorsque vous direz : « Mme Muta, vous connaissez les règles pour les tribunes téléphoniques. Je dois vous interrompre maintenant et passer au prochain correspondant. Je m’excuse auprès de nos auditrices et auditeurs pour la dernière observation de Mme Muta. »

Commencez en douceur. Si vous n’aviez jamais animé une tribune auparavant, commencez par un sujet ou une question relativement simple et qui ne prête pas à controverse telle que : « Votre récolte de maïs est-elle meilleure à celle de l’an dernier? » Grâce à l’expérience que vous acquerrez, vous pourrez passer à des sujets plus complexes ou controversés comme « Est-ce que les subventions que le gouvernement accorde pour les engrais vous sont utiles? » ou « Votre député vient-il en aide aux agricultrices et aux agriculteurs? »

« Lancez la machine ». Si vous voulez que vos auditrices et vos auditeurs expriment fortement leurs points de vue durant la tribune téléphonique, alors donnez-leur un exemple d’avis tranché à l’avance. Rendez-vous sur le terrain pour réaliser des interviews en micro-trottoir. Expliquez aux gens la question de la tribune téléphonique qui sera examinée lors de la prochaine émission. Choisissez les déclarations les plus intéressantes et les plus percutantes et utilisez-les dans un spot publicitaire diffusé au cours de la semaine avant la tribune téléphonique. Puis rediffusez ces avis tranchés contradictoires en introduction à l’émission.

Évitez les temps morts. Il n’y a rien de plus embarrassant qu’une tribune téléphonique sans appel! Cela pourrait dû au fait que le public ne juge pas le sujet intéressant. Il se peut aussi que la question épineuse ne suscite tout simplement aucun intérêt chez les auditrices et les auditeurs. Ou se pourrait-il que l’auditoire veuille simplement s’informer davantage sur le sujet avec de commencer à appeler? Nous vous proposons quelques astuces pour réduire la probabilité d’avoir de longues périodes sans appel.

– Prenez le soin de choisir le sujet et la question épineuse.

– Faites venir dans votre studio une invitée ou un invité averti qui peut discuter du sujet tout en entendant l’appel des correspondants.

– Préparez quelques tranches de « micro-trottoir » préenregistrées que vous diffuserez

– Sélectionnez une ou plusieurs personnes que vous connaissez et sur qui vous pouvez compter pour émettre des commentaires.

– Demandez à une personne de votre station de se préparer à discuter avec vous.

 

Informez-vous sur votre auditoire à l’aide d’autres moyens. Une tribune téléphonique, ou mieux encore, plusieurs appels téléphoniques, vous permettront de savoir de plus en plus ce qui est important pour vos auditrices et vos auditeurs. Mais ne vous contentez pas des tribunes téléphoniques! Visitez les villages que vous desservez, allez à la rencontre des agricultrices et les agriculteurs, et demandez-leur ce qui est leur importe plus. Cliquez ici pour savoir comment mener des recherches sur l’auditoire. Vous pouvez également utiliser les sondages en onde pour savoir ce que de nombreuses personnes pensent d’une chose. Grâce à ces sondages, vous aurez des centaines d’auditrices et d’auditeurs, plutôt qu’une dizaine ou une vingtaine qui appelleront pendant la tribune téléphonique. Des fois, ces sondages sont appelés «bip-à-voter». En savoir plus dans ce guide au sujet de comment recueillir les véritables impressions de votre auditoire.

Soyez vigilant par rapport aux propos haineux. Les propos haineux directs peuvent être manifestes (par exemple : « Les Zumu ont volé toutes les bonnes terres. ») Mais les gens qui veulent transmettre des messages odieux parlent souvent indirectement d’un groupe (par exemple : « Nous savons qui possède toutes les bonnes terres. ») Lorsque vous détectez des propos haineux, vous pouvez répondre en disant : « M. Kalo, je suis sûr que vous vous sentiriez offensé si quelqu’un parlait ainsi de vous. Nous allons passez à notre prochain correspondant qui est … » Organisez une rencontre dans votre station pour savoir si un autre de vos collègues à des problèmes avec des intervenants qui tiennent des propos haineux, et élaborez une politique au niveau de la station sur la façon de définir les propos haineux, de les déceler sur les ondes et de les gérer. De plus, élaborez un plan relatif au contenu rédactionnel pour la station afin de gérer les problèmes à la source des propos haineux.

Les correspondants doivent-ils s’identifier à l’antenne? La plupart des correspondants se sentent à l’aise de donner leurs noms et préciser leur emplacement. Par contre, il se pourrait que d’autres personnes soient critiquées par leurs familles ou leur communauté si elles s’expriment publiquement. Il s’agit d’un point sensible. D’une part, votre intention n’est pas de donner l’occasion à des correspondants anonymes de critiquer d’autres personnes. D’autre part, vous ne voulez pas non plus réduire au silence les gens qui se sentent menacés par d’autres personnes.

Vous n’avez pas à divulguer le nom de chaque correspondant. Cependant, vous pouvez leur demander de décliner hors antenne leur identité et le nom de leur communauté avant que vous les autorisiez à s’exprimer à l’antenne. (C’est là où il devient pratique d’avoir une deuxième personne pour gérer la tribune téléphonique.) Vous pouvez présenter les correspondants de la manière suivante : « Nous allons maintenant écouter une femme très expérimentée dans ce domaine. Elle a décidé de ne pas donner son nom. » Si vous suivez une procédure comme celle-ci, vous permettrez à plus d’auditrices et d’auditeurs de participer à votre tribune téléphonique, et vous obtiendrez ainsi une plus grande diversité d’opinions, y compris celles de personnes qui autrement n’auraient pas pu se prononcer sur la vie courante de la communauté.

En ce qui concerne certains sujets très controversés, vous seriez tentés de vouloir mentionner le nom de chaque correspondant sur les ondes. Dans ce cas, vous pouvez démarrer votre émission par la déclaration suivante : « Puisqu’il s’agit d’un sujet très controversé, par souci d’équité pour toutes les personnes concernées, aujourd’hui nous allons demander à tous les correspondants de décliner leur identité avant de s’exprimer sur les ondes. »

À quel autre endroit puis-je avoir des renseignements sur les tribunes téléphoniques?

– Internews a développé une excellente trousse à outils sur la façon de réaliser toutes sortes d’émissions radiophoniques interactives. Elle est disponible sur le site Web suivant : http://www.internews.org/research-publications/interactive-radio-toolkit-stations

Définitions

Un format est une façon particulière d’assembler les sons et les mots aux fins d’une émission radiophonique. Les formats englobent les entretiens, les discussions de groupe, les feuilletons, les micros-trottoirs, la narration d’histoires, les documentaires, les discussions enregistrées, les monologues de l’animateur, etc.

Un sondage réalisé en ondes est un format radiophonique par lequel une station de radio invite les auditrices et les auditeurs à répondre à des questions spécifiques en appelant la station. La station communique généralement les résultats du sondage en direct pendant la même émission.

Un spot publicitaire est un court message visant à renforcer votre auditoire et à encourager les auditrices et les auditeurs à écouter votre émission agricole.

Les règlements et les lois sont des outils dont les pays peuvent se servir pour amener les radiodiffuseurs à respecter les conditions de leurs licences et la législation nationale. Les pays peuvent faire des mises en garde, faire payer des amendes et fermer de façon temporaire ou permanente les stations qui enfreignent les règles.

Une tranche est une partie (diffusée habituellement) d’une émission radiophonique.

Une émission temporisée utilise une technique pour créer une courte période de temps (par exemple : 10 secondes) entre le moment où un correspondant appelle et le moment où ces propos sont diffusés. Si un correspondant émet des commentaires inappropriés, voire condamnables, la station a le temps d’empêcher que de tels commentaires soient diffusés.

Un micro-trottoir est un format radiophonique dans lequel la radiodiffuseuse ou le radiodiffuseur se rend auprès de la communauté et pose la même question afférente à un sujet à diverses personnes. Les réponses enregistrées sont généralement révisées pour leur attribuer la longueur appropriée et en faire ressortir l’élément central. Elles sont ensuite diffusées dans une émission abordant ledit sujet. (Le terme « micro-trottoir » vient du latin « vox populi » qui signifie « voix du peuple. »)

Acknowledgements

Rédaction : Doug Ward, président du Conseil d’administration de Radios Rurales Internationales, avec les contributions supplémentaires de Charles Shanks, réalisateur en chef, Cross Country Checkup, tribune téléphonique nationale du Canada diffusée sur Radio CBC, et de Liz Hughes, directrice du service des nouvelles de CBC à la retraite et membre du Conseil d’administration de Radios Rurales Internationales.

 

gac-logoProjet réalisé grâce à l’appui financier du gouvernement du Canada par l’entremise du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD)